Huawei Watch : la première montre connectée du chinois Huawei [Test]

0
PARTAGER
Huawei Watch : la première montre connectée du chinois Huawei [Test]

Après une première prise en main publiée dans cet article, voici un retour plus complet qui fait suite à une utilisation plus longue et en conditions réelles de la première montre connectée du constructeur chinois Huawei. Dévoilée lors du MWC 2015 qui s’est déroulé en début d’année, la Huawei Watch n’a été commercialisée en France que plusieurs mois après. Présentée comme une des montres les plus luxueuses, aussi bien par son design que par son prix, j’ai cherché à savoir si elle proposait des atouts par rapport aux modèles des autres constructeurs.

151025_Huawei_Watch_17

Coffret

Comme indiqué lors de la prise en main, le coffret dans lequel est livrée la montre est vraiment magnifique. Je parle de coffret mais je devrais dire « coffrets » au pluriel. En effet, il faut soulever une première boite qui en dissimule une deuxième pour ensuite découvrir la montre qui est présentée telle une parure achetée dans une belle bijouterie. La montre surplombe un emplacement contenant différents éléments, toujours présentés avec élégance. Le livret de présentation est rangé dans un étui tandis que le socle de chargement et son adaptateur secteur se situent au fond de la boîte.

Prise en main de la montre Huawei Watch

sdr

sdr

Ma seule remarque à ce joli tableau concerne la documentation : même si elle comporte des illustrations, elle est entièrement en caractères asiatiques. C’est dommage, surtout pour la personne qui ne connaîtrait ni les montres connectées ni Android Wear. Attention, cela ne concerne peut-être que le modèle que nous avons reçu.

dav

Fiche technique

D’un point de vue technique, la Huawei Watch ne se différencie pas beaucoup des autres montres connectées récentes. On y trouve à peu près les mêmes composants mais on peut tout de même souligner la présence du wifi. Voici le détail des principales caractéristiques.
La montre fonctionne grâce à un processeur Snapdragon 400 cadencé à 1,2Ghz accompagné de 512Mo de mémoire vive et de 4Go d’espace de stockage. L’affichage s’effectue sur un écran 1,4″ Full Amoled protégé par un verre « Sapphire Crystal ». Elle est équipée d’un micro, d’un module Wifi, du Bluetooth 4.1 et de différents capteurs dont un gyroscope, un accéléromètre, un baromètre et un lecteur de fréquences cardiaques. Enfin, elle bénéficie d’une certification IP67 et est alimentée par une batterie de 300mAh. Par contre, il faudra faire sans GPS ou alors se servir de celui de son smartphone.

Même si sur le papier, la montre est plus épaisse qu’une LG G Watch, son cadran plus fin et son écran plus petit la rendent beaucoup moins imposante.

151025_Huawei_Watch_06

Design

S’il y a bien un sujet sur lequel le constructeur a insisté, c’est le design. Huawei a conçu une montre avec de très belles finitions. Elle est constituée d’un boitier en métal avec un cadran de forme circulaire et d’un bracelet également en métal. Le modèle testé est de couleur or rose. Il est très beau mais attention à la façon de vous habiller car sinon, elle sera la seule chose que les autres verront. On en parvient même à éviter de la regarder sous peine d’attirer tous les regards.

151025_Huawei_Watch_07

151025_Huawei_Watch_08

Le boitier comprend un seul bouton physique positionné à l’équivalent du 2h (ou 14h) surplombé par une « décoration » ressemblant à une graduation. Cela participe au ressenti premium de la montre. Si on retourne le boitier, on voit le capteur de fréquences cardiaques dont le relevé se déclenchera à la demande ainsi que le connecteur pour la base de chargement.

dav

sdr

En plus de nous livrer une montre dont la qualité de fabrication n’est plus à prouver, Huawei propose un nombre important de cadrans. Vous me direz que cela sort du chapitre « design » mais pour certains d’entre eux, cela apporte une touche supplémentaire de « haut de gamme ». On a parfois l’impression de porter une montre classique de luxe.

151025_Huawei_Watch_10

Concernant le modèle livré, il arbore un bracelet en métal qui peut être remplacé par tout autre bracelet de taille équivalente . Attention à bien le choisir car avec un bracelet « commun », le rendu ne sera pas le même, surtout avec la série en or rose. Par contre, si le bracelet fourni vous donne satisfaction, il faudra vous munir des outils adéquats s’il n’est pas à votre taille. Cela devient effectivement plus « complexe » que de régler un bracelet en cuir ou un modèle en maille. Je n’ai rien à redire du système d’attache du bracelet (double clipse) : il est facile à utiliser et tient très bien. Pendant la période où j’ai utilisé la montre, le bracelet ne s’est jamais ouvert tout seul.

dav

Interface et applications

La montre fonctionne sous Android Wear, ce qui signifie qu’elle peut être utilisée avec un smartphone sous Android (version 4.3 et supérieure) et depuis peu sous iOS (version 8.2 minimum). Depuis mes derniers tests de montres connectées, Android Wear a reçu quelques mises à jour mais le système n’a pas été révolutionné. La navigation s’effectue toujours de la même façon : des mouvements sur l’écran dans les 4 directions suivant ce que vous voulez faire (informations complémentaires, fermer ou consulter une notification, passer à la suivante…). Vous pouvez aussi effectuer des mouvements de poignet mais le résultat se fait parfois attendre. Une tap sur l’écran permet toujours de valider une fonction ou de lancer une application.

