Google paie le prix fort pour être par défaut sur iOS

0
PARTAGER
Google paie le prix fort pour être par défaut sur iOS

Alors que beaucoup se demandent encore comment le PSG a pu sereinement faire un chèque 220 millions d’euros au Barça pour se payer les services de Neymar, il est important de se dire que ce n’est rien finalement et qu’il y a bien pire. Oui car même si je suis le premier à penser que 220 millions c’est de la folie, que 30 millions annuel de salaire c’est inadmissible alors que comme vous, il me faudra bien plus d’une seule vie pour espérer toucher ne serait-ce qu’une seule année de ce salaire, je m’efforce de me dire qu’il y a bien pire !

Mais ouvrons une parenthèse tout d’abord et réfléchissons deux secondes en nous demandant si nous ne sommes finalement pas responsables de tout ça. Si Paris est capable de payer si cher, pour quelques années seulement, un seul joueur, c’est peut-être dû à notre comportement. En effet, si nous ne regardions pas la télévision, si nous ne prenions pas le temps d’aller au stade payer une place au prix fort, si nous ne courions pas à la boutique du PSG pour acheter le maillot de Neymar à 140 euros, sans doute que beaucoup de choses changeraient.

Mais ne vous inquiétez pas si vous êtes fan de foot, vous pouvez respirer et arrêter de culpabiliser, car il y a pire et juste à côté de vous, sur internet par exemple. Si je vous dis que Google, ce géant d’Internet, paie très très cher à Apple pour être le moteur de recherche par défaut des appareils iOS (iPhone, iPad et iPod). Et oui, 3 milliards de dollars, c’est exactement ce que Google rémunère Apple pour être son moteur de recherche par défaut.

Mais pas d’inquiétude, cela paraît énorme dit comme cela et on imagine que cela doit être dur pour Google de sortir une si grosse somme. Mais là aussi on prend les choses bien trop à cœur en comparant ce qui ne l’est pas du tout, notre salaire avec les revenus de Google. La firme de Mountain View est gourmande, tellement qu’elle cherche à être la seule sur mobile notamment gagner de l’argent. Si son logiciel maison Android comptabilise déjà 64,38% de parts de marché, en s’assurant d’être par défaut sur iOS, celle-ci monte à 96,38%.

Les parts de marché c’est bien mais l’argent c’est bien mieux. Comme toutes les entreprises, Google cherche avant tout à faire de l’argent mais pas d’inquiétude là non plus car tout va bien de ce côté là aussi. Pour la petite histoire, en 2016, Alphabet, la maison-mère de Google, a eu des revenus qui ont augmentés de 20% pour s’établir à plus de 90 milliards avec un bénéfice record de plus de 19 milliards.

Je ferme cette seconde parenthèse et je reviens sur ces 3 milliards payaient à Apple. Pourquoi payer autant alors que l’on a déjà à pratiquement 65% des parts de marché sur mobile ? Et bien parce qu’Apple, du haut de ses 33% de parts de marché, représente 50% des revenus de Google sur mobiles… Sachant que 87% des revenus de Google proviennent de la pub, faisons un petit calcul simpliste, 87% de 90 = 78, que l’on divise par deux (50%), ce qui donne 39 milliards… que l’on compare maintenant aux 3 milliards… Bien évidemment, je résume et simplifie énormément les choses mais l’idée est là, 3 milliards payés comparés aux profits qu’ils engendrent sont bien plus intéressants pour Google que la somme dépensée! Et puis pour Apple, c’est 3 milliards qui tombent du ciel sans rien faire!

Ah ! Bah me voilà rassuré finalement, l’histoire de Neymar ne paraît plus si hallucinante que ça ! Ouf!

 

Image

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here