Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

1
PARTAGER
Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Un mois après la publication de la prise en main, je vous livre le test complet de la dernière montre du constructeur Samsung. Présentée officiellement lors du Salon IFA de Berlin en septembre dernier, la Samsung Gear S2 est commercialisée depuis fin octobre au prix de 349€ en version Sport et 379€ en version Classic. Après une série de montres avec cadran rectangulaire, Samsung nous livre sa première montre circulaire sous Tizen OS. Même si elle délivre le même type de fonctionnalités qu’une montre sous Android Wear, elle se démarque sur plusieurs points et cela en fait, selon moi, un des modèles les plus réussis sur le marché.

Package

La montre est livrée dans un coffret noir de forme cylindrique. En ouvrant la boite, on découvre la Gear S2 ainsi que les différents accessoires : un câble USB, une station de chargement sans fil, un bracelet supplémentaire et un guide de prise en main rapide.

151226_Samsung_Gear_S2_02

Le coffret est très bien réalisé et le contenu est plutôt bien agencé mais en terme de « packaging », il ne parvient pas à se hisser à la hauteur de celui contenant la Huawei Watch testé dans cet article.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Caractéristiques techniques

La Gear S2 existe en deux versions : Gear S2 (Sport) ou Gear S2 Classic. Nous nous intéresserons au modèle testé, la version Classic avec un bracelet en cuir noir. Hormis les dimensions et le poids de la montre, les deux déclinaisons comprennent les mêmes composants techniques.

La Gear S2 fonctionne grâce à un processeur Exynos 3250, accompagné de 512Mo de mémoire vive et de 4Go d’espace de stockage (1,9Go réellement disponible). Elle est dotée d’un écran circulaire Super Amoled de 1,2″. Ce dernier propose une définition de 360 x 360px, ce qui confère une densité de 302ppi. Elle comprend de nombreux capteurs dont un accéléromètre, un gyroscope, un baromètre et un cardio-fréquencemètre. Pour se connecter à votre smartphone, la Gear S2 peut utiliser le Wifi, le NFC et le Bluetooth 4.1. Le tout est alimenté par une batterie de 250mAh.

Elle est certifiée IP68, ce qui signifie qu’elle est résistante à la poussière et peut normalement être immergé dans plus d’un mètre d’eau pendant 30min. Je n’ai pas tenté et en plus, avec un bracelet en cuir, je ne vous conseille pas de la mettre dans l’eau.

Le modèle Gear S2 (Sport) mesure 42,3 (L) x 49,8 (H) x 11,4 (P) mm pour 47g alors que le modèle Gear S2 Classic mesure 39,9 x 43,6 x 11,4 mm pour un poids de 42g.

151226_Samsung_Gear_S2_03

Elle fonctionne sous Tizen OS et peut communiquer avec tout smartphone équipé au minimum de 1,5Go de mémoire vive et tournant sous Android 4.4 minimum. Même si cela semble être dans les projets de Samsung, la Gear S2 n’est pas encore compatible avec iPhone. Il existe une liste d’appareils compatibles mais elle n’est pas exhaustive. A titre d’exemple, le LG G3 n’est pas présent dans cette liste et pourtant, une grande partie de mon test s’est déroulé avec cet appareil.

Pour que la montre puisse comuniquer avec votre smartphone, il faudra installer l’application Samsung Gear Manager. L’apparaige s’effectue très rapidement même depuis un terminal non Samsung.

Description

Samsung a décliné sa dernière montre en deux modèles bien distincts même si les fonctions sont identiques. Les deux montres sont dotées d’un écran circulaire mais le modèle Gear S2 (Sport), légèrement plus gros et plus lourd, se distingue par un design plus sport et plutôt moderne tandis que le modèle Gear S2 Classic est plus classique, plus raffiné et plus discret. Cette impression plus  » classe  » est accentuée par le bracelet en cuir qui peut être remplacé par n’importe quel bracelet acheté dans le commerce, ce qui n’est pas possible avec le modèle Sport (attache propriétaire).

