Google fête le 100ème anniversaire d’André Malraux

0
PARTAGER
Google fête le 100ème anniversaire d'André Malraux

Fidèle a son habitude, Google nous propose un tout nouveau Doodle pour célébrer un évènement particulier. Aujourd’hui, il s’agit de fêter le 110ème anniversaire d’André Malraux qui est né le 3 novembre 1901 à Paris (18e) et mort le 23 novembre 1976 à Créteil (Val-de-Marne). André Malraux était un écrivain, homme d’action, homme politique et intellectuel français, notamment prix Goncourt en 1933 pour La Condition humaine, commandant de l’escadrille España en 1936-37, commandant de la brigade Alsace-Lorraineen 1944-45, ministre de la Culture du général de Gaulle dans les années 1960. Essentiellement autodidacte et tenté par l’aventure, André Malraux gagne l’Indochine où il participe à un journal anticolonialiste et est emprisonné en 1923-1924 pour trafic d’antiquités khmères. Revenu en France il transpose cette aventure dans son roman La Voie royale publié en 1930 et atteint la célébrité avec la parution en 1933 de La Condition humaine, un roman d’aventure et d’engagement qui s’inspire des soubresauts de la Chine et obtient le Prix Goncourt.

Militant antifasciste, André Malraux combat en 1936-1937 aux côtés des Républicains espagnols. Son engagement le conduit à écrire son roman L’Espoir, publié en décembre 1937, et à en tourner une adaptation filmée Espoir, sierra de Teruel en 1938. Il rejoint la Résistance en mars 1944 et participe aux combats lors de la Libération de la France. Après la guerre, il s’attache à la personne du général de Gaulle, joue un rôle politique au RPF, et devient après le retour au pouvoir du général de Gaulle, ministre de la Culture de 1959 à 1969.

Il écrit alors de nombreux ouvrages sur l’art comme Le Musée imaginaire ou Les Voix du silence (1951) et prononce des oraisons funèbres mémorables comme lors du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon le 19 décembre 1964. En 1996, pour le 20e anniversaire de sa mort survenue le 23 novembre 1976, ce sont les cendres de Malraux qui sont à leur tour transférées au Panthéon.

 

source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here