Android M : du changement dans la gestion de l’autonomie ?

0
PARTAGER
Android M : du changement dans la gestion de l'autonomie ?

La semaine dernière, Emmanuel publiait un article listant les principales nouveautés attendues de la part de Google lors de son événement Google I/O 2015. Parmi les sujets abordés, c’est la sortie de Android M et surtout un point en particulier qui a retenu mon attention : la gestion de l’autonomie. C’est parce que je n’ai pas vu d’amélioration entre Android KitKat et Android Lollipop, et même parfois une régression (autonomie plus faible), que je suis pour le moment assez dubitatif sur ce sujet. C’est le rôle de Google de présenter sa nouvelle version en pointant les nouveautés mais concernant l’autonomie, malheureusement, je risque de me transformer en St Thomas. Je n’y croirai que lorsque je l’aurai vu de mes yeux.

Vous pouvez penser que je suis remonté mais ce n’est pas exactement ça. Je voudrais juste m’assurer que ce qui est annoncé dans une version soit visible dans les faits. Malheureusement, ce n’est pas si simple car Google n’est pas seul responsable, à moins éventuellement d’être utilisateur d’un « Google Phone ». Pour les autres appareils, il faut prendre en considération la surcouche du constructeur qui va très souvent évoluer avec la mise à jour de l’OS. Dans ce cas, il devient compliqué de pointer du doigt l’unique responsable de cette baisse d’autonomie. Pour Android M, Google a déclaré avoir travaillé dans le but d’améliorer l’autonomie. Il est bien que le géant californien se soit penché sur le sujet car il y a de quoi faire.

On peut alors se demander ce que Google a intégré dans cette nouvelle version. En natif, c’est à dire sans application supplémentaire, l’OS proposera plusieurs fonctions dont un mode « Doze » qui signifie « somnoler ».  Il devrait permettre d’allonger l’autonomie au moins lorsque l’appareil est veille ou pas utilisé. L’objectif est de désactiver ou mettre en veille certaines fonctionnalités quand le smartphone n’est pas utilisé. Il en sera de même pour les applications non utilisées qui ne devraient plus autant consommer, grâce à une fréquence de synchronisation réduite. Vraisemblablement, ce gain sera plus observable sur les tablettes qui sont moins souvent sollicitées et qui restent un certain temps inutilisées sur la table du salon ou la table de chevet. Google a indiqué que durant cette phase de « sommeil », la réception de messages et les alarmes restera active ainsi que certaines fonctionnalités prioritaires.
J’attends de tester cela avec impatience car ce que décrit Google existe déjà en partie chez certains constructeurs. C’est souvent associé à un mode économie d’énergie extrême. L’avantage est que désormais, cela sera présent en standard. La couche constructeur ou les options associées pourront éventuellement disparaître, ce qui pourrait alléger le système.

Android M : du changement dans la gestion de l'autonomie ?

Avant de pouvoir évaluer le rendu en conditions réelles, il faudra attendre la sortie de la version grand public, prévue pour le 3ème trimestre de cette année, la version « Développer Preview » étant déjà disponible. On peut supposer que la « public release » sera disponible à la fin de l’été ou à la rentrée, soit une peu plus tôt que d’habitude pour une version Android. Ensuite, en fonction du ou des smartphones en votre possession,  il faudra probablement attendre un peu plus, le temps que les constructeurs la valident et modifient éventuellement leur surcouche en conséquence. Les propriétaires de Google Phone,  de smartphones équipés d’une version Android « pur » puis ceux équipés de smartphones récents seront probablement ceux qui goûteront en premier à cette nouvelle version. C’est un autre débat mais « smartphone récent » ne veut pas toujours dire la même chose d’un constructeur à un autre.

Source

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter!

Notification
avatar
wpDiscuz