LG G3S : test de la version allégée du LG G3

1
PARTAGER

Après avoir publié, dans cet article, mes premières impressions sur le LG G3S, je vous livre ci-dessous un test plus complet. L’ayant utilisé une dizaine de jours, j’ai pu le comparer avec son ainé, le LG G3 et avec la version haut de gamme précédente, le LG G2. A sa sortie, les caractéristiques techniques du LG G3S paraissaient très en retrait par rapport à celles du flagship pour un prix évidemment plus intéressant mais pas des plus compétitifs non plus. En réalisant ce test, je voulais me rendre compte par moi-même de son positionnement par rapport au LG G3.

Découverte du package

Le smartphone LG G3S est fourni dans un boite au visuel différent de celle du modèle haut de gamme de la marque. Elle est évidemment plus petite (car en rapport avec la taille du smartphone) et est colorée avec une partie blanche et une partie rouge. Le dessus présente un visuel du smartphone ainsi qu’une des nouveautés (Knock On) alors que le dessous liste les principales caractéristiques du smartphone. En ouvrant la boite, on découvre les éléments suivants :

  • Le smartphone LG G3S (et sa batterie)
  • Un câble USB
  • Un adaptateur secteur
  • Un kit mains-libres
  • Un guide de démarrage rapide

141125_LG_G3S_Test_02

Le kit mains-libres est constitué d’écouteurs standards (non intra-auriculaires) et d’une télécommande qui permet uniquement de prendre un appel et de raccrocher. Il n’est donc pas possible d’intervenir sur le volume.

Fiche technique

Pour ceux qui n’auraient pas pris connaissance de mon article sur la première prise en main du smartphone, voici ses principales caractéristiques :

  • Processeur Quad-Core Snapdragon 400 cadencé à 1,2Ghz
  • 1Go de mémoire vive et 8Go de mémoire interne, extensible via un carte Micro-SD (32Go max)
  • Ecran IPS HD de 5″ avec une résolution de 1280 x 720px
  • APN de 8Mpx et capteur frontale de 1,3Mpx
  • Batterie de 2540mAh
  • Dimensions de 137,75 x 69,6 x 10,3mm pour un poids de 134g
  • Connectivité : GPS/AGPS, Bluetooth 4.0, Wifi 802.11 b/g/n, NFC, Infrarouge
  • Compatible 4G LTE
  • Android 4.4 (KitKat) et Optimus UI

Sur ce smartphone comme sur le LG G3, on ne trouve ni capteur de fréquences cardiaques ni lecteurs d’empreintes digitales mais surtout, il ne présente aucune certification concernant une éventuelle résistance à l’eau et à la poussière (IPXX). Dernier point important et sur lequel je reviendrai un peu plus tard : à l’initialisation, l’espace disque restant est uniquement de 4Go, ce qui est un peu juste même s’il est possible d’ajouter une carte Micro-SD.

Prise en main

Normalement, je ne suis pas fan des smartphones blancs mais j’avoue avoir été séduit par ce modèle équipé d’une coque imitation métal brossé blanc. LG a également ajouté une autre touche de blanc, dans la partie basse de la face avant, sur laquelle vient se positionner un logo de la marque coréenne. Pour le design global, je peux faire la même comparaison qu’entre le Galaxy S5 et sa version « Mini » : il s’agit du même modèle que le LG G3 mais en plus petit. Il est principalement constitué de plastique mais cette coque arrière lui donne un aspect général plus « classe » que le GS5 Mini. Sous l’angle du design, ces deux modèles n’arrivent tout de même pas au niveau des HTC One M8 et HTC One Mini 2 conçus avec des matériaux plus nobles.
Faisons le tour du propriétaire. Sur la face avant, en haut, on va trouver la caméra frontale, la led de notification le haut-parleur et différents capteurs. Tout comme le modèle original, la face avant est principalement occupée par la surface de l’écran (près de 72%). Que ce soit sur les côtés ou en bas, il y a peu d’espace entre l’écran et les surfaces blanches du smartphone. Le G3S, comme le G3, ne comprend aucun bouton physique, ni sur la face avant, ni sur les tranches.

141125_LG_G3S_Test_03

Sur la tranche du bas, on peut lister la prise casque, la sortie de la prise micro USB puis le micro. Le port IR et le 2ème micro (pour la réduction du bruit ambiant) sont positionnés en haut.

