La Ps Vita est-elle finie ?

4
PARTAGER
La Ps Vita est-elle morte ?

Avec sa Playstation 4, Sony opère un magnifique retour sur la scène vidéoludique. Le géant japonais tend bien réitérer l’exploit de la Playstation 2 en matière de vente, d’aura et de catalogues riches en titres de qualité. Une prouesse qui s’avère faisable au vu du démarrage tonitruant de la console qui domine les débats face à une concurrence un peu moins agressive qu’à la génération précédente. Si le constructeur mise gros sur sa console, c’est que le reste des domaines de la société n’est pas au beau fixe (téléphonie, téléviseur et compagnie). Le constructeur se recentre donc sur ce qui marche : les jeux vidéo. Or, si Sony cartonne avec sa console de salon, il faut admettre qu’il est bien plus délicat de parler de sa console portable : la PS Vita.

Ventes catastrophiques

Silence. Absence. Depuis maintenant deux ans, la PS Vita fait profil bas dans tous les grands salons mondiaux. De l’E3 à la Gamescom, la petite console portable de Sony brille par son absence et son manque d’annonce de taille. La console ne fait plus recette, et les studios de développement l’ont bien compris et commence à quitter progressivement le navire. Et faut dire que la console ne se vend vraiment pas bien, mais alors vraiment pas bien du tout. Voyez plutôt le graphique ci-dessous.

Graphique-PS-Vita-13-02-2015

Petit bémol à ce graphique, la Gameboy Advance, son modèle SP et micro ne forme qu’une seule et même entité de génération de console. Avec la même puissance, le même catalogue de jeux et les mêmes fonctionnalités (hormis l’apport de l’écran rétroéclairé apporté par le modèle SP et le design des consoles qui varie) nous avons des consoles similaires, des améliorations aussi, vues avec la Nintendo 3DS avec la modèle de base, la version XL et la 2DS. Bref, si l’on cumule le nombre d’unités vendues de la Gameboy Advance, son modèle SP et micro on obtient 127,5 millions de consoles. Ce qui fait de la Ps Vita actuellement la console portable la moins vendue de tous les temps. Un comble pour Sony qui a façonné la console de salon la plus vendue de l’histoire avec la Playstation 2.

Le plus alarmant c’est l’écart immense qui se creuse avec la 3DS de Nintendo, qui elle se vend 5 fois plus que la console portable de Sony. Détails plus inquiétant encore, le graphique nous montre que la PSP avait fait bien mieux, bien qu’elle ait été dominée par le phénomène de la Nintendo DS. Encore moins bien que la Playstation Portable, loin de la concurrence, la PS Vita fait tâche dans le parcours jusque-là sans faute de Sony.

Le problème des jeux ?

En matière de catalogue de jeux, nous avons au final le même souci que sa grande sœur la PSP en son temps. Beaucoup de jeux axés au marché japonais avec des titres très manga, kawai avec des couleurs qui flash de partout et des cris stridents. Une autre culture. Heureusement nous avons également des RPG de qualité par dizaine, des jeux de rythmes bien foutus et des spin-off de séries cultes de la Playstation 3 et Playstation 4. Pour ce dernier point, la console se dote des licences phares de Sony : un petit LittleBigPlanet sympathique, un Wipeout qui chatouille la rétine, un Uncharted visuellement bluffant, un Killzone plaisant, un Sly Raccoon … Bref la console fait le boulot. Point barre.

Mais quid de l’originalité des titres que nous propose la console ? Gravity Rush est un excellent jeu, mais sa suite semble bien compliquée au vu de l’avenir incertain de la console de Sony. Tearaway du très talentueux studio Média Molécule n’a pas rencontré le succès et fut un bide retentissant. Résultat, le studio façonne une suite de Tearaway, mais sur Playstation 4. Au final heureusement que la console est dézonée et permet de mettre la main sur bons nombres de titres imports.

Ambiance générale morose

L’autre point important est sans nul doute la lente agonie du marché des consoles portables, qui, face à la montée en puissance des smartphone, ne font pas le poids. Au Japon, marché historiquement très féru de consoles portables, le pays semble les avoir peu à peu délaissés. Même la 3DS, pourtant bien plus vendue que sa concurrente n’arrive pas à trouver une dynamique aussi forte que la Nintendo DS en son temps et voit même à voir ses ventes ralentir.

Sony n’y croit plus

En janvier dernier Sony avait déjà commencé le travail de « désengagement » en retirant certaines applications comme Maps et YouTube de la PS Vita. Les fonctionnalités de l’application Maps seront enlevées avec la prochaine mise à jour de la PS Vita, en mars prochain. Sony précise que ces fonctionnalités seront automatiquement supprimées lorsque l’utilisateur mettra à jour sa console. Pour Youtube il faudra patienter le 20 avril prochain pour voir le service disparaitre de la console. Dur.

Aujourd’hui clairement la PS Vita n’est plus soutenue par Sony. Le constructeur préfère miser sur son produit phare qui s’écoule par dizaine de milliers d’exemplaires par semaine : la Playstation 4. A quoi bon se résigner, perdre de l’énergie à soutenir une console moribonde, boudée par les joueurs ? La PS Vita, malgré le soutien de beaucoup d’éditeurs à ses début, peine à remonter la barre. Il lui manque les killer-apps, ces jeux qui font vendre à l’instar d’un Mario Kart ou d’un New Super Mario Bros. Seulement, Sony n’a malheureusement pas ça en magasin et ne peut compter que sur une frange élitiste de joueurs pour faire vivre encore quelques temps la console.

Pour approfondir le sujet je vous propose de revenir sur quatre jeux à l’esthétique originale à retenir sur PS Vita. Un petit guide des indispensables de la console portable de Sony qui offre une vision différente du jeu vidéo !

C’est par ici que cela se passe >>> www.joyspix.com

Laisser un commentaire

4 Commentaires sur "La Ps Vita est-elle finie ?"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
Damien
Invité

Heu……….ton graphique est intéressant mais de là à tirer la conclusion « Ce qui fait de la Ps Vita actuellement la console portable la moins vendue de tous les temps » (et de plus en gras) est totalement exagéré!
En effet, que fais-tu de la Lynx, de la Nomad de Sega, voir du Virtua Boy de Nintendo (si on le considère comme « console portable »)?

Bref, le bilan pour la Vita n’est pas glorieux malgré un hardware merveilleux, mais elle n’est pas et ne sera jamais la console avec un tel « titre »…

Frédéric
Invité
Il est vrai que la Ps Vita n’a pas concrètement des ventes catastrophiques si l’on prend la console de Sony dans l’histoire du jeu video. Après, au vu du succès que fut la PSP en son temps, les très bonnes ventes de la Nintendo 3DS et surtout les ambitions de Sony sur sa dernière console, il faut avouer qu’elle n’a pas su se faire une place. Certes le terme « catastrophique » est un peu fort, mais au vu d’une telle différence avec la concurrence et d’une telle perte d’argent pour Sony c’est à se demander … 🙂 La console est un… Suite »
big-dessa
Invité

salut tout le monde la ps vita est ma passion
cette console me va a ravis

Cergy
Invité

Bien parler

wpDiscuz