30 jours avec le Jawbone UP24 [Test]

4
PARTAGER
7 jours avec le Jawbone UP24 [Test]

Cela se porte au poignet mais ce n’est pas un bijou. Il n’y a pas de fermoir et pourtant, il s’adapte à tous les poignets. Sans aucune action particulière, il vous met à disposition un ensemble de données relatif à votre sommeil et votre activité. Enfin, son petit nom est composé de deux lettres et deux chiffres. Vous avez trouvé la réponse ? Je parle du bracelet connecté Jawbone UP24. Cet objet est un tracker d’activité. En d’autres termes, vous allez pouvoir effectuer un suivi de votre activité physique et vérifier la qualité de votre sommeil. Pour les plus motivés, le UP24 permet également d’enregistrer vos repas et de définir votre humeur du jour à partager avec votre équipe. Ayant eu l’occasion de le porter pendant plusieurs jours, je vous livre mes impressions sur cet objet commandé sur Mobilefun.

Package

Le bracelet de chez Jawbone est livré dans un petit boîtier en plastique qui laisse transparaître le bracelet, qui existe en plusieurs coloris. A l’intérieur, c’est succinct mais c’est le principal et cela suffit : le bracelet de taille M (noir dans mon cas), un adaptateur jack / USB et un mini-fascicule (par la taille et le nombre de pages). La seule chose à retenir de cette documentation est qu’il faut installer l’application UP sur votre smartphone.

20150612_Jawbone_UP24_01

Fiche technique

Le bracelet est conçu en caoutchouc hypoallergénique tandis que le capuchon est plaqué nickel. Il renferme un accéléromètre trois axes, deux led unicolores ainsi qu’un moteur de vibration. Il contient également une batterie Lithium-ion polymère de 32 mAh qui permet, selon le constructeur, de tenir jusqu’à 14 jours. Le temps de chargement est annoncé à 80min via un câble USB.
Il est compatible avec les appareils sous Android et iOS et s’y connectent via le Bluetooth 4.0 BTLE. Enfin, il existe en 3 tailles et en 5 coloris afin de pouvoir s’adapter à tous les poignets et à tous les goûts.

Si vous voulez vous assurer que votre smartphone est compatible, visitez cette page. Elle vous indiquera également à quelles fonctionnalités vous aurez accès.

Description

Le bracelet est en caoutchouc rigide mais suffisamment souple pour s’enrouler autour de votre poignet sans difficulté. Attention à ne pas forcer non plus, le bracelet n’est pas conçu pour s’ouvrir entièrement. La surface de la partie extérieure est recouverte de petites vagues en relief tandis que l’intérieur est lisse.

20150612_Jawbone_UP24_02

La partie se situant au-dessus est plus large que les extrémités dont la taille se réduit pour finir par une forme carrée.

20150612_Jawbone_UP24_03

L’un des embouts, de couleur métal et qui contient l’inscription Jawbone, est en fait un capuchon qui dissimule l’emplacement où brancher l’adaptateur USB pour charger l’appareil.

20150612_Jawbone_UP24_06

 

20150612_Jawbone_UP24_07

20150612_Jawbone_UP24_08

Sur le côté opposé, l’extrémité contient le seul bouton physique de cet objet connecté, également de couleur métal et dont la surface est parsemée de tous petits trous.

20150612_Jawbone_UP24_04

Invisibles tant que le bouton n’est pas pressé, le bracelet est également équipé deux leds. De forme différente, elles permettent entre autres de repérer le mode dans lequel vous êtes (activité ou sommeil). Nous verrons par la suite à quoi peut bien servir ce bouton.
Sur le poignet d’une femme, le modèle testé est trop grand mais sur celui d’un homme, le UP24 se fait assez discret. On en oublierait presque qu’on le porte. C’est dans le cas où vous souhaitez enfiler un haut serré ou boutonner une chemise que ça peut coincer. Pour vous dire, je l’ai porté plusieurs jours avant qu’une personne me demande ce que c’était. Je précise que lorsque je teste un nouveau smartphone, on me fait tout de suite une remarque.