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Pour la suite, je ne vais parler que de la série « Classic ». Pour commencer, on peut dire que la qualité est au RDV, grâce à l’utilisation de matériaux premium. Le cadran en acier inoxydable, surplombé par une bague rotative striée, est superbe.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Sur le côté droit du boîtier viennent se positionner les deux boutons physiques et le micro. Ces derniers s’intègrent très bien au reste.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Le bracelet en cuir noir est classique et à part la mention « Gear S2 » à l’intérieur, rien ne le distingue du bracelet d’une autre montre. Le cuir est de bonne facture mais on note tout de même quelques marques après un mois de test, ce qui ne me choque pas.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Au dos de la montre, en plus de quelques inscriptions, vient se loger le lecteur de fréquences cardiaques, matérialisé par des leds vertes quand il est en activité.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Tout ceux qui ont vu la montre à mon poignet l’ont trouvé belle et semblable à une montre classique, ce qui n’était pas le cas avec les montres plus volumineuses ou avec un écran rectangulaire. Du point de vue design, c’est une réussite et on verra un peu plus tard que Samsung a très bien pensé et conçu le système de navigation, grâce à cette fameuse bague rotative.

Interface et navigation

La Gear S2 tourne sous un OS made in Samsung, à savoir Tizen. Il est différent d’Android Wear mais propose le même type de fonctionnalités. On y trouve la notion de notifications, une interface avec les contacts du smartphone, la prise d’appels entrants, le tracking d’activités ou encore les commandes vocales. La Gear S2 ne révolutionne le genre mais apporte tout de même quelques changements dont le principal est le système de navigation.

Une navigation innovante grâce à la bague rotative

Pour la navigation, la Samsung Gear S2 vous laisse le choix : les commandes vocales même si j’avoue avoir trouvé les résultats moins fiables que sur Android Wear, les mouvements sur l’écran, les boutons physiques présents sur le côté droit et surtout, la bague rotative.
Pour les mouvements sur l’écran, je ne pense pas qu’il y ait besoin de plus de précision. Pour les boutons physiques, celui du haut correspond à la touche « Retour » tandis que celui du bas correspond à « Home ». En cliquant sur ce dernier, vous revenez à l’écran principal, à savoir l’horloge. Vous pouvez également paramétrer la montre pour qu’un double-clic sur le bouton Home vous ramène à la dernière fonction utilisée.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Revenons quelques instants sur la bague rotative, le parfait outil de navigation. Alors que sur d’autres montres, la bague est uniquement présente à titre décoratif, celle de la Gear S2 a une réelle utilité. Sur ce point, Samsung a innové en proposant un nouveau mode de navigation que j’ai vraiment apprécié. C’est une réelle réussite. Mise à part la validation qui nécessite encore une tap sur l’écran, la bague est devenu le principal mode de navigation. En prévoyant la validation avec un bouton supplémentaire ou, par exemple, en appuyant sur la bague elle-même, la navigation aurait peut-être été encore meilleure.

Dans le menu principal où les applications sont présentées à la suite les unes des autres de façon circulaire, la bague permet, d’un mouvement dans un sens ou dans l’autre, de circuler parmi les icônes ou menus et cela très rapidement. Il ne reste plus qu’à s’arrêter sur l’application souhaitée puis à cliquer dessus pour l’exécuter. Lors de la navigation, un point blanc et le nom de l’application permettent de situer où vous êtes.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Les icônes représentant les applications sont peut-être un peu petites mais leur motif est assez visible pour comprendre de quoi il s’agit. La liste d’applications étant importante, en arrivant au bout de la liste, vous basculez automatiquement sur la page suivante si vous continuez à faire tourner la bague rotative.

En guise de bilan, je trouve que la bague rotative est un des meilleurs voire le meilleur système de navigation testé jusqu’à maintenant sur une montre intelligente.

Les fonctions et programmes intégrées à la Gear S2

Les notifications

Que vous ayez un smartphone Samsung ou d’une marque, la Gear S2 vous affichera les notifications des applications spécifiées sur Gear Manager mais également celles liées à votre activité physique. Je précise que vous avez intérêt à bouger si vous avez défini un objectif car la Gear S2 saura vous féliciter mais se fera également « entendre » si vous restez trop longtemps inactif. J’aborde ce sujet un peu plus en détail juste après.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

En plus de la vibration qui matérialise l’arrivée d’une notification, cette dernière sera visible sur l’écran par un point jaune situé sur le côté gauche. Un mouvement dans le sens inverse des aiguilles d’une montre (ou balayage de gauche à droite sur l’écran) vous permettra de la consulter. En continuant ce mouvement, vous visualiserez les éventuelles autres modifications. Depuis la montre, vous pourrez par exemple supprimer la notification ou demander à ouvrir l’application correspondante sur le smartphone. Je précise que depuis un appareil non Samsung, vous ne visualisez que les dernières notifications. Vous n’aurez pas accès à tous vos textos ou emails.

