Resume de texte… automatique

22
PARTAGER

MàJ du 29/09/2015 : l’outil n’est plus disponible

Bon passé un certain âge cela ne sert plus à grand chose mais bon, je trouve cet outil fort pratique mais surtout les résultats sont trés bons je trouve.

Automatic Text Summarizer est comme indiqué dans les titre de ce billet, un outil permettant d’effectuer des résumés automatiques.

L’opération est trés simple, vous coller le texte à résumer et vous cliquez sur summarize pour faire apparaître le résultat. Vous indiquez même le nombre de lignes souhaitées pour votre résumé…

Dans mes souvenirs d’écolier, je me rappelle combien cela me prenait trop pour faire un résumé. Ah! si j’avais eu un tel outil, car les résultats sont trés bons je trouve. Jugez plutot:

  • Extrait du tome 5 d’Harry Potter:

090103_text_summarizer_test1

  • Résultat:

090103_text_summarizer_result1

  • Extrait du dernier Roman de Ken Follet:

090103_text_summarizer_test2

  • Résultat:

090103_text_summarizer_result2

Et vous comment vous trouvez le résultat? Faites donc un test avec un texte que vous connaissez parfaitement…

Le site mentionné n’est plus disponible, j’ai donc cherché et trouvé un autre outil qui peut vous rendre service (je ne l’ai pas testé) : http://www.greatsummary.com/highlight.html

22 Commentaires

  1. j’ai tellement désiré devenir maîtresse d’école depuis mon enfance que j’ai eu le temps de prendre conscience de l’importance de cette mission.A mes yeux,les instituteurs sont responsables de toute la société.Ce sont eux qui ouvrent l’esprit des gosses, qui leur montrent ce qui bien et ce qui est mal.Cette responsabilité est maintenant la mienne et je dois en assurer les conséquences.Quand on a des gosses à soi, il ne suffit pas de leur apprendre à lire,à écrire et à compter,il faut aussi leur apprendre à lire entre les lignes,c’est-à-dire à réfléchir et à penser par eux-même. .Ce qui est essentiel, c”est qu’un enfant dans une classe se sente aimé et que tout ce qu’on lui demande, c’est pour son bien. Sans amour, il vaut mieux ne pas enseigner, il vaut mieux faire un métier.pour moi, c’est une vocation.

  2. La pièce raconte l’histoire d’une famille, où la mère (Philaminte), la belle-sœur de cette dernière (Bélise) et une de ses deux filles (Armande) sont sous l’emprise d’un faux savant aux dents longues (Trissotin). Ce dernier, beau parleur, les subjugue de ses poèmes et savoirs pédants mais, en vérité, s’intéresse plus à l’argent de la famille qu’à l’érudition des trois femmes. Cette situation désole le reste de la famille, à savoir le mari de Philaminte (Chrysale), le frère de ce dernier (Ariste) et la cadette des filles (Henriette) ; mais ces derniers ne s’opposent pas frontalement aux « chimères » des autres femmes de la famille.

    Pendant longtemps, Clitandre a courtisé Armande, sœur d’Henriette, mais cette dernière s’est toujours refusée à lui, lui préférant « les beaux feux de la philosophie ». Clitandre est alors devenu amoureux de Henriette, et tous deux veulent se marier.

    Dans ce but, ils vont devoir obtenir le soutien de la famille. Chrysale et Ariste sont favorables au mariage. Mais le reste de la famille, c’est-à-dire les trois « femmes savantes », s’y opposent. Philaminte veut qu’Henriette épouse Trissotin, pour asseoir son alliance avec la science et la philosophie. Cette volonté est appuyée par Bélise et Armande. Cette dernière exprime une certaine jalousie que sa sœur convole avec son ancien soupirant.

    Chrysale ne veut pas s’opposer fermement aux volontés de son épouse, et il semble que le mariage d’Henriette et Clitandre soit compromis, à l’avantage de Trissotin. Les deux amants tentent alors de s’opposer au philosophe mais aucun ne réussit, jusqu’à ce qu’Ariste parvienne à déjouer la duplicité de Trissotin ; Henriette peut alors se marier avec Clitandre.

