Motorola Moto G 3ème génération [Test]

1
PARTAGER

Le Moto G reste à ce jour le smartphone le plus vendu de l’histoire de Motorola. Cela met un peu la pression sur les nouvelles déclinaisons. Avec sa version 2015 nommée Moto G 3ème génération (ou Moto G 3G), Motorola essaie de prolonger un succès dû à un bon rapport qualité prix pour un smartphone de cette gamme. Depuis, le Moto G a évolué en devenant plus grand, en changeant un peu de design, en actualisant ses composants mais également en augmentant son prix. Avec une concurrence de plus en plus importante sur les appareils à moins de 200€, le Moto G 2015 fait-il encore le poids et peut-il rencontré le même succès ? Grâce à un prêt de Motorola, j’ai pu tester ce modèle 2015 et à travers cet article, j’ai tenté de vous donner quelques éléments de réponse.

Package

Le moto G 3G est livré dans un coffret blanc orné d’un visuel de l’appareil sur le dessus. La boite est plus large que d’habitude alors que le contenu ne change guère. On liste les mêmes éléments que ceux trouvés dans la plupart des boites : le smartphone, un câble USB, un kit de mains libres et un guide démarrage rapide.
Le smartphone livré par Motorola est le modèle blanc sur lequel un film plastique protège l’écran et un autocollant apposé sur le dos indique comment vérifier que la coque arrière est bien fixée. Je reviens sur ce sujet un peu plus tard. Concernant la prise USB, je tiens à préciser que malheureusement, il ne peut être désolidarisé de sa partie prise secteur. Il s’agit d’un seul et même bloc.

Fiche technique

Comme je l’avais indiqué dans l’article annonçant la sortie des nouveaux smartphones Motorola, ce n’est pas trop le moteur qui évolue sur le moto G 3G mais surtout des éléments tels que la photo ou la batterie. Explications en image ou plutôt en texte ci-dessous.
Le moto G 3G est équipé d’un processeur Snapdragon 410 (4 coeurs cadencés à 1,4Ghz) épaulé par 1Go de mémoire vive, une puce graphique Adreno 306 et par 8Go d’espace de stockage (pour ce modèle). Il existe effectivement plusieurs variantes de cet appareil. Il est également proposé avec 2Go de mémoire vive et 16Go d’espace, ce qui permet d’être plus à l’aise. Vous pouvez étendre cet espace via une carte micro-SD qui viendra se loger à l’arrière.
Il conserve un écran IPS HD de 5″, protégé contre les rayures par un revêtement Gorilla Glass 3. Il est doté de deux capteurs photo (13Mpx et 5Mpx) dont celui de la façade arrière qui peut fonctionner avec un double flash led. Pour la connectivité, le principal est présent : wifi (normes 802.11 b, g, n), Bluetooth 4.0, USB 2.0, GPS, A-GPS. On peut noter la compatibilité 4G en natif et l’absence de NFC et de wifi-ac. Je rappelle que Motorola avait sorti, pour le précédent moto G, deux modèles : un modèle compatible 3G puis un autre 4G.

Il conserve à peu près les mêmes dimensions que la précédente itération, testé dans cet article. Il prend tout de même un peu d’enverguee : il mesure 142 x 72,4 x 12,2 mm pour un poids de 155g alors que le modèle précédent mesurait 141,5 x 70,7 x 11 mm pour 149g.
On peut également noter que le Moto G 2015 est certifié IPX7, ce qui lui permet de résister à une immersion dans 1m d’eau (max) pendant 30min. Par contre, il fait l’impasse sur la résistance à la poussière.

Il est livré sous Android 5.1.1 Lollipop sans surcouche constructeur. Dans le chapitre Interface et Applications, je fais un tour des quelques applications spécifiques à Motorola.

Description

L’allure générale de cette nouvelle version du Moto G n’a pas trop évolué mais vous verrez que Motorola a tout de même apporté quelques changements qui le rendent, je trouve, plus moderne et encore plus agréable à tenir en main.

151209_Motorola_Moto_G_20

Je trouve que la façade avant n’a pas trop changé, ce qui est dommage. On retrouve les mêmes éléments : un écran de 5″ qui pourrait être plus grand vu l’espace important qui entoure ce dernier, deux sorties de haut-parleur (qui sont probablement la cause de cet espace encombrant), l’appareil photo avant et des capteurs. Il existe aussi une led de notification mais elle est utilisée (et visible) que lorsque l’appareil est en charge. Elle ne sera donc fonctionnel en cas de messages ou d’appels en absence.

