Système d’alarme Kodak SA101 : un système de surveillance « Do It Yourself » [Test]

4
Système d'alarme Kodak SA101 : un système de surveillance

En septembre dernier Kodak lançait son système de surveillance ainsi que ses caméras d’intérieur et d’extérieur. J’avais eu l’opportunité de tester la caméra Kodak IP101WG mais comme je le précisais dans mon test, le système est encore plus performant quand les systèmes sont interconnectés. Je remercie Kodak de m’avoir prêté le système d’alarme Kodak SA101 ainsi que la caméra d’intérieur Kodak. Je vous livre le bilan du test de ce système DIY (« Do It Yourself »).

Packaging

Tout comme celle de la caméra d’intérieur, le système d’alarme est livré dans une boîte aux couleurs de la marque. Il comprend un visuel du produit sur le dessus et les points forts, les caractéristiques et les autres produits sur les autres faces.

Le package comprend la station principale qui va se connecter à votre box internet, un détecteur de mouvement pour surveiller une pièce et deux contacteurs de porte dont l’un peut être utilisé pour détecter l’ouverture de la porte d’entrée. Le dernier élément intégré à la boite est une télécommande qui va permettre, en un clic, d’activer ou de désactiver le système mais aussi de passer en mode SOS.

Tous les modules étant livrés avec leur pile et leur mode de fixation, le système est prêt à l’emploi. Il ne reste plus qu’à installer les différents éléments, les intégrer au système via l’application Kodak Connect et à tester l’ensemble.

Fiche technique

La station principale ou le Gateway est un boitier doté d’une sortie haut-parleur (pour la sirène d’alarme), d’une prise RJ45 et de leds.

Cette centrale, qui peut accepter jusqu’à 32 accessoires et 4 caméras de sécurité, intègre une batterie de secours qui lui permet de fonctionner même après une coupure de courant.

Pour alerter son propriétaire, l’alarme SA101 est équipée d’un système d’envoi de notifications Push et d’emails.

Le détecteur de mouvement

Le détecteur de mouvement Kodak WMS801, élément indispensable dans tout système de sécurité, est là pour détecter le moindre mouvement dans un rayon de 10 mètres autour de l’appareil en sachant que ce dernier couvre un angle de 110°.

Pour fonctionner, ce capteur nécessite 3 piles AA de 1,5V. Elles lui permettent de tenir jusqu’à 2 ans (à raison de 10 déclenchements par jour).

Ce capteur, qui vous avertira de la moindre présence, mesure 110 x 61,4 x 51,6mm.

Le contacteur de porte

Le contacteur de porte Kodak WDS801 a pour fonction de détecter l’ouverture de la porte sur laquelle a été placé ce détecteur. Cela vous permet, par exemple, de surveiller l’ouverture de la porte d’entrée et d’alerter en cas d’intrusion.

Pour fonctionner, il doit se trouver à moins de 150m de la base du système, ce qui devrait largement suffire pour la plupart des domiciles. Je parle d’une porte mais cet accessoire est tout à fait capable de « surveiller » une fenêtre.

Le contacteur de porte est livré avec une pile CR2032 et là, encore, Kodak annonce une autonomie max de 2 ans, les calculs ayant été fait sur la même base que le précédent capteur.

La base du contacteur mesure 71 x 27 x 14mm tandis que la partie plus petite qui se fixe sur la porte mesure 71 x 13 x 13mm.

La télécommande

Le dernier accessoire intégré au package du système d’alarme est la télécommande Kodak WRC801. Elle sera très utile pour armer / désarmer votre système sans passer par l’application. Cela peut s’avérer très utile pour les autres membres de la famille qui n’ont pas l’application pour configurer et activer le système. Cette télécommande a d’autres fonctions : déclencher un enregistrement de la caméra et déclencher le mode SOS.

Elle est alimentée par une pile CR2032 qui permet également une utilisation jusqu’à 2 ans (basé sur les mêmes calculs que le capteur précédent). Ce petit boitier mesure 60 x 30 x 14mm.

Tous les accessoires intégrés dans le système d’alarme SA101 sont compatibles avec les caméras de sécurité de la marque, à savoir la caméra d’intérieur IP101WG et la caméra d’extérieur EP101WG. Ils sont également tous dotés d’un système anti-effraction. En d’autres termes, une tentative d’ouverture du capteur pour enlever la pile se solde automatiquement et instantanément par le déclenchement de la sirène.

