La fin du fair use chez Bouygues Telecom ?

1
PARTAGER
La fin du fair use chez Bouygues Telecom ?

Vous êtes équipés d’un smartphone 4G, vous êtes un gros consommateur de datas et vous êtes chez Bouygues Telecom, alors vous devriez rapidement lire ce qui suit. Dans un premier temps, je vois conseille de vous asseoire car vous allez être surpris et risquez de tomber à la renverse. Dans un mois, l’opérateur Bouygues Telecom va arrêter le « fair use » et revenir à une méthode de surfacturation…enfin pas exactement mais reprenons depuis le début.

Le « fair use » correspond à la consommation que vous avez au delà de votre forfait datas et pour laquelle le débit est réduit. Avec votre abonnement, vous avez une partie appels, une partie SMS/MMS et une partie datas qui vous permet par exemple de naviguer sur internet, de récupérer vos emails et puis de télécharger des jeux et/ou applications. Jusqu’à maintenant, au-delà de votre forfait datas, vous pouviez continuer à surfer mais avec un débit réduit. Vous n’étiez pas bloqués et cela n’entraînait aucune surfacturation. Cela va changer, du moins chez l’opérateur BT. Ce dernier a décidé de modifier ses conditions générales pour pouvoir facturer tous les dépassements, quel que soit le forfait (Sensation ou B&YOU). Cette modification, qui ne va pas être apprécié de grand monde, entrera en vigueur le 15/02/2016 et concernera aussi bien les nouveaux abonnés que les anciens clients.

En fait, cette démarche plutôt surprenante n’est pas aussi radicale qu’on peut le comprendre au premier abord. Vous allez tout de même avoir le choix sur la formule à adopter mais il vous faut vite choisir car c’est le mode « surfacturation » qui sera activé par défaut. Les autres solutions sont de continuer sur le mode « fair use », toujours avec un débit réduit et sans facturation complémentaire, ou d’acheter des recharges internet mobiles qui vous permettront de prolonger votre forfait datas avec un débit non réduit. Elles seront facturées 3€ les 500Mo ou 5€ pour 1Go et vous serez avertis dès que vous aurez consommé l’intégralité de cette recharge.

L’opérateur a tout de même prévu d’envoyer un texto à ses clients une fois que la consommation du forfait aura atteint 80% puis 100% du forfait souscrit. De façon plus définitive, vous pouvez aussi demander au service clients de bloquer votre forfait pour éviter toute mauvaise surprise.

Concernant la surfacturation, elle dépendra de votre forfait. En résumé, plus votre forfait est important, moins le tarif du Megaoctet (Mo) supplémentaire sera élevé. Pour les petits forfaits qui comprennent 1Go de datas (ou moins), l’utilisateur devra payer, en cas de dépassement, 0,05€ par Mo supplémentaire en sachant que Bouygues Telecom a fixé un plafond de 500Mo maximum de hors forfait facturable. Au delà, cela passera automatiquement en « fair use ». Pour les clients disposant d’un forfait de 2Go ou plus, ils débourseront 0,01€ par Mo supplémentaire et le plafond (de hors forfait) est fixé à 1Go.

Enfin, en termes de mise en place, pour les nouveaux abonnés, c’est l’option « surfacturation » qui est activée par défaut. Pour les anciens clients toujours engagés, ils resteront sur le mode « fair use » et pour les derniers (ceux qui ne sont plus engagés), ils passeront progressivement sur le mode « surfacturation » en étant avertis un mois à l’avance.

Si mes explications ne sont pas claires et que vous préférez la communication officielle, visitez cette page.

source

Laisser un commentaire

1 Commentaire sur "La fin du fair use chez Bouygues Telecom ?"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
Robin Le Loup
Invité

« Jusqu’à maintenant, au-delà de votre forfait datas, vous pouviez continuer à surfer mais avec un débit réduit. Vous n’étiez pas bloqués et cela n’entraînait aucune surfacturation. »
Je vis dans une zone sans ADSL. J’ai donc un hotspot en 4G que j’arrive miraculeusement à capter, avec un forfait 32 Go chez BT. Lorsqu’on dépasse le quota, on tombe à 10 ou 12 ko/s maximum, plus souvent 3 ou 5. Et continuer à surfer avec un débit à 3 ko/s est quasi-impossible de nos jours. Au-delà du fair-use, on est bloqué, point.

wpDiscuz