Kodak IP101WG : une caméra Full HD avec tête rotative à moins de 150€ [Test]

0
PARTAGER
Kodak IP101WG : une caméra Full HD avec tête rotative à moins de 150€ [Test]

Kodak, acteur important du monde numérique, se lance dans la conception de produits connectés et plus spécifiquement ceux liés à la sécurité. Cela va de la caméra (intérieur ou extérieur) jusqu’au système complet pour transformer votre maison en « Smart Home ». Pendant 15 jours, j’ai eu l’opportunité de tester la caméra d’intérieur Kodak IP101WG, un modèle Full HD avec tête rotative, double connectique (Wi-Fi et ethernet) et entièrement pilotable depuis un terminal iOS ou Android. Voici ce qu’il faut retenir.

[Mise à jour du 16/10/2017]

Suite à mes échanges avec le Support et le Service Clients Kodak, vous trouverez, dans certains chapitres de mon tests, quelques précisions intéressantes apportées par ces équipes. Cela concerne entre autres le fonctionnement de la sirène, les positions pré-enregistrées de la caméra et les prix et disponibilités des produits Kodak Security.

Je tiens une nouvelle fois à souligner la disponibilité, la réactivité et le professionnalisme des équipes Kodak. 

Contenu du coffret

Ma première remarque concerne les dimensions de la boîte : elle est imposante mais vous verrez que la caméra est plus discrète que la boite ne le laisse paraître. En fait, tout est fait pour la protéger.

Ensuite, si on ne connaît pas bien les couleurs de la marque, la boîte est là pour nous les rappeler : l’association du rouge, du jaune et du noir est bien présente sur toute la boite mais également sur l’application.

Sur la face avant de la boite, Kodak a disposé un gros plan du produit ainsi que sa référence, IP101WG. De l’autre côté, on découvre les caractéristiques techniques de la caméra, éléments sur lesquels je reviens au chapitre suivant. La marque a également souligné les points forts de son produit dont la tête motorisée et la vision nocturne mais aussi l’installation facile. Je ne vais pas non plus tout vous dévoiler de suite mais sachez qu’elle propose une résolution Full HD et qu’elle bénéficie d’une garantie de 2 ans.

En regardant les tranches de la boîte, on apprend qu’il est possible de connecter jusqu’à 6 accessoires à la caméra, de quoi constituer un système de sécurité encore plus complet. Parmi les accessoires, Kodak propose par exemple une télécommande, un contacteur de porte mais aussi un détecteur de mouvement.

A l’intérieur de la boîte, on trouve une autre boîte puis le réceptacle de la caméra et des accessoires. Avec ces différents contenants, on est sûr que la caméra est bien protégée. En plus de cet appareil de surveillance, on trouve le câble d’alimentation, un câble Ethernet (catégorie 5), une antenne et un manuel d’installation.

On peut donc noter que même si la caméra est sans fil, il est possible de la connecter à sa box ou à son réseau directement via un câble Ethernet. Pas de dépense en plus, tout est intégré dans la boîte. On peut installer sa caméra de suite et choisir son mode de connexion.

Caractéristiques

Cette caméra d’intérieur Kodak IP101WG dispose d’un capteur 2Mpx 1/2.7” CMOS offrant une résolution Full HD (1080p). Les vidéos pouvant être enregistrées avec la caméra sont encodées au format H.264.

Elle peut être connectée à votre réseau en Wi-Fi (IEEE 802.11 b/g/n 2,4Ghz) ou en filaire grâce à son port ethernet (10/100 Base T/Base-TX).

Cette caméra est équipée d’un système de détection de mouvement, d’un mode de vision nocturne jusqu’à 8 mètres (5 LEDs IR et Fonction IR Cut), d’un microphone et d’un port micro-SD acceptant les cartes d’une capacité maximum de 128Go.

Enfin, la caméra est évolutive dans le sens où elle intègre un système pour lui associer jusqu’à 6 accessoires.