Depuis l’application Kodak Connect, l’utilisateur peut prendre connaissance du niveau de batterie restant de chacun des appareils.

Pour les caractéristiques de la caméra d’intérieur, je vous invite à vous référer au test publié au mois d’octobre dernier.

Présentation

La centrale ou gateway

En termes de design, le gateway me fait vraiment penser à un boîtier d’alarme. Ça tombe plutôt bien puisque c’est le cas. Le look n’est pas très sexy mais ce n’est pas le but recherché.

En façade, le boîtier gris comprend un logo Kodak et des leds pour informer l’utilisateur de son état de fonctionnement. La marque n’a prévu aucun bouton ou autre élément spécifique sur les tranches gauche et droite.

Il faut retourner l’appareil pour découvrir la sortie haut-parleur puis les prises pour la connexion ethernet (avec la box internet) et pour l’alimentation électrique ainsi qu’un bouton reset.

Le détecteur de mouvement

Bien que je le trouve assez volumineux, le détecteur de mouvement est semblable à ce qu’on trouve chez les concurrents. On peut trouver plus petit mais pas sûr que l’autonomie soit aussi importante que celle annoncée par Kodak. Bon, en même temps, il est impossible de vous faire un retour sur ce point avec un test de quelques jours ou de quelques semaines.

Le gros bouton présent sous l’appareil permet d’enlever la coque arrière pour remplacer les 3 piles AA logées à l’intérieur.

Le détecteur de mouvement peut être posé sur une surface plane mais il est fait pour être fixé à un mur ou à un meuble (sa base n’est pas complètement plate). Il est plus intéressant d’utiliser l’emplacement prévu à l’arrière pour le fixer à un bras lui-même fixé au fur. Cela permet de l’installer en hauteur et de l’orienter dans la direction souhaitée.

Le contacteur de porte

Pour le coup, les capteurs d’ouverture ressemblent aux principaux capteurs de ce type. Ils sont constitués de deux éléments qui, lorsqu’ils ne sont plus en contact, vont déclencher une alerte et éventuellement l’alarme.

Je vous rassure, les deux éléments ne doivent pas être nécessairement « collés » l’un à l’autre pour être reconnus en position fermée.

La télécommande

Enfin, le dernier élément, la télécommande, est très bien conçu. Elle ressemble à ce qu’on peut posséder pour ouvrir son garage ou déverrouiller sa voiture.

Elle tient dans une poche mais surtout, elle est très simple d’utilisation, tout simplement car chacun des boutons est accompagné d’un picto très représentatif. L’inconvénient est que ça annonce la couleur : les boutons ne sont pas programmables. Ils ont une seule et unique fonction.

Installation et Paramétrage

Installation

Pour installer et paramétrer tout son système, nul besoin d’être ingénieur. Vous devez juste posséder un terminal sous Android ou iOS et installer l’application Kodak Connect app. Comme vous avez pu le comprendre, tout est pilotable facilement depuis le bout de ses doigts. Il faut juste bien installer les différents éléments dans son domicile.

Kodak Connect : l’application indispensable pour paramétrer et piloter son système d’alarme Kodak SA101

Je vous rassure, l’installation est simple et rapide à réaliser. De plus, la mise en place de ce système conçu pour surveiller votre domicile, dissuader des éventuels intrus et vous alerter ne nécessite aucun surcoût (pas d’abonnement ou d’autre module obligatoire).

Une fois l’application installée, l’ajout de la centrale s’effectue très facilement via le bouton Rechercher. J’ai connecté ce boîtier à mon réseau via le câble ethernet fourni. Pour que vous ne soyez pas surpris, lors du branchement, la base émet deux fois 2 bips assez stridents. Les leds sont allumés en rouge : votre système est prêt à fonctionner en moins de 5 min.

Enregistrement de la centrale ou gateway sur l’application Kodak Connect

Comme l’application est capable de gérer plusieurs centrales, Kodak a eu la bonne idée de proposer s’associer une photo à votre gateway.

Maintenant, toute seule, la base ne sert à rien, il faut y associer les différents modules ou accessoires. La Homepage de l’application vous guide facilement dans cette étape. Vous cliquez sur + puis sélectionnez le bon produit.

