Samsung Galaxy Note 4 : le champion des grands formats [Test]

5
PARTAGER

En plus de l’actualité Samsung que nous essayons de relayer à travers UnSimpleclic, j’ai souvent été amené à parler du constructeur coréen dans le cadre de tests. J’ai eu l’occasion de vous présenter différents modèles dont la référence des smartphones de grande taille, le Galaxy Note, avec le Note 3 ainsi que son étui, le Samsung S View Cover. Quand Ma2thieu m’a indiqué qu’il pouvait, grâce à Orange, me mettre à disposition le modèle suivant, le Galaxy Note 4, j’ai sauté sur l’occasion. J’allais pouvoir comparer les deux modèles sortis à un an d’intervalle. Lors de sa présentation officielle, j’avais trouvé qu’il ressemblait beaucoup au Note 3. Finalement, en plus d’être équipé de composants plus récents, Samsung a travaillé sur d’autres aspects du smartphone. A travers ce test, j’espère vous apporter la vue d’ensemble qui vous permettra de juger de l’évolution du modèle et de décider si ce smartphone est celui qu’il vous faut. Moi, j’en ai déjà une petite idée.

Package

Pour son Galaxy Note 4, la référence sur le marché des smartphones grand format, Samsung n’a rien changé au coffret contenant l’appareil (par rapport aux derniers modèles testés). Il est de couleur gris, de forme rectangulaire et contient le nom de l’appareil sur le dessus et quelques données sur le dessous. Voyons voir si l’intérieur nous réserve plus de surprise. On y trouve le smartphone, un kit mains libres, un câble USB, un adaptateur secteur et tout une série de fascicules. Il ne faut pas oublier le stylet qui est déjà rangé dans l’emplacement qui lui est dédié sur une des tranches du smartphone.
Il y a deux points à préciser ; le câble USB mesure près de 1,5m ce qui est appréciable et l’adaptateur secteur est un chargeur rapide, ce qui a son importance. Nous aborderons ce point un peu plus tard.

Fiche technique

Avant de démarrer la description de ce bel appareil, étudions sa fiche technique qui comprend évidemment quelques évolutions depuis la version précédente, sortie fin 2013. Cette belle machine est propulsée par un processeur Snapdragon 805 épaulé par une puce Adreno 420, 3Go de mémoire vive et 32Go d’espace de stockage, espace qui peut s’accroître via une carte micro-SD (128Go max). Il arbore un écran Super Amoled QuadHD (2560 x 1440px) de 5,7″, protégé par un traitement Gorilla Glass 4. Pour la photo, le Note 4 peut compter sur un capteur principal de 16Mpx muni d’un flash led, d’un stabilisateur optique intelligent et capable de filmer en 4K ainsi que sur un appareil photo frontal de 3,7Mpx.
Pour la connectivité, il est équipé de tout le nécessaire pour communiquer avec d’autres appareils : Wifi 802.11 a, b, g, n, n 5GHz, ac, Bluetooth 4.1, NFC, MHL 3.0 et Infrarouge. Il est compatible 4G de catégorie 4 mais a perdu sa connectivité USB3.0 au détriment du USB2.0 (par rapport au Note 3). Enfin, il contient une multitude de capteurs dont accéléromètre, gyroscope, luminosité, lecteur d’empreintes digitales et fréquencemètre.
Il grandit et grossit un peu par rapport son prédécesseur tout étant légèrement moins large. En effet, il mesure 153,5 x 78,6 x 8,5 mm pour un poids de 176g contre 151,2 x 79,2 x 8,3 mm et 168g pour le Galaxy Note 3, les deux appareils partageant la même diagonale de 5,7″. Pour alimenter le smartphone, Samsung a intégré une batterie de 3220mAh, soit une capacité légèrement plus importante que sur son prédécesseur (3200mAh pour le GN3).

On peut également noter que pour le marché asiatique, la fiche du Galaxy Note 4 est différente puisque Samsung y a intégré un processeur Exynos Octa 7 (8 coeurs) épaulé une puce GPU ARM Mali-T760.

