#iPhone5 : la production freinée à cause d’un contrôle qualité

0
PARTAGER
#iPhone5 : la production freinée à cause d'un contrôle qualité

L’iPhone 5 n’en fini plus de faire parler de lui. Nous pourrions croire que le nouveau smartphone de la firme pommée est ainsi pointée du doigt afin de mettre en avant tous ses avantages et pourtant cela est plutôt l’inverse et les critiques fusent! Nous ne reviendrons pas sur les problèmes de l’application Plan, en partie résolus, ni sur celui de l’APN et cet halo violet apparaissant sur les clichés dans certaines conditions dont je vous parlais il y a quelques jours . Non, aujourd’hui, c’est du problème des rayures dont il est question. Tout cette histoire est parti de dégâts constatés sur la coque des iPhone 5 lors de leur déballage. Comme pour l’histoire du halo violet, Apple avait réagi en expliquant que cela était parfaitement normal de constater d’éventuelles rayures, Phil Schiller précisant que « tout produit conçu en aluminium peut se rayer à l’usage, exposant sa couleur argentée naturelle » . Autant dire que ce type de réponse a plus tendance à empirer les choses que d’apporter une véritable raison satisfaisante pour les acheteurs de l’iPhone 5.

Mais voilà, Apple semble enfin avoir pris au sérieux ce problème de rayures mais cela a certains effets sur la production de l’iPhone 5. En effet, celle-ci connaîtrait des ralentissements notamment liés à une hausse des contrôles qualité chez Foxconn. La bonne nouvelle est que le problème aurait été identifié par Apple. En effet, comme nous pouvions nous en douter, c’est l’aluminium anodisé sur le boîtier de l’iPhone 5 qui est sensible aux rayures et aux égratignures. Il aurait donc été demandé à Foxconn d’être vigilant lors de l’assemblage de l’iPhone 5 ce qui a pour résultante une production freinée puisque prenant plus de temps. Ces soucis de productions, mais aussi l’engouement que représente l’iPhone 5, expliqueraient pourquoi aujourd’hui l’iPhone 5 est bien trop souvent en rupture de stocks!

Publicité

 

source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here