Huawei P8 Lite : un milieu de gamme complet et à petit prix [Test]

16
PARTAGER
Huawei P8 Lite : un milieu de gamme complet et à petit prix

Le smartphone Huawei P8 Lite fait partie des trois appareils annoncés par le constructeur chinois lors de sa conférence de presse du mois de mai 2015. Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir arriver dans le commerce la déclinaison « lite » du dernier flagship de la marque. Même s’il est apparu sur Amazon dès le mois d’avril, il est disponible depuis le mois de mai et UnSimpleClic a eu la chance de recevoir en prêt un exemplaire de la version « Mini » du Huawei P8. Version allégée par ses caractéristiques et son prix, il n’en demeure pas moins un appareil intéressant sur bien des points.

20150705_Huawei_P8_Lite_16

Coffret

A première vue, le coffret du P8 Lite pourrait être celui d’un autre smartphone excepté que la boite, toute blanche, est plus fine mais plus haute que celle que nous voyons habituellement. Tout s’explique dès qu’on ouvre le boitier : l’appareil et les différents étuis contenant les accessoires et livrets sont tous présentés sur la tranche et non à plat. Tout l’intérieur est noir et chaque étui en carton contient des pictogrammes permettant d’en comprendre le contenu. Au final, voici la liste des éléments présents dans la boite : le smartphone P8 Lite, un kit mains libres, un câble USB, un adaptateur secteur et un guide de prise en mains rapide.

20150705_Huawei_P8_Lite_02

Je trouve l’idée du coffret très originale. Ce n’est pas grand chose mais Huawei se différencie des autres constructeurs et c’est déjà un bon point.

Fiche technique

La version « Mini » du smartphone Huawei P8 est équipée d’un processeur Kirin 620 (8 cœurs), de 2Go de mémoire vive et de 16Go d’espace de stockage (extensible via une carte micro-SD de 32Go max). Pour l’affichage, le P8 Lite est doté d’une puce graphique Mali 450 et d’un écran HD de 5″ (1280 x 720px). Cela lui confère une densité de 294ppi, loin du P8 avec 424ppi, ce dernier étant équipé d’un écran Full HD de 5,2″. Pour la photo, le smartphone est équipé d’un capteur de 13Mpx et d’un flash led à l’arrière et d’un capteur 5Mpx à l’avant. Capable de filmer en 1080p en 30 images /s, il propose aussi plusieurs fonctionnalités dont la détection des visages et des sourires ou encore l’activation par la voix. Pour la connectivité, il n’est pas équipé des dernières versions mais propose le principal : Bluetooth 4.0, Wifi (802.11 b, g, n), USB2.0, NFC, GPS, A-GPS et compatibilité 4G de catégorie 4. Il présente un avantage peu proposé par les grandes marques de smartphones, la compatibilité double-Sim. Vous pourrez donc l’équiper de cartes Sim provenant éventuellement de deux opérateurs différents.

L’appareil est alimenté par une batterie inamovible de 2 200mAh et ses dimensions, inférieures à celle du P8 (sauf pour l’épaisseur), sont de 143 x 70,6 x 7,7cm pour un poids de 131g. Il est livré sous Android Lollipop avec l’interface maison, Emotion UI (version 3.1)

Description

Le P8 Lite est un smartphone dont l’apparence est assez classique. Il n’y a pas d’innovation ou de surprise de ce côté car il reprend les grandes lignes de son ainé, le Huawei P8, avec le métal en moins. Le modèle testé est constitué de deux façades blanches, en plastique, fixées à une partie centrale de couleur or et d’apparence métallique (les tranches). La façade avant contient, dans sa partie haute, une led de notification, les capteurs de luminosité et de proximité, un haut-parleur (écouteur), et l’appareil photo frontale. Du côté opposé, sur une partie également blanche, il y a juste le logo de la marque Huawei.

20150705_Huawei_P8_Lite_03

Concernant les tranches, seule celle de droite est utilisée. On y trouve, en enfilade, de bas en haut, la barre de volume, le bouton power puis les emplacements pour les cartes. Il y a deux tiroirs dont le premier peut servir pour une carte mémoire ou pour une deuxième carte Sim. Le deuxième tiroir permet d’insérer la carte Sim numéro 1. Il faudra donc choisir entre étendre la capacité de stockage qui peut vite s’avérer trop juste (16Go) et une deuxième carte Sim.

20150705_Huawei_P8_Lite_01

Le bouton Power se distingue de la barre de volume par sa taille mais surtout par sa surface nervurée et donc reconnaissable au toucher.

