Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

2
PARTAGER
Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Le Sony Xperia Z5 a débuté sa commercialisation en France mais c’est sur le modèle précédent que je me propose de revenir. UnSimpleClic ayant vu passé entre les mains tous les modèles Xperia Z, il était important de tester le prédécesseur du Xperia Z5 pour faciliter les comparaisons. Comme tous les nouveaux modèles, le successeur du Sony Xperia Z3 était très attendu. Alors que ce dernier avait été commercialisé en septembre 2014, le modèle suivant est apparu au mois de juin 2015 sous l’appellation Xperia Z3+. Nous étions en droit de s’attendre à un Sony Xperia Z4. Que s’est-il passé ? Ce modèle a le droit à une fiche technique un peu plus robuste mais le design et les fonctionnalités restent similaires. Il ressemble étrangement à un upgrade du Z3 plutôt qu’à un nouveau produit conçu pour se démarquer des concurrents. On comprend alors un peu mieux le nom de Z3+ à la place de Z4. Cela s’est confirmé après les quelques semaines passées en sa compagnie.

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Le Coffret

Le haut de gamme commercialisé par Sony est livré dans une boîte blanche de forme carré. Comme d’habitude, on trouve un visuel sur le dessus et des précisions concernant l’appareil sur le dos. Le contenu ne réserve pas de surprise : en plus du smartphone, on trouve un câble USB, un adaptateur secteur, un kit mains libres et un guide de démarrage rapide.

Caractéristiques techniques

Le Sony Xperia Z3+ est doté d’une puce Snapdragon 810 (4 cœurs ARM Cortex-A53 cadencé à 1,5 GHz et 4 coeurs ARM Cortex-A57 à 2 GHz) couplé à 3Go de mémoire vive et à 32Go d’espace de stockage, extensible grâce à une carte micro SD. Il est équipé d’un capteur photo principal de 20,7Mpx capable de filmer en 4K et d’un second APN proposant 5,1Mpx. Il est compatible 4G (catégorie 6) et dispose d’une connectivité complète : Wi-Fi b/g/n/ac, Bluetooth 4.1, GPS avec Glonass et NFC. Comme ses prédécesseurs, il est certifié IP 65 et 68 ce qui lui permet d’être résistant à la poussière et à l’eau. Il peut être immergé dans 1,5m d’eau pendant 30min max.

Il présente des dimensions légèrement plus compacts que son prédécesseur : 146,3 x 71,9 x 6,9 mm pour 144g contre 146 x 72 x 7,3 mm et 152g pour le Xperia Z3. Il est accompagné d’une batterie de 2930mAh et est livré sous Android 5.0.2 Lollipop mixé avec la surcouche Sony.

Je ne vais pas réduire le Z3+ à cela mais c’est surtout à l’intérieur de la machine que se situent les principaux changements par rapport au Z3. Le Z4 ou Z3+ est équipé d’un Snapdragon 810 alors que le Z3 était équipé d’un Snapdragon 801, le type de mémoire vive évolue (passage de DDR3 à DDR4) ainsi que la capacité de stockage interne. Enfin, le capteur frontal passe de 2,2Mpx à 5,1Mpx.

Design

Si on n’a pas sous la main à la fois un Z3 et son successeur, le Z3+, on en devient presque à se demander ce qui a changé. Bon j’exagère un peu mais pas tant que ça. On retrouve à peu de choses près le même design, les mêmes matériaux, le même écran et le même capteur principal. Faisons tout de même le tour de cet appareil appelé Xperia Z4 dans certains pays. Il est plus compact mais ce n’est pas perceptible (moins de 0,5mm sur l’épaisseur et la largeur) même si j’ai eu l’impression d’une meilleure prise en main par rapport au Z3 .