141125_LG_G3S_Test_08

141125_LG_G3S_Test_07

Comme son aîné, les boutons physiques se trouvent sur la façade arrière : le bouton On/Off et les boutons de volume qui entourent ce dernier (volume haut au dessus du bouton On/Off et volume bas de l’autre côté). Il s’agit des fameux « rear buttons » qui ont beaucoup fait parler d’eux. C’est un peu comme les surcouches constructeurs : on aime ou on aime pas mais il faut avouer que LG a innové en dévoilant son premier smartphone équipé de ces boutons, le LG G2. Depuis, la marque coréenne a équipé plusieurs modèles (LG G Flex, LG G3) et il en est de même sur les déclinaisons du dernier haut de gamme, donc sur le LG G3S.

141125_LG_G3S_Test_05

Personnellement, j’apprécie ce système car lors d’un appel ou lors de la lecture d’une vidéo, les doigts trouvent facilement et rapidement les boutons. Même si ça change des habitudes prises avec les autres smartphones, c’est assez intuitif. Ces boutons prennent position sur cette coque arrière en plastique avec un effet métal brossé. En comparaison avec le GS5 Mini testé dans cet article, le dos du G3S est plus classe que celui du smartphone Samsung mais son toucher, entièrement lisse, est au détriment d’une bonne prise en main. La matière « gommée » du Samsung évite tout risque de glisse, ce qui n’est pas le cas sur le LG G3S. Il ne s’est pas échappé de mes mains mais je trouve qu’il faut faire plus attention que le Mini de la marque concurrente.

Interface et applications

Le LG G3S fonctionne avec la même configuration que le modèle emblématique de la marque : système Android 4.4 (KitKat) et surcouche constructeur (Optimus UI 3.0). Cette dernière a entièrement repensé pour être inauguré sur le LG G3. Sa déclinaison « S » en bénéficie également. Alors que la précédente version avait essuyé quelques critiques, celle-ci a été refaite aussi bien sur la forme (flat design) que sur le fond. Intuitive et bien réussie visuellement, on trouve rapidement la fonction recherchée et la navigation dans le menu reste rapide.

141125_LG_G3S_Test_11

141125_LG_G3S_Test_12

Concernant l’offre logiciels, on retrouve une bonne partie des applications et fonctionnalités présentées sur G3 mais elles n’y sont pas toutes. Les applications Smart cleaning, QSlide, et Knock Code / Knock On sont présentes alors que les suivantes ont été retirées : Double-denêtre, Smart Tips et LG Health (solution dédiée à la santé comparable à S Health de Samsung). Pour « Double fenêtre » , on pourrait penser que c’est lié à la taille de l’écran… et encore. Je ne vois pas pourquoi LG a décidé de supprimer certaines des applications du package installé sur le LG G3S. Ça risque de pousser les utilisateurs à chercher des solutions du côté du Google Play Store alors qu’elles existent chez LG (LG Health par exemple).

Je vous invite à consulter mon article sur le test du LG G3 pour avoir une description des principales applications. Voici tout de même un résumé de certaines d’entre elles. QuickMémo+ permet de dessiner ou d’annoter des éléments directement sur une capture d’écran ou une photo. Le Smart Keyboard devrait transformer votre façon d’écrire en la rendant plus facile et plus rapide (taille de clavier adaptable, suggestions automatiques). Knock Code, nouveauté sur le thème de la sécurité, va offrir une nouvelle solution pour déverrouiller votre smartphone (en remplacement du code Pin ou du Schema). On retrouve également quelques classiques déjà installés sur la version précédente du haut de gamme (LG G2) : le mode invité permet de prêter votre appareil en créant un environnement différent et limité à certaines fonctionnalités et Quick Remote transforme votre smartphone en télécommande pour certains de vos appareils (Tv, chaîne hi-fi,..) via le port IR.
Enfin, concernant les trois boutons tactiles positionnés en bas de l’écran (multi-taches, Home et Précédent), il est possible de les positionner dans un ordre différent mais on reste limité à trois raccourcis. Sur le G3, il est possible d’en ajouter d’autres, jusqu’à cinq. En choisissant de supprimer tout bouton physique, on gagne de la place mais on observe parfois un comportement un peu gênant. Par exemple, au lancement d’un jeu, les boutons tactiles ne disparaissent pas. Ils viennent donc par-dessus l’écran de ce dernier. On arrive finalement à les éclipser même si, à de rares occasions, il faut redémarrer le jeu. Attention, j’ai également observé ce point sur le G2 et le G3. Ce n’est donc pas exclusif au G3S.

