Skype translator fait tomber la barrière de la langue

2
PARTAGER
Skype Translator

Après avoir fait tomber les frontières téléphoniques en permettant la communication audio et vidéo via internet, Skype nous propose de communiquer sans se soucier de la langue de son interlocuteur. Annoncé en mai 2014 à l’occasion de la Code Conférence par Satya Nadella, président de Microsoft, Skype Translator était alors en pré-béta et faisait l’objet d’une démonstration en direct via une conversation menée en anglais et en allemand. Chacun des interlocuteurs s’exprimait dans une langue, Skype se chargeant d’afficher une traduction et de la lire en temps réél.

Après cette première approche, Microsoft nous a annoncé le 15 décembre l’arrivée de Skype Translator en version bêta. Si la démonstration initiale traduisait de l’anglais à l’allemand (et inversement), cette nouvelle mouture nous est présentée sur une conversation anglais-espagnol. Pour nous en faire la démonstration, deux écoles, l’une à Tacoma aux Etats Unis et l’autre à Mexico au Mexique, ont été impliquée dans la vidéo si dessous. Le contexte de la conversation que l’on peut suivre est que chacune des écolières parle dans sa langue maternelle et doit découvrir l’origine géographique de son interlocutrice. Après quelques questions simples, le défi est relevé et la conversation continue et on peut apprécier la fluidité de la traduction même si le thème est assez simple. On notera que la transcription se fait toujours à l’oral et à l’écrit.

Pour parvenir à cette traduction, Skype va procéder par étape. La première va être la reconnaissance vocale du discours de l’utilisateur qui parle. Une fois tous les mots écrits au sein du système, un filtre va enlever les bruits et mots inutiles comme les hésitations ou des rires par exemple. Dès lors le texte est prêt à être traduit. Les moteurs de traductions de Microsoft se mettent en route et… rendent disponible le texte dans la langue de destination. Une fois cette dernière étape passée, il reste à la synthèse vocale de rendre la conversation audible…

Aujourd’hui, seule la version anglais-espagnol est disponible pour la traduction orale. Microsoft et Skype nous proposent en revanche pour la messagerie instantanée des traductions disponibles 40 langues, la seule contrainte est de s’inscrire et d’attendre d’être sélectionné. Concernant les performances, Microsoft nous promet un enrichissement des traductions par les utilisateurs eux même. En effet, le système progresserait à mesure qu’on lui demande de traduire que ce soit via Skype ou via tous les autres services de traduction de Microsoft.

En conclusion, ce nouveau service de traduction, même si il n’est pas encore terminé, promet de bonnes performances si le nombre de langues couvertes s’étend significativement. L’avantage majeur est de pouvoir allier le son et le texte en support. A l’heure où être à l’aise dans plusieurs langues semble indispensable pour le monde professionnel, Skype va peut être sauver des conversations limitées par cette barrière. On pourra peut-être regretter le charme des accents étrangers… ou pas.

Source : http://blogs.skype.com/

Lien d’inscription au service Skype Translator : https://translator.skype.com/#/home

Laisser un commentaire

2 Commentaires sur "Skype translator fait tomber la barrière de la langue"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
trackback
Skype Translate fait tomber la dernière barrière à l’inter-connectivité: la langue. | futuromaniac
trackback
Skype Translate et la dernière barrière à l’inter connectivité tombe: la langue. | futuromaniac
wpDiscuz