Test de la box Android IPTV Strong SRT 2021

0
PARTAGER
Test de la box Android IPTV Strong SRT 2021

Saviez-vous qu’il existe d’autres moyens de regarder votre programme TV que de simplement s’installer devant votre téléviseur ? Si vous disposez d’une connexion internet, pourquoi ne pas l’utiliser pour profiter du streaming sur votre TV ou tout simplement pour la regarder depuis une pièce non équipée d’une prise TV ? Avec le boîtier Strong SRT 2021, transformer votre TV en smart TV ou en box multimédia devient très facile. Voici le bilan de mon test, après pratiquement 15 jours d’utilisation de cette box Android TV.

Déballage

En plus des principales caractéristiques, la boite présente un visuel du boitier et de sa télécommande. La marque met en avant les points forts du produit comme la 4K Ultra HD, son processeur Quad-Core et son système Android 5.1.

En ouvrant la boîte, on découvre la box dont les dimensions sont bien inférieures à celles de son packaging, ce qui est une bonne surprise.

Avec la box, Strong livre un câble d’alimentation, un câble HDMI pour le branchement vers l’écran et une notice en plusieurs langues.

Les derniers éléments fournis dans la boite sont la télécommande qui intègre des fonctions semblables à celles d’un clavier et d’une souris ainsi qu’un dongle USB. Ce dernier, une fois branché sur le boitier, permet le dialogue avec la télécommande.

Le bilan est positif car le package est complet. Il ne reste plus qu’à brancher les différents éléments et à apprécier. Avant de réaliser ces manipulations, arrêtons-nous sur la fiche technique du boitier.

Caractéristiques

L’Android Box Strong SRT 2021 est un petit ordinateur dans la mesure où il intègre un processeur, une carte graphique, une connectique complète et un OS.

Pour aller un peu plus dans le détail, le SRT 2021 comprend une puce Quad Core Cortex-A53 cadencé à 2.0 GHz, 1Go de mémoire vive et une puce GPU Mali-450 Penta Core.

Le boitier étant muni du WiFi (802.11 b/g/n), vous n’êtes pas obligé de le placer à côté de votre box pour le relier via le port ethernet (10/100). De son côté, le Bluetooth 4.0 servira à dialoguer avec d’autres appareils.

Si vous êtes équipé d’un téléviseur 4K, ce boitier convient car il est compatible 4K Ultra HD.

Pour brancher votre téléviseur ou votre écran externe, un câble HDMI suffit et les deux prises USB intégrées peuvent servir aussi bien à connecter souris et clavier qu’un disque dur externe ou une clé USB.

Le port micro-SD présent sur l’une des façades permet de diffuser votre musique ou de visionner vos films et photos.

Cette box IPTV supporte de nombreux codecs vidéo et audio : H.264, MPEG 1, MPEG 2, MPEG 4, H.264/AVC et H.265/HEVC (4K) pour la vidéo et PCM, Dolby Digital, Dolby Digital Plus pour l’audio.

Pour vous faire une idée, ce petit boitier mesure 85 x 85 x 18,5 pour un poids de 150g.

Présentation

Avec toutes les caractéristiques évoquées ci-dessus et les nombreuses fonctionnalités proposées, on apprécie le fait que le boîtier soit si petit. Ses dimensions font que vous allez pouvoir le disposer où vous souhaitez à côté de votre écran. Il saura se faire discret ce qui est une bonne chose.

Cette petite boite noire est « décorée » de petits picots et d’un bugdroid (logo android vert) sur le dessus.

Sur la face avant, on retrouve une référence à la marque (Strong) et deux logos représentants des points forts du produits : la compatibilité 4K Ultra HD et le Dolby Audio.

Le côté droit ne contient qu’une partie de la bande de garantie (à ne pas enlever) tandis que le côté gauche comprend les deux prises USB et le port micro-SD.

A l’arrière, on dénombre la prise pour l’alimentation du boitier, la prise HDMI, la prise ethernet et la prise casque.

