Test du Samsung Galaxy S5

0
PARTAGER
Test du Samsung Galaxy S5

Arrivé à peu près au même moment que d’autres flagship de marques concurrentes (HTC One M8 et Sony Xperia Z2), Samsung a dévoilé, au mois d’avril de cette année, la dernière version de sa série de smartphones haut de gamme : le Galaxy S5. Très attendu par les fans de la marque et par les utilisateurs de smartphone Android, la sortie du dernier Galaxy S fait toujours grand bruit. Ce test, possible grâce un prêt de Orange Pro, va permettre de le comparer à d’autres smartphones dont certains ont parfois des caractéristiques très proches. Commençons tout de suite en explorant le contenu du smartphone.

Test du Samsung Galaxy S5

Caractéristiques techniques

  • Processeur Qualcomm Snapdragon 801 cadencé à 2,5Ghz
  • 2Go de mémoire vive et 16Go de stockage interne, extensible à 128Go max (via un carte mémoire)
  • GPU Adreno 330
  • Ecran Full HD Super Amoled de 5,1″ (résolution de 1080 x 1920px)
  • Capteur photo de 16 Mpx avec un flash Led et une caméra frontale de 2,1Mpx
  • Batterie de 2 800mAh
  • Connectivité Wifi 802.11 a, b, g, n, n 5GHz, ac, USB3, Bluetooth 4.0, NFC
  • Dimensions de 142 x 72,5 x 8,1 mm pour un poids de 145g
  • Compatible 4G
  • Fonctionne sous Android 4.4.2 avec la surcouche TouchWiz
  • 4 coloris : noir, bleu, gris et blanc.

Certifié IP67, il pourra résister à la poussière et à une immersion de 30min dans maximum 1 mètre d’eau. . Que ce soit en allumant le smartphone ou en retirant la prise USB, il vous rappellera qu’il est important de bien vérifier le positionnement du cache et de la coque, afin d’éviter d’éventuels dommages causés par l’eau.

Test du Samsung Galaxy S5

Déballage

Le coffret ressemble grandement à ceux d’autres modèles de la marque : boite de couleur bois constitué à partir de papier 100% recyclé, nom du modèle sur le dessus et principales caractéristiques sur le dessous. En l’ouvrant, on découvre les éléments suivants :

  • Smartphone Samsung Galaxy S5
  • Cable USB
  • Adaptateur secteur
  • Kit piéton constitué d’écouteurs intra-auriculaires, d’un câble plat et d’une télécommande (ainsi qu’une paire d’embouts de rechange)
  • Documentations dont un guide de prise en main rapide

Hormis le smartphone qui est noir, tous les accessoires fournis dans la boîte sont blancs. L’appareil mis de côté, le contenu de la boite n’a rien d’extraordinaire à part peut être une petite mauvaise surprise de la part de Samsung : le câble fourni est un câble USB2 alors que l’appareil est compatible USB3 et qu’il était intégré dans le coffret du Samsung Galaxy Note 3, smartphone testé dans cet article.

Découverte

Encore une fois Samsung ne déroge pas à sa règle en réalisant un smartphone principalement constitué de plastique. Alors que plusieurs marques concurrentes utilisent d’autres composants, certes plus lourds mais plus solides et surtout plus design, Samsung conserve son « moule » en plastique. On espère que le poids, plus léger que les deux modèles HTC et Sony cités plus haut, ne sera pas le seul avantage face aux concurrents. Le design général du smartphone est plutôt classique. Il n’y a pas de bonne surprise de ce côté là. Samsung effectue quelques modifications mais reste sur la continuité de ses autres modèles : grand écran, angles arrondis, face avant noir avec le nom de la marque en haut et le bouton physique dans la partie basse. Là encore, le constructeur se distingue de plusieurs autres marques qui cherchent plutôt à intégrer des boutons tactiles au sein de l’écran, ce qui leur permet d’offrir une taille d’écran plus importante. La marque coréenne en a décidé autrement : la taille de l’écran passe seulement de 5″ à 5,1″ (entre le GS4 et le GS5) et le bouton physique, toujours présent, est doté d’une fonction lecteur d’empreintes. Je reviendrai sur ce sujet un peu plus tard.