20150705_Huawei_P8_Lite_04

20150705_Huawei_P8_Lite_13

La tranche gauche du P8 Lite

Sur la tranche inférieure, on trouve deux haut-parleurs qui prennent position de chaque côté de l’emplacement de la prise micro-USB. On ne le voit pas mais on peut se dire que le micro principal doit être dissimulé quelque part par là, derrière une des grilles.

20150705_Huawei_P8_Lite_05

Enfin, sur la tranche supérieure, Huawei a placé la prise casque ainsi qu’un deuxième micro, pour la réduction du bruit ambiant.

20150705_Huawei_P8_Lite_08

Si on retourne l’appareil pour découvrir la façade arrière, que voit-on ? Tout d’abord, on remarque de suite qu’il y a deux textures différentes mais toutes les deux blanches.

20150705_Huawei_P8_Lite_40

Tout en haut, on distingue une partie dont la surface est lisse et identique à celle présente sur la façade avant. On y trouve l’appareil photo positionné pratiquement dans le coin supérieur gauche ainsi que le flash led, placé à sa droite.

20150705_Huawei_P8_Lite_10

Ensuite, le reste de la façade est toujours en plastique mais avec un effet brossé. Cette partie contient avec un logo Huawei couleur or dans une partie tiers supérieur et quelques mentions en bas.

20150705_Huawei_P8_Lite_11

Même s’il ne se démarque pas beaucoup des concurrents, le design est dans l’ensemble bien réussi. L’aspect « métallique » des tranches, dont la couleur contraste avec le reste du smartphone, est bien réussi même si on reste sur du plastique. De plus, ses dimensions lui confèrent une bonne prise en main.

Interface et application

Le P8 Lite est bien livré avec la dernière version Android (Lollipop) mais oubliez vos bonnes vieilles habitudes car la surcouche maison prend le dessus. Huawei a effectivement pris le parti « d’imposer » son interface qui contient de bonnes idées alors que d’autres pourraient être optimisées.

Interface et options du menu Paramètres

On retrouve bien évidemment les mêmes fonctionnalités qu’un autre smartphone sous Lollipop mais présentées différemment. Par exemple, pour les notifications, il faut toujours réaliser un mouvement de glissement depuis le haut de l’écran vers le bas mais la fenêtre se présente autrement.

20150705_Huawei_P8_Lite_21

20150705_Huawei_P8_Lite_22

Les notifications sont affichées et regroupées par application et listées sous forme de « timeline ». Une échelle de temps vertical affiche autant de ligne(s) qu’il y a de notification(s).

20150705_Huawei_P8_Lite_31

A mon goût, cela aurait pu être encore plus utile si la présentation avait été différente. Si vous n’avez pas vérifié vos notifications depuis longtemps, vous risquez de tomber sur une liste interminable. Peut-être qu’un affichage avec une fonction « développer / réduire » aurait été plus efficace. L’idée d’intégrer une timeline est intéressante mais trop « d’informations tue l’information ». Les notifications sont paramétrables depuis un sous-menu de Paramètres : autoriser ou non les notifications et sous quelle forme elles doivent s’afficher (barre d’état, bannières et écran de verrouillage).

20150705_Huawei_P8_Lite_36

Les raccourcis sont également présents mais dans une deuxième page accessible par un glissement vers la droite ou en cliquant sur « Raccourcis ». Elle comprend les raccourcis importants et un mouvement vers le bas en affiche d’autres.

20150705_Huawei_P8_Lite_29

Il y a un autre point qui peut surprendre : il n’y a pas de bouton « Applications « . À chaque installation, un nouvel icône apparaît et se place à la suite des autres. Je vous conseille donc de les regrouper en créant des dossiers.

20150705_Huawei_P8_Lite_32

Le mode multitâches est accessible via un des boutons paramétrables du bas de l’écran. Il affiche une page présentant 4 applications sous forme de vignettes. Vous accéderez aux applications supplémentaires via un glissement vers la droite ou la gauche. Un mouvement vers le haut depuis le bas de l’écran aura pour effet de toutes les fermer. Je trouve que ce mode n’exploite pas toute la surface. Il aurait fallu afficher plus de vignettes ou les présenter différemment. Par contre, Huawei a pensé à indiquer la mémoire disponible. Vous aurez donc la liberté de vérifier la mémoire libérée après avoir fermé toutes les fenêtres.

20150705_Huawei_P8_Lite_33

Le menu Paramètres se présente également en deux onglets. Le premier contient les paramètres principaux (wifi, Bluetooth, luminosité, son,…) tandis que le deuxième les liste tous. Parmi ce menu, certaines fonctions nous réservent de bonnes surprises.

