Samsung Galaxy S6 Edge : un bolide fait de verre et de métal [Test] #NextIsNow

1
PARTAGER

Après les chiffres décevants du Galaxy S5, Samsung devait relever le défi en concevant un nouvel appareil qui marquerait une rupture avec les modèles précédents, un appareil qui permettrait à Samsung de renouer avec le succès et enfin un appareil qui permettrait de conquérir de nouveaux acheteurs mais également les fans déçus. Finalement, Samsung a fait les choses en grand en proposant deux solutions : elles se nomment Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge. Plutôt que relayer des informations venant du Web, j’ai la chance de vous présenter le Galaxy S6 Edge. Grâce à Ma2thieu qui s’est chargé de la prise en main, j’ai l’occasion de vous faire part de mes impressions à travers un test plus complet.

Package

Le coffret Samsung ressemble à celui des précédents modèles mais on perçoit quelques différences. On retrouve bien la boîte rectangulaire mais la couleur est gris clair, presque blanc et le nom du modèle, toujours présent sur le dessus, est écrit différemment. Même si cela est minime, cela annonce déjà un changement. A l’intérieur, on découvre le smartphone, quelques fascicules rangés dans un petit étui en carton, un kit mains libres (avec écouteurs intra-auriculaires), un câble USB/Micro USB et un adaptateur « Quick Charge ».

Caractéristiques

Pour celles et ceux qui n’auraient pas eu le temps de prendre connaissance de la fiche technique du smartphone, voici les quelques informations qui vous donneront l’eau à la bouche. Le Galaxy S6 Edge fonctionne grâce au processeur maison Exynos 7 Octa 7420 (processeur 8 coeurs 64 bits) épaulé par 3Go de mémoire vive, 32Go d’espace de stockage et une puce graphique Mali-T760 MP8. Il est surtout muni d’un écran doublement incurvé Super Amoled QHD de 5,1″ protégé par un traitement Gorilla Glass 4. Cette résolution de 2560 x 1440px lui assure une densité de 577 ppi, ce qui le place parmi les meilleurs. Pour la photo, le S6 Edge est doté d’un premier APN de 16Mpx capable de filmer en 4K et d’un deuxième capteur de 5Mpx pour les selfies et la visio. Pour la connectivité, on pourra compter sur le wifi 802.11 a, b, g, n, n 5GHz, le Bluetooth 4.1, le NFC et l’USB2.
Pour profiter de ce smartphone et de sa 4G de catégorie 6, il faudra s’équiper d’une carte Sim au format Nano. Le tout est alimenté par une batterie de 2600mAh. Ses mensurations sont de 142,1 x 70,1 x 7 mm pour un poids de 132g. Il est livré directement sous Android 5.0.2 Lollipop avec une nouvelle version de la surcouche Samsung, TouchWiz UI.

Pour son appareil,  Samsung nous livre une copie presque parfaite. Malheureusement, certains points risquent de faire grincer quelques dents : pas d’emplacement pour une carte Micro-SD, une batterie (presque) inaccessible et la perte du caractère étanche ou plutôt de la faculté à être resistant à l’eau et à la poussière.

Description

On a déjà pu voir que le changement annoncé par Samsung était déjà présent dans les caractéristiques du S6 Edge et plus précisément avec son écran incurvé. Cela existait déjà avec le Note 4 Edge, me direz-vous ? Oui et non. Oui pour l’écran incurvé mais non pour la propriété doublement incurvé. Samsung ne s’est pas arrêté là. Le constructeur a fini par prendre en considération les retours des utilisateurs d’un côté et a observé ce qui se faisait chez la concurrence de l’autre, pour finalement revoir la conception de son smartphone. Visuellement, c’est l’écran qui attire l’oeil mais si on regarde de plus près et qu’on le prend en mains, on comprend mieux ce qui a été fait. Cela pourrait pratiquement se résumer à « au revoir plastique, bonjour verre et métal« .  Samsung a enfin décidé d’utiliser des matériaux plus nobles pour concevoir ses appareils. L’écran doublement incurvé apporte une bonne prise en mains et les matériaux une impression de solidité tant attendu… et ce n’est pas qu’une impression. La conception et les finitions sont excellentes. Je ne l’avais pas encore allumé que j’étais déjà sous le charme.