Enfin, sous le boitier, on découvre les 4 petits patins qui permettent une meilleure adhérence, un bouton « Recovery » (ou reset) et les références du produit.

La télécommande fournie dans le package a une triple utilité : elle sert de télécommande mais remplacera aussi votre clavier et votre souris (fonction air mouse) quand vous naviguez sur l’interface ou sur le web. D’un côté, vous avez la fonction télécommande et de l’autre, vous êtes face à un clavier.

Elle comprend quelques touches inutiles mais tout comme celle d’une TV, vous avez, entre autres, les touches de volume, des touches de navigations et un bouton Power. Vous n’aurez pas à débrancher l’appareil quand vous ne l’utilisez pas.

Concernant cet accessoire fort utile, mais remplaçable par une souris et un clavier externe, j’apporterai quelques réserves ou axes d’amélioration : le clavier est en qwerty, et quand vous l’utilisez, les touches situées de l’autre côté restent actives. Attention à vos manipulations. Je précise également que si vous connectez un clavier externe, il sera également détecté en tant que clavier qwerty.

Dans le cas où vous décidez de connecter des périphériques externes comme une souris et un clavier, la télécommande dispose de 2 touches pour désactiver ces fonctions. C’est pratique et cela vous évitera quelques ratés.

Ma dernière remarque concerne la saisie de texte depuis clavier : le bleu est bien visible quand votre pièce est bien éclairée mais le soir, la télécommande ne disposant pas de rétro-éclairage, c’est beaucoup plus difficile. Enfin, pensez qu’en cliquant sur les touches Caps et Alt, elles restent actives. Il faut donc appuyer de nouveau dessus pour revenir en minuscule ou sur les lettres.

J’oubliais, la télécommande est alimentée par deux piles de type LR03 qui sont fournies dans la boite avec la box Android TV.

La télécommande est pratique, fonctionnelle et utile surtout en mode TV mais si vous devez saisir du texte, son remplacement par un clavier externe est conseillé.

Installation et paramétrage

Le premier élément à noter est que l’installation du SRT 2021 est simple. Il faut juste brancher les différents câbles et appuyer sur le bouton Power. L’assistant qui s’affiche à l’écran est suffisamment bien réalisé pour accomplir le reste.

Vous passez des étapes très simples qui s’apparentent fortement à ce que nous voyons lors de l’initialisation d’un smartphone : choix de la langue, résolution et ajustement de l’écran, connexion (Wi-Fi ou Ethernet) puis date et heure.

Une fois cette étape finalisée, vous accédez à une interface simple et intuitive : une barre de raccourcis et un tiroir d’applications en bas puis un espace pour des applications dans la partie centrale, applications qui peuvent être réparties sur plusieurs pages.

L’interface et les applications

La Box étant basée sur l’OS Android, le Google Play Store est disponible, ce qui signifie qu’un nombre très important d’applications et de jeux est accessible. Il faudra nécessairement configurer votre compte Google pour en télécharger et en installer. Si vous voulez profiter de tous les avantages d’un tel appareil, il faut rapidement installer quelques apps car aucun programme de replay ou de TV n’est pré-installé.

Par défaut, la box comprend quelques applications dont plusieurs lecteurs vidéo (MX Player), Facebook, YouTube, mais comme indiqué plus haut, aucun programme pour regarder la TV (ou replay) ou pour jouer. Par contre, elle est livrée avec la référence en termes de media center, à savoir Kodi (anciennement XBMC Center).

La barre d’icônes présente en bas de l’écran liste des raccourcis vers des lecteurs audio, vidéo, images mais aussi vers un explorateur de fichiers. Le dernier icône affiche l’ensemble des programmes installés (tiroir d’applications).

En passant par Google Play, vous pouvez installer Molotov pour regarder la TV et accéder au Replay ou encore télécharger les applications des différentes chaines que vous regardez habituellement. J’ai également testé Canal Play qui fonctionne très bien mais c’est pareil pour Netflix par exemple.

