Nothing to hide vous aide à évaluer votre e-reputation

0
PARTAGER
Nothing to hide vous aide à évaluer votre e-reputation

En utilisant les réseaux sociaux, vous partagez des informations (photos, vidéos, textes,…) avec de nombreuses personnes mais êtes-vous certain de connaître la liste de toutes celles qui verront votre photo ou votre opinion politique publiée sur Facebook ? En partageant des photos de la soirée où vous avez fini un peu éméché, avez-vous bien sélectionné un groupe restreint ? Cela ne risque-t-il pas de vous poser problème si vous décidez de chercher un travail ? Vous n’êtes pas sans savoir que votre futur employeur va parcourir les réseaux sociaux pour voir ce qu’il peut dénicher sur votre profil. Grâce au cabinet Mazars, vous allez pouvoir anticiper ces recherches en évaluant votre e-reputation. Le bilan Nothing to hide (traduire par « rien à cacher ») proposé par ce cabinet mettra en exergue certains points afin que vous puissiez apporter des modifications sur vos réseaux sociaux. Le site indique que 53% des recruteurs utilisent les réseaux sociaux pour recruter et qu’ils sont 55% à être influencés par ce qu’ils y trouvent. 

Le site web vous met à disposition un assistant très clair qui ne vous prendra que quelques minutes. Bien évidemment, il faudra vous authentifier sur 4 réseaux différents : Facebook, LinkedIn, Instagram et Twitter. Je vous rassure, cela fonctionne aussi si vous n’avez un compte que pour un seul de ces réseaux. Il suffira de cliquer sur « Je n’ai pas de compte Instagram ». Le site indique que 91% des personnes à la recherche d’un job ont au moins un compte sur l’un de ces réseaux sociaux. Pour chaque connexion, une page vous indique ce que l’application sera en mesure de faire et de ne pas faire avec votre profil, ce qui vous laissera juge de valider ou pas.

160213_Nothing_to_hide_01

La dernière étape consiste à répondre à une dizaine de questions sur votre activité sur ces réseaux (20 questions max). L’objectif est de voir si vous savez gérer les paramètres de confidentialité. Sur Facebook par exemple, on vous demandera si vous étiez conscient d’avoir partagé publiquement une de vos photos. En fonction de vos réponses, le site vous aiguillera sur les modifications à effectuer : modifier votre profil, modifier les paramètres… Pour Twitter et Instagram, l’analyse semble plus compliquée puisque Twitter est justement un « outil » pour diffuser des news et sur Instagram, les paramètres de confidentialité sont plutôt limités.

160213_Nothing_to_hide_03

Pour ceux qui seraient frileux à lancer le scan, une mention indique que les données récupérées ne seront pas diffusées et qu’elles ne seront utilisées que pour donner des résultats pertinents. Enfin, après ces quelques minutes passées à répondre aux questions, Nothing to hide vous présente un bilan contenant un score permettant de vous évaluer, des conseils pour éventuellement « corriger le tir » et un histogramme pour vous situer entre « novice » et « virtuose ».

160213_Nothing_to_hide_04

Le scoring calculé par le site après avoir lancé le scan

160213_Nothing_to_hide_02

Votre position parmi les niveaux listés par Nothing to hide

 

Si vous êtes un « social network addict », je vous conseille de prendre quelques minutes pour faire cette évaluation : c’est très rapide à réaliser, cela ne vous coûtera rien et vous pourriez être étonné du résultat. De plus, si vous êtes réellement à la recherche d’un emploi, le cabinet Mazars propose un autre outil : la création d’un CV dynamique. Je précise que dans ce cas, un profil LinkedIn est nécessaire.

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter!

Notification
avatar
wpDiscuz