Une suite à Zelda A Link To The Past !

0
PARTAGER
A Link To The Past 2

La grosse news de cette journée c’est bien évidemment l’annonce d’une suite à The Legend Of Zelda : A Link To The Past. L’épisode sorti en 1992 sur Super Nintendo jouit encore de nos jours d’une extrême notoriété envers les fans de la série et des joueurs de manière générale. Annoncé aujourd’hui lors du Nintendo Direct, on apprend que cet épisode sortira en fin d’année exclusivement sur 3DS. L’annonce aurait pu me donner des frissons, mais la réalité est tout autre.

Étant fan inconditionnel de la série, il est vrai que de toucher à un épisode qui est pour moi une des pierres angulaires du jeu vidéo d’aventure de l’Histoire du jeu vidéo ça me met mal à l’aise. Alors certes le jeu présente bien graphiquement, Nintendo délaisse les pixels du 20ème siècle pour un design plus glossy et rond d’une part, et d’autre part la firme en profite pour ajouter des plans qui iront parfaitement avec l’utilisation de la 3D de la console. Mais globalement la magie n’opère pas. Et l’annonce de nouveaux donjons, d’un tout nouveau scénario, ainsi que la possibilité de se coller au mur comme un dessin (a voir sur la vidéo) n’y font rien. Suis-je blasé ? Aucune idée.

Zelda A Link To The Past 2

Pour dire vrai, j’ai peur que Nintendo retouche à cet épisode surtout si ils regardent ce retour de Link comme une opportunité de faire de l’oseille. J’ajoute que les dernières réalisations de Nintendo avec la licence Mario m’ont quelques peu déstabilisé. Super Mario 3D Land n’est pas un mauvais jeu, loin de là, il apporte même une nouvelle dimension à la licence en nageant entre les codes d’un New Super Mario Bros et un épisode en 3D. Un pari audacieux, mais qui ne m’a pas bouleversé pour autant comme l’ont fait auparavant Super Mario Galaxy sur Wii ou plus anciennement Super Mario 64. Quant à Super Mario Bros 2, le titre est confondant de banalité et ne possède aucune identité propre. La formule s’éssouflerait-elle ? J’en ai bien peur, à moins que Nintendo réfléchisse à deux fois avant de sortir un jeu estampillé Mario en pensant d’avantage aux joueurs qu’aux pepettes que ça rapporterait. Quand le marketing prend le pas sur le plaisir des joueurs …

Je n’ai absolument pas envie que la même chose se répète sur la licence qu’est Zelda. Une saga qui a su au fil des années proposer à chaque épisode un gameplay novateur, en avance parfois sur ce qui se faisait chez la concurrence. Avec du recul, tous les épisodes ont su mettre en avant une idée de gameplay fondamentale, tant sur l’aspect graphique avec The Wind Waker et son cell-shading que sur le gameplay ou encore les spécificités de la console. En effet, Link microscopique apporte ingéniosité à Minish Cap, la notion du temps donne à Majora’s Mask de la profondeur, le tactile avec la DS permet à Phantom Hourglass de créer des idées légères ici et là … J’ai l’impression qu’avant les développeurs partaient d’une idée novatrice, d’une technique particulière pour élaborer un scénario et des possibilités de gameplay, or maintenant c’est le marketing qui fait la loi. Comme si par manque de créativité, de jeux tiers il ne suffisait plus que de ressortir un épisode « remasterisé » pour contenter les joueurs, tout en jouant sur la corde nostalgique.

Et c’est sans conter sur les surexploitations de licences. Sonic en a fait les frais durant quelques années en nous pondant un titre par an de bien maigre qualité. Heureusement l’hérisson bleu a su reprendre du poil de la bête en reconsidérant son gameplay et en redéfinissant ce qui faisait autrefois le bonheur des joueurs. Sonic ne fait pas figure d’exception, d’autres licences ont eu le même passage à vide. Lara Croft vous le contera mieux que moi.

The Legend Of Zelda : Ocarina of Time 3D à permis la reconnaissance du titre à un public large. Les plus jeunes, les nouveaux adeptes des jeux vidéo, comme les personnes ayant boudés la Nintendo 64 à l’époque peuvent maintenant mettre la main sur cet épisode d’une profondeur inouïe. Je loue cette délicate attention de la part de Nintendo de faire connaitre des titres anciens à la nouvelle génération. Cependant ce A Link To The Past nage entre deux eaux, en effet le jeu semble reprendre le monde de l’épisode sorti sur Super Nintendo, mais en y ajoutant de nouveaux donjons. Le jeu vaut-il alors le coup d’être une nouvelle fois parcouru pour les vieux gamers en mal de challenge et de nouveautés ? Surement. Pour la curiosité. Cette même curiosité qui me pousse à acheter l’épisode d’Ocarina of Time sur 3DS afin d’avoir une autre vision du jeu avec cet artifice qu’est la 3D. Mais est-ce suffisant ? J’en doute. Après si le jeu offre une utilisation optimale de la 3D pour façonner des idées de gameplay vraiment travaillé, je suis preneur.

Après le jeu tient plus d’un remake qu’un jeu à part entière. Loin de crier au génie, j’ai peur que le jeu ne dévalorise la licence et surtout le premier A Link To The Past. C’est cette même peur qui m’anime quand j’entends ici et là des rumeurs sur un quelconque Okami 2.

Pourtant cette année commençait bien pour Nintendo avec des ventes plus que convenable pour sa console portable et des titres enchanteur à la manière de Luigi’s Mansion 2. Et le calendrier semblait bien rempli pour le reste de l’année avec pêle-mêle des titres comme Fire Emblem, Donkey Kong Country Returns 3D, Animal Crossing, Mario et Luigi : Dream Team Bros. Seulement pour assurer un Noël plus que confortable pour la console, seul Mario ou Zelda peut faire l’affaire. Et Nintendo est un as dans la matière, puisque il y a deux ans c’est Mario Kart 7 et Super Mario 3D Land qui officiaient comme block-busters de fin d’année. Zelda, tout comme Mario sont des institutions. Des jeux qui poussent à eux seuls l’achat d’une console. J’espère que Nintendo garde du génie pour le vrai futur Zelda 100% exclusif qui sortira dans 2 ans (on peut toujours rêver 😉 ).

Ci-dessous le Nintendo Direct. Pour info la news sur A Link To The Past 2 est à la fin de la vidéo.

Article précédentTest #02 – Luigi’s Mansion 2
Article suivantSigma bouscule les constructeurs d’objectifs traditionnels
Frédéric
Hi les geeks et geekettes. La tête entourée à la naissance par un cordon de manette de Nes, la vie avait plutôt mal commencé. Mais qu'à cela ne tienne ! J'ai toujours grandi avec ce besoin de partager ma passion. Créations de sites, de forums, animation de communautés, il n'en fallait pas plus pour que je me lance dans l'aventure UnSimpleClic. Apporter un œil critique sur les jeux actuels et à venir, disserter sur des jeux cultes, analyser et expliquer les succès et flops, c'est à vrai dire toute ma nature. Ce que j'aime le plus : apporter une dimension historique au domaine vidéoludique. Vous l'avez compris, je suis une intarissable grande gueule.

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter!

Notification
avatar
wpDiscuz