Le point que l’on remarque très rapidement est qu’il présente la même qualité premium que le reste de la gamme Xperia. En termes d’évolution, on peut quand même dire que cette itération ne révolutionne pas le genre et qu’il faut être attentif pour lister les quelques changements. Mais attention, ce petit nombre de nouveautés n’enlève rien au fait que nous sommes en présence d’une superbe machine dont la qualité n’a rien à envier à ses concurrents. Il en est de même pour les finitions qui sont excellentes. Il n’y a vraiment rien à dire de ce côté, c’est le top.

Parmi les changements, on remarque assez vite les coins arrondis de l’appareil qui sont prévus pour mieux encaisser les chocs que les belles tranches en métal. Je ne suis pas sûr d’avoir cerné de quel matière il s’agit. On dirait un mélange de plastique et de verre. Parmi les autres éléments, je trouve que la trappe s’intègre très bien au reste de la machine.

Reprenons depuis le début. Sur la face avant, dans la partie haute, on distingue les différents capteurs (proximité, luminosité), une led de notification et le capteur frontal. Ils prennent tous position de chaque côté du logo Sony placé au milieu.

20150913_Sony_Xperia_Z3_Plus_37

Sous l’écran qui occupe près de 71% de la surface avant, on ne trouve qu’une bande noire que j’aurai apprécié plus petite. En mesurant grossièrement on s’aperçoit qu’elle est de la même taille que celle située dans la partie haute, toutes deux dissimulant les deux haut-parleurs présents sur cette façade et matérialisés par une fente proche de l’arête. Le Z3+ se voit donc équipé d’un deuxième haut parleur, ce qui permet de proposer un meilleur son, plus « spatial ».

20150913_Sony_Xperia_Z3_Plus_38
Les cartes Micro-Sim et micro-SD se logent dans un seul et même tiroir qui se trouve sur la tranche gauche.

20150913_Sony_Xperia_Z3_Plus_26

20150913_Sony_Xperia_Z3_Plus_27

Du côté opposé, on trouve le bouton Power en métal et de forme ronde, la barre de volume situé juste au-dessous puis le déclencheur photo. On remarque que le connecteur magnétique présent sur le modèle précédent à disparu sur ce Z3+.

20150913_Sony_Xperia_Z3_Plus_31

20150913_Sony_Xperia_Z3_Plus_30

Sur la tranche supérieure, on trouve la prise casque à gauche et le micro secondaire à droite tandis que sur la dernière tranche, il reste l’emplacement pour une éventuelle dragonne et la prise micro USB. Cette dernière n’est pas protégée par un cache puisqu’elle est parfaitement étanche. C’est bien pratique puisque cela évite les manipulations supplémentaires et les éventuels messages d’alertes pour indiquer de bien faire attention en refermant les caches.

20150913_Sony_Xperia_Z3_Plus_28

20150913_Sony_Xperia_Z3_Plus_32
Enfin si on retourne l’appareil, on est en présence des éléments habituels : le capteur principal dans le coin supérieur gauche, le flash juste au-dessous puis les logos NFC, Sony et Xperia. Tous ces éléments sont recouverts d’une seule et même dalle en verre.

20150913_Sony_Xperia_Z3_Plus_35

20150913_Sony_Xperia_Z3_Plus_36

20150913_Sony_Xperia_Z3_Plus_34

Malheureusement, cette beauté à un revers et c’est le même sur tous les appareils prônant le verre : les traces de doigts. A la fin de la journée, il faudra penser à nettoyer la face arrière.

Interface et applications

Encore une fois, sur ce chapitre, Sony n’a pas apporté de grosses modifications par rapport au Z3. On retrouve du Lollipop, pas encore mis à jour en 5.1, avec la surcouche Sony déjà décrite dans les tests du Xperia Z3 et du Xperia Z3 Compact. Que peut-on dire des applications ? Les mêmes et on recommence.