Présentation

La caméra, toute blanche exceptée la partie intégrant le capteur, est constituée de deux parties, l’une adoptant un blanc brillant (tête) tandis que l’autre est mat (base). Même si ce n’est pas la caméra la plus discrète, je trouve qu’elle est réussie, aussi bien au niveau du design que des finitions. Personnellement, je trouve qu’elle ressemble à un petit robot.

La partie haute, qui correspond à la tête, est motorisée. Cela signifie qu’elle va pouvoir pivoter de gauche à droite mais également de bas en haut, une fonction très utile pour la surveillance.

Ce bloc est constitué d’une pièce formant un U qui maintient la tête qui peut pivoter vers le haut et le bas. Par contre, c’est tout le bloc supérieur qui va pivoter de droite à gauche. Sur l’un des côtés, on trouve une inscription Full HD 1080p.

Au niveau de la seule zone noire, Kodak a installé le capteur de luminosité, élément indispensable pour passer du mode jour au mode nuit. La vision nocturne est assurée par 5 leds infra-rouge.

La partie basse constitue la base de la caméra et elle intègre toute la connectique qui située à l’arrière.

A l’avant, on trouve le logo Kodak qui surplombe 4 stries placées uniquement là pour le côté design. La dernière dissimule tout de même le micro. Je rappelle que la caméra embarque un système audio bidirectionnel : vous allez entendre ce qui se passe dans la pièce où a été installée la caméra mais on verra aussi que vous pouvez parler.

C’est à l’arrière, toujours au niveau de la base, que ce situe toute la connectique. De gauche à droite, on liste le port Ethernet, un bouton reset, le port micro-SD, et une led. Juste en-dessous viennent se positionner la prise pour l’antenne (pour le Wi-Fi) et celle pour l’alimentation.

J’en profite pour donner quelques précisions : la prise Ethernet sert pour brancher la caméra en filaire. Dans ce cas, l’antenne n’est pas nécessaire. Inversement, si vous activez le Wi-Fi, l’application vous demandera de débrancher le câble Ethernet. Je trouve que proposer une double connectique est un « plus » du produit. Vous connectez la caméra en filaire mais si vous êtes loin de votre box et que votre installation ne permet pas de la relier ainsi, alors vous pouvez utiliser le Wi-Fi.

Le port micro-SD servira pour enregistrer les vidéos. Vous pouvez à tout moment visionner ce que filme la caméra mais si vous souhaitez enregistrer, il faut glisser une carte mémoire. Je reviens également sur ce sujet un peu plus loin.

Ce n’est pas fini, si vous regardez sous la caméra, 4 petits pieds assurent la bonne adhérence et la bonne stabilité de la caméra. On y trouve aussi le logo de la marque, la référence du produit et un QR-Code. Une fois scanné, ce dernier délivre le numéro de série également inscrit en petit sous le QR Code.

Toujours sur le dessous, on trouve deux autres éléments : un haut-parleur matérialisé par des petits trous représentant un losange et des pas de vis. En lisant la documentation, on apprend que la caméra peut être fixée sur un support vendu en option.

En attendant, il faudra l’installer sur une surface plate mais pas trop en hauteur. En effet, la tête est motorisée mais l’angle nécessaire pour filmer vers le bas est faible.

Installation et fonctionnement

Une mise en route simple et rapide

Une fois que vous avez décidé où positionner la caméra, pensez à télécharger l’application Kodak Security, application gratuite nécessaire pour le paramétrage et le pilotage de cette caméra. Il n’existe pas d’interface web pour réaliser tout ceci depuis votre ordinateur.

Application Kodak Security sur Android

L’application est disponible sur Android et iOS mais les deux versions ne sont pas équivalentes. L’interface est un peu différente et je trouve la version iOS mieux réussie, d’un point de vue graphique et aussi concernant le regroupement des options (menu Réglages / Avancé).

L’installation est vraiment simple et rapide. Cela n’empêche pas l’application de proposer de nombreuses options qui vous demanderont un peu plus de temps suivant ce que vous voulez faire. C’est appréciable d’obtenir une image rapidement car cela permet de vérifier le bon fonctionnement et d’apprécier la qualité de l’image.