L’appairage s’effectue automatiquement, sans action de votre part…enfin lors de première installation. Sinon, vous pouvez avoir besoin de presser le bouton d’appairage (détecteur de mouvement) ou d’enlever puis remettre le tiroir contenant la pile (pour les autres accessoires).

Si vous suivez ces manipulations, la connexion entre le module et la centrale s’effectue quasi instantanément. Il faut juste renouveler autant de fois cette procédure qu’il y a de modules à associer à la centrale.  En 10 min, tous les modules intégrés à ce système sont prêts et reconnus par la centrale. La meilleure solution est de placer les modules aux endroits souhaités une fois l’appairage effectué.

Tout est fourni dans la boîte pour installer ce système complet excepté que seuls des vis sont fournis. Kodak n’a pas prévu un autre mode de fixation. Quand vous êtes sûr de l’emplacement définitif, ça convient mais sinon, c’est un peu direct comme solution. Pour mon test, je me suis servi de ruban adhésif double face.

En plus d’être simple à installer, le système est efficace. A chaque détection, l’alarme raisonne instantanément et à en avoir mal au crâne (volume réglable dans les options).

L’application vous informe de son déclenchement. Vous pouvez couper l’alarme ou appeler un numéro d’urgence paramétrable (911 par défaut). Bien évidemment, utiliser la télécommande pour stopper la sirène est encore plus rapide.

Rentrons maintenant un peu plus dans le détail des fonctions proposées par Kodak Connect.

L’application Kodak Connect

Une fois les modules appairés à la centrale, vous accédez à un réel tableau de bord rempli d’informations : météo du jour, connaissance de l’état de chacun des capteurs et déclenchement de certaines actions. La barre de fonctions présente en bas de l’écran est là pour aller plus loin dans la configuration de votre système de surveillance.

La Homepage

Très rapidement, il vous est possible de déclencher un enregistrement (si une caméra est connectée), le mode SOS (ou Panic) qui a pour effet immédiat de faire sonner l’alarme ou enfin d’activer / désactiver le système. Pour intervenir sur ces différentes fonctionnalités, rien de plus simple : il existe un bouton bien explicite pour chacune d’elle.

Ensuite, depuis cet écran, vous êtes capable de connaître l’état de chacun des capteurs. En effet, Kodak a imaginé des icônes différents suivant le statut du module. En un clin d’oeil, vous savez si une porte est ouverte. De plus, le type, le nom et l’emplacement du capteur sont également rappelés.

Affichage des différents accessoires après leur enregistrement dans le système d’alarme Kodak SA101

Le bouton « Ajouter un raccourci » permet de personnaliser sa Homepage avec des liens vers des fonctions tandis que le bouton « Ajouter un appareil » est celui dont on se sert pour ajouter un module complémentaire au système.

Les fonctions

La barre d’icônes située dans le bas de l’écran dissimule plusieurs fonctions. Les deux situées à droite sont bien explicites : la première bascule vers la Homepage (Accueil) et la seconde vers l’interface de la caméra (quand elle fait partie du système). Les suivantes donnent accès aux scénarios, aux événements et au paramétrage du système.

La Homepage et les différentes fonctions du système d’alarme Kodak SA101

Caméra

Je ne vais pas m’étendre sur cette première fonction qui permet de basculer vers la caméra connectée au système. Pour plus d’informations, je vous invite à vous référer à mon test de la caméra d’intérieur Kodak IP101WG.

Ajout de la caméra d’intérieur Kodak IP101WG au système d’alarme Kodak SA101

L’avantage de coupler la centrale avec une caméra est que vous pouvez déclencher un enregistrement à chaque alerte du système, la vidéo pouvant être enregistré sur la carte mémoire et dans le cloud.

A la moindre alerte, vous êtes informé par notification et la caméra filme la scène (en direction du capteur concerné). Si ce n’est pas top ça et tout ceci avec seulement quelques minutes de paramétrage.

Le système d’alarme étant en mesure de s’interfacer avec plusieurs caméras de la marque, je suis curieux de savoir comment se présenterait l’interface : autant de boutons caméras qu’il y a d’appareils ou page intermédiaire pour sélectionner la caméra sur laquelle basculer.

Je précise qu’il est juste dommage de disposer de deux applications différentes pour paramétrer l’alarme (Kodak Connect) et la caméra (Kodak Security).

Scénario ou comment définir quoi faire si un capteur se déclenche

Scénario, touche oh combien importante si vous disposez d’une caméra, offre la possibilité à l’utilisateur de définir des scénarii. En d’autres termes, il faut définir ce qui se passe si un capteur se déclenche.