Depuis la montre, vous pourrez consulter le dernier message et y répondre de plusieurs façons : commande vocale, réponse rapide ou via un clavier. Pour cette dernière solution réponse, ce n’est pas simple la première fois mais on finit par y arriver. Attention, il ne faut pas non plus chercher à saisir rapidement ni à rédiger un roman. Le clavier doit être utilisé pour une courte réponse.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

La partie disponible pour afficher le texte est petite car le reste est occupé par le clavier. Ce n’est pas très exploitable mais au moins, ça a le mérite d’exister et cela fait un peu moins bizarre que de parler à sa montre. Pour les réponses toutes faites, vous pouvez ajouter de nouvelles propositions depuis Gear Manager.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Les applications

Parmi les programmes intégrés à la montre, on trouve des standards tels que la météo, l’alarme, le minuteur (et chronomètre), le lecteur musical ou encore Galerie qui ne nécessitent pas d’installer une application sur le smartphone pour fonctionner. Ensuite, on peut également lister des applications de partenaires Samsung comme Nike+ (Running) ou Flipboard (news). Pour l’application Cartes, il faudra activer le GPS de votre smartphone si vous souhaitez vous géolocaliser ou être guidé pour vous rendre à une adresse spécifiée. La bague rotative de la montre vous servira alors à zoomer et à dézoomer.

D’un simple geste, vous pourrez, depuis votre montre, localiser votre smartphone. En lançant l’application « Rech. mon tel. » votre terminal se met à sonner ou à vibrer. Pour la fonction « Mémo vocal », il vous faudra connecter un casque bluetooth à votre montre si vous souhaitez écouter ce que vous avez enregistré.

L’ajout d’un ami (raccourci vers le numéro d’un de vos contacts) se fait via Gear Manager. La fonction disponible depuis la montre permet uniquement de les visualiser puis de déclencher un appel.

Pour profiter de la galerie d’images ou du lecteur musical, il faudra penser à transférer des fichiers depuis votre smartphone vers la Gear S2, toujours via l’application Gear Manager.

La Gear S2 comme tracker d’activités

Avec la montre, vous disposez à tout moment des informations relatives à votre activité physique. Si vous n’en faites pas assez, la montre vous le rappellera à coup de vibrations et de notifications visuels. Si le nombre de pas est une information importante pour vous, certains cadrans affichent directement cette donnée sur l’écran à côté de l’horloge. Dès lors que vous souhaitez des précisions sur votre activité physique, il faudra se rendre sur l’application S Health présente sur la montre pour y trouver les éléments suivants : temps de repos, de marche et de course, nombre de calories brûlées, distance parcourue ainsi que fréquence cardiaque. La montre pourra même vous donner votre vitesse moyenne ainsi que le relevé de votre pouls par tranche horaire.

Même si la Gear S2 ne fait pas aussi bien que les montres qui prennent le pouls en continu, elle fait mieux que les montres Android Wear testés jusqu’à maintenant. Tout d’abord, j’ai trouvé le relevé du pouls assez précis et surtout sans écart inexplicable entre deux tests. Ensuite, suivant comment la montre est configurée, elle peut prendre votre pouls de façon récurrente pendant la journée et non uniquement à la demande.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Maintenant si vous voulez aller encore plus loin dans l’analyse des données relevées, il vous faudra passer par S Health installée sur votre smartphone, application dont j’ai déjà parlé à plusieurs reprises dans les tests des appareils Samsung. La différence est qu’en étant équipé de la Gear S2, la synchronisation peut se faire automatiquement et vous accédez à l’historique de votre activité.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Par contre, le défaut est que S Health semble être assez énergivore. Le LG G3 depuis lequel j’ai testé la montre m’affiche une notification indiquant que cette application consomme énormément de batterie. Ma dernière remarque concerne l’analyse du sommeil : sur la montre, cette fonctionnalité est survolée et je n’ai pas réussi à récupérer les infos sur l’application.