Description

Pour avoir comme élément de comparaison le Galaxy Note 3 blanc de ma femme, je trouve que le Galaxy Note 4 noir est plus beau. Les bordures blanches du Note 3 accentuent leur taille alors que sur le Note 4, elles paraissent plus fines. Je parle de noir mais si on regarde de plus près, la couleur de fond de la façade avant est plutôt un gris foncé agrémenté de lignes horizontales plus claires.

20150330_Galaxy_Note_4_48

Sur la face avant, on trouve, dans la partie haute, un haut-parleur, un logo Samsung, une led de notifications, des capteurs ainsi que l’appareil photo dédié principalement aux selfies ou à la visio, positionné dans le coin supérieur droit.

20150330_Galaxy_Note_4_09

Nous ne sommes pas en présence d’un smartphone « borderless » mais la taille des bordures (sur les côtés) reste mesurée. De plus, le fait qu’elles soient légèrement biseautées donnent une impression de finesse. Il est dommage que le cerclage vienne par-dessus cet effet car cela laisse un espace propice à la poussière et autres saletés. En bas, on retrouve une nouvelle fois le bouton physique ainsi que deux boutons tactiles, « Retour » à droite et « Multitâches » à gauche du bouton Home qui fait également office de lecteur d’empreintes digitales.

20150330_Galaxy_Note_4_08

Concernant les tranches, on aurait aimé voir ce cerclage en métal plus souvent et surtout sur les autres gammes de la marque Samsung mais bon, passons, j’ai déjà donné mon avis sur le tout plastique souvent utilisé par le constructeur. Ça fait plaisir de voir que cela change. On le voit avec les premiers haut de gamme de la cuvée 2015, les Galaxy S6 et S6 Edge. Pour le Note 4, les tranches sont constituées de deux couleurs : noir au centre et alu sur les arêtes. On obtient donc un mélange de mât et de brillant. Je trouve le rendu bien meilleur que celui du Note 3. En plus de faire plus discret que son prédécesseur, je le trouve plus « classe ». Que trouve-t-on sur les tranches ? Le bouton Power reste sur la tranche de droite tandis que la barre de volume est positionnée sur le côté opposé.

20150330_Galaxy_Note_4_03

20150330_Galaxy_Note_4_07

Sur la tranche inférieure, on liste la prise micro-USB et le stylet. Du côté opposé, il y a la prise jack (3,5mm) et le capteur infrarouge.

20150330_Galaxy_Note_4_17

20150330_Galaxy_Note_4_19

La façade arrière, qui est amovible, est constituée d’un plastique / gomme. L’avantage est qu’elle se retire facilement mais l’inconvénient est que cela reste du plastique même si cette coque est de meilleure constitution que celle du Galaxy S5 ou du Galaxy Note 3. Malgré tout, le toucher est agréable et le revêtement (imitation cuir) participe à la bonne tenue en main de l’appareil.
Toujours sur cette coque arrière, on trouve un appareil photo assez proéminent. Il épouse une forme carré et dépasse de la surface de la façade arrière, ce qui signifie que le smartphone ne sera pas à plat quand il sera posé sur le dos. Le capteur sera directement en contact avec la surface sur laquelle a été placé l’appareil. Le flash et le capteur de fréquences cardiaques viennent se positionner sous le capteur photo.

20150330_Galaxy_Note_4_11

20150330_Galaxy_Note_4_14

Un peu plus bas, on trouve le logo du constructeur puis une sortie de haut parleur, en bas à gauche. Voilà, c’est tout pour l’extérieur mais c’est déjà pas mal.

20150330_Galaxy_Note_4_25

Pour accéder à la batterie et aux cartes (Sim et SD-Card), il faut retirer la coque arrière. Cela se fait facilement grâce à une encoche assez discrète présente en haut à gauche (quand on regarde la façade arrière). La batterie de 3220mAh est positionnée dans le sens de la hauteur et est positionnée sur la droite de l’appareil. Pour insérer ou retirer la carte micro-Sim, il faut obligatoirement enlever la batterie, ce qui n’est en revanche pas nécessaire pour la carte Micro-SD.