L’autre point qui frappe quand on le tient en main pour la première fois, c’est la texture de la coque arrière. J’allais la qualifier de « granuleuse » mais c’est plutôt une coque recouverte d’une multitude de petits trous. Cela surprend car Samsung nous avait habitué à une coque lisse sur plusieurs modèles de la gamme Galaxy S. C’est un point positif : bonne prise en main (car moins glissant) et probablement moins de traces de doigts. Attention, cela n’en reste pas moins du plastique.

Test du Samsung Galaxy S5

Finissons de faire le tour du smartphone. Sur cette face avant, on trouve en haut, en plus de la marque, l’appareil photo frontale, la led de notifications et différents capteurs. Pour le bouton physique présent en bas, il est entouré de deux boutons tactiles : Retour sur le côté droit et Multi-tâches sur la gauche.
Un peu à la façon du Galaxy Note 3, la façade avant est entourée d’un arceau de couleur chrome, toujours en plastique. Il s’agit des tranches striées du GS5. Par contre, il est étonnant de voir que cette « pièce » dépasse un peu de la surface de l’écran. Si on passe le doigt sur les extrémités de l’écran, on sent que cela accroche. Enfin, on peut remarquer que les côtés chromés contrastent avec la discrétion de certains modèles précédents. Il se rapproche de l’apparence du Note 3 mais en moins « classe ».

Sur la tranche de gauche, on trouve comme d’habitude, la barre de volume. Sur le côté opposé, le seul bouton présent est celui qui permet d’allumer et d’éteindre l’appareil. L’encoche pour ôter la coque se trouve sur la tranche droite ou gauche suivant si on regarde respectivement la face avant ou arrière du smartphone. Sur le dessous, ce dernier contient l’emplacement pour le micro et la prise Micro-USB, sous un cache pour garantir l’étanchéité. Quant à la prise casque, sans protection car conçu pour être étanche, et le port infrarouge, ils prennent position sur la tranche du haut.

Test du Samsung Galaxy S5

Test du Samsung Galaxy S5

Test du Samsung Galaxy S5

Enfin, si on retourne le smartphone, que trouve-t-on ? Les mêmes éléments que d’habitude mais en version améliorée, ainsi qu’une nouveauté : l’appareil photo, situé dans la partie haute, qui passe de 13 à 16 Mpx, le flash led et le fréquencemètre situé juste à côté. C’est une nouveauté chez Samsung mais ce n’est pas, à proprement dit, une innovation car certains smartphones et applications exploitent déjà le flash pour cette fonctionnalité. Nous verrons le résultat par la suite. Tout comme le Galaxy Note 3, l’appareil photo ressort de la face arrière alors que le flash led est en retrait.

Test du Samsung Galaxy S5

Sur la partie basse de cette même face arrière, on va trouver le haut parleur, placé légèrement sur la gauche. Cela ne semble pas gêner l’écoute quand il est en mains-libres et positionné sur le dos. Ma seule observation est qu’une partie de cette coque arrière vibre sous l’effet de la fonction « haut-parleur ».

Si on le compare avec les versions précédentes d’un point de vue poids et dimensions, on se rend compte que la version 4 avait réussi le challenge de réduire les dimensions et le poids (par rapport au S3) tout en proposant un écran plus grand. Pour le S5, l’écran ne s’agrandit qu’un petit peu et par contre, il présente des dimensions et un poids plus important que le  S4.

Test du Samsung Galaxy S5

De mon point de vue, ce n’est pas le design qui fera du Galaxy S5 le smartphone de l’année.

