La révolution des appareils photos sur smartphones

0
La révolution des appareils photos sur smartphones

En 2015, Apple avait lancé une campagne d’affichage publicitaire pour promouvoir son dernier téléphone, l’iPhone 6 à l’époque. Cette campagne, qui avait beaucoup fait parler d’elle, consistait à afficher, en format XXL, un peu partout dans le monde, des photographies de professionnels et d’amateurs, prises avec l’iPhone 6. Le rendu avait impressionné. Artistiquement les photos étaient belles, mais c’est la qualité de l’image qui sautait aux yeux. La simple phrase « photographié avec l’iPhone 6 », servait de slogan percutant. L’iPhone 6 devenait alors l’étendard de cette nouvelle génération de smartphones dont la qualité d’image était désormais l’égale des appareils photos classiques. Retour sur cette petite révolution technologique.

Le tournant des années 2010

Si les appareils photos font leur apparition sur les téléphones portables dès le début des années 2000, le véritable tournant apparait en 2010 avec l’iPhone 4. Pour la première fois, un téléphone dispose d’un capteur frontal et permet donc de réaliser facilement des selfies. Dès lors, avec l’influence des réseaux sociaux et la possibilité de poster instantanément ses clichés, les appareils photos vont devenir l’une des pièces centrales des smartphones. Les différentes marques vont redoubler d’effort pour produire des téléphones capables de produire des images toujours plus époustouflantes.

Des réseaux sociaux qui vivent pour l’image

Ces révolutions technologiques ont permis l’émergence d’un nouveau type de réseau social qui place l’image comme source première. C’est ainsi que Instagram ou encore Snapchat sont devenus des réseaux sociaux de premier plan, notamment chez les jeunes. L’image se suffit à elle-même et elle est ainsi devenue le moyen de communication incontournable sur des réseaux sociaux qui font passer les textes au second plan. La présence d’appareils photos sur les téléphones ne relève plus du gadget, c’est devenu un élément clef, un moyen de communication au même titre que les SMS. Si la photo via smartphone est devenue un moyen de communication, certains en ont fait un art.

Quand utiliser un smartphone devient de l’art

En 2015, un film a attiré l’attention dans le monde du cinéma indé américain. C’est le film Tangerine du réalisateur américain Sean Baker. Si ce film s’est fait remarquer, c’est pour son scénario mais aussi car il est l’un des premiers longs métrages tournés avec un iPhone. Pour cela, le réalisateur s’est servi d’un objectif (Un Moondog Labs 1.33x Anamorphic) à rajouter sur le téléphone ainsi qu’une application de traitement de l’image : FiLMiC Pro.

Il existe aujourd’hui un grand nombre d’application du même genre, on vous parlait d’ailleurs récemment de celle proposée sur le Windows Store. On peut désormais traiter ses images directement sur son smartphone avant de les poster. La campagne publicitaire d’Apple prouve même que le rendu peut être très intéressant si l’on tire ses photos.

Aujourd’hui des sites comme Poster XXL offrent la possibilité de retoucher et d’imprimer des photos prises avec un smartphone. Ce type de photos commence d’ailleurs à faire son apparition dans les galeries d’art et les musées. Pour preuve, en juin dernier, le mondialement connu Metropolitan Museum of Art de New-York exposait une série de photos prises par différents artistes via leurs smartphones.

De simple gadget, les appareils photos des smartphones sont devenus de plus en plus performants au point de devenir des moyens de communication à part entière et cela les réseaux sociaux l’ont bien compris. En plaçant l’image au centre, les réseaux sociaux ont fait de la photographie un moyen de communiquer. Certains sont même allé plus loin, en en faisant un vrai support artistique. Il ne serait pas étonnant à l’avenir de voir de plus en plus de créations artistiques venir tout droit de nos téléphones.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.