Motorola Razr i, le test

0
PARTAGER

Si Motorola a été pendant longtemps un acteur majeur dans le secteur des téléphones portables, force est de constater que le constructeur américain n’a pas su prendre assez vite le virage des smartphones. Cela fait plusieurs années maintenant que le constructeur est à la peine face aux constructeurs asiatiques. En attendant de voir ce que le rachat par Google va pouvoir donner (rumeurs sur un éventuel Moto X), nous allons vous présenter le Razr i que le constructeur a lancé en octobre dernier.

Caractéristiques :

 

Système d’exploitation (OS)Android
Version d’OS testée4.1.2 (après maj depuis 4.0.4)
Processeurintel Atom Z2480 – 2 GHz
Nombre de cœur1
GPUintégrée
Ecran4,3″ S-AMOLED
Définition540 x 960, 256 ppp
Appareil photo8 Mp / caméra frontale 1,3 Mp
Mémoire interne / RAM / carte SD5 Go / 1 Go / oui
Autonomie11h en moyenne
Dimensions / Poids122.5 x 60.9 x 8.34 mm / 126 g
Wi-Fi / Bluetooth / 3G / 4G (LTE)oui / oui / oui / non
ConnectiqueJack 3.5 mm, mini-USB
Batterie2000 mhA (inamovible)
NFCoui

Avec une version d’Andoid récente (Jelly Bean), ce smartphone parait, sur le papier, très intéressant. La seule réelle surprise réside dans le choix du processeur, ici un Intel Atom Z2480 cadencé à 2Ghz. Nous verrons dans la partie multimédia ce que l’on peut ou non en attendre.

Boîte et contenu :

130612_razri_16

Le contenu est classique et conforme à ce que proposent tous les constructeurs de smartphones :

  • Razr i,
  • kit main libre intra-auriculaires et « mousses » de différentes tailles,
  • câble micro USB et chargeur rapide.

Ergonomie :

130612_razri_04

Avec une forme légèrement biseauté, le design du Razr i tranche avec ce que l’on peut voir d’habitude. Pour ce qui est des finitions,  c’est impeccable et l’arrière recouvert de kevlar est agréable au toucher. Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessus, les traces de doigts sont visibles. Reste que la taille réduite du smartphone permet de bien l’avoir en main. Concernant le bas de l’écran, la forme biseauté n’est pas parfaite et les doigts peuvent « s’accrocher » au rebord inférieur.

130612_razri_01

 

L’écran :

Disons le clairement, la qualité de l’écran est en retrait. Si la diagonale de 4,3″ est agréable, la qualité en revanche l’est moins. Avec seulement 256 pixels par pouce (ppp ou ppi), les pixels sont visibles à l’œil nu.

130612_razri_02

Le Razr i dispose d’un contraste certes agréable mais la luminosité est trop faible comparée à celle d’autres smartphones. L’utilisation en plein soleil ne sera pas des plus commodes.

Son :

Ne vous attendez pas à des merveilles, via la prise casque ou via les hauts-parleurs le son aura tendance, si vous le poussez à fond, à saturer.

Interface et Navigation :

Livré sous Ice Cream Sandwich, une mise à jour plus tard le smartphone se retrouve sous Jelly Bean. L’interface est claire, sans surcouche du fabricant. A noter l’horloge assez sympathique qui propose outre la météo standard une jauge pour la batterie avec un pourcentage de charge.

130612_razri_05

Rien à redire quand à la navigation, l’affichage sur l’écran de 540 x 960 est agréable bien que pas du niveau des smartphones hauts-de-gamme évidemment. Mais la cible n’est pas la même.

Multimédia :

Rien de particulier à signaler hormis le son et la densité de l’écran. Les vidéos sont correctement lues, sans qu’aucun ralentissement ou freeze ne soit constaté. Reste qu’avec l’architecture Intel du processeur, nombre d’applications ne tournent pas. Impossible par exemple d’installer Real Racing 3, le jeu n’apparait tout simplement pas via le Play Store. A noter en outre qu’avec un chipset graphique intégré, il ne faudra pas escompter lancer les derniers jeux, le rendu risque, si tant est que le jeu se lance, d’être vraiment mauvais.

Autonomie :

Avec 20% de l’autonomie de la batterie à l’issue des 2h10 de visionnage, l’autonomie moyenne théorique est donc de prêt de 8h. Testé une journée entière en surf (internet, twitter et fb), le smartphone a tenu plus de 10h sans que je ne doive le recharger une seule fois. Assez impressionnant et vraiment agréable.

Stockage :

En dotant le Razr i de 8Go de mémoire interne et d’un slot micro-SD, Motorola permet aux utilisateurs d’emmener sans souci vidéos et musique avec eux.

Photo et vidéo :

Le Razr i se situe dans la moyenne des smartphones pour ce qui est de la photo. A noter la présence d’un bouton physique sur la tranche pour prendre vos photos. Comme d’accoutumée, le flash a une nette tendance à brûler les couleurs. Pour autant, pour un usage d’envoi par mail ou de mise en ligne sur des réseaux sociaux, le résultat est acceptable tant que vous ne tentez pas de zoomer dans l’image.

A noter aussi quelques options intéressantes :

  • mode HDR,
  • mode rafale,
  • options de retouche.

Jpeg

Jpeg

Conclusion :

Avec ce smartphone, Motorola livre un smartphone correct et qui pourra plaire au plus grand nombre si tant est que la qualité d’affichage et le son ne soient pas les critères d’achat. A noter aussi l’incompatibilité du processeur avec certaines applications, il conviendra de voir lesquelles au cas par cas.

points forts :

  • poids
  • autonomie
  • ergonomie

 

points faibles :

  • qualité audio
  • qualité de l’écran
  • incompatibilités logicielles avec le processeur
  • puce graphique en retrait face à la concurrence

130612_razri_11

130612_razri_12

130612_razri_13

130612_razri_14

130612_razri_15

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter!

Notification
avatar
wpDiscuz