20150705_Huawei_P8_Lite_30

Il y a un exemple d’une fonctionnalité qu’il faudrait voir plus souvent : l’impossibilité d’effecteur une action quand le smartphone est dans une poche ou un sac. Combien de fois cela vous est arrivé d’appeler le dernier numéro composé sans le savoir ou inversement, d’être appelé alors que votre correspondant ne le sait pas. Vous pouvez tester cette fonction en posant votre main sur la tranche supérieure puis allumez votre écran : un message s’affichera automatiquement.

En termes de personnalisation, il est possible de modifier le style de l’accueil (classique ou simplifié) et le sous-menu Affichage permettra en plus de sélectionner la température de la couleur, le fond d’écran (avec option de changement aléatoire), la taille de la police mais aussi l’effet à applique lors du passage entre les différentes pages de l’interface.

20150705_Huawei_P8_Lite_27

Vous pouvez même afficher un menu flottant qui, sous forme de pastille positionné sur le bord droit ou gauche, permet d’accéder à un ensemble de fonctions (Retour, Multitâches, Home, Verrouiller l’écran ou Fermeture de toutes les applications).

20150705_Huawei_P8_Lite_17

Même si l’appareil ne présente qu’une diagonale de 5″, le Huawei P8 Lite propose quelques contrôles par le mouvement. Elles sont en nombre limité mais cela a le mérite d’exister. On trouve des options telles que « retourner l’appareil pour couper le son » ou encore « secouer pour réorganiser ».

Enfin, il est possible de lancer des applications en dessinant certaines lettres directement sur l’écran. Pour avoir essayé, je vous le conseille : cela fonctionne très bien et c’est très rapide. Sur l’écran éteint, vous dessinez un C : l’écran du smartphone s’allume et bascule vers le répertoire des contacts.

20150705_Huawei_P8_Lite_19

Je termine avec le sous-menu « Applications en réseau » qui offre la possibilité de sélectionner si les applications peuvent être exécutées via le réseau céllulaire et/ou en Wifi. Au lancement de l’application, le smartphone vous affiche un message permettant éventuellement d’annuler la restriction (et non la restauration comme cela est indiqué).

20150705_Huawei_P8_Lite_34

Pendant toute ma période d’utilisation, j’ai remarqué un bug d’affichage dès lors que j’activais quelques options simultanément (nom de l’opérateur, vitesse du réseau et voyant lumineux). Il se pourrait bien que le P8 Lite prêté par Huawei soit un exemplaire de test et donc peut être pas équipé de la dernière version du système. Il se passe que la barre de notifications et les boutons de navigation disparaissent puis réapparaissent. C’est comme si j’avais activé un mode lecture en plein écran sans le vouloir.

Hormis cela, j’ai apprécié toutes les fonctions liées à la téléphonie et aux contacts : elles sont simples d’utilisation et intuitives. Par exemple, depuis un message reçu, si vous cliquez sur la photo du destinataire, vous visualisez un aperçu de sa fiche mais surtout un historique des échanges (date et type d’appel et numéro concerné).

Applications

La première application dont je vous parle aurait pu être classé dans mon chapitre Personnalisation car il s’agit de Thèmes. Elle permet de modifier l’ensemble des différents éléments composants le thème : style de verrou, animation de déverrouillage, écran d’accueil ou encore la police utilisée. Cela va donc très loin dans le paramétrage et c’est plutôt sympathique.

20150705_Huawei_P8_Lite_28

L’application Fichiers change des applications existantes chez les concurrents car en plus de lister la mémoire occupée par thème (images, audio, vidéos, archives, applications,…), on prend connaissance de l’espace restant sur la mémoire interne ou sur la carte SD. En plus, vous pouvez lancer un nettoyage pour libérer de l’espace. Cette dernière fonction est également disponible depuis le sous-menu Stockage.

20150705_Huawei_P8_Lite_18

En plus des programes standards qu’on trouve sur tous les smartphones (calculatrice, agenda, météo), le P8 Lite offre, via Sauvegarde, la possibilité de mettre en place un process de copie, avec des options de chiffrement et de fréquence de sauvegarde. Attention car les fichiers sauvegardés peuvent vite représenter un volume important (près de 12Go lors de mon test).