151209_Motorola_Moto_G_21

151209_Motorola_Moto_G_22

Concernant les tranches, il n’y a rien du côté gauche, les touches sont regroupés sur le côté opposé : un bouton texturé et donc bien reconnaissable pour allumer et éteindre l’appareil puis une « barre » pour régler le volume.

151209_Motorola_Moto_G_14

151209_Motorola_Moto_G_12

Sur les photos, on se rend bien compte de la forme bombée de l’arrière de l’appareil. Elle permet une meilleure tenue en main ce qui évite, par exemple, au smartphone de glisser des mains.

151209_Motorola_Moto_G_15

151209_Motorola_Moto_G_11

Sur la tranche supérieure, on trouve la prise casque située au centre ainsi qu’un micro secondaire alors que sur la tranche inférieure, viennent se loger l’emplacement de la prise micro-USB et ainsi que « l’encoche » pour retirer la coque arrière.

151209_Motorola_Moto_G_18

151209_Motorola_Moto_G_10

Le plus gros changement concerne la face arrière qui reçoit une bande métallique qui contient dans la partie haute le capteur photo principale ainsi que le flash et dans sa partie basse, un logo Motorola. La première fois que je l’ai tenu en main, je me suis demandé si Motorola avait voulu reproduire les « rear buttons » du constructeur LG mais il n’en est rien. Le logo n’est que visuel, il n’a aucune utilité.

151209_Motorola_Moto_G_19

Pour la 3ème génération de son Moto G, Motorola a passé sa coque arrière bombée d’une surface lisse et agréable au toucher à une surface texturée et en relief. Je trouve que cette dernière facilite la bonne préhension de l’appareil.

La coque arrière peut être retirée, non sans mal quand on ne connait pas le bon procédé à suivre, ce qui permet d’accéder à la carte Sim et à l’extension de mémoire (carte micro-SD) qui sont logées en haut de l’appareil, à gauche de l’APN.

151209_Motorola_Moto_G_24

151209_Motorola_Moto_G_25

Pour retirer la façade arrière, il faudra forcer un peu avec parfois la peur de casser quelque chose mais tout se passe bien. Par contre, vous ne pourrez pas malheureusement pas accéder à cette batterie. En repositionnant la coque, pensez à bien clipser les différents points « d’ancrage ».

Interface et Applications

Une interface Android Pur

Même si certaines surcouches constructeurs sont plus belles ou plus performantes que d’autres, si vous voulez exploiter au mieux les performances d’une machine, le mieux est de disposer d’un smartphone fonctionnant sous Android pur. C’est le cas du Motorola moto G 3ème Génération. Certains n’aimeront peut être pas l’interface d’un point de vue graphique mais elle a le mérite d’être fluide et réactive. Avec cette version 5.1.1, on retrouve toutes les nouveautés décrites dans cet article sans avoir à chercher comment elles ont été intégrées. De plus, si vous avez déjà utilisé des appareils sous Android pur, vous ne serez en aucun cas perdu. Après la tablette Nexus 9 testé ici, le dernier appareil testé sous Android pur était le précédent Motorola Moto X.

151209_Motorola_Moto_G_23

151209_Motorola_Moto_G_24

Depuis cette précédente version, ce ne sont pas les éléments graphiques qui ont évolué car le passage en matériel design avait déjà été effectué. On va surtout disposer de certains raccourcis et fonctionnalités supplémentaires.

C’est dans la barre de notifications que se trouve une des nouveautés les plus pratiques. Je rappelle qu’un premier mouvement vers le bas (depuis le haut de l’écran) affiche les notifications et qu’un second permet d’accéder aux paramètres.

151209_Motorola_Moto_G_09

C’est sur cette page qu’un habitué verra tout de suite la nouveauté. Vous pouvez activer ou désactiver une fonction mais aussi, via un petit icône, accéder aux options de ces fonctions (wifi, bluetooth,…). C’est vraiment très pratique. Vous n’avez plus à passer par les menus et sous menus de paramètres. J’en profite pour préciser que la barre de paramètres à été redessinée et me semble plus claire.