Je comprends que Samsung ait souhaité conserver une certaine homogénéité dans son interface en proposant un écran circulaire mais j’ai trouvé, lors des premiers jours d’utilisation, que la lecture des données sur S Health (sur la montre) était un peu déroutante. Je vous rassure, on s’habitue à ce nouvel affichage.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

La gestion des appels

Depuis la montre, vous pouvez accepter ou refuser un appel mais également déclencher un appel sortant. Malheureusement, cela s’arrête là car il faudra prendre en main votre smartphone pour entamer votre conversation. La montre n’étant pas muni d’un haut-parleur, elle permettra d’être informé d’un appel pour décider quoi faire (répondre, refuser ou refuser avec un message) ou de lancer un appel sortant. Cela pourra se faire en composant le numéro ou depuis le journal des appels ou de la liste des contacts.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

 

Un manque d’applications compatibles Tizen

Sur la compatibilité de ses objects connectés, Samsung a évolué puisque la Gear S2 est compatible avec tous les smartphones sous Android 4.4 dotés de 1,5Go de mémoire vive. Malheureusement, cela n’a pas encore séduit assez de développeurs. Si on se connecte sur Samsung Apps, on se rend vite compte que le nombre d’applications est encore peu important et qu’une grande partie de cette plateforme est occupée par des cadrans. Les applications disponibles sur la montre fonctionnent bien mais si on souhaite installer de nouvelles applications, on voit les limites du système. On voit que Samsung a mis en place quelques partenariats (Nike+, Flipboard) mais cela reste très anecdotique.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Samsung doit donc parvenir à séduire des développeurs pour étendre son catalogue d’applications. Dans le cas inverse, l’utilisation de la montre se limitera à ce qui existe (ce qui est déjà bien) mais restera moins « inter-connectée » qu’une montre sous Android Wear. On pourrait débattre sur la réelle pertinence de disposer de jeux ou de versions « light » d’applications installées sur son smartphone mais ne pas le proposer ne serait pas bon pour le développement de la Gear S2.

Entre l’interface, la navigation grandement facilitée par cette bague et des applications bien fonctionnelles, Samsung nous livre une montre dont l’expérience utilisateur est vraiment bonne. Cela aurait été parfait si nous étions pas enclin à en demander toujours plus. C’est sur le nombre d’applications compatibles que Tizen OS accuse du retard par rapport à Android Wear.

Écran

Un écran lisible et lumineux

La Samsung Gear S2 est dotée d’un écran Full Amoled de 1,2″ protégé par un traitement Gorilla Glass 3. Les montres équipées d’un capteur de luminosité sont encore rares et malheureusement, la Gear S2 ne fait pas exception à cette règle. Ce paramètre est à régler manuellement sur une échelle de 1 à 10. Attention, votre sélection aura un impact sur l’autonomie de la montre tout comme celui lié à l’utilisation de l’écran. Je précise tout de même que l’écran est lisible en toute condition quelque soit l’angle sous lequel on le regarde et est également très lumineux : je l’ai utilisé avec une luminosité à 4 et c’est largement suffisant.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Avec la Gear S2, vous pouvez décider de conserver l’écran allumé en permanence, de faire en sorte qu’elle sorte de veille lors d’un mouvement de poignet encore de la laisser éteinte en permanence. Si vous sélectionnez la première option, l’écran ne reste pas sur le cadran horloge sélectionné. La Gear S2 affiche les deux aiguilles sur un fond noir : vous avez le principal à savoir l’heure et en plus la montre consomme moins qu’avec votre cadran. Au final, c’est à vous de voir ce que vous voulez : montrer à tout le monde que vous possédez une superbe montre connectée ou économiser le plus de batterie possible.

Les cadrans proposés sont beaux et il est possible d’en créer de nouveaux mais je trouve que Samsung fait un peu moins bien que Huawei dans ce domaine. Son concurrent fournissait des cadrans au look très « classe ».

Les cadrans de la Gear S2

La cadran principal de la montre est celui présentant l’heure mais la Gear S2 propose bien plus que cette fonction. Depuis la montre elle-même ou depuis Gear Manager, vous allez pouvoir sélectionner un autre cadran avec des propriétés qui lui sont propres ou créer votre propre cadran personnalisé. Vous pourrez alors y voir la batterie restante, la prochaine alarme ou le nombre de pas.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Création de cadrans depuis Gear Manager

En sélectionnant certains cadrans, vous vous apercevrez que certains d’entre-eux réservent quelques surprises. Par exemple, si vous prenez le cadran « Chronographe », une tap sur le petit cadran du haut ou du bas déclenchera un chronomètre. Depuis le cadran « Heure mondiale », une tap sur un des petits cadrans affiche une mapemonde qui zoome sur la ville concernée avec la date, le décalage horaire ou encore l’heure locale. Pour le cadran « Vague cardiaque », la tap sur l’écran déclenchera le relevé de votre pouls alors que le cadran « MrTimeMendini3 » affichera la photo du designer italien Alessandra Mendini avec possibilité de changer la couleur du cadran.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Choix de cadrans depuis la Gear S2

