RapidShare condamné a contrôler les fichiers qu’il héberge par un tribunal Allemand

0
PARTAGER
RapidShare condamné a contrôler les fichiers qu'il héberge par un tribunal Allemand

Tel un virus, la mésaventure qu’a connu MegaUpload, le célèbre service d’hébergement de fichiers, qui a été contraint par le FBI de fermer définitivement ses portes le 19 janvier dernier et vu l’arrestation de son fondateur Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, s’attaque petit à petit aux services du même genre. Si RapidShare n’est aujourd’hui pas attaqué de la même manière que MegaUpload, le service a malgré tout peur et c’est pour cela que fin janvier, nous apprenions qu’il avait décidé de fermer à son tour le robinet de tous les utilisateurs gratuits en leur imposant une limite de débit ne leur permettant plus d’aller au-delà de 30Kb/s. Malheureusement, cette décision ne semble pas avoir été suffisante au yeux de la justice allemande! En effet, le tribunal régional d’Hambourg vient de condamner RapidShare à optimiser le contrôle des fichiers qu’il héberge. Autant dire que la mission pour RapidShare est d’une ampleur telle qu’il ne serait pas étonnant que le service fasse rapidement l’objet d’une nouvelle décision pour non application correcte de sa peine. C’est d’ailleurs pour cela que RapidShare a déjà clamé qu’il lui était totalement impossible de contrôler les fichiers qu’il héberge vu le nombre de fichiers et de plus, cela engendre des coûts financiers colossaux!

Est-ce vraiment la fin du téléchargement illégal? C’est vraiment la véritable question qu’il faut se poser…

Publicité

 

source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here