Bruxelles valide le rachat de Beats Electronics par Apple

0
PARTAGER
La Commission Européenne valide le rachat de Beats Electronics par Apple

La Commission Européenne vient de donner son feu vert, ce lundi 28 juillet 2014, au rachat pour 3 milliards de dollars par Apple du célèbre fabricant de casques audio, Beats Electronics, estimant que cette transaction ne posait aucun problème d’un point de vue concurrentiel.

Après une période de folles rumeurs au début du mois de mai, le 28 mai 2014 dernier, Apple avait officiellement annoncé avoir racheté l’entreprise fondée par Dr Dre Beats Electronics, qui produit les célèbres écouteurs et haut-parleurs « Beats By Dr Dre » ,  pour 3 milliards de dollars. Cette acquisition comprenait non seulement les fameux casques audio mais aussi le service de streaming musical lancé en janvier 2014 aux États-Unis et qui compte plus de 250 000 abonnés.

La Commission Européenne vient aujourd’hui de donner son accord concernant cette transaction estimant que cela ne posait aucun problème de concurrence. Elle a effectivement précisé que si Beats et Apple vendent effectivement tous les deux des écouteurs stéréo, leur part de marché combinée est malgré tout faible, du fait de l’existence d’un grand nombre d’entreprises concurrentes présentes sur ce marché. Concernant le service musical de streaming, la Commission Européenne a estimé là aussi que cela ne posait aucun problème au niveau de la concurrence et ce, à cause de la présence en Europe de Spotify ou encore Deezer.

Si Apple doit forcément se réjouir de cette décision, sans doute que la firme pommée ne s’attendait pas à devoir demander à ses avocats de se pencher sur le problème de violation de brevets dont son nouveau bébé est accusé. En effet, comme je vous l’indiquais dans mon précédent article, la célèbre firme américaine Bose Corporation, connue pour la fiabilité et la qualité de ses systèmes audios, a porté plainte contre Beats auprès du tribunal du Delaware et de la Commission américaine du commerce (ITC – International Trade Commission). Celle-ci accuse effectivement Beats d’avoir violé 5 de ses brevets et notamment sa technologie « QuietComfort » qui permet une forte réduction du bruit ambiant en zones bruyantes.

Reste à savoir comment la firme à la pomme va gérer cela surtout qu’elle a déjà beaucoup affaire avec son concurrent Samsung. A la différence du conflit entre Apple et Samsung, Bose étant une firme américaine et il fort à parier que cette affaire trouvera rapidement une issue et sans faire de bruit. A suivre donc.

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter!

Notification
avatar
wpDiscuz