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

On peut lister le package Google, les applications Sony pour le multimédia (audio, vidéo et album), celles liées à la PlayStation (PSN) ou aux news (Social Life et What’s New). Il ne faut pas oublier l’application Lifelog qui sera également exploitée avec les objets connectés ainsi que le volet rétractable présent à gauche dans le menu Applications. Il offre toujours la même liste de raccourcis (désinstaller, tris, filtres et liens vers Play Store et What’s New).

La barre de notifications est accessible en deux fenêtres comme sur une version Android stock : un premier mouvement pour les notifications et un deuxième pour accéder aux principaux raccourcis. On trouve également les icônes pour accéder aux paramètres et à la gestion des comptes utilisateurs.
Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Quand à la fenêtre multitâches accessible par une des touches tactiles, elle se présente sous forme d’un carrousel. La navigation y est fluide et les ouvertures / fermetures ne souffrent d’aucun ralentissement.

Écran

Le Xperia Z3+ est équipé d’un écran identique à celui de son prédécesseur. Il s’agit d’un écran LCD IPS Triluminos de 5,2″ en définition Full HD. La densité est bonne (424ppi) et le confort de lecture est excellent. L’écran est lisible en toute circonstance, ce qui est vraiment appréciable. N’ayant plus le Xperia Z3 avec moi, il est difficile de comparer mais j’ai trouvé que le contraste et la luminosité étaient très bons sur ce modèle. Enfin, côté réactivité, je n’ai rien trouvé à redire non plus.

Sony aurait pu se laisser tenter par une définition supérieure mais a préféré rester sur ses marques et nous livre un excellent écran mais sans amélioration notable par rapport au Z3 et en retrait face à certains concurrents comme le Samsung Galaxy S6 Edge par exemple.

Performance

Que ce soit au quotidien ou en période de « stress » (benchmarks, jeux), le Z3+ réagit et montre ses capacités à rester fluide et réactif. Pendant les périodes de forte sollicitation, le seul point qui le trahit est la température de la façade arrière qui monte assez vite. A travers sa plaque en verre, la différence se fait vite ressentir. Maintenant, si on observe les résultats des benchmarks, on se rend compte qu’ils pourraient être meilleurs, surtout si on regarde le Top 10 AnTuTu du 1er trimestre 2015 où le Z3+ s’approche tout juste de la 10ème place et celui du 3ème trimestre où le Xperia Z5 se place directement en 8ème position avec plus de 60000 points. Le Z3+ fait très légèrement mieux que le HTC One M9 équipé du même processeur Snapdragon 810. Voici quelques-uns des scores obtenus sur certaines applications de benchmarks.

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Bien qu’il chauffe beaucoup, la fluidité n’est pas touchée et demeure excellente en tout temps dans les applications et les jeux, enfin pas tous. Si nous prenons exemple sur un titre gourmand comme Real Racing 3, le jeu se lance et tourne parfaitement mais au bout de 30min, on a l’impression de perdre un peu de fluidité. Je le note car cela s’est produit mais je n’ai pas relevé ceci sur toutes les sessions de jeux. Si cela provient de la température, il se pourrait bien que le comportement observé dépende de son état (niveau de température) avant la session de jeu.

La chaleur émise pendant les jeux mais également dans d’autres circonstances se situe principalement dans la partie haute mais Elle se répand au fur et à mesure jusqu’à la moitié de l’appareil. Ce sont finalement les autres circonstances qui étonnent. Parfois, c’est seulement après une période de navigation sur le web, sur les réseaux sociaux ou encore en passant en revue ses photos / vidéos que l’appareil va se mettre à chauffer.

Appareil photo

Comme évoqué plus haut, seul l’appareil photo prévu pour le selfie évolue : il se met au goût du jour par rapport à la concurrence en passant de 2,1Mpx à 5,5Mpx. Le résultat est bien meilleur qu’avant : meilleur qualité, meilleur luminosité et plus grand respect des couleurs. Pour le capteur principal et le logiciel, ce sont les mêmes que pour le Xperia Z3. Nous sommes en présence d’un capteur Exynos RS de 20,7Mpx.