Les quelques écrans de l’assistant Kodak pour ajouter la caméra IP101WG

Si pour ce premier démarrage, vous ne vous en sortez pas – ce qui serait étonnant car c’est à la portée de toute personne disposant d’un smartphone et sachant lire – Kodak propose une vidéo qui résume cette étape en moins de 2 minutes. D’ailleurs, il n’en faut pas beaucoup plus dans la réalité.

Dans la documentation, Kodak explique la procédure à suivre en fonction de l’OS de votre terminal. Dans les deux cas, la procédure tient sur une page et comprend des screenshots de l’application.

Elle décrit comment connecter la caméra en Wi-Fi mais c’est encore plus simple en filaire; les infos de connexion sans fil pouvant être saisies par la suite.

Notifications, vidéo en direct et enregistrements

Avant de basculer dans les options avancées de la caméra, je vous propose de nous arrêter quelques instants sur les principales fonctions de cette caméra d’intérieur IP101WG de Kodak.

Quand on installe une caméra, c’est pour surveiller son domicile, que ce soit un appartement ou une maison. On est donc en droit d’attendre qu’elle nous avertisse quand c’est nécessaire mais on peut aussi souhaiter voir en live ce qui se passe chez nous. Tout ceci, la caméra Kodak le propose : notifications de l’application, notifications par email, photos, flux en direct… et même enregistrement de vidéos.

Des notifications depuis l’application et par email

Dès que la caméra va entendre un bruit ou détecter un mouvement dans son angle de vision, vous êtes instantanément avertis. C’est la notification de l’application qui arrive en premier lieu puis l’email (si vous avez activé l’option).

Les notifications Kodak sur Android, iOS et par email

La gestion des notifications est peut être un sujet qui pourrait être amélioré car elles sont assez succinctes et en anglais. De plus, Kodak pourrait en ajouter de nouvelles en plus de celles existantes : activation / désactivation de l’alarme (your Kodak is now armed), détection (motion detection alarm) et enregistrement de paramètres (set email information).

J’aurai bien aimé avoir une distinction entre la détection d’un mouvement ou celle d’un son par exemple et être informé en cas de perte prolongée de la connexion. De même, la caméra pourrait proposer le choix entre prendre une photo et filmer, quitte à envoyer une photo dans les alertes email.

[Mise à jour du 16/10/2017]

Selon le Service Clients, les notifications resteront en anglais car c’est la façon la plus simple de se faire comprendre de tous, surtout quand le lancement du produit s’effectue dans 6 pays simultanément. Il est vrai que les messages étant court, ils sont compréhensibles.

Par contre, après votre première journée d’utilisation, pensez à affiner les paramètres de la caméra et surtout sa sensibilité. Je vous dis cela car on peut vite recevoir beaucoup de notifications (une trentaine lors de ma première 1/2 journée).

Accédez à la vidéo et prenez des photos

Vous entrez dans la pièce, vous allumez la lumière dans la pièce voisine, c’est impressionnant car la caméra réagit au quart de tour. Elle s’adapte très rapidement à la luminosité et à la moindre action intervenant dans son champ de vision.

Dès réception d’une notification mais également quand cela vous chante, vous pouvez, en seulement 2 clics, accéder au flux en direct de votre caméra (clic sur l’application ou sur notification puis clic sur « lire »).

Vous voyez donc en live ce qui se passe chez vous mais ce n’est pas tout : la caméra vous permet de prendre des photos, d’écouter les bruits de la pièce mais également d’échanger avec une personne présente chez vous, grâce au système audio bidirectionnel.

Voici quelques exemples de photos prises depuis la caméra, de jour et de nuit et avec des qualités différentes.

Photo prise depuis la caméra Kodak IP101WG en journée et en haute résolution

Sur les photos de nuit, on observe quelques zones floues mais cela suffit largement pour surveiller la pièce et détecter la moindre alerte. En journée, le rendu est vraiment de qualité.