Ecran

Comme évoqué ci-dessus, l’écran du Galaxy S5 ne gagne que quelques centimètres par rapport à sa version antérieure. La résolution restant identique, la densité diminue légèrement pour passer de 441 ppi à 432 ppi mais attention, il reste d’une très grande finesse. Je n’ai pas effectué de mesures précises mais je trouve que, comme souvent sur la série des Galaxy S, l’écran présente de belles couleurs vives et contrastées. Le smartphone propose différents modes d’écran (Standard, Dynamique, Cinéma, …) dont le mode « Adapt Display » qui optimise automatiquement certains paramètres (netteté, saturation,…) sur certaines applications du smartphone.

Sous une forte luminosité, la lecture se fait aisément et cela principalement grâce à la gestion automatique de la luminosité. Elle peut être encore meilleure si vous passez en mode manuel et que vous poussez ce paramètre à fond mais vous risquez d’impacter la durée de vie de la batterie.

La qualité de l’écran est sans aucun doute un point fort du Galaxy S5.

Interface et applications

Samsung nous présente un nouveau smartphone fonctionnant sous Android KitKat (4.4.2) avec sa surcouche TouchWiz. Contrairement à mes retours sur la même interface sur le Galaxy Note 3, celle du GS5 a évolué pour adopter le « flat design » et suivre la même route que certains de ses concurrents (LG avec son LG G3 par exemple). Le visuel de certains icônes ainsi que l’aspect général évoluent enfin. Comme d’habitude, on aime ou on n’aime pas les surcouches mais au moins, là, il y a du changement. Personnellement, je préfère cette version à la précédente même si certaines couleurs sont « flashy ».

Test du Samsung Galaxy S5

Test du Samsung Galaxy S5

La barre de notifications comprend, comme d’habitude, une liste de raccourcis vers des paramètres (10 parmi une liste de 22 raccourcis disponibles), deux boutons, la barre de gestion de la luminosité et les éventuelles notifications. Les deux boutons correspondent aux fonctions S Finder (recherche dans le contenu du téléphone et sur le web) et Connexion rapide (affiche la liste des appareils à proximité afin de s’y connecter pour envoyer, parcourir ou lire un contenu). La fonction S Finder s’est avérée très utile lors de recherches et évite de passer par une application tierce.

Test du Samsung Galaxy S5

Il est également possible d’ajouter une barre des applications recommandées en fonction d’actions spécifiques (lors du branchement du casque par exemple). Une boite à outils fait également son apparition. Elle permet de faire apparaître un nouvel icône repositionnable sur l’écran et rendant accessible, au clic, l’affichage de quelques applications : appareil photo, internet, micro, bloc notes et calculatrice. Elles sont modifiables mais leur nombre reste limité à 5 maximum.

Concernant le nouveau menu Paramètres, pour ceux qui seraient perdus, il peut s’afficher par grille, liste ou onglet. Une fonction de recherche permet de vite retrouver la fonction qui vous intéresse.

Je vous propose un résumé de quelques-unes des applications / fonctionnalités de ce smartphone :

  • My magazines est une des nouvelles applications. Elle est accessible à gauche de la « Home page ». Il s’agit d’un agrégateur d’informations (choix du où des thèmes pour l’actualité et choix des sites pour le Social). L’application est bien faite mais il est impossible d’y ajouter d’autres sites que ceux listés : pas de flux rss par exemple. L’application semblant s’appuyer sur Flipboard, il faut configurer ce dernier pour profiter des news souhaitées. Pour récupérer les flux « Social », il faut évidemment s’authentifier sur les sites avec son compte.

Test du Samsung Galaxy S5

  • Un peu comme sur les smartphones Motorola Moto testés cet été, le Galaxy est équipé d’une mode urgence, Assistance Sécurité, regroupant 3 fonctions : Actualités Géo, mode urgence et envoi d’un message d’urgence. La première vous informe des conditions météorologiques extrêmes (pas fonctionnel dans tous les pays), la suivante permet d’activer un mode d’urgence (écran en N&B et proposant uniquement certaines fonctions) et la dernière permet d’envoyer un message d’urgence à vos proches (contacts identifiés comme principaux ).