20150330_Galaxy_Note_4_56

20150330_Galaxy_Note_4_55

 

Interface et applications

Alors qu’il constitue le dernier haut de gamme Samsung sorti en 2014, il ne fait pas partie des premiers appareils à recevoir Lollipop. Le Galaxy S5 a reçu cette mise à jour en début d’année et le déploiement vient également de démarrer pour le Note 3. Concernant le Note 4, la mise à jour vers Lollipop aurait débuté au début du mois, par l’Italie. Il faudra attendre encore un peu pour la France et encore un peu plus pour les modèles opérateurs. Normalement, il s’agira de la version 5.0 1 là où le Note 3 se contente pour le moment de la version 5.0. Pour la surcouche, on reste évidemment sur du Touchwiz UI mais même si le Note 4 fonctionne encore sous la version 4.4.4, son interface a déjà été redessinée. Elle est plus colorée et nous avons d’ores et déjà le droit au flat design. Même s’il existe quelques différences, elle ressemble à l’interface présentée sur le test du Galaxy S5 et sur les quelques écrans Lollipop du Galaxy Note 3 présenté ici.

Une interface redessinée en attendant Lollipop

La barre de notifications, toujours disponible avec un mouvement du haut vers le bas depuis le haut de l’écran, est très comparable à celle du Galaxy S5 : la couleur, la forme des icônes et les fonctions accessibles sont vraiment semblables. On retrouve les raccourcis (liste paramétrable), la barre de gestion de la luminosité ainsi que les fonctions « S Finder », qui permet une recherche sur le portable (dans Notes, Conversations, Images, Musique,…) et « Connexion rapide » qui liste les appareils sur lesquels vous pouvez vous connectez.

20150330_Galaxy_Note_4_41

Pour les menus, les icônes sont plus colorés, le relief a disparu et les différentes fonctions sont classées par thème. Elles se présentent en liste ou en onglet. Pour les fans du Galaxy Note, pas de risque de se perdre car on retrouve les mêmes fonctions. Pour les autres, il y aura peut-être une phase d’adaptation car le Note 4 regorge de menus, qu’elles soient liées à l’affichage, aux paramètres ou au stylet. Le menu Paramètres présente dorénavant la possibilité d’afficher des paramètres rapides. L’objectif est de présenter en premier lieu ceux que vous utilisez le plus souvent pour éviter de passer du temps à les chercher dans les menus et sous-menus.

20150330_Galaxy_Note_4_42

Le seul point qui m’a surpris est la gestion du multi-tâches : j’ai remarqué un temps de latence entre le clic sur le bouton à gauche du bouton physique et l’affichage de l’écran présentant les différentes fenêtres. Ce délai est plus ou moins long mais il reste supérieure à celui observé sur le Note 3 sous Lollipop ou encore sur un LG G3 sous Lollipop également. Ce modèle étant le seul Galaxy Note 4 manipulé à ce jour, je ne peux dire si c’est généralisé ou pas. Il faut espérer que cela soit corrigé avec la mise à jour Lollipop. A part cela, le multi-tâches est très fonctionnel.

20150330_Galaxy_Note_4_47

Les applications

Une nouvelle fois, vous ne serez pas surpris du type et du nombre d’applications disponibles si vous utilisiez déjà un Galaxy Note. Cela va des applications standards (messages, email, calculatrice, enregistreur vocal, musique), à celles de Google (Maps, Chrome, Google+, Hangouts) en passant par celles de Samsung (Galaxy Apps, Pen.Up, S Health, S Voice, S Remote) et par celles pour lesquelles disposer d’un stylet est plus qu’appréciable (S Note et Scrapbook).

Personnellement, je n’ai pas utilisé Samsung Pen.up mais d’après la description de Google Play, il s’agit d’un réseau social basé sur le partage des créations générées par Pen. Je ne pense par qu’il faille encore présenter S Health mais au cas où, pour ceux qui ne connaitraient pas, il s’agit de l’application Samsung de suivi de l’activité physique. Elle sera utilisée aussi bien par le smartphone que par les objects connectés de la marque. Pour le Note 4, l’application propose en plus de vous donner le taux d’UV (calculé après avoir dirigé le smartphone vers le soleil). Evidemment, c’est également depuis S Health que vous pourrez enregistrer l’historique des prises de votre fréquence cardiaque. Quant à S Note et Scrapbook, ils seront principalement utilisés avec le stylet S-Pen pour prendre des notes, dessiner ou encore collecter un ensemble de contenus.