141125_LG_G3S_Test_13

Ecran

Comme abordé un peu plus haut sur la fiche technique, le LG G3S est équipé d’un écran d’une diagonale de 5″, ce qui est logiquement inférieure à celle du LG G3. Par contre, la plus grande surprise provient de sa résolution : LG a doté son smartphone d’un écran « uniquement » HD (1280 x 720px) et ça ne s’arrête pas là. En effet, en comparant les deux écrans, celui présent sur la déclinaison semble moins lumineux et les contrastes moins prononcés que sur le modèle de référence. Nous sommes donc en présence d’une dalle de qualité inférieure à celle de l’excellent écran du fleuron de la marque. On aurait aimé le même type de comparaison qu’on peut avoir entre un Sony Xperia Z et sa déclinaison Compact où l’écran reste de très bonne qualité. Celui du G3S reste très réactif et la lisibilité est bonne en extérieur même s’il faut reprendre la main sur la gestion automatique en cas de forte luminosité.

Performance

Sur les benchmarks, le LG G3S obtient des résultats au-dessous de ceux obtenus par le Galaxy S5 Mini. Les fiches techniques sont comparables même s’il existe quelques différences à l’avantage du smartphone Samsung : processeur cadencé à 1,4Ghz et 1,5Go de Ram pour le GS5 Mini contre 1,2Ghz et 1Go pour le G3S. Il est encore plus difficile de le comparer avec les Xperia Z Compact : écran plus petit mais cadence, mémoire vive et stockage plus élevé (4 coeurs à 2,2Ghz pour le Z1 Compact et 4 coeurs à 2,5Ghz pour le Z3 Compact pour 2Go de Ram / 16Go d’espace). Même si nous sommes en présence de version « Mini », le G3S peut être positionné à un niveau au-dessous.

141125_LG_G3S_Test_16

Sur ce chapitre « Performance », j’ai surtout été confronté à un obstacle :  le manque d’espace disponible. Après avoir téléchargé les différents outils de benchmarks et des jeux, gourmands en espace disque et en ressources, je me suis trouvé dans l’impossibilité d’effectuer certains essais. Quelques applications ayant besoin de télécharger de nouveaux éléments à leur lancement, le LG G3S m’a averti d’un manque de place. Même en utilisant l’application LG Smart Cleaning venant du LG G3, cela n’a pas suffi. J’ai finalement supprimé certains programmes pour avancer dans mes benchmarks.
Sur l’utilisation, la navigation et les applications ne nécessitant pas de faire fonctionner le GPU et le processeur à plein rendement, je n’ai remarqué aucun blocage. J’ai juste noté quelques ralentissements lorsque le smartphone devait gérer plusieurs applications simultanément. Dans cette situation, c’est le manque de mémoire vive qui peut faire défaut.
Maintenant, sur les jeux, je dirai que mes retours sont les mêmes que ceux notés sur mon article du Galaxy S5 Mini : ils se lancent mais ne sont pas toujours fluides. Sur Real Racing 3, par exemple, un peu plus de fluidité augmenterait la sensation de vitesse mais le smartphone s’en sort bien. Par contre, il y a moins de détail que si on lance le même jeu depuis le LG G3. Comme tous les jeux 3D, ils prennent beaucoup de ressources et sollicitent le smartphone. J’ai parfois observés quelques légers lags mais rien de bien gênant.

141125_LG_G3S_Test_18

On voit qu’avec les jeux 3D, les composants sont mis à rude épreuve. Sur le graphique ci-dessous, la température de l’appareil monte en flèche pendant une session de jeux de 20min.
Clairement, le LG G3S n’est pas le smartphone à choisir si vous souhaitez vous « éclater » sur des jeux récents mais s’en sort bien sur des parties plus occasionnelles et sur des jeux peu gourmands en ressources.