Test du Samsung Galaxy S5

  • Le Galaxy S5 propose également un mode Privé. Il devient alors possible de masquer le contenu de certaines applications (Galerie, Musique, Vidéos, Enregistreur vocal et Mes Fichiers) et y accéder, nécessitera un mot de passe.

Test du Samsung Galaxy S5

  • Tout comme le Galaxy Note 3, le S5 contient l’application S Health qui utilise les différents capteurs du smartphone, dont le fréquencemètre, pour vous permettre d’effectuer un suivi de votre activité physique.

Test du Samsung Galaxy S5

J’en profite pour signaler que Samsung s’est efforcé de réaliser une aide contextuelle assez bien faite. Elle est simple mais a le mérite d’exister. Qui dit « contextuelle » indique que le contenu dépendra de l’endroit où vous vous trouvez. Vous pouvez évidemment y accéder, en plus, depuis le menu Paramètres / Général / Aide.

Dans le cas où vous ne trouveriez pas votre bonheur parmi les applications pre-installées, vous avez accès à Galaxy Apps qui s’apparente à un Google Play Store pour Samsung ou à Galaxy Essentials qui liste les applications incontournables et adaptées à votre appareil Samsung (Gear Manager, WatchON, SideSync, Samsung Wallet …).

Nouveautés

En plus des quelques applications présentées ci-dessus, je ne pouvais évidemment pas passer à côté de deux nouveautés du Galaxy S5 : le lecteur d’empreintes et le fréquencemètre.

Débutons par le lecteur d’empreintes. Pour le moment, il ne pourra être utilisé que pour 3 fonctionnalités (déverrouillage du smartphone, vérification compte Samsung et paiement Paypal), en espérant que ce ne soit qu’un début. Pour les activer, il faut préalablement enregistrer vos empreintes (3 maximum) et pour cela, le GS5 vous demande de scanner votre empreinte digitale 8 fois de suite.. eh oui rien que ça. Attention à bien passer votre doigt sur l’intégralité du capteur et de le faire à une certaine vitesse sinon l’appareil vous signalera que ce n’est pas correct.
Vos empreintes seront couplées avec un mot de passe qui doit comporter au moins 4 caractères en sachant que des chiffres seuls, comme un code PIN, ne sont pas acceptés. Vous verrez, après coup, que ce deuxième moyen de déverrouiller le smartphone est bien utile. En effet, j’étais fier d’avoir enregistré deux empreintes en faisant seulement deux erreurs lors des 16 scans (8 scans x 2 doigts). Au final, à la fin de la journée, j’ai désactivé cette fonctionnalité. La reconnaissance semble approximative ou inversement ne permet aucun approximation. J’ai plusieurs fois bloqué mon smartphone pendant 30s (car 5 tentatives infructueuses ). De plus pendant ce laps de temps, le code défini préalablement n’est pas utilisable non plus. Il permet uniquement de déverrouiller le smartphone en remplacement du scan d’une des trois empreintes. Il n’est pas là pour couper court à cette période de 30s pendant laquelle votre smartphone est bloqué. Je dirai que j’ai des progrès à faire pour passer mes doigts sur le capteur mais que Samsung doit également parfaire son système.

Test du Samsung Galaxy S5

Concernant le fréquencemètre, je me suis dit que j’allais le comparer à un tensiomètre acheté en pharmacie il y a quelques temps (qui prend également le pouls). Attention, Samsung précise bien que le fréquencemètre du GS5 ne peut être utilisé à titre médical. L’application précise qu’il faut être calme et rester immobile pour obtenir le meilleur relevé. Lors de mes 3-4 premiers tests, je n’ai jamais relevé deux fois le même pouls. Cela s’annonçait mal. Puis je suis arrivé à mon test de comparaison avec le tensiomètre : bonne surprise ! Lors de plusieurs prises espacées de quelques minutes ou quelques heures, et cette fois bien immobile et calme, les résultats furent à peu près identique, à quelques battements près. Je ne suis pas un spécialiste et je n’ai pas les outils adéquates mais cette comparaison, à mon échelle, montre que Samsung semble avoir réalisé un outil de qualité. Par contre, on se poser la question de l’intérêt d’une telle fonctionnalité sur un smartphone.