Une initialisation ultra rapide

Après avoir téléchargé et installé l’application UP (Android ou iOS), l’initialisation est rapide car très intuitive. Il vous faut créer un compte sur Jawbone puis appairer votre bracelet avec votre smartphone. La connexion entre les deux appareils s’opère sans aucune difficulté. L’étape suivante consiste à vous créer un profil (sexe, taille, poids et âge) et à vous définir quelques objectifs (nombre de pas et nombre d’heures de sommeil) afin que votre coach sportif puisse s’adapter et vous délivrer ses conseils.

L’application UP : une bonne présentation de l’essentiel

La page sur laquelle on arrive correspond aux relevés du jour : indicateur lié au sommeil de la nuit dernière et indicateur sur le nombre de pas réalisé depuis le réveil. Au dessous, on découvre les conseils « Smart Coach » avant de prendre connaissance des différents événements de la journée : nombre de pas atteint il y a X minutes, atteinte d’un palier importan ou l’activité la plus longue. Pour certains d’entre eux, le système est interactif. L’application demande si la période correspond à une activité en particulier et propose de l’associer à un sport.

20150612_Jawbone_UP24_09

Ensuite, sur chacun des côtes, on accède à un menu : celui de droite permet d’interagir avec le bracelet (batterie restante, notifications, alarmes,…) tandis que celui de gauche concerne le profil de son propriétaire (objectif, tendance, Apps,…).

20150612_Jawbone_UP24_10

La configuration

Le menu de gauche permet de définir différents paramètres dont ceux liés à votre profil (poids, taille, date de naissance et sexe), aux notifications mais également à vos objectifs (sommeil et pas). Depuis ce même menu, on peut constituer une équipe en recherchant d’autres membres de cette communauté, échanger des messages et réaliser des duels (concours de pas entre deux personnes sur une durée défini). L’application UP permet au bracelet d’alimenter d’autres applications disponibles dans le sous-menu Apps (comme Runkeeper, IFTTT ou Nest) et permet de basculer vers « Tendances » qui vous délivrent un bilan de vos activités sur plusieurs jours.

20150612_Jawbone_UP24_11

20150612_Jawbone_UP24_12

Les notifications et alertes

Depuis le menu de droite, vous allez pouvoir configurer tout un ensemble de notifications qui se matérialisent sous forme de vibrations mais également déclencher le mode nuit autrement que via un appui prolongé sur le seul bouton physique du bracelet. Directement depuis le menu Sommeil, un appui sur la touche « Démarrer le mode Sommeil » déclenchera le début de l’enregistrement des informations nocturnes. La led représentant une étoile est remplacé par celle représentant la lune. De la même façon, il est possible de déclencher les fonctions Chronomètre et Sieste.

Le bracelet en tant que réveil

Le menu Smart Alarm permet de configurer jusqu’à 4 alarmes. Je l’ai testé en tant que réveil et cela fonctionne parfaitement. A l’heure dite, le bracelet se met à vibrer et fait très bien son travail de réveil. Un clic sur le bouton arrête de suite les vibrations. L’avantage est que c’est moins bruyant que le buzzer de votre bon vieux réveil et ça ne réveille que vous. Il est possible de spécifier l’heure du réveil, si elle doit se déclencher avant l’heure et s’il s’agit d’un réveil récurrent.

Ce même type de fonction existe aussi sous forme de Rappels grâce à la fonction du même nom. Le bracelet vous propose différents thèmes tels que « heure du coucher », « Pilule » ou encore « Personnalisé ». Après avoir spécifié  l’heure et l’éventuelle répétition, vous pouvez renseigner un libellé court.

Vous ne bougez pas assez, le bracelet se charge de vous le rappeler

En configurant la fonction Alerte d’inactivité, le bracelet se met à vibrer si dans la plage horaire définie sur l’application, vous restez inactif pendant x minutes. Encore une fois, prévoyez de bouger souvent ou alors configurez la fonction avec un laps de temps pas trop court. L’application vous permet de sélectionner une valeur entre 15 minutes et 2 heures.

