E3 2015 – Compte Rendu de la conférence de Sony

1
PARTAGER

Avec plus de 22 millions consoles écoulées à travers le monde, la dernière née de la firme japonaise est un succès incontestable. Adoubés à la fois par les joueurs fidèles de la marque et nouveaux venus, louée par les professionnels du secteur, la Playstation 4 semble dominer les débats et faire l’unanimité. C’est donc en position de favori et de leader du marché que Sony aborde cet E3. Un événement important par habitude pour les constructeurs, mais encore plus davantage cette année. Comme pour sa concurrente directe qu’est la Xbox One, la Playstation 4 est dans sa deuxième année de commercialisation. Si l’effet de nouveauté est désormais essoufflé, il faut maintenant convertir les éternels indécis, donner un rythme de croisière à leur console respective à coups de sorties de jeux régulières et de promotions bien senties.

Après un début d’année plutôt dense avec la sortie du polémique The Order 1886 et de l’exigent Bloodborne, Sony se doit d’apporter de l’eau à son moulin et faire vivre sa console dans les mois à venir. Un défi pour le constructeur qui s’est vu reporter sa plus grande exclusivité avec Uncharted 4 du studio Naughty Dog initialement prévu pour cette fin d’année et décalé pour le premier semestre 2016. Alors que proposera Sony pour garnir le pied de notre sapin de Noël ? C’était bien entendu l’une des grosses interrogations de cette conférence. Vous l’aurez compris l’objectif premier de Sony est de rester le leader dans la course face à une Xbox One qui promet beaucoup dans les prochains mois. La firme japonaise doit donc se reposer sur ses licences maîtresses (God Of War), garnir son catalogue d’exclusivité issues d’éditeurs tiers et également proposer de nouvelles expériences de jeux pour surprendre journalistes et joueurs. Et c’est sans compter sur le casque de réalité virtuelle Morpheus qui doit avoir une place significative dans la conférence sans pour autant lui être totalement dédiée. Un équilibre difficile qui sera peut-être la clé du succès pour Sony : susciter l’intérêt du périphérique sans pour autant noyer le public dans un tas de fonctionnalités gadgets et de chiffres superflues.

Des surprises chocs

Sony s’est visiblement fait plaisir en réalisant en un E3 les fantasmes les plus fous des joueurs ! La conférence débute sous les meilleures auspices en dévoilant une arlésienne du jeu vidéo : The Last Guardian ! Débuté dans son développement en 2006 puis annoncé lors de l’édition 2009 de l’E3, le jeu a par la suite un développement des plus chaotique. Et pourtant, alors que des rumeurs insistaient sur un probable retour, Sony dévoile au yeux de tous que le jeu est bien sur les rails et sortira courant 2016. Façonné par la Team Ico à qui l’on doit Ico et Shadow Of The Colossus, The Last Guardian s’inscrit dans la droite lignée de ses ainés en promulguant le genre du jeu poétique comme légitime. Avec un développement débuté il y a plus de 8 ans, on espère que le titre profitera d’une remise à niveau technique tout de même. :/

Le ton de la conférence est donné ! Sony traite les joueurs avec les sentiments, car quelques minutes plus tard Sony dévoile une autre arlésienne du jeux vidéo, le troisième épisode de Shenmue sous condition de financement. Vous imaginez alors l’euphorie dans la salle, les gens qui se lèvent, crient, sifflent et applaudissent. Pour les gens qui vivent sur une autre planète, sachez que Shenmue était une licence éditée par Sega sur Dreamcast et qui a contribué à la popularité de la console. Depuis les fans espéraient voir la suite et la fin des aventures de Ryo Hazuki. Une fois annoncée lors de la conférence, le jeu s’est vu placer sur Kickstarter afin de récolter les fonds pour le développement du jeu. Aussitôt dit, aussitôt fait, puisque le jeu a récolté en une nuit plus de 2 millions de dollars (et 1 million en 2 heures) nécessaires au développement du titre prévu pour fin 2017.

Et comme si cela ne suffisait pas, Sony enfonce le clou une troisième fois avec l’annonce du remake de Final Fantasy VII, l’un des épisodes les plus apprécié de la série. Yoshinori Kitase en est le producteur, Kazushige Nojima est au scénario et Tetsuya Nomura réalise, oui la fine équipe est là et promet de rendre un vibrant hommage à l’un des titres les plus emblématiques des années 90. Le titre sera prévu dans un premier temps sur PS4.

Des confirmations issues des studios liés à Sony

Rassurez-vous Sony n’a pas que de vieilles légendes à mettre sur les rails. La conférence de Sony a permis de confirmer des jeux issus des studios partenaires de la firme japonaise. Et si Naughty Dog, Guerilla Games et Media Molécule sont bien présents pour parler, commenter leurs futurs projets, il faut avouer que certains se sont fait cruellement absents.

