HTC One, le test

1
PARTAGER

C’est en 2012 que HTC a lancé la gamme « One« . Avec les modèles One S, One V et One X (et ses déclinaisons XL et X+), le constructeur taïwanais avait tenté, un peu sans succès de relancer sa gamme de modèles Android. C’est donc avec ce qui ressemble fortement à une dernière carte que le fabricant a lancé ce HTC One. Reste que ce smartphone doit faire face à forte concurrence sur le segment des Android haut-de-gamme avec les Samsung Galaxy S4, Sony Xperia Z et LG Optimus G.

Caractéristiques :

Voici les caractéristiques du HTC One :

Système d’exploitation (OS)Android
Version d’OS testée4.1.2 (sense 5)
ProcesseurQualcomm Snapdragon 600 – 1.7 GHz
Nombre de cœur4
GPUAdreno 320
Ecran4,7’’ LCD full HD
Définition1920 x 1080, 468 ppp
Appareil photo4 Mpx / caméra frontale 2,1 Mp
Mémoire interne / RAM / carte SDHC32 Go (24 dispo) / 2 Go / Non
Autonomie6h30 en moyenne
Dimensions / Poids137.5 x 68.2 x 9.3 mm / 143 g
Wi-Fi / Bluetooth / 3G / 4G (LTE)oui / oui / oui / oui
ConnectiqueJack 3.5 mm, mini-USB
Batterie2300 mhA (inamovible)
NFCoui

HTC a donc pris le parti de doter son smartphone du meilleur processeur actuel, le Snapdragon 600. En l’état, cela devrait donc permettre au One de pouvoir faire tourner n’importe quel jeu sans aucun souci. A noter qu’ici HTC ne suit pas la course aux armements sur le capteur photo, se « contentant » d’un capteur 4 Mpx. Mais à en croire le constructeur taïwanais, cela devrait permettre au One de rivaliser avec le Lumia 920 sur le rendu en basse lumière.

Boîte et contenu :

HTC tranche ici avec les boîtes cubiques de ses concurrents pour proposer une boîte qui fait penser, dans la forme, à celle d’un Mac Mini :

130602_htcone_01

  • HTC One,
  • kit main libre intra-auriculaires et « mousses » de différentes tailles,
  • câble micro USB et chargeur rapide

A noter que les écouteurs, avec leurs « mousses » rouges, sont constitués d’un câble plat, comme les écouteurs Jays.

Ergonomie :

Pour qui a eu un Desire HD ou l’un ou l’autre des HTC One S, V et X entre les mains, le constructeur taïwanais a enfin changé son fusil d’épaule en proposant un design complètement revu et aplani, adieu la protubérance de l’objectif photo. Avec une coque monobloc en aluminium et un cadre avant complètement modifié, le HTC One en impose par la qualité de ses finitions. Reste un point qu’il faudra résoudre, l’espace perdu autour de l’écran avec la présence d’un cadre non tactile de 4mm. Il convient en outre de noter que seuls deux boutons sensitifs sont présents, Home et retour arrière. Un peu déroutant au départ, mais on s’y fait vite. Pour le gestionnaire des tâches, un double-tap sur le bouton home permet d’y accéder.

 

130602_htcone_02

130602_htcone_03

130602_htcone_04

A noter que le One tient parfaitement en main et que son utilisation d’une seule main s’avère très agréable. Cependant, l’aluminium de la face arrière rend le smartphone assez glissant, gare aux chutes.

L’écran :

Avec un écran d’une diagonale de 4,7″ et d’une résolution de 1920*1080 pixels, HTC propose ici une dalle au rendu de couleurs très fidèle, un très bon contraste et une très bonne luminosité. Aucun souci en extérieur pour se servir du smartphone.

130602_htcone_06

 

Son :

Énième smartphone du constructeur doté de la fonctionnalité « Beats Audio » (amplification des basses), c’est étonnamment une fonctionnalité qui n’est pas désagréable à l’usage. Là ou le son était par exemple dénaturé et saturé sur un HTC One X, le son reste ici très clair. Reste que son intérêt est assez faible.