Inversement, vous pouvez demander au bracelet, grâce à la fonction Alerte d’activité, de vous informer de votre progression dès lors que vous passerez différentes étapes, tous les 2 000 pas par exemple. Le bracelet peut aussi vous faire un récapitulatif en fin de journée. Encore une fois, le bracelet vibrera et vous affichera un bilan de votre activité.

Gestion du bracelet

Un dernier écran permet de prendre connaissance de la batterie restante de l’appareil ainsi que l’autonomie correspondante. Nous pouvons également noter le N° de série ainsi que la version du micrologiciel. Sous le visuel du bracelet, 3 boutons permettent de rechercher le bracelet, de l’étalonner et enfin d’obtenir de l’aide. Enfin, il est possible de forcer la resynchronisation du bracelet et d’effacer les données.

L’activité de la journée

Les premières informations correspondent à un résumé de l’activité, présenté sous forme de deux histogrammes (ou graphique en forme de bâton). A gauche, pour le sommeil, on peut lire l’atteinte de l’objectif et le nombre totale d’heures de sommeil pour la nuit précédente. Sur l’autre histogramme, on découvre le même résumé mais pour les pas (% et nombre total). La synchronisation se fait à chaque lancement de l’application. En évitant un affichage des informations en temps réel, le système économise de la batterie.

Un clic sur l’un ou l’autre des graphiques aura pour effet de zoomer sur l’activité pour lire des informations complémentaires. Pour chacun des deux items, on dispose alors d’un ensemble de datas. Pour l’activité, s’affichent de nombreuses données dont le nombre de pas, la distance parcourue et la dépense énergétique équivalente. Le système va même vous indiquer la durée max d’activité et d’inactivité.

20150612_Jawbone_UP24_14

Pour le sommeil, vous disposerez également de plusieurs infos dont la durée total de sommeil (réparti entre sommeil profond et léger), en combien de temps vous vous êtes endormi et combien de fois vous vous êtes réveillés.

20150612_Jawbone_UP24_13

Après avoir comparé avec d’autres systèmes équivalents, les informations relatives à l’activité semblent fiables. C’est un peu plus compliqué à évaluer pour le sommeil. Pour le temps passé au lit, c’est facile car le début et la fin de cette phase se déclenche manuellement depuis le bracelet. En effet, un appui prolongé sur le bouton physique permet de basculer d’un mode à l’autre. Pour les autres informations, cela doit se calculer en fonction des mouvements, ce qui qui est difficile à évaluer pour des personnes ayant un sommeil agité. Au final, le bracelet m’a appris pas mal de choses sur mon sommeil même si certaines informations me paraissent compliqués à vérifier.

Le bouton +

Les séances de sport

Pour l’activité, il est possible de faire figurer, sur le graphique, l’historique de vos activités. En plus du décompte automatique du nombre de pas, vous pouvez ajouter, manuellement, vos séances sportives. Un bouton + bien visible permet d’insérer vos sessions parmi un choix constitué de plus de 15 sports dont la marche, la course, le vélo mais aussi, le tennis, le basket mais également la zumba. Vous indiquez l’heure de début, la durée et le niveau d’effort et le tour est joué. La dernière session et sa durée apparaissent sur le graphique, le sport étant reconnaissable par un petit pictogramme. Il est possible de revenir dessus pour connaitre la dépense énergétique correspondante.

20150612_Jawbone_UP24_15
Alimentation

Comme je l’indiquais en introduction, pour les plus motivés, le Jawbone UP24 offre la possibilité d’enregistrer vos repas. Après avoir cliqué sur le bouton + puis sur repas, vous pouvez décrire vos repas en sélectionnant les aliments concernés, dans la liste proposée ou via une fonction de recherche. Dans ce cas, l’application interroge une base de données contenant beaucoup de références. Pour retrouver l’aliment, vous pouvez même saisir ou scanner son code-barres.
Une fois le ou les aliments saisis, il estime la quantité de calories restante à prendre pour la journée et attribue une note concernant la qualité des aliments, le tout sur un troisième graphique. Attention à la mal-bouffe et aux excès, l’application vous signalera tout écart par une autre couleur que le vert.

