La 3DS vaut-elle le coup ?

3
PARTAGER

C’est par un bel après-midi d’automne que je vous livre cette belle problématique. La dernière de Nintendo vaut-elle le coup d’être achetée ? Objet de toutes les convoitises, la console de Nintendo peine pourtant à convaincre, malgré un sursaut enclenché l’année dernière de part sa baisse de prix et un catalogue qui s’enrichit peu à peu. Seulement est-ce suffisant face à une PS Vita qui, malgré le faible soutient des éditeurs tiers, arrive à imposer quelques titres dotés d’une réalisation en béton ? Après plus de 1 et demi d’existence il est temps de faire le point sur le catalogue de jeux que propose la 3DS.

Mais avant toute chose, établissons un petit retour en arrière. Fin 2011, tous les journalistes se gaussaient de voir une console portable vendue à un prix si élevée et prédisait un échec cuisant. Finalement, ce qui ressortait de leurs discours était d’une affligeante simplicité : prix élevé et ajout 3D, laissant la place au jeux réduits à néant. Après une baisse de prix intervenue en catastrophe pour relancer les ventes de la machine et la sortie de jeux million-sellers, la 3DS vaut elle, aujourd’hui, le coup d’être achetée ? Et finalement avaient-ils raison de ne pas parler des jeux ?

Publicité

Pour ainsi dire, la console de Nintendo ne dispose pas d’une ludothèque très affriolante, beaucoup de concepts importés de l’ère DS sont de retour. Une logique, somme toute bien menée, pour ne pas froisser les aficionados de la marque et surtout des possesseurs de la Nintendo DS première du nom. On y retrouve donc la série des Professeurs Layton, un New Super Mario Bros acculé d’un « 2 » et un énième Mario Kart affublé quant à lui d’un 7. Rien de bien croustillant au final.

La véritable nouveauté, c’est peu être bien les portage d’anciennes gloires de Nintendo remis au gout du jour et baignés dans une sauce 3D bien pimentée. Retrouvé Fox McCloud dans l’épisode N64 et un Link pourfendeur de squelettes dans la plaine d’Hyrule avec l’excellentissime Ocarina of Time avec en prime de la 3D, c’est tout bonnement fort. Certes, les vieux de la vieille qui ont parcouru en long, en large et en travers les vastes contrées d’Hyrule et usés des rolling dans Lylat Wars seront quelque peu déçus et trouveront que Nintendo excelle dans le recyclage. Recyclage qui se façonne sur des valeurs sûres, idéal pour consolider le catalogue de jeux.

Dans cette génération de console portable (et de salon), Nintendo se doit de faire le grand écart en ralliant sous sa tutelle le plus d’adeptes possibles. D’une part la firme doit titiller la fibre nostalgique des fanboys en proposant des remakes intelligents d’anciens softs ou en créant des suites innovantes aux Mario, Zelda et consorts. D’autres part, la firme japonaise ne doit pas se détourner de tout son public récemment acquis avec la DS (et par extension la Wii). Les deux parties se doivent de trouver leurs comptes. Satisfaire deux attentes vraiment différentes peut paraitre une tache complexe, mais en somme, elle est toute simple. Nintendo se doit de proposer des softs purement et simplement innovants en faisant preuve de créativité, sans pour autant dénaturer l’essence même de ce qui caractérise telle ou telle licence.

Pour ma part je pense que les premiers acheteurs ont du sérieusement tourné en rond pendant un bon moment avant de voir venir The legend of Zelda : Ocarina Of Time 3D sortie en juin 2011. Avant, mis à part le sympathique Pilotwing, il n’y avait pas grand chose à se mettre sous la dent. Nintendo l’a compris et a rectifié le tir en proposant Super Mario 3D Land. Loin d’être le meilleur épisode de la série, je pense que le jeu a subi beaucoup de pressions et a dû sortir dans l’urgence afin que la console ait son titre majeur. Et quoi de mieux qu’un Mario ? Nintendo, à part la suite proposer des jeux mignons, mais sans grandes envergures : Mario Power Tennis en tète.

Je suis bien content de ne pas avoir pris la Nintendo 3DS encore cette année. Elle aurait eu bien froid au fond d’un tiroir. Plus sérieusement, je pense qu’il faudra très vite s’en dégoter une l’année prochaine avec Luigi’s Mansion 2, Paper Mario, Animal Crossing, Monster Hunter 4 et Professeur Layton et le Masque des Miracles. De toutes les façons, il est très rare de trouver un intérêt pour le jeu en achetant une console le jour J, mis à part peut-être quelques titres majeurs dans le line-up de lancement. Très souvent elle attend sagement les premiers hits affalée sur l’étagère d’un Expedit IKEA. Mieux vaut patienter deux ans pour avoir un catalogue assez fourni avant de se précipiter tête dans le guidon !

Pour ne rien louper des jeux indispensables sur 3DS, suivez le guide !

3 Commentaires

  1. vous dites tout sa mais vous ne parlez pas des nouveautés qu’il y a dans tout les jeux « REPRIS » de la DS
    AU LIEU DE REGARDER que LES DEFAUT , regardez aussi les bon cotés !!!
    si vous ne savez pas accepter les jeux comme ils sont allez en fabriquer !!
    Mario Kart « AFFUBLé » d’un 7 : ce jeu est genial! avec toute les nouveauté qu »il y a ! tu t’etonne qu’il sorte un autre mario kart et un autre new super mario bros : au cas où vous l’aurai oublié nintendo en sort sur toute ses console ! et puis s’ils l’ont sorti , c’est parce que les gens aiment ces jeux !! et il en sortiront aussi sur la wii U donc ne t’étonne pas de voir un Mario Kart « AFFUBLé » d’un WII U !!

    SAVOIR APPRECIER CE QU’ON VOUS MET A DISPOSITION
    si d’apres vous les gens qui achetent une 3DS ont gaspillé leur argent alors vous n’etes pas obliger de publier des article a nous couper l’envis de jouer a la 3DS

    voila j’ai tout dit !
    😀

  2. Oui, j’ai acheté la 3DS plein pot pour Zelda. Oui, elle prend la poussière sur l’expedit. Le problème c’est que Nintendo se plante totalement dans le marketing. C’est bien d’innover avec une console 3D, mais si aucun jeu ne vaut le coup d’être en 3D, ça ne sert à rien. Des Marios trop faciles, des reprises pourquoi pas, des jeux à la 3D inutile… je pense juste que les éditeurs n’ont rien compris, perdus dans la mode actuelle des jeux pourris à la sauce Angry Bird (ou comment vendre un max avec des jeux au développement rapide). La PS Vita ne vit pas encore cette régression, peut-être aurais-je dû attendre au lieu de prendre la 3DS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here