L’autre avantage de cette caméra est qu’elle dispose d’une tête rotative : vous pouvez la piloter directement via l’application. On peut noter un délai de réponse mais c’est tellement appréciable de pouvoir regarder un peu partout dans la pièce que ce léger temps de latence est vite oublié. De plus, il s’agit du délai entre votre action sur l’écran (mouvement de glissement dans un sens ou un autre) et la réaction de la caméra. Ensuite, le mouvement de la caméra est fluide.

Depuis la fenêtre montrant le live de la pièce où se situe la caméra, si vous cliquez sur le second bouton en partant de la droite, vous pouvez demander à la caméra de pivoter sur l’une des 3 positions paramétrées au préalable. Il devient donc très facile de pivoter sur un point précis de votre pièce. Il existe même une touche pour lancer un étalonnage de la caméra.

[Mise à jour du 16/10/2017]

La gestion des 3 positions pré-enregistrées est encore plus intéressante quand la caméra est utilisée en complément des accessoires. En effet, en indiquant leur position depuis l’application, la caméra se dirigera automatiquement si l’un d’eux est activé. Par exemple, si vous enregistrez la position du contacteur de porte, si cet accessoire se déclenche, la caméra pointera vers ce dernier. En plus d’être alerté, vous pourrez voir réellement ce qui se passe.

Voici à titre d’exemple, une vidéo de quelques instants capturés par la caméra Kodak IP101WG à différents moments de la journée :

Écouter et parler à travers la caméra

Toujours depuis l’application, comme indiqué plus haut, il est possible d’activer ou de désactiver le micro mais également de presser une touche pour parler avec un membre de votre famille avec une bonne qualité sonore.

En activant le micro, j’arrivais à entendre la musique diffusée dans la pièce voisine et à comprendre ce que disait ma femme au téléphone avec sa collègue, le tout avec la caméra branchée en Wi-Fi. Il faut monter le volume de votre smartphone mais j’ai apprécié la qualité du rendu sonore.

Enfin, avec un autre bouton, vous pouvez parler à travers la caméra. En maintenant cette touche (un icône apparaît en haut à droite), tout ce que vous dites est entendu côté caméra. Encore une fois, le résultat est bien audible et le volume est assez fort pour bien se faire comprendre.

Vous pouvez donc vous adresser aux membres de votre famille mais aussi faire fuir des personnes mal intentionnées qui se seraient introduits chez vous, situation que je ne souhaite à personne.

Enregistrement de vidéos et journal de bord

Enfin, dans le cas où vous auriez raté une alerte ou tout simplement si vous voulez faire un point sur l’activité de la journée, l’application met à disposition un journal des enregistrements de la caméra

En plus de visionner le flux en direct, la caméra peut capturer et enregistrer les vidéos sur une carte micro-SD mais aussi sur Google Drive.

Que l’enregistrement soit déclenché manuellement ou automatiquement par la caméra, les vidéos durent environ 1min. Leur enregistrement dans le cloud s’effectue sans action de votre part. 

Comment accéder au journal des enregistrements de la caméra Kodak IP101WG

Les fichiers enregistrés sur Google Drive pèsent 12Mo maximum et sont nommés de la façon suivante : video_AAAAMMJJHHMMSS.mp4 (exemple video_20171012175436.mp4).

Encore une fois, pour paramétrer ce système de copie dans le cloud, Kodak propose une mise en place simple et rapide mais si vous n’êtes pas sûr d’y arriver, la marque vous met à disposition une procédure écrite. Tout est fait pour faciliter les démarches et c’est bienvenu surtout quand on ne veut pas y passer du temps ou qu’on ne maîtrise pas ce type d’appareils.

Les options avancées

Si vous décidez d’accéder aux réglages de la caméra, il faut cliquer sur le bouton rouge « Avancé » situé en bas de la fenêtre principale.

Le reste de l’écran reprend le nom du système, le numéro de référence et le code de sécurité. C’est également depuis cette fenêtre que vous pouvez armer / désarmer le système. Accéder aux paramètres avancés nécessite la saisie du mot de passe Admin, ce qui semble tout à fait normal.