Il existe un menu Paramètres également très simple et explicite à partir duquel vous pouvez par modifier les options de connexion, les appareils Bluetooth disponibles (ou à connecter), l’espace disque restant et la gestion des comptes. En cliquant sur More Setting, la fenêtre affichée est identique à celle d’un terminal sous Android stock.

En termes de fonctionnalités, cette box IPTV est bien dotée et c’est le moins qu’on puisse dire. Je n’ai pas de point de comparaison mais vu la connectique proposée et le système sur lequel tourne la machine, on peut profiter de toutes les applications et des jeux de Google Play.

Performances

Même sans écran 4K, il est possible de tester les performances de la machine depuis des sites proposant des vidéos dans cette définition. A titre d’exemple, depuis YouTube, le résultat est fluide et réactif.

Pour avoir testé la diffusion de vidéos stockées depuis un disque dur externe ou une clé USB, tout se passe très bien. Il en est de même pour le streaming depuis un disque NAS Synology en Wi-Fi ou en ethernet. C’est vraiment appréciable et ceci sans que la machine ne chauffe trop.

Pour tester le Bluetooth, j’ai visionné des vidéos d’un concert après avoir connecté le boîtier à une enceinte Bose SoundLike Mini. Vous savez quoi, ça envoie du lourd !

Pour la connexion internet, la meilleure solution reste le port Ethernet mais cela fonctionne très bien avec le Wi-Fi. Le boîtier détecte rapidement les réseaux disponibles et après avoir saisi votre clé de sécurité, la connexion s’établit du premier coup. Pendant la durée de mes tests, je n’ai jamais eu de perte de réseau. 

Au redémarrage de la box ou après avoir déconnecté le câble Ethernet, j’ai noté que le Wi-Fi prennait le relais sans aucune action de notre part.

Ma seule petite déception concerne les jeux. Un peu plus haut, j’indiquais que théoriquement, nous allions pouvoir profiter de la vaste bibliothèque de jeux disponible sur Google Play. Dans la pratique, c’est un peu moins vrai.

La première limite est la capacité du boitier – 4Go peut vite devenir limite – et la seconde est plus liée à la fiche technique de la Box. Elle est suffisante pour la navigation, le lancement d’applications et le streaming mais semble trop juste pour les jeux gourmands et le switch entre les applications quand il y en beaucoup.

J’ai réussi à faire fonctionner plusieurs jeux mais pour des titres plus récents, il m’a été impossible de jouer. Enfin, pour certains autres, le jeu se lance mais on observe des problèmes d’affichage ou des plantages. Ce fut par exemple le cas avec les éditions Sega Classic (Sonic, Revenge of Shinobi…) ou avec Angry Birds Evolution.

Pour ceux que ça intéressait, cette box Strong SRT 2021 obtient un score de 36 952 points lors d’un benchmark sur AnTuTu 4.

Malgré une utilisation intensive pendant la durée de mes tests, je n’ai pas noté que le boîtier chauffait de façon anormale, ce qui est une réussite tant le boîtier est compact.

En vous équipant de cette box, votre TV va devenir connectée et interactive. De plus, un simple écran muni d’une entrée HDMI suffit pour regarder la TV ou tout autre programme accessible en streaming. Par contre, cela ne suffira pas à la transformer en console de jeux.

Prix et disponibilité

Le récepteur IP Android SRT 2021 est vendu au tarif de 89,00€. Actuellement victime de son succès, cette box IP TV est indisponible. En questionnant la marque, j’ai appris deux choses : cette box devrait faire l’objet d’un réassort et un tout nouveau boitier devrait bientôt être annoncé. A suivre…

Conclusion

Installer une box Android TV est une très bonne solution quand vous souhaitez transformer votre TV en TV connectée ou « Smart TV » mais aussi pour disposer tout simplement de la TV à un emplacement non câblé. Ce petit ordinateur, discret et léger, va vous ouvrir de nouveaux horizons tellement il est riche en fonctionnalités : TV, boîtier multimédia et jeux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here