Grâce à Android Wear et à votre montre, vous serez avertis lors de la réception d’un appel ou d’un message et vous pourrez consulter votre planning du jour mais également accéder à d’autres informations. Même si la montre est dotée d’un micro vous ne pourrez pas répondre aux appels. Il faudra passer par un message dicté. Autre reproche, pour certaines applications, la montre ne sert qu’à afficher une notification qui vous indique que le contenu est visible…depuis le smartphone.

151025_Huawei_Watch_12

Parmi les fonctions, on retrouve le menu lié à Google Now qui vous explique comment ajouter une alerte, envoyer un message ou appeler un de vos contacts. Dans l’ensemble, j’ai trouvé la montre réactive lors de commandes vocales. Je persiste à dire que parler à sa montre ne fait pas encore très naturel mais au moins, cela fonctionne bien. La Huawei Watch propose certaines applications pouvant fonctionner en mode autonome (sans connexion avec le smartphone) telles que le chronomètre, le capteur de fréquences cardiaques ou la fonction tracker d’activité. Viennent ensuite toutes les applications se synchronisant avec le smartphone. Enfin, on retrouve la liste des contacts favoris avec lesquels on peut interagir (déclencher un appel par exemple).

151025_Huawei_Watch_11

Concernant le capteur de fréquences cardiaques, j’ai observé les mêmes résultats que sur les autres modèles concurrents. Dans l’ensemble, le pouls relevé est proche de celui observé sur d’autres appareils mais on relève encore des variations importantes entre deux relevés même si ces derniers sont pris avec peu d’intervalle. De plus, comme indiqué, le relevé s’effectue sur demande et non de manière continue. Comme toutes les autres montres sous Android Wear testés jusqu’à maintenant, cela limite quelque peu son usage en mode « sportif ». Huawei y a intégré des fonctions liées à l’activité (podomètre, durée et calories brûlées) mais les smartphones font parfois aussi bien.

Écran

La Huawei Watch est dotée d’un écran Full Amoled d’une diagonale de 1,4″ proposant une résolution 400 x 400 pixels. Ces paramètres font d’elle la montre offrant la plus grande résolution et par la même occasion la plus grande densité (286ppi).

Un des autres points mis en avant par Huawei est la qualité de l’écran et surtout du verre. Ce dernier est en cristal de saphire, un verre offrant une plus grande résistance aux chocs et aux rayures. Sur ce point, je fais confiance au constructeur. Je n’ai pas placé la montre dans un sac rempli de pièces de monnaie et de clés. Je l’ai juste porté au poignet et je n’ai remarqué aucune trace ni rayure. Lors de l’utilisation de la montre, l’écran s’est toujours montré réactif.

Pour une montre de cette gamme et de ce prix, il est vraiment dommage que Huawei ne l’ai pas équipé d’un capteur de luminosité. Il faut donc intervenir manuellement pour régler ce paramètre en fonction de la luminosité externe. Contrairement à la moto 360, l’affichage se fait sur tout l’écran (pas de bande noire) mais par une journée lumineuse, il faudra intervenir sur les paramètres de la montre. Il est tout de même possible de passer l’écran en mode veille (écran différent et moins énergivore) en recouvrant le cadran de la paume de sa main et de l’éteindre complètement en double-cliquant sur le bouton physique.

Batterie et autonomie

Alors que la Huawei Watch partage une grande partie de sa fiche technique avec des montres concurrentes, ce n’est pas celle qui bénéficie de la plus grosse batterie. Avec un écran de 1,4″ proposant une résolution de 400 x 400 pixels, un module wifi en supplément des autres montres, on pourrait en déduire que l’autonomie sera différente. Finalement, il n’en est rien, elle n’est ni meilleure, ni moins bonne. Il sera possible de tenir 1,5 jours et maximum deux jours si vous ne la sollicitez pas trop (et si vous l’éteignez la nuit). Maintenant, c’est dommage de limiter l’utilisation de cette belle montre pour gagner en autonomie. Ce sujet reste le plus gros point faible des montres sous Android Wear mais ce n’est pas limité à la Huawei Watch.

Le chargement de la batterie s’effectue via un adaptateur aimanté qui vient se positionner sous le boîtier de la montre. Si nous mettons de côté le câble, le socle est assez discret. Une fois connecté à l’aide de la broche, il reste bien en place et il faut compter plus d’une heure pour charger entièrement la montre. Ce temps de chargement rapide compense un peu l’autonomie qui reste encore juste mais qui est dans la moyenne des autres montres Android wear. Une petite précision : vérifiez la position de votre montre pour s’assurer qu’elle soit bien connectée au socle car rien n’indique que la montre est en cours de chargement, à part en regardant l’icône batterie.

Prix et disponibilité

Comme évoqué à plusieurs reprises, la Huawei Watch est officiellement disponible en France depuis la fin du mois de septembre. Elle est distribuée par plusieurs magasins partenaires du constructeur Huawei ainsi que sur de nombreux sites de e-commerce. Le prix dépendra du modèle sélectionné (cadran et bracelet) et variera de 399€ à 499€.

Conclusion

La Huawei Watch a beau être l’une des plus belles voire la plus belle montre sous Android Wear disponible à ce jour, elle est également la plus chère. En plus de toutes les fonctions associées à cet OS (commandes vocales, tracker d’activité,…), cette montre offre un capteur biométrique, un module Wifi et une qualité de fabrication indéniable mais est-ce pour autant qu’elle doit être vendue si chère ? De plus, son autonomie n’est pas un sujet qui joue en sa faveur. En conclusion, je dirai que son prix est indéniablement lié à sa qualité de fabrication et à ses finitions premium mais elle ne propose pas de réels atouts ou nouveautés face à certaines montres concurrentes.

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter!

Notification
avatar
wpDiscuz