Les sites web utilisés par vos enfants ne sont pas tous sûrs, méfiez-vous !

2
PARTAGER
Les sites web utilisés par vos enfants ne sont tous sûrs, méfiez-vous !

Même si dans certaines écoles, la rentrée s’est étalée sur deux jours, c’est officiellement le 1er septembre 2015 que plus de dix millions d’élèves, petits et grands, ont découvert ou retrouvé le chemin de l’école. A cette occasion, Dashlane, l’éditeur d’une solution de gestion de mots de passe et portefeuille électronique, rappelle quelques règles de sécurité à inculquer à nos enfants et cela dès le plus jeune âge. Aujourd’hui, les enfants naissent pratiquement avec un smartphone ou une tablette dans la main. Pour celles et ceux qui ont un de ces appareils à la maison et qui laissent leur(s) enfant(s) les utiliser (sous surveillance), on se rend finalement compte qu’ils savent s’en servir avant même de savoir écrire. Je ne dis pas qu’en c’est bien mais c’est souvent ce qui se passe. Il faut donc assez rapidement leur inculquer quelques règles. Pour mettre en exergue cela, Dashlane a réalisé une étude sur 25 sites et applications souvent utilisés par les enfants et adolescents afin d’identifier les éventuels risques liés à la sécurité mais également au respect de la vie privée. Le but n’est évidemment pas d’effrayer mais à la lecture du bilan, cela donne tout de même quelques frissons.

Cette étude, menée pendant un mois durant l’été 2015 a permis, grâce à 28 critères (18 pour sécurité des mots de passe et 10 pour la sécurité des enfants et le respect de leur vie privé) et à des coefficients, d’établir un classement de ces différents sites et applications. Avant de vous donner quelques détails et de vous relayer les conseils d’un spécialiste de la sécurité, voici le bilan sous forme d’infographie.

20150902_Dashlane_01

Cela paraît dingue mais seulement 5 sites et applications ont eu la moyenne : Apple, Gmail, Google+, Hotmail et Skype. Cela signifie que tous les autres (une vingtaine) ont échoué à un moment où à un autre.
Parmi cet ensemble de solutions, seuls 12 ont passé avec succès le test du mot de passe. Les autres, dont certains qu’on ne présente plus comme Facebook et Instagram, n’ont pas bien été notés car acceptent des mots de passe très courts, simples et usuels. Encore plus étonnant, 4 sites ne demandent même pas de mot de passe pour créer un compte. Maintenant, on comprend mieux les sites qui se vantent d’avoir des milliers d’utilisateurs (voire plus) si c’est aussi simple de créer un compte, même si c’est au dépend de la sécurité de leurs utilisateurs. Enfin, concernant le respect de la vie privée, toujours selon l’étude de Dashlane, seul Netfix a réussi à avoir la moyenne.

Comme l’indique Emmanuel Schalit, CEO de Dashlane,  l’important est de s’appuyer sur ce bilan pour expliquer aux jeunes et moins jeunes comment utiliser au mieux les outils qui les entourent tout en les « protégeant ». Il a déclaré  :

« En tant que parent, je m’inquiète du monde numérique dans lequel mon fils va évoluer alors qu’il va découvrir de nouveaux sites et nouvelles applications, recommandées par ses camarades de classe. Comme on ne peut pas contrôler 24h sur 24 ce que nos enfants font sur Internet, la meilleure chose à faire, c’est de leur apprendre le plus tôt possible à protéger leur sécurité en ligne et leur vie privée. L’étude Dashlane est un outil pour les parents et les professeurs. Elle permet de s’informer sur les risques encourus et les conseils à prodiguer aux enfants. »

En même temps que cette étude, Dashlane rappelle quelques règles importantes à apprendre à ses enfants quand ils découvrent internet. Je parle des enfants mais les adultes devraient être les premiers à les suivre pour montrer l’exemple. Je suis sûr qu’on serait surpris si on s’intéressait aux habitudes des adultes concernant, entre autres, la sécurité des mots de passe.

Je ne vais pas rappeler toutes les règles regroupés par Dahslane en 6 points mais en voici tout de même quelques unes  :

  • Ne jamais donner des informations privées en ligne (adresse, téléphone,…) et ne pas rendre votre profil public.
  • Utiliser toujours un mot de passe différent pour chaque compte créé et d’assurer qu’il soit complexe (8 caractères avec chiffres, lettres et symboles)
  • Ne jamais mettre en ligne ou partager certains contenus (images ou vidéos à caractère sexuel, commentaires haineux ou racistes, …).
  • La protection passe également par le fait de rendre plus sûrs ses différents appareils (activer un verrouillage par code,  se connecter aux réseaux qu’on connaît,…).

Le document PDF « Conseils Dashlane pour la sécurité en ligne » résume très bien ces différents principes. Ils devraient même être affichés à côté de l’ordinateur de la maison quand les enfants deviennent assez grands pour surfer sur internet ou utiliser les applications concernées. Et puis, en même temps, cela servira aux parents…

J’en profite pour souhaiter une bonne rentrée à tous les élèves !

Image

Laisser un commentaire

2 Commentaires sur "Les sites web utilisés par vos enfants ne sont pas tous sûrs, méfiez-vous !"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
newsoftpclab
Invité

Les logiciels de contrôle parental sont bons.Comme Abnewweb ils rassurent ceux qui ont des enfants.

Aurore
Invité

Merci pour cet excellent article. Je vais effectivement imprimer la liste pour l’afficher à la maison.

wpDiscuz