 Autres caractéristiques

Le Galaxy Note 4, tout comme le Galaxy S5 est doté d’un fréquencemètre, placé au dos, sous l’appareil photo et d’un lecteur d’empreintes digitales, cette fois matérialisé par le bouton physique présent en bas de la face avant. Ayant eu l’occasion d’utiliser d’autres appareils équipés des mêmes technologies, je dois dire que cette fois, le Galaxy Note 4 ne sort pas spécialement du lot.

Le fréquencemètre

Je ne comprends toujours pas pourquoi Samsung insiste sur le fait de vouloir équiper ses smartphones d’un capteur de fréquences cardiaques. Attention cette remarque est également valable pour les constructeurs concurrents. Pour le Galaxy Note 4, cela va permettre d’ajouter des données supplémentaires à l’application S Health. Autant, je comprends son utilité sur le Samsung Gear Fit car l’appareil est porté au poignet et peut mesurer la fréquence cardiaque pendant l’effort, autant, j’ai du mal à comprendre son utilité sur un smartphone. Je ne sais pas pour vous mais je ne me vois pas faire mon footing avec un Galaxy Note dans la main et encore moins avec le doigt sur le lecteur de fréquences cardiaques. Alors oui, cela démontre que Samsung sait le faire pour ses smartphones mais pour moi, c’est du bonus et encore, ça le serait vraiment si c’était au point. Là, il faut faire attention à bien positionner son doigt, il ne faut pas bouger et même avec ça, le résultat n’est pas toujours au RDV. Maintenant, quand le Note 4 affiche un résultat, l’information semble fiable (en comparaison avec un « vrai » fréquencemètre). Pour le moment, je ne vois pas trop d’améliorations sur ce domaine, par rapport aux Galaxy S5 et Galaxy Alpha.

Le lecteur d’empreintes digitales

Contrairement au sujet précédent, celui-ci présente déjà plus d’intérêts. Le lecteur d’empreintes offre plusieurs fonctionnalités même si le déverrouillage sera vraisemblablement la plus utilisée. Pour avoir testé les Galaxy S5 et Galaxy Alpha, je confirme que le scan des empreintes se fait toujours aussi simplement, même s’il faut passer le doigt une dizaine de fois pour bien l’enregistrer dans le système. Tout comme les autres modèles testés, j’ai scanné mon index et mon pouce de la main droite. Ensuite, j’ai testé le déverrouillage du smartphone avec les deux doigts et à différents moments de la journée. Le bilan est le suivant : le déverrouillage avec l’index a été un succès dans tous les cas à une exception près (scan trop rapide). Pour le pouce, c’est une autre histoire. Je ne sais pas si le lecteur a évolué entre les deux modèles cités ci-dessus mais je peux déjà dire que c’est le smartphone avec lequel j’ai eu le plus de succès du 1er coup. Par contre, malheureusement, le scan avec le pouce n’est pas au point. Réussir à placer son pouce de la même façon que lors du scan initial semble bien compliqué ou alors le lecteur est trop sensible. Déverrouiller le smartphone avec l’index fonctionne bien mais l’intérêt est moindre. Si je le tiens déjà d’une main (la main droite), il faut m’expliquer comme je le déverrouille avec l’index de la même main. Le lecteur semble plus au point mais cela ne m’a pas encore assez convaincu pour laisser le déverrouillage par lecteur d’empreintes en continu sur le Note 4.

Ecran

Un écran de grande qualité

Pour la 4ème itération de son Galaxy Note, il est normal de retrouver une dalle Super AMOLED sur l’écran de 5,7″ mais cette fois avec une résolution QHD, ce qui correspond à 2560×1440px. L’écran du Note 4 propose donc une densité de 515ppi contre 386ppi pour le Galaxy Note 3. Même si sur le papier, ces chiffres montrent bien la différence entre les appareils, en réalité, à moins d’avoir les deux appareils côte à côte pour comparer, il est difficile de bien percevoir la différence. Samsung nous montre à nous ainsi qu’à la concurrence qu’elle maîtrise ce sujet mais à ce jour, l’oeil humain ne voit pas ou très peu la différence et les applications sont encore trop peu optimisées pour cette résolution. La raison supplémentaire de la présence d’une résolution QHD pourrait bien être son casque de réalité virtuelle, le Gear VR, présenté dans cet article. Ce dernier ne fonctionnant qu’avec ce smartphone, l’explication pourrait bien être celle-ci.