20150612_Jawbone_UP24_16

Le poids

Pour les personnes encore plus motivées et désireuses de se servir du UP24 pour effectuer un réel suivi de leur forme physique et évaluer les impacts sur leur poids, vous pouvez saisir quotidiennement votre poids ainsi que l’heure du relevé.

Humeur du jour

Même si cela n’apporte pas grand chose, à part si vous faites partie d’un groupe UP24, vous pouvez, à tout moment de la journée, définir votre humeur en la représentant via un picto.
20150612_Jawbone_UP24_17

Au final, j’ai trouvé l’application très bien faite aussi bien sur les données délivrées que sur la présentation de celles-ci. Il en est de même pour les conseils et les informations qui s’affichent tout au long de la journée. Pour les plus sportifs, il manquera peut être quelques relevés complémentaires (hauteur franchie, cardio-fréquencemètre) et pour les plus connectés, des notifications complémentaires telles que les appels ou les messages.
Même si le Jawbone est un tracker d’activité et qu’il assure sa mission avec brio, j’aurai apprécié disposer de notifications complémentaires telles que les messages ou appels entrants (arrivant sur le smartphone). Sans led complémentaire ou sans ajout d’un petit écran, il aurait été difficile de les distinguer en plus des nombreuses options déjà disponibles.

Batterie et autonomie

Comme indiqué sur la fiche technique, le bracelet UP24 est équipé d’une batterie de 23mAh, qui selon le constructeur, lui permet de rester sous tension jusqu’à 14J. Dans les faits, il s’agit d’une valeur indicative qui dépendra de l’utilisation que vous en faites et surtout du nombre de notifications activées. Dans le cas du UP24 qui n’est pas doté d’écran, c’est le système de vibration qui sera le plus énergivore.
Voulant tester l’appareil à fond, je pense avoir activé toutes les notifications et alarmes ou presque : plusieurs « Smart Alarm », plusieurs rappels ainsi que les alertes d’activité et d’inactivité. Il ne faut pas non plus oublier le mode sommeil. Avec un bracelet chargé à bloc au début de mon test, j’ai tenu 6 jours et 7 nuits. Il me restait encore 11%, ce qui correspondait, selon l’appareil, à une journée de plus. En désactivant certaines options et en le sollicitant un peu moins, on devrait pouvoir gagner un peu d’ autonomie supplémentaire.

Conclusion

Le prix du Jawbone UP24 ayant bien baissé depuis la date de commercialisation et depuis son remplacement par le Jawbone UP2, il constitue clairement une solution très intéressante pour ceux qui veulent effectuer ce suivi sans pour autant être des sportifs aguerris en recherche de performances. Actuellement, il est possible de l’acquérir pour un prix avoisinant 80€. Son application aussi bien en rendu qu’en contenu et son autonomie sont ses points forts. En contrepartie, on peut regretter que l’appareil ne soit pas étanche et qu’il ne dispose pas de notifications complémentaires. Pour les plus sportifs, Jawbone a conçu un nouveau bracelet, le UP3 , qui est équipé de la technologie multi-capteurs (fréquences cardiaques, température de la peau, température ambiante,…).

Laisser un commentaire

4 Commentaires sur "30 jours avec le Jawbone UP24 [Test]"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
Goliath
Invité

Hello,
Article intéressant, attention le UP24 n’est plus commercialisé depuis des mois. En fait il n’est même plus produit du tout, le mien est tombé en panne (bouton) après 10 mois d’utilisation quotidienne et Jawbone ne peut pas le remplacer car ils n’ont tout simplement plus aucun stock. Donc si vous le trouvez en boutique vérifier que c’est bien un petit prix et achetez en connaissance de cause! Sinon il faudra se tourner vers le UP2 au final pas plus cher que le 24 et plus aboutis (plus de bouton, système de chargement nettement plus fiable).

themasck
Invité

pour bien moins cher (20€), il existe le Mi Band de Xiaomi avec une autonomie de 30 jours

wpDiscuz