Cette touche aurait pu donner accès à de nombreuses possibilités mais à ce jour, le nombre de scénarios est limité. Avec un système constitué de l’alarme SA101 et de la caméra IP101WG, pour chacun des capteurs, la seule action possible est le déclenchement d’un enregistrement vidéo.

La création d’un scénario sur le système d’alarme Kodak SA101

C’est vrai que c’est limité mais il y a une explication : toutes les actions ou du moins une partie des actions envisageables se paramètre(nt) depuis la touche Paramètres. Je parle du déclenchement de l’alarme, à quel moment elle se déclenche ou encore de l’envoi de notifications. Tout ceci est disponible et intégré en standard dans l’alarme.

Maintenant, le nombre de scénarios augmente probablement si on est équipé d’autres modules et il augmentera peut-être au fur et à mesure que le système Kodak s’ouvrira à d’autres environnements. Pour le moment, seule une connexion avec un produit Nest est possible.

Je suis parvenu à intégrer le détecteur de fumée Nest Protect mais la caméra Nest Cam n’est pas proposée. De plus, le produit Nest n’est pas pilotable même si le plus important est présent : statut du détecteur et contrôle de vérification.

Ajout d’un détecteur Nest Protect au système d’alarme Kodak SA101

Événement ou comment afficher le log du système

La touche Événement liste l’ensemble des faits marquants de votre système de surveillance. Cela correspond en quelque sorte à votre fichier de logs : porte ouverte, système activé,  alarme déclenchée, batterie faible…

Log de tous les événements enregistrés par les capteurs du système d’alarme Kodak SA101

Tout est scrupuleusement enregistré. Un écran de recherche permet de lister tous les événements d’un capteur ou d’afficher ceux qui se sont déclenchés pendant une période donnée.

Paramètres ou comment configurer son système

Comme vous pouvez vous en douter, Paramètres correspond à l’espace proposé pour configurer le système. Kodak nous livre un système complet et entièrement paramétrable : volume et durée de l’alarme, délai avant déclenchement, adresse email des destinataires des notifications par email, paramétrage des différents modes (maison, panic, armer), enregistrement de votre ville (pour la température et l’hygrométrie)…

Configuration de certains paramètres de l’alarme Kodak SA101
Paramétrage des différents modes du système d’alarme Kodak SA101

Depuis ce menu, vous pouvez indiquer quels sont les détecteurs à activer en fonction du mode dans lequel vous vous trouvez.

Prix et disponibilité

Tout comme la caméra d’intérieur IP101WG, le système d’alarme Kodak SA101 est disponible sur le site Kodak mais également sur les sites marchands comme Darty ou Amazon. Sur le site Kodak, le système d’Alarme KODAK SA101 est proposé à un tarif de 159,90€.

Dans le pack Kodak, vous disposez de 4 modules en sachant qu’il est possible d’en acquérir d’autres. Ils sont tous accessibles sur cette page.

Conclusion

Pour moins de 160€, Kodak nous propose un système d’alarme complet, facile à mettre en place et évolutif. Avec le kit Kodak SA101, vous disposez d’une réelle alarme, de plusieurs capteurs et une application intuitive.

Il ne reste plus qu’à imaginer d’autres produits – une nouvelle caméra d’extérieur arrive bientôt – et à s’ouvrir à d’autres écosystèmes.

4 Commentaires

  1. OK, merci beaucoup pour le retour, je pense que je vais certainement renvoyer la mienne, car la sirène est vraiment très (trop) faible. Le souci c’est le vendeur me certifie que c’est normal. Ce n’est pas ma première alarme et je sais pertinemment que c’est faux et qu’elle est défaillante.

    Encore merci

    • Bonjour,

      Je me suis renseigné et il semblerait que la puissance de la sirène Kodak devrait plutôt être 105dB.

  2. Bonjour, avez vous fait des test de décibel sur la base ? Moi je rencontre un gros problème, je ne dépasse pas les 75dB. La marque me dit que c’est tout a fait normal !

    • Bonjour,
      Je n’ai pas fait de tests de décibels mais je me souviens que la sirène était difficilement supportable quand on se trouvait à côté de l’alarme. 75dB me semble faible par rapport à l’impression ressenti pendant mon test. Je vous tiens au courant si je récupère d’autres informations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.