Google fête le 374ème anniversaire de Nicolas Sténon

Google a une nouvelle fois décidé de faire place à un tout nouveau Doodle aujourd’hui en l’honneur de Nicolas Sténon. En effet, c’est pour fêter son 374ème anniversaire que Google a imaginé ce beau Doodle. Comme vous pouvez le voir, dans ce Doodle a été mis en avant le travail de Nicolas Sténon, puisque l’on discerne bien le principe de superposition, des couches ou strates, les unes sur les autres. Eh bien oui, Nicolas Sténon, de son véritable nom Niels Stensen, est un anatomiste, géologue et évêque d’origine danoise. Il est né le 11 janvier 1638 à Copenhague et mort le 26 novembre 1686 à Schwerin en Allemagne. Il fut l’un des premiers à formuler des principes en géologie dont le plus connu est le principe de la superposition, d’après laquelle la couche supérieure d’une succession sédimentaire est toujours plus récente que les couches sous-jacentes, à moins de remaniements ultérieurs.

Comme vous avez pu le lire, Nicolas Sténon était évêque, ce qui à l’époque devait être difficile à vivre. Et effectivement, sa vie est en grande partie marquée par son conflit personnel entre les explications religieuses des phénomènes naturels ayant cours alors et les découvertes scientifiques qu’il fit en ce domaine. Nicolas Sténon n’est pas seulement le père du principe de la superposition, il formula 3 principes (ou lois) qui se sont avérés être de grande importance pour la sédimentologie et la stratigraphie :

  • Le principe de la superposition : les couches de roche sont formées successivement, avec les plus anciennes en dessous et les plus récentes au-dessus, à moins que des processus ultérieurs n’aient modifié ce principe
  • Le principe de l’horizontalité primaire :les couches de roche et les sédiments équivalents ont été formés par le fait que les particules, dans l’eau ou un autre liquide, se déposent au fond. Ce processus devrait donner des couches horizontales qui se suivent. Le principe de l’horizontalité primaire qui en résulte implique que des couches de roches qui ne sont pas (plus) en position horizontale sont le résultat de modifications ultérieures au moment de la sédimentation.
  • Le principe de la continuité latérale : les couches sédimentaires se suivent en principe latéralement, ce qui veut dire horizontalement

 

 

source