  3. parmi les secteurs propices a une tel diversification , il y a le tourisme .jamais les ministères de tutelle ne s étaient consacre d une manière aussi attentif que depuis l ans dernier .des projets enterrés depuis longtemps refond soudain surface .le Sénégal entendre dynamisé l aéroport et la région de st louis .la cote d ivoire accueille désormé des avions charte prive .le Gabon ,le mali et le bénin confections des plan d action a moins terme

  4. Texte : Athlon d’AMD est bon Nouvelles pour Intel
    Jesse Berst , directeur de la rédaction ZDNet AnchorDest Mardi 10 Août , 1999
    Dans le roman de Joseph Heller ” Catch – 22 “, le personnage principal tente de sortir d’une guerre en prouvant qu’il est fou . Mais le simple fait qu’il veut sortir de la guerre ne montre qu’il n’est pas fou – la création de l’original ” catch- 22 ” .
    L’industrie du PC est confrontée à sa propre Catch -22 AMD lance la nouvelle puce Athlon à rivaliser avec le Pentium III d’Intel. Athlon apporte enfin une certaine concurrence sérieuse pour le marché des puces de PC . Mais ce faisant, il se solidifie étrangler l’emprise d’Intel sur le marché. AMD a trois problèmes qui entravent son succès à long terme :
    Perte : AMD s’attend à avoir une perte 283million $ pour les deux premiers trimestres de cette année et par ses propres comptes n’a pas de perspectives de rentabilité de sitôt .
    Dépenses : La Société s’engage à ouvrir une usine de fabrication de 1,8 milliard de dollars de Dresde, en Allemagne. Inquiet, il aurait eu les yeux plus gros que le ventre, et face à des subventions du gouvernement allemand a versé retour, AMD envisage la vente d’une participation dans l’usine.
    Personnel : Le même jour, la société a annoncé une perte de 1,10 $ par action pour le deuxième trimestre, le président d’AMD / COO / CTO S. Atiq Raza démissionné. Raza a été l’un des principaux architectes de processeur K6 succès de l’entreprise.
    AMD a combattu vaillamment au cours des dernières années pour contester la domination incontestée d’Intel. Mais Intel a été vicieux dans ses contre-attaques, cassant les prix de sa puce Celeron à capturer le marché bas de gamme.
    Malgré les dégâts, AMD se regroupa pour dévoiler la puce Athlon ce mois-ci. Initialement destiné aux utilisateurs haut de gamme et société, cette droite sur l’attaque contre le Pentium III pourrait être juste l’arme AMD a besoin de reconstruire et de gagner la part de marché de 30 %, il vise.
    Les tests de performances de PC Magazine montrent les Athlon zips Pentium III passées à la vitesse d’horloge pure. Mais le succès à court terme pour AMD est un sac mélangé pour les consommateurs.
    Les bonnes nouvelles sont que Intel, qui ne fait baisser les prix quand il est forcé de, permettra de réduire les prix de ses Pentium III. Signification par ce temps de l’année prochaine, vous aurez une machine beaucoup plus rapide pour le même prix que vous payez aujourd’hui.
    Les mauvaises nouvelles sont que Intel, pas aux prises avec une lourde dette, sera en mesure de subir des pertes de plus de AMD dans une guerre d’usure de prix. AMD pourrait être contraint de prendre le chemin de Cyrix et de sortir de l’entreprise à puce tout. Laissant la part de marché d’Intel incontesté – et aucune entreprise assez grande pour prendre sur.
    La version de l’Athlon d’AMD met l’industrie du PC dans un Catch-22. En devenant la compétition, AMD renforce le monopole.

  5. en verité, le partage du travail est devenu aujourd’hui un probleme si obssedant qu’il empeche de s’attaquer à celui du partage du capitale; l’activité économique est l’objet d’une perversion radicale et monstrueuse qui peut s’exprimer ainsi: le travail est de moins en moins un moyen de créer des richesses; c’est la production des richesses qui devient un moyen-parfois un pretexte pour créer du travail.
    donc le travail est malade. et pourtant il est tellement constitutif de la nature même de notre civilisation.

  6. Bonjour,
    Merci pour ce partage mais l’autre site est lui aussi périmé.
    En faisant des recherches, je m’aperçois qu’il n’y a pas beaucoup d’outil qui font cela 🙁

  7. les éttudes,jadis,conduisaient assez régluliérement à des carriéres ou la plupart arrivaient à s’établir.entrependre ses études,c’était’ en quélque sorte prendre un train qui meunait quélque part(sauf accident).on faisait des classes ;on pasait,mquitte a s’y prendre,ses éxamens ou ses concours.on devenait notaire,médcin,artilleur,avocat ou fonctionnaire, et les perspectives offraient à qui prenaient quélqu’une de ces voies ,déjà bien tracées et jalonnées, un sort à peu prés sur. les diplomes,en ce temps-là représentaient une maniére de valeur or .on puovait compter sur le milieu social dont les chagement étaient lens,et s’effectuaient, d’ailleur,dans un sens assez facile à pressentir.il était possible alors,de prendre un peu de temp aux dépends des études : ce n’était piont tjr du temps perdu pour l’esprit,car l’esprit se nourrit de tout et méme de loisir,pourvuqu’il ait cet aappétit ou je vois sa vertu principale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here