Je peux comprendre les réfractaires aux smartphones de grande taille mais disposer d’un écran aussi grand (5,7″) et de si bonne qualité est vraiment appréciable. Essayez-le et vous l’adopterez. Que ce soit pour la navigation sur internet, pour la prise de note ou le dessin avec le stylet ou tout simplement pour un usage multimédia (jeux ou videos), l’écran est tout bonnement un des gros points forts de cet appareil.

Quelques soient les conditions extérieures (même par forte lumière), le Note 4 gère très bien la luminosité. La lisibilité est vraiment impressionnante et je ne vais pas insister sur les contrastes et les couleurs car grâce à leur dalle Super Amoled, les écrans des Samsung sont reconnus pour leurs très bons résultats.

Mode multi-fenêtres

Grâce à son grand écran de 5,7″, Samsung a pu exploiter comme il se doit l’affichage de deux applications sur la même page. Il est en effet possible de séparer l’écran en deux pour visualiser deux applications en même temps. Ce système est tellement efficace qu’on peut transférer des données d’une page vers l’autre. L’insertion de la deuxième fenêtre se fait en fait en glissant la 2ème application depuis une barre de d’applications disponible sur la droite (clic prolongé sur le bouton Retour) vers le centre de l’écran .

20150330_Galaxy_Note_4_61

Certaines applications ne sont pas compatibles avec ce type d’affichage mais autorisent le mode fenêtré.

Mode fenêtré

Ce mode vous permet d’afficher une fenêtre supplémentaire par dessus celle sur laquelle vous étiez. Vous obtenez ce mode fenêtré depuis la barre des tâches présentée ci-dessus ou depuis un mouvement du coin supérieur gauche de l’écran vers le centre. L’application sur laquelle vous étiez passe alors en mode fenêtré.

20150330_Galaxy_Note_4_62

Elle apparaît en taille plus réduite et en cliquant sur le bouton en forme de cercle présent en haut et au centre de la fenêtre, vous pouvez interagir avec elle de plusieurs façons. Il va être possible de réduire l’application à un simple icône (un clic permettra de restaurer son mode fenêtré), de fermer totalement la fenêtre ou de repasser en pleine page. Il est évidemment possible de repositionner la fenêtre mais aussi de placer plusieurs applications en mode fenêtré.

Stylet

Le stylet est un des éléments qui démarque le Samsung Galaxy Note 4 des autres smartphones dotés d’un grand écran et qui participe grandement à son succès. Il propose à son utilisateur un autre mode de saisie et lui ouvre d’autres fonctionnalités. Il détient à lui seul un sous-menu qui va permettre d’activer ou de désactiver certains paramètres (fonctions à exécuter, détection du stylet et son à émettre).

20150330_Galaxy_Note_4_13

Le stylet est un peu plus petit que celui qui équipe le Galaxy Note 3 mais il est également deux fois plus précis (2048 niveaux de pression contre 1024 pour le Note 3). Si vous testez les différentes applications, vous verrez qu’en appuyant plus ou moins fort, le trait du crayon sera plus ou moins fin. Le bouton, toujours présent sur une des tranches du stylet, permet d’ouvrir, au clic, le menu « Air Command » qui se présente sous forme de roue. Cette dernière propose le lancement des fonctionnalités Action Mémo, Sélection intelligente, Image clip et Capture. L’une d’elle a disparu par rapport au Note 3 : Pen Window. Avec le stylet, la sélection d’un texte ou d’une partie d’un texte devient un jeu d’enfant. L’intégrer ensuite dans un message ou dans S-Pen l’est tout autant.

Parmi les nouveautés, il y en a une qui se matérialise au niveau de la Galerie. Quand on approche la pointe du S-Pen d’une des photos, elle apparaît en plus gros plan (sans pour autant l’ouvrir) et offre la possibilité d’interagir avec elle de différentes façons : capture, modifier, partager via et supprimer. Cela fonctionne également pour les vidéos en proposant les fonctions Partager via et Supprimer. Ses fonctions se matérialisent par des icônes placés dans la partie supérieure de la photo et de la vidéo et le survol du stylet permet d’afficher une info-bulle.