Accès rapide à certains fonctions depuis l’écran principal de l’application Kodak Security

C’est dans ce menu que l’interface entre les applications Android et iOS diffère. Sur Android, les options sont regroupées par thème avec un effet « développer / réduire ». Sur iOS, ces mêmes options sont également regroupées mais les libellés des thèmes sont plus adaptés. Cela facilite la recherche de l’option d’autant plus que tout est affiché.

Attention, il s’agit de mon ressenti et ayant eu la possibilité de tester les deux applications, je voulais partager mes impressions avec vous.

Réglages de base

Depuis ce chapitre, vous pouvez modifier de nombreux paramètres dont les mots de passe (Admin et Sécurité), ajouter des accessoires ou encore modifier les paramètres liés à la sirène.

D’ailleurs, ce point est le seul que je n’ai pas réussi à faire fonctionner dans le sens où je n’ai jamais entendu la sirène même après avoir essayé plusieurs options. Pourtant, il n’y a rien d’autre à paramétrer que la durée de la sirène et son volume sonore. Même après un reset de la caméra, la sirène ne fonctionnait pas.

A cette occasion, j’ai contacté le support Kodak via le chat en ligne. Je peux témoigner de leur réactivité car en quelques secondes j’ai obtenu des réponses. J’ai échangé avec une personne sympathique et professionnel qui a répondu à plusieurs demandes. Sur le point qui m’intéressait (sirène), elle m’a conseillé d’écrire un email car de son côté, le test de la sirène était concluant. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant dès que j’aurai reçu une réponse.

[Mise à jour du 16/10/2017]

Kodak m’a confirmé qu’à ce jour, la sirène n’est fonctionnelle que si la caméra testée (Kodak IP101WG) est couplée à un contacteur. Cela explique donc pourquoi je n’ai jamais réussi à la faire fonctionner. 

Par contre, le Service Clients m’a indiqué, par la même occasion, qu’une mise à jour du firmware rendra très prochainement la sirène opérationnelle même sans accessoire de sécurité. La détection d’un mouvement dans le champ de vision de la caméra déclenchera une sirène. Le volume et la durée de cette dernière resteront paramétrables dans ce menu.

C’est également depuis ce menu que vous pouvez saisir les infos de votre réseau Wi-Fi mais aussi associer votre compte à Google Drive dont je vous ai parlé un peu plus haut.

Pour le Wi-Fi, c’est simple car l’application vous liste les réseaux disponibles et vous indique même la qualité du signal. Il ne reste plus qu’à brancher l’antenne et à saisir votre code Wi-Fi.

Si vous passez par ce mode alors que vous utilisiez le câble ethernet, un redémarrage de la caméra sera nécessaire. Comptez un peu plus d’une minute pour que la caméra soit de nouveau opérationnelle.

Enfin, vous pouvez saisir une adresse email (pour les alertes par email en plus des notifications de l’application) et modifier l’horodatage présent sur la vidéo (emplacement et couleur).

L’horodatage apparaît en bleu dans le coin supérieur gauche de la vidéo et des photos

Cette information est utile car sur le live, sur les photos et sur les vidéos enregistrées, on retrouve les infos suivantes : nom de la caméra, date et heure. Kodak aurait pu proposer une option pour la désactivation de cette option si on ne souhaite pas voir ces données à l’écran.

Réglages de la vidéo

Le menu suivant offre la possibilité d’intervenir sur quelques options liées à la vidéo.

En premier lieu, vous pouvez agir sur la qualité de la vidéo, ce permet d’adapter l’image en fonction de la qualité de votre connexion. En effet, si vous préférez privilégier la réactivité à la qualité ou tout simplement car votre connexion n’est pas assez bonne, vous pouvez le faire. Pour une qualité HD, l’application vous rappelle qu’il faut être équipé d’une bonne bande passante et d’une carte mémoire de classe 10 (pour l’enregistrement).

De toute façon, si votre bande passante ne suit pas, l’application vous alertera et proposera de passer sur une résolution moindre.

