E3 2015 – Compte Rendu de la conférence de Microsoft

0
PARTAGER

Après une communication chaotique lors de la présentation de sa console lors de l’E3 2013 due à une politique, bien qu’en avance sur notre temps, très délimitée (connexion omniprésente et imposé pour jouer aux jeux). Sans compter qu’il fallait débourser 100€ de plus du prix de sa concurrente pour acquérir la console, une somme rondelette à ajouter à cause de la présence du périphérique Kinect imposé dans chaque pack. Des positionnements qui ont trouvé une résonance très négative auprès des joueurs durant les mois de gestation du projet avant sa grande sortie. Des difficultés également perçues dans les premiers mois de commercialisation avec des chiffres, bien qu’excellents au départ, qui s’avèrent bien moins canoniques que la Playstation 4. Microsoft s’est vu réadapté au fur et à mesure des mois son offre de départ afin de rejoindre celle de Sony. Un volte-face inhabituel dans la profession dans lequel Microsoft abandonne le fait que Kinect soit obligatoire, opère de savantes baisses de prix et multiplie les partenariats avec les éditeurs tiers afin de glaner quelques exclusivités bien senties. Lors de cet E3 2015, la console de Microsoft espère bien reconquérir le cœur de joueurs et rattraper son retard. Les objectifs de cet outsider sont clairs, la firme américaine doit redorer son blason en proposant des systems-sellers percutants, réaffirmer auprès des joueurs que la Xbox One est avant tout une console de jeux (exit les annonces de jeux Kinect, des fonctionnalités gadgets …), faire oublier les aléas du début de vie de la console toujours présents dans les esprits des joueurs et enfin annoncer des jeux exceptionnels pour l’année prochaine. Le défi est lancé !

Des nouvelles technologiques de taille

Exit le Kinect et bonjour Hololens ! Microsoft semble tourné vers l’avenir et nous prépare bien des surprises. Si la conférence de Sony présentera à n’en plus douter le casque virtuel « Morpheus », Microsoft propose Holosens, des lunettes de réalité augmentée qui permettent de superposer des éléments virtuels. Ainsi vous pourrez voir, comme des hologrammes, les cartes de donjons, avatar et autres sur votre table de salon. Une technologie qui a fait son petit effet sur l’assemblée. Pour ma part je suis dubitatif. Certes la technologie est saisissante et permet de faire des choses folles, seulement souvenez-vous de Kinect en 2010. Beaucoup de promesses et pas forcément beaucoup de jeux concrets à l’arrivée. Cette fonctionnalité serait ensuite bien appropriée pour des jeux de simulations ou Minecraft (comme cela a été présenté), mais je vois mal le but pour des jeux d’action ou FPS.

Autre annonce importante, la rétro-comptabilité des jeux Xbox 360 sur Xbox One. Un coup très fort de la part de Microsoft surtout quand on voit le catalogue de jeux immense que proposait la console à l’époque. Mais c’est également un moyen incroyable de se différencier de la Playstation 4 qui ne propose, à l’heure actuelle, pas de rétro-comptabilité. Mais comment est-ce possible me direz-vous ? Chose simple : on insère le CD du jeu Xbox 360 dans la Xbox One, celui-ci s’installe et c’est terminé. Magique.

Enfin Microsoft à également mis l’accent sur sa toute nouvelle manette. Alors que la première du nom est pour moi, une référence d’ergonomie, la firme de Redmond tente le coup en proposant une manette customisable ! Le manette en plus d’arborer un nouveau pad en bas à gauche et des gâchettes plus sensibles et plus fines, celle-ci permettra d’inverser les sticks compatibles entre eux et ainsi de créer une manette plus personnelle. Une annonce un peu gadget mais qui a fait son petit effet.

Les confirmations

Il faut avouer que le début d’année du côté de Microsoft n’est vraiment pas folichon. Hormis le très onirique Ori and The Blind Forest, aucun autre titres exclusifs à la console ne s’est tellement démarqué. Heureusement la fin d’année s’annonce bien plus rayonnante avec Halo 5 : Guardian en chef de file suivi d’une flopée de titres surprises et majeurs. Et pourtant on aurait imaginé Microsoft reposant sur ses lauriers à ne proposer qu’une énième itération de sa simulation de course Forza Motorsport et une aventure du Master Chief. Seulement Microsoft a su placer deux ou trois cartouches de bons calibres dans son fusil pour épater journalistes et joueurs du monde entier.