20150330_Galaxy_Note_4_39

Evidemment, le stylet va devenir l’accessoire indispensable quand on utilise les applications S-Pen et Scrapbook mais c’est également le cas pour celles plus standards (Messages par exemple). Le stylet peut remplacer le clavier pour l’écriture de SMS. Le Note 4 reconnait le texte au fur et à mesure de la saisie. Vous pouvez même revenir dessus pour le corriger. Les notes prises sur Action memo sont interprétées pour, par exemple, basculer vers la fonction Téléphone si vous avez saisi un numéro ou vers Contacts si vous avez écrit le nom d’une personne.  Plus besoin de lancer l’application Contacts pour saisir le nom puis le numéro de téléphone. En quelques instants, vous prenez la note et vous transférez son contenu vers une des applications concernées.

20150330_Galaxy_Note_4_59

En plus de reconnaître le texte et les numéros, le Note 4 sait reconnaître les formes ou encore les formules mathématiques pour vous les réécrire plus « proprement ». Maintenant, si vous voulez que l’appareil vous donne la réponse d’une opération ou d’une équation, je vous conseille d’essayer l’application Myscript Calculator. Vous saisissez votre opération et l’application la réécrit puis vous donne le résultat.

Ensuite, je vous conseille de tester l’application S-Pen qui, après avoir détouré la zone, va analyser votre saisie et vous la retranscrire au propre (après lui avoir indiqué le type de transformation). Le résultat est bluffant. Voyez par vous même avec ces deux petits tests.

20150330_Galaxy_Note_4_60

20150330_Galaxy_Note_4_58

J’en profite pour signaler que les stylets des Note 3 et Note 4 sont « inter-compatibles ». J’ai réussi avec le S-Pen du Note 3, à utiliser la fonction disponible sur Galerie du Note 4 (affichage de l’image en gros plan).

Appareil photo

Interface et rendu

J’avais déjà trouvé que l’appareil photo du Note 3 était bon mais celui du Note 4 est encore meilleur. Il passe de 13Mpx pour le Note 3 à 16Mpx pour le Note 4, tout comme le Galaxy S5 mais Samsung y ajouté un stabilisateur optique. On retrouve, comme sur les autres références haut de gamme de la marque, de nombreux réglages mais ce n’est pas trop l’interface ou encore les différentes modes proposés qui m’ont réellement séduits, c’est le fonctionnement même de l’appareil photo et son rendu. La mise au point est rapide et le déclenchement l’est tout autant. Par défaut la mise au point s’effectue instantanément par rapport à l’élément présent au coeur de votre viseur, que vous pouvez évidemment déplacer. Au moindre mouvement, l’appareil déclenche de nouveau la mise au point. C’est appréciable même si je trouve cela un peu sensible. En effet, chaque déplacement entraîne une nouvelle mise au point même si le mouvement est infime. Fort heureusement, elle se fait très rapidement. Le deuxième traitement, la prise de la photo, est également très rapide. Vous capturez instantanément l’objet ou la personne visée. Cela limite les flous et permet de multiplier les prises de vue sans délai de traitement entre chacune d’elle. Il n’y a que pour les photos en intérieur et surtout par faible luminosité que le Galaxy Note doit encore faire des progrès.

Samsung Galaxy Note 4 : le champion des grands formats [Test]

Le Galaxy Note 4 ne se limite pas à prendre de belles photos (luminosité, couleurs, restitution homogène), il se permet aussi de proposer des retouches dont une fonction qui permet d’améliorer une photo de façon automatisé. Pour les photos ayant quelques défauts tels qu’une surexposition, un contre-jour, le résultat est assez bluffant. Pour des photos de meilleures qualité, le résultat de cette retouche passe parfois inaperçu.

Concernant la vidéo, en plus de sélectionner la résolution, vous pouvez également choisir le mode : fluide, rapide ou lent (en plus des modes normal et MMS). Vous pouvez donc bien vous amuser en ralentissant ou accélérant les différentes scènes de tous les jours. Une fois la vidéo capturée, vous pouvez évidemment l’enregistrer mais aussi basculer vers l’application Studio pour y apporter quelques retouches (dont couper certaines scènes et pivoter la vidéo) ou même la sélectionner pour faire un clip en appliquant un effet et en choisissant une musique de fond. La version finale pourra être enregistrée puis partagée.