20150705_Huawei_P8_Lite_37

Ecran

Contrairement au Huawei P8 qui est équipé d’un écran Full HD de 5,2″, la version « Lite » se limite à une résolution HD sur un écran IPS d’une diagonale de 5″, tous les deux étant protégés par un traitement Gorilla Glass 3. On s’aperçoit en lisant la fiche technique puis en le testant que l’affichage est un des éléments sur lequel Huawei a fait des économies. Le principal point faible de cet écran est sa luminosité. Par forte lumière extérieure, l’écran est à peine lisible, alors qu’il existe une option spécifique pour augmenter la lisibilité sous le soleil. Ce n’est clairement pas aussi confortable que les appareils haut de gamme, que le paramètre soit géré en automatique ou poussé au maximum. De plus, la vitesse à laquelle le smartphone s’adapte à luminosité ambiante nécessiterait d’être amélioré.

Même si la diagonale de l’écran n’est que de 5″, le smartphone offre deux options permettant d’optimiser les manipulations à une seule main : positionnement de l’écran ou du clavier. Les deux écrans se réduisent et se positionnent, selon votre choix, d’un coté ou de l’autre suivant si vous êtes gaucher ou droitier

20150705_Huawei_P8_Lite_20

L’écran du P8 Lite est bien pour la gamme de smartphones dans lequel il se trouve, le milieu de gamme.

Photo

Avant tout, je propose de faire un détour par l’interface de l’appareil photo avant de donner mon avis sur le rendu des clichés. Sur un des côtés (en mode paysage), se trouvent le déclencheur (le même pour la photo ou la vidéo), le raccourci vers Galerie et l’ajout d’effets. Du côté opposé, il y a uniquement 3 boutons : gestion du flash, passage en mode selfie et accès aux 6 modes ainsi qu’au menu Paramètres. Finalement, l’interface est simple et intuitive. C’est ce qui doit être recherché avant de proposer toute une série d’options supplémentaires.

En plus des modes désormais entrés dans les habitudes (HDR, Panorama), on en trouve d’autres :
Meilleure photo : prend plusieurs photos à la suite et vous propose la meilleure,
Note Audio : enregistrement jusqu’à 10s d’audio après la prise de la photo,
Mise au point univ. : possibilité de modifier la mise au point après avoir pris la photo,
Filigrane : permet d’ajouter à la photo un filigrane indiquant les informations suivantes : lieu, météo, (représenté par un picto), température, date du jour. Ce mode nécessite d’activer la connexion internet ainsi que la localisation.

Concernant la mise au point, c’est clair que le P8 Lite ne peut se mesurer aux meilleurs smartphones : même si elle s’effectue automatiquement, je ne l’ai pas trouvé assez rapide. Une fois que la mise au point a été faite, en cas de mouvement, il faut mieux désigner du doigt le nouveau point fixé pour obtenir la mise au point plus rapidement. Par contre, le P8 Lite se rattrape en proposant une option « Suivi d’objet » : après la mise au point effectué sur un objet, la caméra suit ce dernier en conservant la mise au point. Cela évite de refaire la mise au point après avoir changé de position.

20150705_Huawei_P8_Lite_24

Il existe une multitude d’autres options qui vont faciliter la vie du photographie : capture des sourires, déclenchement des photos à la voix, prise de photo « Ultra-instantané » (double clic sur le bouton volume bas quand l’écran est éteint). Enfin, pour ceux qui veulent intervenir sur certains paramètres, le Huawei P8 Lite offre la possibilité de modifier l’ISO, les blancs ou encore de régler l’exposition, la saturation, le contraste et la luminosité.

20150705_Huawei_P8_Lite_23

Le plus important est tout de même le résultat et de ce côté, le P8 Lite s’en sort bien : des photos nets et proches de la réalité ainsi qu’un bon contraste au moins quand les conditions sont bonnes. Voici quelques exemples de photos prises avec le P8 Lite :

20150705_Huawei_P8_Lite_39

20150705_Huawei_P8_Lite_44

20150705_Huawei_P8_Lite_42

20150705_Huawei_P8_Lite_43

Performances

Comme vous avez pu le lire un peu plus haut, même si le P8 Lite se positionne comme un smartphone de milieu de gamme, il est tout de même équipé d’un processeur octo-core (8 coeurs) et de 2Go de mémoire vive. Je l’ai donc traité comme tout autre smartphone en lui faisant subir toute une série de tests.
J’ai commencé par les benchmarks pour essayer d’évaluer à quoi m’attendre mais cela s’est avéré bien difficile du fait qu’il m’a été impossible d’installer certaines applications (AnTuTu, PCMark, GFXBench). Elles se téléchargent mais affichent un message lors de l’installation. Ça devient alors compliqué de le comparer avec d’autres appareils. A titre d’information, voici ce que j’obtiens comme résultat sur d’autres tests : FPS moyen de 55,6 sur Epic Citadel (en résolution 1200×720), 7021 sur Quadrant Standard ou encore 12310 sur GPUBench.