Un pack Google et des applications Motorola

Pour les applications, celles de Motorola sont toujours au RDV. La première, déjà décrite dans un précédent test se nomme Motorola Moto. Elle permet de définir quoi afficher sur l’écran d’accueil quand on s’en approche (notifications et niveau de détails), de configurer, sous formes de gestes, des raccourcis vers des fonctions utiles puis de s’adapter à votre emplacement en activant certaines fonctions.

151209_Motorola_Moto_G_25

Pour la fonction « Assistant », le petit hic est qu’une fois que vous avez ajouté « Réunion » et « Sommeil », l’appareil vous informe que vous avez déjà ajouté toutes les activités. Seul lot de consolation : vous serez informé dès qu’il en existera d’autres. Pour les emplacements, vous pouvez ajouter ce que vous voulez.

Vous ne savez pas comment récupérer les données de votre ancien smartphone pour les ajouter dans votre Motorola Moto G, ne vous inquiétez pas, l’application Motorola Migration va s’en occuper. Vous pouvez identifier le Moto G comme source ou comme destination de ce transfert puis sélectionner les données à copier.

151209_Motorola_Moto_G_26

Ensuite, pour découvrir Android mais également pour obtenir de l’aide sur le Moto G, vous disposez de l’application Motorola Aide.

151209_Motorola_Moto_G_27

En dehors des applications standards et de celles présentées ci-dessus, le moto G ne propose pas une multitude d’applications. Il vous faudra passer par Google Play pour ajouter quelques « options » à votre appareil. Attention à l’espace disponible sous peine de rapidement lire la notification  » Espace disque bientôt saturé… « . Pensez à acquérir une carte mémoire à moins que vous décidiez d’utiliser uniquement les fonctions standards du smartphone, très bien gérées par le Moto G.

Ecran

Sur ce point, la 3ème génération du Moto G n’évolue guère. Le smartphone est toujours doté d’un écran de 5″ dont la résolution est identique à celle de la version précédente : une définition HD (1 280 x 720 px). La diagonale et la résolution étant identiques, la densité reste évidemment la même : 294ppi.

N’ayant plus en ma possession le modèle précédent, il est compliqué de voir comment l’écran a évolué mais j’ai trouvé que celui de cette 3ème génération était plutôt bon. Il est réactif et je n’ai jamais été gêné par un éventuel manque de luminosité.

Photo

Comme indiqué dans la description de sa fiche technique, le moto G a eu le droit à un upgrade de ses composants photo. Il est désormais équipé d’un capteur principal de 13Mpx (ouverture f/2.0) associé à un double flash led et capable de capturer des vidéos Full HD (1920x1080px) à 30 images/s. Sur l’autre façade, pour les selfies, Motorola a intégré dans son appareil un capteur de 5Mpx.

Ce n’est vraiment pas au niveau de l’interface que cela évolue : elle est identique à celle de la version précédente. Une fois qu’on a compris, c’est simple et plutôt fonctionnel. Par défaut, il n’y a rien à l’écran, à part ce que vous visez et les boutons permettant de switcher vers la caméra ou le mode selfie. Il faut effectuer un mouvement vers la droite (depuis le bord gauche) pour accéder aux paramètres et faire un glissement dans l’autre sens pour basculer vers Galerie. Prendre une photo se fait en cliquant sur l’écran (ou sur les boutons de volume) et le zoom est accessible via un glissement vers le haut ou le bas.

151209_Motorola_Moto_G_28

Concernant les paramètres, ceux qui sortent un peu de l’ordinaire sont le mode faible lumière, le contrôle de la mise au point et de l’exposition. Enfin, on peut également souligner la présence d’un mode HDR.
Pour tous les effets, il faut basculer vers Galerie et sélectionner la photo à modifier pour disposer de la palette d’outils. Vous avez de quoi vous amuser et à tout moment, vous pouvez comparer la photo avec effet avec l’original (avec un glissement vers le bas ou dans l’autre sens). Depuis Galerie, il est tout de même dommage de ne pas pouvoir générer un album de vos meilleurs photos.

