Tous les guides France du Petit Futé gratuits pour iOS et Android jusqu’au 18 mars 2012

1
PARTAGER
Tous les guides France du Petit Futé gratuits pour iOS, Android et Windows Phone

Si vous aimez barouder et visiter, vous devez certainement connaître les guides touristiques Le Petit Futé! Concurrent français du très réputé Guide du Routard, les guides Le Petit Futé permettent à tous ceux qui aiment voyager et visiter, de préparer sereinement leurs escapades et notamment en France. Si vous êtes de ceux-là, vous serez certainement contents d’apprendre que depuis aujourd’hui, le 12 mars 2012, jusqu’au 18 mars 2012, c’est à dire dimanche, tous, j’ai bien dit tous les guides France Le Petit Futé sont disponibles sur iTunes et sur Google Play, aussi bien pour smartphone et tablette tactile et ce, totalement gratuitement! Je ne saurai que vous conseiller de télécharger ceux qui vous intéressent dès maintenant et pour tous ceux qui ne savent lequel choisir, puisque cela est totalement gratuit, rien ne vous empêche de tous les télécharger!

Retrouvez les guides France Le Petit Futé gratuitement sur :

Le Petit Futé AppStoreLe Petit Futé Android

1 COMMENTAIRE

  1. Cela fait environ six mois que nous préparons ce merveilleux voyage. D’abord un séjour en Afrique du sud et tant qu’à être en Afrique du sud, pourquoi pas un saut à Madagascar, cette île de rêve où tout le monde rêve d’aller, le pays des baobabs, des lémuriens et des épices.
    Comme c’est notre habitude, nous préparons bien notre voyage en faisant des recherches sur l’Internet et en consultant des guides de voyage pour savoir où aller, dans quels restaurants manger, où dormir. Nous achetons Le petit futé 2010-2011, en ligne.
    Le début de notre séjour est assez bien quoique décevant parce que dès l’arrivée en avion nous constatons qu’il n’y a plus de forêt. Madagascar a été rasé de toute végétation. Grosse déception puisque nous venons principalement pour la faune et la flore.
    De Tana nous partons pour Majunga. Il faut compter 12 heures en autobus de 15 passagers. Seulement un arrêt dans un casse-croûte miteux, plein de coquerelles. J’avale quelques bouchées de riz blanc. Il n’y a pas de facilités hygiéniques pour les touristes.
    Nous arrivons tard, on n’a pas le temps de magasiner les hôtels donc on demande conseil. On nous envoie dans un hôtel pitoyable mais qui fera l’affaire pour la nuit.
    Dans « Le petit futé », page 453 : Mahajanga (Majunga) : Forêts de baobabs et réserves forestières, lacs et grottes entourent ce beau site bordant une baie couleur pourpre. Une des villes les plus séduisantes de Madagascar. Il n’y a ni forêts de baobabs, la ville est pauvre et sale.
    Tous les gens à qui nous parlons, touristes (nous n’avons rencontré que des touristes pour le sexe), chauffeurs de taxi, employés d’hôtels, etc. nous disent que c’est très dangereux, de ne pas sortir nos caméras ni nos téléphones, de ne rien laisser dans la chambre le jour, de ne pas aller sur la plage qui est à 200 mètres de la chambre, même le jour et on nous avertit que sous aucun prétexte nous devons sortir la nuit. On pourrait se faire tuer pour 20$.
    Il n’y a ni forêts, ni animaux et ce n’est pas sécuritaire pour les touristes. Nous prenons donc la décision de raccourcir notre voyage et de retourner en Afrique du sud. Mais pour ce faire, nous devons nous rendre à Nosy Be pour prendre l’avion.
    Dans « Le petit futé », page 453 : Transport : Mahajanga est reliée plusieurs fois par semaine par avion avec Nosy Be. Page 454 : …pour les amoureux de la mer il existe plusieurs possibilités au départ de Mahajanga(…) Le bateau Jean-Pierre Calloc’h a repris du service en 2008.
    (…) le mieux est de se rendre à Majunga (vous ne le regretterez pas, la ville est très séduisante), et de là, prendre un bateau ou un avion pour Nosy Be. Beaucoup plus plaisant et moins éreintant que de prendre la route.
    Nous décidons donc de prendre le bateau : ce sera relax. On va à Air Madagascar pour faire changer notre billet d’avion : pas de problème sauf que, pour se rendre à Nosy Be, il n’y a plus d’avion ni de bateau. La seule porte de sortie est l’autocar, 16 heures, de nuit. Il faut prévoir 16 heures de route, sans boire, ni manger, dormir, aller aux toilettes. On n’a pas le choix même si on sait que c’est extrêmement dangereux. Il y a la mafia, très bien organisée qui fait des complots contre les touristes, qui mettent des paquets dans nos bagages, et qui vont mettre des bombes dans les marchés pendant que les touristes attendent dans le car, qui paie les policiers corrompus pour passer aux barrages, toujours avec les touristes en attente (tous des événements réels auxquels nous avons assisté). Ensuite, il y a les bandes armées de bâtons, moins organisées, mais tout aussi violentes et qui lancent des projectiles en feu sur les autocars.
    J’ai beaucoup voyagé mais je n’ai jamais eu aussi peur aussi longtemps et je ne croyais pas arriver à destination. Nous nous sommes réfugiés dans un hôtel et le patron de l’hôtel nous a dit : « Vous êtes venus en taxi-brousse??? Mais c’est très dangereux!!! Moi je ne suis pas croyant mais c’est là que j’ai découvert les vertus de la prière. »
    En bref, Le petit futé a besoin d’une sérieuse mise-à-jour. Il est une source importante de désinformation, et qui plus est de désinformation qui peut mettre la vie de ceux et celles qui s’y fient en danger et je resterai perturbée de cette expérience. J’ose espérer que vous tiendrez compte de la présente et que vous retirerez la présente édition du marché car elle est un fraude et présente un danger pour ses utilisateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here