20150705_Huawei_P8_Lite_25

20150705_Huawei_P8_Lite_26

Côté réactivité et fluidité (au sein de l’interface), le P8 Lite s’est largement montré à la hauteur. Je n’ai noté aucune fausse note de ce côté, ce qui prouve que sa configuration est suffisante pour l’utilisation au quotidien et même pour le multimédia. C’est principalement sur les jeux que le P8 Lite montre ses limites. Les jeux se lancent bien mais la plupart du temps, les graphiques ne sont pas à la hauteur car s’adaptent à la configuration de la machine. Il est possible de les pousser au niveau de détail le plus élevé mais le manque de fluidité s’en ressent. Sur certains jeux et même sur certaines applications de Benchmark, je me suis retrouvé avec des défauts d’affichage (bandes ou carrés noirs). Encore une fois, cela peut provenir du smartphone et cela n’est arrivé qu’à de très rares occasions.

Huawei P8 Lite : un milieu de gamme complet et à petit prix

Il y a un autre point tout qui démontre la configuration milieu de gamme : l’enregistrement d’une copie d’écran. Si vous cliquez en même temps sur le bouton Power et Volume bas, vous effectuez un « screenshot » de l’écran sur lequel vous vous trouvez. Sur le P8 Lite, vous devez attendre un peu avant que l’image prise disparaisse de l’écran et vous redonne la main.

Batterie et autonomie

Le P8 Lite est livré avec une batterie de 2200mAh, soit bien inférieure à celle présente sur le haut de gamme, le P8. Par contre, il a pour lui une configuration moins musclée et un écran uniquement HD. En moyenne, j’ai réussi à plus ou moins 20h avec une pointe à 26h avec une durée restante estimée à 2h. Par contre, si vous êtes un accroc du smartphone, vous risquez de voire l’autonomie se réduire très rapidement. Donc, si vous ne passez pas votre temps à télécharger, à jouer ou sur internet, la batterie tient la route, sans être exceptionnelle et c’est une bonne surprise.

20150705_Huawei_P8_Lite_38

Pour améliorer l’autonomie, le P8 Lite propose, dans le sous-menu Economie d’énergie, différentes options dont le choix du plan de puissance (Ultra, Intelligent ou Normal), le choix des applications pouvant continuer à fonctionner lorsque l’écran est éteint ou encore l’affichage liste des programmes les plus énergivores.

20150705_Huawei_P8_Lite_35

Prix et disponibilité

Disponible depuis le début du mois de mai 2015, le P8 Lite est toujours proposé aux alentours de 249€ mais vous pouvez le dénicher pour quelques euros de moins sur Expansys. Vous pouvez l’acquérir en deux coloris différents : gris foncé ou blanc.

Conclusion

Au final, même si le P8 Lite n’est pas exempt de défauts, il s’est avéré une bonne surprise. Ses dimensions lui confèrent une bonne prise en main, son design une certaine classe et ses performances sont satisfaisantes pour la plupart des traitements. Il propose, en plus d’une connectivité complète, une compatibilité double-Sim. Le Huawei P8 Lite est donc un smartphone complet, équilibré et accessible sans se ruiner.

Comme mot de la fin, je vous invite à visionner la vidéo officielle de présentation du Huawei P8 Lite

Laisser un commentaire

16 Commentaires sur "Huawei P8 Lite : un milieu de gamme complet et à petit prix [Test]"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
Sab
Invité

Ah oui mon mari l a en noir donc 4 couleurs disponibles et non 2…

Sab
Invité

Bonjour,moi j’ai ce téléphone en couleur dorée…et je sais qu’il existe en argenté.franchement je le trouve très bien ,il est simple et très intuitif…aucune panne ni rien il tient la route si on veut un bon smartphone abordable.merci j ai découvert d autres fonctionnalités inexplorées jusqu ici grâce à vous…

Coque Huawei P8 Lite
Invité

très bon test produit, c’est un téléphone qui s’est hyper bien écoulé durant l’année 2015 / 2016. Et sur lequel Huawei a montré la qualité de ces produits, car très très peu de panne !

Céléna
Invité

Bonsoir,
Je viens d’acheter ce téléphone et lorsque j’écris un SMS d’environ 3 pages il me convertie le SMS en MMS, comment régler ce problème? Svp

Bolsané
Invité

Honnêtement c’est du gâchis ce téléphone fonctionne mais de manière superficiel. Je ne reçois pas de MMS et quand on appel Huawei on a une dame qui parle à peine le Français et nous dit que c’est normal le problème est connu… Solution… pas de solution.
Nul… Pourris… déception totale.

wpDiscuz