Megaupload : des membres du gouvernement US utilisaient le service

2
PARTAGER
Megaupload : des membres du gouvernement US utilisaient le service

Si Kim Schmidt alias « Kim Dotcom », le maintenant très célèbre fondateur de Megaupload, l’ancien service d’hébergement de fichiers qui a été fermé le 19 janvier 2012 par le FBI pour violation des droits d’auteurs, a été libéré sous caution mais assigné à résidence et avec l’obligation de porter un bracelet électronique, ce n’est pas pour autant que l’ancien patron de Megaupload laisse tomber ses anciens « clients » . En effet, Kim Dotcom continue à se battre pour permettre aux anciens utilisateurs de récupérer leurs données encore hébergées sur les anciens serveurs du service d’hébergement. Je vous en parlais début février, l’organisation non gouvernementale (ONG) qui défend les libertés numériques, Electronic Frontier Foundation (EFF) et qui se bat pour défendre les intérêts des utilisateurs qui avaient hébergés des données parfaitement légales, trouve donc un allier de choix qui connait bien le problème.

Sur le blog spécialisé TorrentFreak, Kim Dotcom s’est expliqué en indiquant que « l’équipe de MegaUpload travaille dur pour que les utilisateurs puissent récupérer leurs données » . Mais le plus intéressant reste à venir et peut-être que le département de la justice américaine va finir par trouver rapidement une solution car Kim Dotcom a sans doute fait mouche lorsque qu’il dit « Devinez quoi, nous avons trouvé un grand nombre de comptes Mega (créés) par des officiels du gouvernement américain y compris du département de la justice et du sénat américain » …

Publicité

 

source

2 Commentaires

  1. Je confirme que Quodding monte en puissance. Et effectue des actions multiples de banissement des comptes pouvant appartenir à des sociétés affiliées aux ayants droits où à des gouvernements.
    Des listes d’adresses IP complètes auraient été bannis !

  2. Sur les réseaux P2P, les IP des utilisateurs sont visibles, même de l’Elysée lol ! Et sur MegaUpload, des URL partout sur le net, parfois au caractère douteux. Mais depuis que MegaUpload est mort, des centaines de sites voient le jour, et dropbox ou rapidshare voient le succès exploser. Un autre, sous une autre forme cette fois a vu le jour aussi : Quodding.com. Le service permet de partager ses fichiers à la manière de Facebook, dans un réseau privé et fermé. Déjà plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs y seraient déjà inscrits. D’après la newsletter reçu dimanche soir, le service exprime son profond regret et accuse Universal d’être l’un des responsables du désastre de MegaUpload. Par ailleurs, le service Blizzard Entertainment aurait tenté de créer un compte sur le site avec son e-mail officiel et se serait vu un refus définitif de l’utiliser, idem pour une petite société du nom de Studio Fox.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here