Performance

Je ne vais pas m’étendre sur ce chapitre car en testant une montre, on ne cherche pas la puissance brute ou les performances nécessaires pour faire tourner un jeux ou visionner un film. Peut-être que cela viendra un jour mais pour le moment je lui demande d’être réactive et fluide lors de la navigation et la Gear S2 réalise cela parfaitement. Durant ce mois de test, la Gear S2 n’a jamais failli, que ce soit lors de la navigation dans les menus ou dans le lancement des applications.

Maintenant, si vous observez quelques ralentissements, ce que je n’ai nullement ressenti, vous pouvez visualiser l’ensemble des applications ouvertes et les fermer, un peu à la manière du multi-tâches sur smartphone.

Autonomie

Avec une batterie plus faible que certaines smartwatch concurrentes (250mAh), on aurait pu s’attendre à une autonomie dans la lignée des montres Android Wear mais il n’en est rien. La Gear S2 est l’une des montres les plus endurantes que j’ai été amené à tester. On atteint pas encore la semaine mais les résultats sont encourageants. Avec une montre dont l’écran s’illumine uniquement à la demande ou lors de notifications, la montre tient un peu plus de 3 jours complets. Elle a pour elle un écran plus petit et une résolution inférieure à cettaines montres concurrentes, ce qui a nécessairement un impact sur l’autonomie. Ensuite, Samsung a peut être travaillé sur l’optimisation de la gestion de la batterie.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Pour gagner quelques secondes d’autonomie, vous pouvez recouvrir l’écran de la paume de votre main : ce dernier s’éteint sans avoir à attendre le délai configuré dans les paramètres.

Tout comme ses smartphones, Samsung a équipé sa Gear S2 d’un mode économie d’énergie. Au-dessous d’une certaine charge ou déclenché manuellement, il permet de basculer vers un affichage en niveaux gris, de désactiver le wifi et toutes les fonctions (hors appels et notifications) puis de limiter les performances de l’appareil. Comme vous vous en doutez, le but est de limiter au maximum la consommation de la batterie.

Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]

Concernant la batterie, il reste un point à améliorer : le temps de rechargement. Si votre montre s’est éteinte par manque de batterie, il vous faudra patienter à peu près 2h pour retrouver une charge pleine. Pour redonner vie a votre batterie, il faut placer votre montre sur sa station de chargement sans fil.

Une fois positionné, la montre reste en place grâce à un aimant situé sur la partie recevant le dos de la montre. Une led à la base de la station passera du rouge au vert quand la Gear S2 sera chargée. Si votre montre n’est pas sous tension quand vous la positionnez sur la base, le taux de charge se matérialise par un chiffre mais également par un cercle vert qui sera entier une fois la batterie pleine.

Il y a encore un axe d’amélioration à travailler (le chargement) mais l’autonomie de la Gear S2 est une bonne surprise.

Conclusion

Avec cette montre connectée Gear S2, Samsung propose une très bonne alternative aux appareils Android Wear. Par sa forme, sa taille et la qualité des matériaux utilisés, elle peut s’apparenter à une montre classique. Avec ses fonctionnalités, elle fait aussi bien voire mieux que certaines montres concurrentes avec gros avantage du point de vue de la navigation pour la Gear S2 (bague rotative). Sous certaines conditions, elle dispose même d’une bien meilleure autonomie que les modèles sous Android Wear. Mis à part un store d’applications encore trop peu peuplé, ce qui pourrait freiner quelques envies, la Gear S2 est une vraie bonne surprise. Même si son prix est inférieure à certains modèles concurrents, il faut tout de même sortir au moins 349€ ce qui reste encore très élevé pour de nombreux portefeuilles.

Laisser un commentaire

1 Commentaire sur "Gear S2 : la belle et innovante montre de Samsung [Test]"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
Marc
Invité

Attention contrairement à ce qui est dit en résumé par Samsung, la Gear n’est compatible qu’avec quelques téléphones. Sur un LG G3, la connexion Bluetooth est parfois impossible et s-voice pose problème : lancement de l’application SMS impossible et reconnaissance vocale parfois délirante. J’ai eu la confirmation de ceci par Samsung…

wpDiscuz