Voici quelques exemples de photos prises avec le Galaxy Note 4

20150330_Galaxy_Note_4_29

20150330_Galaxy_Note_4_30

20150330_Galaxy_Note_4_32

20150330_Galaxy_Note_4_33

20150330_Galaxy_Note_4_34

20150330_Galaxy_Note_4_31

20150330_Galaxy_Note_4_35

Mode Panorama

20150330_Galaxy_Note_4_36

 Mode Dual Camera

Voici également quelques vidéos réalisées avec les modes « Mouvement lent » et « Mouvement rapide » du Note 4

L’application Studio

Depuis la Galerie des photos, il est possible de basculer vers Studio Photos pour créer en quelques minutes un clip regroupant 15 photos maximum. Après avoir sélectionné les photos et éventuellement modifié leur ordre d’apparition, vous pouvez nommer votre création, appliquer un filtre (à la totalité du clip et non par photo), modifier la musique, intervenir sur sa durée (courte, moyenne ou longue) puis enregistrer le tout. La taille du clip dépendra du niveau de compression sélectionné. Voici un aperçu d’un clip réalisé à partir du Note 4.

Si vous voulez aller plus loin (pivoter ou rogner la vidéo), le programme vous invite à basculer vers l’éditeur vidéo qui doit être téléchargé s’il n’a pas déjà été installé. Attention, il ne s’agit pas non plus d’un programme de retouche vidéos ; les fonctions sont limitées.

Une des autres possibilités du Studio est le Studio de collage. Vous allez pouvoir sélectionner jusqu’à 6 photos et les disposer comme bon vous semble pour créer une seule et même image avec quelques options mises à votre disposition : format de l’image, disposition, taille et arrondi des bordures et enfin couleur ou motif de fond. Voici un exemple de collage effectué depuis le Note 4.

20150330_Galaxy_Note_4_43

Performances

Le Samsung Galaxy Note 3 était déjà à l’aise dans tous les domaines. Du point de vue purement technique, le Note 4 devrait donc faire mieux que son prédécesseur du fait de composants plus récents en espérant que la résolution QHD ne rende pas l’appareil moins véloce. Je vous le confirme : il atteint un score supérieur à 49000 sur AnTuTu alors que le Note 3 dépassait les 35000 points. Sur les résultats de mon test AnTuTu, le Note 4 arrivait en tête du classement des appareils recensés par l’application.

20150330_Galaxy_Note_4_63

Pour une utilisation au quotidien, il n’y a rien à dire, c’est parfait. Il culmine en haut du tableau. Que ce soit pour la navigation dans les pages et menus, le passage d’une application à un autre, leur lancement, il est vraiment sans faille. J’ai beau cherché, je n’ai pas trouvé comment le mettre à défaut. Si on aime les grands smartphones en plus équipés d’un stylet, c’est le bonheur.

Ensuite, pour les jeux, il les lance tous sans difficulté et à part quelques très rares ralentissements (Modern Combat 5), le Note 4 est vraiment très à l’aise. Le smartphone chauffe un peu mais cela se ressent beaucoup moins que sur un Galaxy S5 par exemple. Par contre, j’ai été quelque peu déçu par Real Racing 3, non pas par le graphisme du jeu mais par le son. Même après des redémarrages, je perçois un écho aussi bien dans les menus que dans durant les parties et jouer à une simulation automobile sans son, ce n’est pas aussi plaisant. Je n’ai pas réussi à expliquer ce phénomène. Finalement, je n’ai pas été jusqu’à mesurer la fréquence du CPU pendant mes séances de jeu mais dans l’ensemble, je l’ai trouvé fluide dans tous les jeux testés. C’est encore un bon point pour le Note 4

Batterie et autonomie

Sur mon test du Galaxy Note 3, j’avais signalé avoir été impressionné par l’autonomie de l’appareil. Samsung a-t-il encore réussi à trouver le bon équilibre entre une configuration musclée, un bel écran et une batterie qui tient la charge ? Je ne saurai dire si ce sont les composants plus gourmands, un batterie à pleine plus importante que le Note 3 ou une utilisation différente mais, sur ce domaine, le Note 4 m’a semblé moins impressionnant que le Note 3 même s’il reste très bon dans ce domaine. Il atteint presque deux jours en utilisation normale et parvient à dépasser la journée quand il est grandement sollicité. Samsung démontre également son expérience avec les modes Eco. d’énergie et Ultra économie d’énergie qui permettent de tenir encore plus longtemps.