Concernant le rendu son, tant via la sortie casque, que via les hauts-parleurs, celui-ci est très bon. La prise casque est puissante quand les hauts-parleurs, placés de part et d’autre de l’écran, assure le meilleur rendu sonore que j’ai pu observer sur les smartphones haut-de-gamme de cette année 2013. Posé sur le bureau, l’écoute de musique, quel que soit le genre, est agréable.

130602_htcone_05

Interface et Navigation :

Doté de la version 5 de l’interface Sense by HTC, la première prise en main du One surprend. Si vous avez pris le soin de paramétrer comptes facebook et twitter, la première page du bureau reprendra les publications les plus récentes de ces comptes sous une forme qui fait fortement penser aux tuiles de Windows 8. Pour le reste, nous retrouvons du jelly bean avec la possibilité d’empiler jusqu’à 4 icônes dans un même dossier.

130602_htcone_07

Pour ce qui est de la navigation, rien de particulier à noter. La réactivité est conforme aux caractéristiques techniques et aucune latence n’est à redouter.

130602_htcone_13

Multimédia :

Ainsi que vous pourrez le constater dans les captures d’écran présentes en fin d’article, les résultats du HTC One sous Antutu, Quadrant et Epic Citadel sont très bons. En l’état, le HTC One dispute la première place avec le Galaxy S4.

Avec le processeur graphique Adreno 320 qui accompagne le Snapdragon 600, le rendu dans les derniers jeux, comme Real Racing 3 par exemple, est très bon.

130602_htcone_08

Autonomie :

Avec l’activation du mode d’économie, le HTC One tient pas loin de 10 heures. En pratique, avec la data active et en tablant sur un usage web+vidéo, l’autonomie réelle tourne autour de 5h30-6 heures.

Stockage :

Doté de 32 ou 64 Go selon les versions, le HTC One ne dispose pas de carte micro SD. Vous disposez, hors système Android, de quasiment 25Go de libres.

Photo et vidéo :

Avec un capteur de seulement 4 Mpx, le rendu photo est bon, dès lors que vous ne cherchez pas à zoomer dans l’image. Si les photos obtenues rendront correctement à l’écran du smartphone ou sur votre page de réseau social, n’espérez pas pour autant faire des impressions 10*15, le résultat serait alors peu flatteur.

 130602_htcone_09

Conclusion :

Avec cet HTC One, le constructeur taïwanais revient dans la course. Reste que face à des adversaires tels que le Galaxy S4, le seul argument qui peut jouer en sa faveur est le rendu audio. Pas certain que ce point suffise pour que les ventes atteignent celles du numéro 1 du secteur. A noter que si le constructeur parvient à conserver cette lancée tout en améliorant son capteur ultrapixel, elle aura toutes les cartes en main pour enfin se relancer.

  • Version 32 Go : 620 €
  • Version 64 Go : 750€

Points forts :

  • rendu audio incroyable
  • design
  • qualité de l’écran
  • légèreté visuelle de sense 5
  • capteur 4 Mpx prometteur

Points faibles :

  • autonomie
  • pas de slot micro SD
  • capteur photo décevant dans les détails
  • présence du cadre tout autour de l’écran

130602_htcone_15

130602_htcone_14

130602_htcone_10

130602_htcone_11

130602_htcone_12

130602_htcone_13

 

Laisser un commentaire

1 Commentaire sur "HTC One, le test"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
bibousiq
Invité

Merci beaucoup pour ce rapide tour d’horizon de ce qui sera, je pense, mon prochain téléphone. Petite critique cependant: je ne pense pas que le son soit le seul argument faisant la différence sur le téléphone. pour ce que j’en ai vu, je pense que le design est vraiment un élément différenciant; de même qu’un autre point qu’on a un peu tendance à oublier: il dispose de base d’applications qui peuvent réellement servir dans la vie de tous les jours et qui ne sont pas là juste pour rajouter une ligne dans les specs.
Bon week-end à vous !

wpDiscuz