Guerilla Games, studio en charge de la série des Killzone, semble vouloir tourner la page des Helghan en proposant une toute nouvelle licence : Horizon. Bien que le jeu ait été présenté auparavant via des trailers bien calibrés, nous avons pu ici voir tout le potentiel et l’univers du jeu avec des phases de gameplay époustouflantes. Peut-être une des plus grosses baffes graphiques de cet E3 qui nous fait clairement comprendre que les développeurs s’amusent enfin comme des fous sur les moteurs graphiques des consoles nouvelles générations.

Sony a également pris le temps de nous montrer plus en profondeur le très lunaire No Man’s Sky. Ambitieux par la taille exponentielle de son univers pré-calculé, le jeu d’exploration d’Hello Games est toujours aussi bluffant, bien qu’il nous ait été présenté il a déjà deux ans. Et pas une date de sortie circule … une futur arlésienne ? C’est beau, fluide, et ça pousse le joueur à visiter des écosystèmes différents, à découvrir la faune et la flore qui l’entoure. Magique.

De son coté Media Molécule fait l’impasse sur la présentation de Tearaway Unfolded, pourtant prévu pour quelques mois et nous propose Dreams. Un jeu, ou plutôt un outil, permettant de créer des décors et des personnages et interagir avec eux. Les tenants et aboutissants de la démarche sont floues, l’ensemble est bien mystérieux mais la qualité graphique est au rendez-vous.

La Playstation 4 à visiblement le vent en poupe au vu des nombreux contenus exclusifs de jeux multisupports comme la mission Epouvantail de Batman Arkham Knight, et la mission The Deadful Crimes de Assassin’s Creed Syndicate. Anecdotiques, mais qui permet de voir le monopole de Sony auprès des studios occidentaux de plus en plus importants.

Enfin Sony lâche les rennes en fin de conférence avec le très attendu Uncharted 4 et nous livre en une vidéo toute la quintessence de la série. Des personnages charismatiques, des gunfight calibrés, des cascades en pagaille et un sens de la mise en scène que seul Naughty Dog détient. Un point d’orgue qui permet d’informer que l’année 2016 ne sera pas aussi vide que la fin d’année. Car oui, les prochains mois ne seront pas vraiment riches. Hormis le très coloré Tearaway Unfolded, les joueurs devront ronger leurs freins.

Morpheus

Sony a présenté plus en détail son casque de réalité virtuelle, mais a été curieusement très vague en ne présentant que de petits jeux compatibles et énumérant les futurs éditeurs qui travaillent dessus.

Les absents de la conférence

Pour tout vous dire, je trouve que la conférence manquait de quelques choses. Surement d’un bon gros blockbuster dégoulinant de testostérone, un titre bien vilain qui risque de concurrencer comme il se doit le nerveux Gears Of War 4 prévu du coté de Microsoft. Et pourtant Sony avait de quoi nous épater avec encore beaucoup de titres en développement mais assurément pas assez finis pour être présentés. À moins que ce soit une manière de présenter des choses nouvelles lors de la Gamescom prévue début aout en Allemagne. Santa Monica on le sait est sur un épisode de God Of War. Les impatients pourront heureusement se remettre dans le bain en redécouvrant au troisième excellent volet de la série en version remastérisée.

Et n’oublions pas le silence du studio français Quantic Dream qui doit bosser durement sur son prochain titre, le dernier datant de fin 2013 tout de même. Idem pour Rime qui a choisi de s’éclipser de la conférence, sûrement pour ne pas faire de l’ombre à l’incroyable renaissance de The Last Guardian. Et n’oublions pas Sucker Punch (Infamous) qui doit aussi travailler contentieusement dans son coin. Et Gran Tourismo ? Ratchet Clank ? Tant de questions qui trouveront leurs réponses sur la salon ou dans les prochaines semaines.

Pour en Savoir Plus

Les annonces faites lors la conférence de Sony vous ont plu ? Vous souhaitez en savoir plus sur certains jeux ? Pour de plus amples informations, je vous invite à vous rendre sur mon blog JoysPix’ consacré aux jeux vidéo graphiquement originaux, esthétiques et expérimentaux.

Article précédentFacebook Messenger : plus de 700 millions d’utilisateurs
Article suivantQuelle est la hauteur de la Statue de la Liberté ? [Doodle]
Frédéric
Hi les geeks et geekettes. La tête entourée à la naissance par un cordon de manette de Nes, la vie avait plutôt mal commencé. Mais qu'à cela ne tienne ! J'ai toujours grandi avec ce besoin de partager ma passion. Créations de sites, de forums, animation de communautés, il n'en fallait pas plus pour que je me lance dans l'aventure UnSimpleClic. Apporter un œil critique sur les jeux actuels et à venir, disserter sur des jeux cultes, analyser et expliquer les succès et flops, c'est à vrai dire toute ma nature. Ce que j'aime le plus : apporter une dimension historique au domaine vidéoludique. Vous l'avez compris, je suis une intarissable grande gueule.

Laisser un commentaire

1 Commentaire sur "E3 2015 – Compte Rendu de la conférence de Sony"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
Michel
Invité

« La conférence débute sous les meilleures hospices » = auspices.
Il n’est pas encore l’heure d’aller à l’hospice pour la PS4

wpDiscuz