Concernant le chargement de la batterie, Samsung a équipé son dernier Note d’un système de Quick Charge qui lui permettrait de passer de 0 à 50 % en seulement 30min. Après avoir vérifié dans les faits, le résultat est fiable. J’ai effectué un essai en partant avec une charge restante à 5%. J’ai branché le câble et l’adaptateur fourni dans le coffret. Au bout de 30min, la charge était de 50% ou presque. J’ai effectué deux tests : un premier avec le Note 4 connecté normalement et un deuxième après avoir activé le mode avion. Après 1/2 heure de charge, je suis arrivé respectivement à 49 et 51% de charge. C’est efficace et pour le coup, c’est un « plus » du smartphone : gagner autant de charge en si peu de temps peut s’avérer bien utile.

Prix et disponibilité

Le Galaxy Note 4 est proposé en deux coloris (Blanc ou Noir) et est disponible sur le site Samsung contre la coquette somme de 669€. Si vous recherchez un peu sur le web, vous pouvez le trouver à quelques dizaines d’euros de moins mais étant donné qu’il a à peine 6 mois d’existence, la seule solution pour le dénicher encore moins cher serait de profiter de quelques promotions encore rares sur ce modèle.

Conclusion

Avec ce Galaxy Note 4, Samsung renforce sa position de leader sur ce marché des smartphones grand format en nous proposant un des meilleurs, voire son meilleur appareil. Même si certains éléments restent encore perfectibles (lecteur d’empreintes et fréquencemètre), le constructeur coréen a réussi à conserver et à améliorer les points forts du Note (autonomie, écran, stylet et appareil photo) tout en tenant compte des critiques pour modifier son smartphone (design). Seule sa grande taille pas adaptée à toutes les mains et son prix, pas adapté à tous porte-monnaies, pourraient freiner de potentiels futurs acquéreurs.

Laisser un commentaire

5 Commentaires sur "Samsung Galaxy Note 4 : le champion des grands formats [Test]"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
joe75
Invité

Avant,je ne comprenais pas trop les personnes qui défendaient Apple mais je dois reconnaître que la Pomme a un service qualité sans équivalent et un réseau de distribution sans pareil.
On connaissait la date de commercialisation des iphones 64 et 128Go et les mises à jour sont globales
Le Samsung Store France n’a aucune information fiable de Samsung sur les dates de sorties.Si au moins ils communiquaient là-dessus.
Samsung sort encore trop de modèles différents et peine a assurer les mises à jour… Et la France est servie en dernier

Mamadou
Invité

bravo pour samsung, c’est superbe la Galaxy Note 4.

Bruno
Invité

Test très complet, bravo.
Moi-même heureux propiétaire du Note 4 depuis 3 mois je confirme que c’est un appareil fantastique.

Points + : photos en extérieur, qualité incroyable, écran

Points – : toujours pas d’Android 5 !!! (dur car je viens d’un Nexus 5 qui a Android 5 depuis plus de 6 mois), instabilité physique de l’appareil quand il posé sur une table et qu’on écrit au stylet (du au capteur photo qui « sort » de l’appareil).

joe75
Invité
Merci pour ce bel article bien détaillé et superbement rédigé. Possédant également ce smarphone, Je confirme qu’il n’est pas toujours très réactif et que la mise à jour Lollipop se fait attendre…Pareil je ne comprend pas non plus l’utilité du cardiofréquence sur le telephone surtout que son utilisation est aléatoire. Mais il offre tellement de possibilité par rapport aux autres smartphones ou tablette que cette gamme Galaxy Note est vraiment unique. L’appareil photo est meilleur que celui du Galaxy Note 3 surtout en basse luminosité. Quelques regrets :Perte de L’Usb 3.0,de la fonction thermomètre du Note 3 ainsi de la… Suite »
wpDiscuz