20150505_Galaxy_S6_Edge_03
Faisons le tour du propriétaire en commençant par la face avant. Dans la partie supérieure, on trouve du classique : une led de notifications, différents capteurs, une sortie de haut-parleur (pour la téléphonie), le logo de la marque et l’appareil photo frontale. Par rapport à un Galaxy S5, des changements ont été opérés sur la position de ces différents éléments. Les capteurs ont été transférés à gauche du logo alors qu’ils étaient de l’autre côté sur le S5 et l’APN est moins excentré. Il s’est rapproché du logo tout en restant à droite de ce dernier.

20150505_Galaxy_S6_Edge_12

Toujours sur la face avant mais sur la partie inférieure, on dénombre le bouton physique qui resté centré et qui fait encore office de lecteur d’empreintes. Il est entouré d’un bouton tactile de chaque côté : « Retour » sur la droite et « Multitâches » sur la gauche.

20150505_Galaxy_S6_Edge_08

Concernant les tranches, sur celle de droite, on trouve le bouton Power et sur le côté opposé, les deux boutons permettant d’ajuster le volume. Ces 3 boutons ont la même forme et la même couleur métal.

image
image

Au niveau de la tranche inférieure, on dénombre, de gauche à droite, la prise casque, la prise micro-USB, un micro et une sortie de haut-parleur. Sur le Galaxy S5, cette dernière était positionnée sur la façade arrière. Sur la tranche opposée, on va trouver l’emplacement pour la carte Nano Sim, le port infrarouge et un autre micro (pour atténuer les bruits ambiants lors d’un appel).

Samsung #GalaxyS6edge : un bolide fait de verre et de métal [Test]

Samsung #GalaxyS6edge : un bolide fait de verre et de métal [Test]

20150505_Galaxy_S6_Edge_09

Maintenant, si on retourne l’appareil, le S6 Edge comprend les mêmes éléments que sur le modèle précédent : l’appareil photo, un flash led, un fréquencemètre et le logo de la marque. Tout comme les modèles hauts de gamme Samsung testés récemment, le capteur photo dépasse de la face arrière.

image

Encore une fois, le smartphone ne sera pas positionné à plat s’il est posé sur le dos. Le flash et le fréquencemètre passent à droite du capteur alors qu’ils étaient positionnés au-dessous de ce dernier (sur le Galaxy S5).

Au final, j’ai beau retourner l’appareil dans tous les sens, je n’ai pas trouvé de défaut de conception, même aux niveaux des finitions. Ensuite, on aime ou on aime pas la forme de l’écran mais il est désormais prouvé que Samsung peut faire autre chose que du plastique et que le résultat est beau et bien réalisé. Il reste maintenant à découvrir les changements opérés au sein du système et l’utilité de cet écran doublement incurvé.

Je ferais une dernière remarque qui pourrait relancer un débat : le S6 Edge a tout de même quelques ressemblances avec l’iPhone 6 d’Apple. Je ne cherche pas à lancer des polémiques mais quand on regarde les tranches supérieures et inférieures des deux appareils, on peut vraiment se poser des questions. Il faut espérer que cela ne génère pas de nouvelles attaques entre les deux constructeurs.

Interface et applications

Une interface redessinée

Les Galaxy S6 et S6 Edge sont les premiers smartphones Samsung à être livrés directement sous Android Lollipop et plus précisément sur la version 5.02. L’OS est couplé avec une interface constructeur (TouchWiz) une nouvelle fois modifiée mais pas uniquement avec de l’habillage. Avec le Galaxy S5, Samsung avait débuté la refonte de son Interface qui évolua également avec le Galaxy Note 4 puis avec les versions Lollipop qui arrivent au compte-goutte sur les terminaux (Galaxy S5, Galaxy Note 3).