La pièce maitresse de Microsoft c’est bien entendu son futur FPS qui s’annonce comme LE titre majeur de cette fin d’année. Prévu pour le 27 octobre prochain, le jeu est époustouflant et promet une campagne solo dense et variée. Microsoft a ensuite confirmé beaucoup de titres qui n’étaient qu’en état de rumeur encore il y a quelques semaines, comme le sixième épisode de Forza Motorsport et le quatrième épisode (enfin 5 si on compte Judgment) de Gears Of War prévu pour Noël 2016. D’ailleurs Microsoft a pris le soin de rappeler les fans à l’ordre avec la sortie du premier épisode en version remasterisée. Il aurait pu nous fournir la trilogie ça aurait été mieux et plus économique …

Fable Legends a également refait surface avec une date de sortie prévue pour cet été. Hormis ces grandes pointures, Microsoft a également confirmé son soutien avec les studios indépendants, mais avec beaucoup de titres encore en développement comme Ashen et Beyond Eyes.

Les surprises

Si Rare fut un studio incroyablement prolifique durant l’ère SNES et N64 pour le compte de Nintendo, il faut avouer que l’aura autour du studio anglais c’est quelque peu ternie suite au rachat du studio par Microsoft. Une licence sympathique appelée Viva Pinata, un reboot de Banjo Kazooie, le studio vivote et n’arrive pas forcément à retrouver le sel et le génie des productions d’antan. C’est pourquoi Microsoft et Rare ont fait plaisir à la fibre nostalgique des joueurs en proposant une compilation de quasiment toute les œuvres du studio. Ainsi on retrouvera 30 ans de jeux vidéo à travers 30 jeux. Et le tout pour la modique somme de 30 dollars. Si Donkey Kong 64, la série des Donkey Kong Country et Goldeneye 007 ne figurent pas à l’appel pour cause de droits d’auteurs, les possesseurs vont pouvoir découvrir ou redécouvrir des jeux d’anthologie comme Conker’s Bad Fur Day, Perfect Dark, Viva Piñata et Banjo-Kazooie ! Une annonce qui pour ma part a totalement éclipsé le dernier projet du studio, un jeu d’action multijoueur dans l’ambiance de la piraterie.

Autre surprise de taille l’annonce surprise d’une nouvelle licence exclusive à la console : Recore. Un jeu qui promet beaucoup puisqu’il a été chapeauté par le père des Metroid Prime. L’histoire nous promet de s’articuler autour d’une relation fusionnelle entre une enfant dernière survivante de l’humanité et d’un robot protecteur.

Enfin je retiendrai aussi ION, un jeu inspiré du film Space Station 13. Le titre s’avère narratif et massivement multijoueur où votre objectif sera de construire, vivre et mourir.

Les absents de la conférence :

Si vous êtes, comme moi, attentifs aux moindres informations qui ont circulé avant l’ouverture de l’E3 en ce lundi 15 juin, vous savez surement que certaines exclusivités n’ont tout simplement pas été présentées durant la conférence de Microsoft. Le but étant à la firme de Redmond de pouvoir faire également de belles annonces lors de la Gamescom, qui se déroulera début août à Cologne (Allemagne). Ainsi Scalebound du studio PlatinumGames et le troisième volet de Crackdown ont été les grands absents de cet conférence. Habitué à créer des jeux multi-supports (sauf le dernier Bayonetta), il aurait été intéressant de voir le mariage du studio japonais avec Microsoft.

Vous l’aurez compris, Microsoft a fait très fort cette année ! Entre les surprises en matière de fonctionnalités technologiques avec en tête la démonstration d’Hololens et les multiples blockbusters des prochains mois, la Xbox One va surement bien rattraper son retard vis-à-vis de la Playstation 4. Licences cultes, nouvelles IP, petites places faites aux indépendants, le cocktail est savoureux et se révèle prometteur pour les mois à venir.

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter!

Notification
avatar
wpDiscuz