Pour la capture photo, je vous conseille de faire attention à la position de vos doigts car l’APN se trouvant dans le coin, il n’est pas rare de voir apparaître un bout de doigt. Tout comme ses prédécesseurs, l’avantage du bouton physique prévu pour la photo est qu’il vous permet de tenir l’appareil d’un seul main et de pouvoir prendre une photo sans risque de faire tomber l’appareil.

Depuis l’application Vidéo, il est possible d’intervenir de deux façons : tronquer le film et diminuer sa vitesse. Il est évidemment possible de partager le résultat de ses retouches. Voici deux exemples de vidéo avec Timeshift :

Vidéo avec 3 vitesses différentes (Timeshift)

Depuis Album (pour les photos), on accède à une palette d’outils standards pour modifier ses photos: effets, cadres, contrastes… Une dernière option permet de créer des cadres photos en sélectionnant de 2 à 6 photos en les disposant comme on le souhaite et en choisissant le fond.

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Enfin, à interface régulier, via les notifications, l’appareil vous signale qu’une vidéo des temps forts a été générée. Elle mélange les photos et vidéos prises depuis une certaine date et le résultat peut être exporté pour être lu par d’autres applications.

Voici quelques exemples de photos prises avec le Sony Xperia Z3+ :

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Batterie et autonomie

Il y a un point qui ne change pas et c’est tant mieux pour les utilisateurs, c’est l’autonomie. Même si Sony a diminué la taille du boîtier et par conséquence la capacité de la batterie, en utilisation modérée, elle permet de tenir facilement 1,5 jours. Lors de mes premiers jours d’utilisation, le Z3+ m’indiquait encore 49% de batterie restante après plus de 12 heures. En utilisant plus intense, l’appareil tiendra tout de même une bonne journée.

Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]

Pour économiser votre batterie, le terminal Sony propose toujours ses modes Stamina et Ultra Stamina. Le mode Batterie faible permet de déterminer à partir de quel seuil certaines fonctions sont désactivées et de paramétrer quelques options liées à l’écran. L’objectif reste identique : gagner de précieuses minutes ou heures d’autonomie.
Pour ceux qui voudraient connaître les applications à surveiller car énergivores, cette information est disponible sous différentes formes : depuis utilisation de la batterie ou depuis consommation d’énergie des applis. Enfin, concernant le chargement, il faudra le laisser brancher pendant à peu près 2 heures pour qu’il retrouve toute sa capacité.

Prix et disponibilité

L’appareil est arrivé sur le marché juste au début de l’été à un prix très proche du Xperia Z3. Proposé à 699€ à sa sortie, il est disponible pour un peu plus de 500€ sur certains sites marchands. On peut tout de même être étonné du prix de lancement identique à celui du Z3 alors qu’on a parfois du mal à le voir comme un nouveau modèle.

Conclusion

Si on fait abstraction du Xperia Z3 et si on oublie sa tendance à chauffer (ce qui est difficile), le Xperia Z3+ est une très belle machine. Elle répond à toutes les sollicitations, profite d’un écran offrant un beau rendu, dispose d’une capacité des stockage extensible et délivre une autonomie dans la lignée des Xperia. Par contre, elle ne propose pas de gros changements par rapport à son prédécesseur et n’a pas cherché à concurrencer les autres marques : pas d’écran QHD, pas de lecteur d’empreintes ou fréquences cardiaques et un capteur photo maintenant en retrait par rapport à certains concurrents. Le Xperia Z3+ aurait pu être plus intéressant avec un processeur mieux maîtrisé et quelques évolutions supplémentaires. Au final, le nom de Z3+ s’y prête mieux que celui de Z4.

Laisser un commentaire

2 Commentaires sur "Sony Xperia Z3+ : une évolution mineure du Xperia Z3 [Test]"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
Xuaval
Invité

Pas 4mm ni 1mm mais 4/10ème et 1/10ème. Autrement dit taille quasi identique …

wpDiscuz