151209_Motorola_Moto_G_08

Concernant le rendu, on se rend compte que le nombre de pixels ne fait pas tout. Motorola a amélioré les APN de son Moto G mais il ne faut pas s’attendre à des miracles. Les couleurs sont assez fidèles, le contraste n’est pas trop mal non plus mais il y a encore un peu de bruit. Cela est encore plus visible par manque de luminosité.

Pour la vidéo, vous pouvez capturer en Full HD ou en slow motion en HD. Depuis Galerie, les seuls traitements auxquels vous aurez accès sont « Rogner », « Couper le son » et « Éditer un ralenti ».

Voici un aperçu du rendu sur quelques photos prises avec le Moto G 3ème génération

151209_Motorola_Moto_G_02

151209_Motorola_Moto_G_01

151209_Motorola_Moto_G_03

151209_Motorola_Moto_G_04

151209_Motorola_Moto_G_06

Performances

Le Motorola moto G, avec son processeur Snapdragon 410 et ses 1Go de mémoire vive (pour le modèle testé) n’est clairement pas conçu pour occuper les premières places des smartphones les plus puissants. Mais est-ce vraiment le plus important ? Il ne va pas faire de scores ahurissants sur les benchmarks mais si vous ne recherchez pas la performance à tout prix, il a d’autres points forts à faire valoir.
Passons rapidement sur les benchmarks où les résultats obtenus confirment un positionnement loin des hauts de gamme même s’il obtient tout de même des scores honorables. Cela se confirme lors de l’utilisation : l’expérience utilisateur est bonne et la navigation est confortable et fluide. Le passage par l’écran multitâche s’effectue sans encombre si le nombre d’applications n’est pas trop important.

151209_Motorola_Moto_G_07

Pour les jeux, il ne faudra pas s’acharner à vouloir jouer à des jeux 3D récents ou gourmands sans risquer d’observer des ralentissements. Pour les autres types de jeux, le moto G est tout à fait à l’aise et la diagonale permet de bien en profiter. De plus, durant les séances où l’appareil est sollicité, je n’ai pas ressenti de surchauffe, ce qui est positif.

Batterie et autonomie

Le Motorola Moto G n’est pas une bête de course mais il compense par une bonne autonomie. En utilisation normale, vous pouvez compter sur une journée et demie avant de devoir le brancher à sa prise secteur. Pour arriver à cette endurance, le constructeur a probablement travaillé sur les parties logiciel et matériel pour optimiser la consommation mais a également légèrement augmenté la capacité de la batterie : de 2470mAh sur cette version contre 2390mAh pour le Moto G 2nd génération version 4G et 2070mAh pour le Moto G 2nd génération.

151209_Motorola_Moto_G_23

Il faudra tout de même penser à prendre votre prise avec vous si vous êtes en déplacement car en utilisation plus poussée, l’autonomie du Moto G ne durera guère plus d’une journée.

Prix et disponibilité

Une semaine après l’annonce par Motorola, l’appareil était déjà disponible sur le site du constructeur mais également auprès des revendeurs partenaires de la marque. Si vous souhaitez que votre appareil reflète votre personnalité, la meilleure solution est de passer par Moto Maker …mais cela vous coûtera peut être un peu plus cher.
Il est toujours proposé aux alentours 199€ pour la version 8Go et 229€ pour la version 32Go. En cherchant un peu, vous pouvez le dénichez pour quelques euros de moins (169€ chez Amazon) et jusqu’à la fin de l’année, Motorola vous remboursera 20€ pour l’achat de la version 8Go.

Conclusion

Même si cette version ne révolutionne pas la série Moto G, elle apporte quelques nouveautés dont un nouveau design sur la face arrière, un meilleur appareil photo et une interface logicielle toujours aussi fluide et réactive. Même s’il n’est pas dénué de défauts dont son prix de lancement un peu élevé, le Motorola Moto G reste une référence sur cette gamme de smartphones.

Laisser un commentaire

1 Commentaire sur "Motorola Moto G 3ème génération [Test]"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
Draggi
Invité

Pour avoir acquis ce téléphone à sa sortie, je penses effectivement qu’il est l’idéal du rapport qualité / prix. Son seul bémol c’est que parfois, chrome se bloque sur certaines vidéos. A par ceci il est vraiment très bien et suffit largement pour une utilisation mobile quotidienne, avec une accroche parfaite en 4G / GPS.

wpDiscuz