Apple, le plus riche pays du monde?

5
PARTAGER

En ces temps de crise économique, on a tendance à se dire que tout va mal et que rien n’avance. Si c’est vrai pour l’économie de la plupart des pays développés, cela ne l’est pas pour Apple. En effet, l’entreprise de Steve Jobs est devenue une valeur refuge des grandes bourses mondiales.  Grâce aux investissements records que Apple à reçu cette année, son chiffre d’affaire à aujourd’hui dépassé le PIB de pays comme l’Argentine ou l’Autriche.

A ce rythme, si la situation ne change pas, Apple pourrait dépasser le leader historique du secteur Windows. Mais alors comment expliquer le succès actuel de l’entreprise à la pomme? On ne s’en souvient pas toujours mais dans les années 80, Apple était déjà dans une telle situation. Ils ont en effet été les premiers à proposer un ordinateur personnel possédant un système d’exploitation simple, le fameux Mac OS, et une souris. Bien que cette dernière ne possédait alors qu’un seul bouton, c’était une véritable révolution.

Publicité

Une révolution à l’image de l’iPhone ou de l’iPad. Mais alors que s’est-il passé entre l’entreprise avant-gardiste des années 80 et aujourd’hui. Et bien Apple a commis l’erreur de rendre son système exclusif. Autrement dit les appareils Apple ne pouvaient fonctionner correctement qu’avec les autres appareils Apple. Or dans le même temps, Microsoft a sorti son fameux Windows, qui s’adaptait lui sur toutes les machines autres que Apple. Ainsi l’exclusivité qui leur avait permis des technologies d’avant-garde leur a finalement desservit.

Ainsi pendant les années 90 et le début des années 2000, Apple a connu un creux, avec des innovations qui restaient dans la même veine que tout le monde sans innovation réelle. Tout cela jusqu’en 2007, plus précisément le 9 Janvier, jour où l’iPhone est enfin sorti constituant ainsi une des plus grande révolutions technologiques des 20 dernières années. Mais l’iPhone et l’iPad, ainsi que tous les appareils Apple ont conservé le principal défaut de leurs ainés : l’exclusivité.

On a vu les effets de cette même exclusivité dans les années 80. Or de plus en plus d’entreprises sortent elles aussi des smartphones ultra-puissants ou des tablettes tactiles soit-disant révolutionnaires. Apple saurât-il conserver son avance sur ses concurrents? Tim Cook, le successeur de Steve Jobs, décidera-t-il de conserver la même politique que son prédécesseur? Affaire à suivre…

5 Commentaires

  1. Cet article n’a aucun sens. Je pense sincerement que vous devriez le retirer pour eviter de perdre des lecteurs potentiels.

    Le commentaire sur l’exclusivite dans le mobile est completement hors propos. Ou du moins mal interprete/compris par l’auteur.

    De plus le probleme de l’exclusivite dans le monde des Ordinateurs personnels reste a prouver, ce n’est en tout cas pas la raison pour laquelle Apple a chute.

    Desole pour Alexis mais C’est desolant…

  2. ) et la mise sur le marché du premier iMac, l’ordinateur tout-en-un (à la manière du Mac Plus ou SE dans les années 80). Enfin c’est l’iPod (et son disque dur miniature) qui a fait décoller une autre branche que l’informatique chez Apple… et qui a bouleversé l’industrie musicale. L’iPhone, attendu durant 5 ans pour ma part, a donc parachevé cette transformation d’Apple Computer inc. en Apple inc. mais le rebond avait déjà eu lieu depuis longtemps ! 🙂

  3. Article imprécis. Apple a déjà dépassé Microsoft (et toutes les sociétés d’informatique) en terme de capitalisation boursière… Apple a même atteint le plus grand capital jamais connu pat une entreprise en dépassant le géant Exxon ces derniers jours (puis en redescendant juste quelques heures plus tard). Ensuite ce n’est pas l’iPhone qui a tout changé… Apple est redevenue innovante au retour de Steve Jobs et au rachat de Next qu’il ‘avait lui même forgé… la première pierre a été posée avec la création de Mac OS X à partir d’un noyau UNIX BSD (et en réutilisant les idées de Next

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here