Test du Samsung Galaxy S5

Test du Samsung Galaxy S5

Batterie et autonomie

Si on compare « bêtement » les chiffres entre le dernier né de la série Galaxy S et son prédécesseur, le S5 devrait sortir vainqueur. Il est équipé d’une batterie de 2 800 mAh contre le 2 600 mAh du S4. Qu’en est-il sur le terrain ? Avant tout comment accède-t-on à la batterie ? Il faut retirer la coque arrière, opération facilitée par la petite encoche sur la coque arrière. Sur sa face intérieure, on aperçoit les joints indispensable pour une plongée dans l’eau. Ils ne suivent pas le pourtour de la coque mais épouse une forme particulière pour protéger certaines pièces directement accessibles sous la coque. Côté téléphone, on accède à la batterie du GS5 (de forme rectangulaire), qu’il faut retirer pour insérer la carte micro-sim. Pour la carte mémoire, pas besoin : elle se glisse au-dessus de la carte Sim.

Test du Samsung Galaxy S5

Après plus d’une semaine d’utilisation, cela se confirme, le Galaxy S5 bénéficie d’une batterie dont la durée de vie est très bonne. Plus de 16h après la première charge, le GS5 m’indiquait 46% de batterie restante, tout cela sans avoir activé les fonctions « Eco. énergie » et « Ultra éco. énergie ». J’ai finalement dépassé les 24h d’utilisation, Même avec un bluetooth activé en permanence (pour la connexion avec une montre) et des sessions de jeux, j’atteins plus de 20h d’autonomie.

Voici quelques chiffres mesurés lors de tests, après une charge complète:

  • 20min de vidéo en streaming (via Wifi depuis un NAS, luminosité automatique, son à mi-niveaux) : passage de 100 à 95%
  • 20min de vidéo en local (luminosité automatique, son à mi-niveaux) : passage de 95% à 91%
  • 20min de musique (écran éteint et son à mi-niveau) : passage de à 92% à 90%
  • 20min de jeux (Real Racing 3 avec luminosité automatique, son à mi-niveaux et détails au max)  passage de à 90 à 82%

Test du Samsung Galaxy S5

En activant le mode « Eco.énergie » alors que le smartphone est chargé à 99%, l’application GSam Battery Monitor me calcule une autonomie de 30h alors que pour le nouveau mode « Ultra éco. énergie », Samsung indique une autonomie maximum de 12J. Mais comment est-ce possible ? L’écran passe de la couleur à différents niveaux de gris, seules certaines applications sont actives (téléphone, messages, internet et 3 applications à définir), les connexions Wifi et Bluetooth sont totalement désactivées et les datas également lorsque l’écran est éteint. Je n’ai pas testé ce mode sur une grande période mais cela semble être une solution intéressante, si on arrive à se retenir d’utiliser certaines applications inutiles devenues indispensables  🙂

La batterie est donc un point fort supplémentaire du dernier smartphone haut de gamme de Samsung.

Appareil photo et vidéo

L’interface de l’appareil photo est simple et intuitive. On y trouve les principales fonctions : prise de vue (principale ou frontale), passage en vidéo, options du flash et sélection d’un des six modes. Il est possible de basculer vers une page permettant d’en téléchargées en plus (Animated photo, Surround shot, Sports shot, Sequence shot et Sound & shot).