L’application Kodak vous propose d’ajuster la qualité de la vidéo si votre bande passante n’est pas assez bonne

Les options suivantes vous autorisent d’intervenir sur l’environnement, la luminosité et l’orientation de l’écran.

Réglage de la sensibilité

Même si vous pouvez accéder à cette fonction depuis un autre écran de l’application, un curseur est dispo pour activer / désactiver les notifications.

Les deux options suivantes permettent à l’utilisateur de sélectionner un mode de détection – si vous avez décidez de l’activer – et éventuellement de définir un masque de mouvements.

La première option – Mode de détection – peut paraître anodine mais elle a toute son importance. C’est ici qu’il faut affiner le paramétrage de la caméra en fonction des notifications reçues lors des premières heures d’utilisation. L’objectif est d’intervenir sur ces curseurs pour éviter les « fausses » alertes.

La seconde option – masque de mouvements – est proposée pour indiquer à la caméra de désactiver certaines zones de la pièce afin d’éviter toute détection, ce qui fonctionne bien. Vous pouvez utiliser les zones proposées par l’application ou tout simplement utiliser la grille présente sur l’image pour créer votre propre masque. Il suffit alors de « colorier » les cases correspondant aux zones à désactiver.

Réglage de la carte SD

Ce chapitre est limitée au formatage de la carte SD insérée à l’arrière de la caméra et au fait d’autoriser la réécriture sur la carte (dès lors que l’espace disque est insuffisant).

Paramètres du profil

Ce dernier menu des paramètres avancés offre la possibilité de sauvegarder / charger son profil et d’afficher des informations sur le périphérique, à savoir la caméra (version, modèle, capacité de la carte SD et capacité restante).

Prix et disponibilité

La caméra d’intérieur Kodak IP101WG est disponible au tarif de 149,90€ sur le site Kodak mais vous pouvez aussi la trouver sur d’autres sites marchands comme CDiscount (134,99€), Amazon (172,09€) ou sur PriceMinister (167,06€).

Enfin, pour ceux qui s’intéressent aux accessoires Kodak compatibles avec la caméra, voici ce qui existe même s’ils ne semblent pas encore disponibles à la vente : le contacteur de porte (WDS801), le détecteur de mouvement (WMS801), la prise connectée (WSP801) et la sirène extérieure (WOS801).

La télécommande (WRC801) et le système d’alarme (SA101) sont les seuls références qui sont affichées avec la mention « Bientôt disponible ». Ceux mentionnés au-dessus disposent d’un bouton « Acheter » qui n’est, par contre, pas encore fonctionnel.

[Mise à jour du 16/10/2017]

Contrairement à ce qu’on peut penser en naviguant sur le site Kodak Security, tous les produits sont déjà disponibles, le site étant en cours de mise à jour. Voici donc à titre indicatif la liste des différents produits de cette gamme :

  • Kodak Security Camera / IP101WG (caméra intérieur) : 149,90€
  • Kodak Security Camera / IF701W (caméra intérieur) : 99,90€
  • Kodak Security Camera / EF701B (caméra extérieur) : 129,90€
  • Kodak Security Camera / EP101WG (caméra extérieur) : 199,90€
  • Kodak Alarm System SA101 : 159,90€
  • Kodak Door Sensor WDS801 (contacteur de porte) : 26,90€
  • Kodak Motion Sensor WMS801 (détecteur de mouvement) : 29,90€
  • Kodak Remote Control WRC801 (télécommande) : 22,90€
  • Kodak Wireless Plug WSP801E / WSP801F (prise intelligente) : 41,90€
  • Kodak Outdoor Siren WOS801 (alarme extérieure) : 119,90€

Conclusion

Cette caméra Kodak IP101WG est une très bonne surprise. Elle dispose de nombreux points forts que l’on trouve aussi chez la concurrence (Full HD, vision nocturne) mais elle propose en plus une tête motorisée entièrement pilotable via l’application, de nombreuses options (dont l’enregistrement dans le cloud sans surcoût) et le tout pour moins de 150€. Si en plus, elle est facile à mettre en place et capable de constituer un système de surveillance complet via des accessoires, c’est encore mieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here