141125_LG_G3S_Test_17

Appareil photo

Le LG G3S n’est malheureusement pas muni des mêmes capteurs que le flagship de la marque  : appareil photo principal de 8Mpx et capteur frontale de 1,3Mpx, contre respectivement 13Mpx et 2,1Mpx pour le G3. Je dis malheureusement car j’avais vraiment été agréablement surpris par la rapidité de la mise au point et le rendu des photos du G3 et les conclusions ne sont pas identiques sur le G3S. Attention, je compare deux appareils qui ne courent pas dans la même catégorie  :  haut de gamme pour le G3 et milieu de gamme pour le G3S. Cela se matérialise par une fiche technique en retrait mais également par un prix de vente plus intéressant pour le G3S. C’est donc normal de ne pas retrouver les mêmes « sensations » .
En termes techniques, le capteur principal est un 8Mpx, ce que nous trouvons sur les HTC One Mini 2 et le GS5 Mini. Par contre, le capteur frontale est un 1,3Mpx et là, j’ai l’impression de faire un bon en arrière. Évidemment, ce n’est pas le capteur avec lequel on prend le plus de photo mais quand même. Le résultat n’est pas beau et ne correspond pas à ce qui se fait chez les concurrents. J’y vais un peu fort mais je dirais que c’est limite hors sujet quand on voit que les constructeurs se servent désormais du « selfie » comme argument de vente.
Pour l’autre capteur, le résultat est meilleur. Déjà, comme sur le G3, l’interface est simple et épurée. La mise au point est rapide même si je la trouve inférieur à celle du G3 mais ce n’est peut être qu’une impression. Pour les outils, il ne faut pas s’attendre à une palette de modes photo. LG à prévu le strict minimum (automatique et panorama) mais cela ne l’empêche pas de faire des photos de qualité.

141125_LG_G3S_Test_19

Vous pouvez tout de même ajouter des effets mais ils seront appliqués post-photo.
Dernier point concernant la photo : le LG G3S a « perdu » un flash. Alors que le LG G3 est équipé d’un double flash led, l’appareil photo du G3S ne fait équipe qu’avec un seul flash led.
Voici quelques unes des photos prises avec le LG G3S.

141125_LG_G3S_Test_20

141125_LG_G3S_Test_23

 Photo prise avec le LG G3S

141125_LG_G3S_Test_43

Même photo prise cette fois avec le LG G3

141125_LG_G3S_Test_21

141125_LG_G3S_Test_22

Batterie et autonomie

Le LG G3S fonctionne grâce à sa batterie de 2 540mAh, ce qui est inférieur à celle du LG G3, le modèle de référence (3 000mAh). Elle est accessible dès qu’on retire la coque arrière et n’a pas besoin d’être enlevé pour insérer la carte Sim et la carte mémoire au format Micro-SD.

141125_LG_G3S_Test_09

141125_LG_G3S_Test_10

Lors de mon premier passage dans le chapitre « Batterie » des paramètres du smartphone, apres 7h d’utilisation, il m’indiquait 31h restantes. Même s’il était un peu tôt pour se prononcer, j’avoue avoir étonné, dans le bon sens du terme. Finalement, je suis parvenu à plus de 30h, ce qui est vraiment intéressant. Attention, il s’agit d’un résultat obtenu lors une utilisation « simple ». Je ne suis pas dupe non plus, cela allait baisser dès que je commencerais à le faire travailler un peu plus.
Au final, après plusieurs jours d’utilisation, si vous n’êtes pas un gamer averti et qu’il ne vous faut pas absolument vos séances de jeux quotidiennes, l’autonomie reste très intéressante. A chaque fois, et sans activer le mode économie d’énergie, j’ai dépassé les 20h d’utilisation. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais maintenant, je préfère parler en heures car les journées, c’est parlant mais elles n’ont pas la même durée pour tout le monde. Mais qu’est ce qu’il raconte ? Je m’explique. Si vous éteignez votre portable la nuit, votre journée est automatiquement plus courte que celui qui le laisse allumé. Personnellement, il est éteint la nuit mais je le réveille très tôt le lendemain (5h30). Étant donné que je ne me couche pas non plus à 20h, les journées sont tout de même longues. Voilà, vous savez tout et vous pouvez mesurer à quoi correspondent, en jours, les 20h d’autonomie minimum mesurées pour vous.

141125_LG_G3S_Test_15

En conclusion, le LG G3S est équipé d’une batterie inférieure à celle du G3 mais ses composants et surtout son écran sont moins énergivores que ceux du fleuron de la marque. Cette autonomie est donc une bonne surprise.

Conclusion

Malgré des innovations et une partie de l’offre logiciels reprise du LG G3, le G3S est sans aucun doute une version allégée du modèle haut de gamme. Son écran et ses mémoires (mémoire vive et espace de stockage) lui font clairement défaut. Pour équilibrer la balance, l’appareil photo (capteur principal), le design et la batterie font de ce smartphone une solution intéressante pour ceux qui ne recherchent pas une bête de course. Disponible lors de sa sortie à 349€, vous pouvez le trouver, en ce moment, sous la barre des 300€

Laisser un commentaire

1 Commentaire sur "LG G3S : test de la version allégée du LG G3"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
Elliot
Invité

Merci tu m’as aidé à choisir

wpDiscuz