Test du Samsung Galaxy S5

Ma première photo ne fut pas la meilleure expérience. En effet, par défaut, le stabilisateur photo est activé et, par faible luminosité, le temps de prise et le résultat ne sont pas bons. C’est trop long et les couleurs sont un peu ternes (sans flash) . J’y vais certes un peu fort mais je n’ai pas « apprécié » attendre sans bouger le temps qu’il prenne la photo. De plus, le résultat n’est pas extraordinaire. Inversement, en le désactivant, la photo est prise plus rapidement mais le résultat est pire. La photo par faible luminosité est un exercice effectivement difficile mais je trouve le résultat étonnant pour un smartphone de cette gamme. En extérieure ou par bonne luminosité, le résultat est bon voire très bon. Ces couleurs sont fidèles et l’image est nette et précise.. Il faut également souligner la qualité de l’auto-focus.

Pour le mode vidéo,  les conclusions sont semblables au mode photo même si cela semble un peu meilleur : bien en journée avec une bonne luminosité et moins bien quand elle diminue.  Si vous décidez de jouer avec les options de mouvements (rapide ou lent), la résolution sera plafonnée  à 1280 x 720 px et la fonction peine parfois à se déclencher et à réagir à certaines actions. Il est regrettable de ne pas avoir la possibilité d’intervenir sur la vitesse durant l’enregistrement afin de s’amuser un peu plus.

Depuis la Galerie, il vous est possible d’accéder à une application Studio où votre esprit créatif prendra le dessus pour modifier vos photos et vidéos : regroupement de photos, sélection de la mise en page, des bordures et du fond, application d’effets (parmi une vingtaine disponible) et création de diaporamas. Toujours au sein de l’application mais cette fois pour les vidéos,  vous pouvez enlever votre casquette de cameraman pour prendre cette de monteur : découper le film, pivoter la vidéo, ajout d’une musique de fond et application d’effets.

Test du Samsung Galaxy S5

 Voici des exemples de photos prises avec le Samsung Galaxy S5 :

Test du Samsung Galaxy S5

Test du Samsung Galaxy S5

Test du Samsung Galaxy S5

Le Samsung Galaxy S5 jouant dans la cour des grands, on attend beaucoup de son appareil photo et malgré quelques critiques, le capteur de cet appareil est très bon.

Performances

Concernant le fonctionnement global du smartphone, il s’est avéré fluide et réactif lors du lancement et de l’utilisation des applications. Au regard des caractéristiques du smartphone, il ne pouvait en être autrement. J’ai continué mes investigations en testant son comportement lors de benchmarks et lors de séances de jeux et visionnage de films. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les résultats obtenus lors du benchmarks et la fiche technique d’un smartphone ne font pas tout. Il est important de se faire sa propre idée. Sur le test AnTuTu 5, il obtient un score parmi les meilleurs mais se positionne juste derrière les Galaxy Note 3 et Xperia Z2.

Test du Samsung Galaxy S5

J’ai ensuite étudié ses réactions lors de séances de jeux et de films. Mon premier retour concerne la température du smartphone. J’ai trouvé qu’il avait tendance à chauffer rapidement et que cela se sentait à travers la coque arrière. Autrement, le bilan est concluant puisque après ces essais, je n’ai pas noté de changement de comportements ; il est resté fluide et réactif. Il est vrai que je n’ai pas vérifié son « framerate » (plus le nombre d’images est élevé, plus l’animation est fluide) pour le comparer à d’autres appareils concurrents mais ces quelques tests démontre qu’il se classe parmi les meilleurs.

Conclusion

N’ayant pas testé le S4, je ne peux les comparer que sur l’aspect visuel et sur quelques caractéristiques mais au final, le Galaxy S5 semble être une bonne évolution mais je ne le qualifierai pas de révolutionnaire. Même si certains essais n’ont pas été pas transformés (design, lecteur d’empreintes), le Galaxy S5 présente de nombreux forts (qualité de l’écran, appareil photo, autonomie, fréquencemètre) qui font de lui un des meilleurs smartphones de l’année mais je ne le placerai pas en première position.

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter!

Notification
avatar
wpDiscuz