Cette fois, les changements ne sont pas que visuels, c’est en tout cas ce que Samsung declarait. En effet, l’interface TouchWiz était souvent montré du doigt pour sa « lourdeur ». Sur le S6 Edge, ces changements s’observent avant tout sur la partie design puis dans le nombre d’applications pré-installées (en diminution) et enfin par la réactivité et la fluidité de l’ensemble. Enfin, personnellement, je trouve que l’interface se rapproche de celle observée sur les appareils équipés d’une version Android pur. Concernant le nombre d’applications, je préfère avoir l’indispensable puis rechercher sur Samsung Apps ou Google Play ce que je veux installer plutôt qu’alourdir le système avec des logiciels dont je ne me servirais peut-être pas.

20150505_Galaxy_S6_Edge_36

20150505_Galaxy_S6_Edge_37

Pour la partie visuelle, on est en face d’une interface en flat design, coloré et qui comprend de nouveaux effets lors de certaines manipulations. Pour les menus et sous-menu, nous sommes dans la continuité de ce qui avait été amorcé sur le Galaxy S5. Par exemple, la présentation de la barre de notifications ou l’écran multitâches sont identiques. On note quelques disparitions (fenêtre agrandie des raccourcis de la barre de notifications, présentation du menu Paramètres sous forme d’onglets) mais on aperçoit vite les nouveautés dès qu’on l’utilise un peu. En voici quelques unes : la présentation des notifications (sous forme de cartes Google), la fenêtre de notifications en cas d’appels ou de messages entrants, la gestion du double affichage, les fonctions de téléphonie ou encore la réponse à des textos en mode pop-up. Je ne vais non plus vous détailler tous les écrans mais dans le menu Paramètres, beaucoup d’entre-eux ont été redessinés. Pour ceux qui aiment bien personnaliser leur interface, Samsung a également prévu le coup en proposant des thèmes, même si je ne les ai pas trouvé à mon goût.

Samsung #GalaxyS6edge : un bolide fait de verre et de métal [Test]

On retrouve évidemment les indispensables applications standards du smartphone (répertoires,  messages,…), le pack Google (rassemblé dans un seul et même dossier) puis les applications Samsung dont certaines sont nouvelles. Parmi les applications non Samsung installées sur le S6 Edge, on trouve Instagram, Skype, What’s App, OneNote ou encore OneDrive.

S Health

Parmi les applications Samsung, S Health a eu le droit à sa cure de jouvence. Elle a été entièrement revu afin de simplifier son utilisation et la rendre plus intuitive. Toutes les fonctions sont accessibles via un écran que vous pouvez personnaliser (fonction et ordre d’affichage). De ce fait, au lancement, vous visualisez directement vos indicateurs : nombre de pas, dernière séance de course à pied, nombre de cafés pris, nombre d’heures de sommeil, votre poids, votre dernière mesure de pouls ou d’UV. Parmi ces données, le résultat est transmis automatiquement par le smartphone ou par un appareil connecté (montre ou bracelet) et pour les autres, elles peuvent être saisies manuellement.

20150505_Galaxy_S6_Edge_38

Parmi les changements, je tiens à faire un zoom sur le fréquencemètre. Sur tous les précédents modèles testés, j’indiquais avoir très peu utilisé le capteur car je le trouvais peu fiable. Sur ce point, là aussi, il y a eu du changement puisque le relevé, en plus de proposer une animation proche d’un électrocardiogramme, donne un résultat à chaque fois. Il faut toujours être le plus immobile possible et rester calme mais bon cela fonctionne beaucoup mieux. Malgré cela, je recherche encore la réelle utilité de ce capteur sur un smartphone.

20150505_Galaxy_S6_Edge_39

Smart Manager

Ensuite, on découvre l’application Smart Manager qui nous présente un tableau de bord de 4 fonctions importantes de l’appareil : la batterie et l’espace disque restant, la mémoire vive disponible et la protection du smartphone. Là encore, c’est assez bien pensé car en un clic, on a une bonne vision de l’état de son appareil. La deuxième utilité est de pouvoir intervenir sur ces 4 fonctions en cliquant sur le visuel correspondant.

image

  • Sur Batterie, vous basculez vers le sous-menu Paramètres où vous pouvez apprendre depuis combien de temps le smartphone est allumé, quelle autonomie il lui reste et quelles sont les applications les plus gourmandes ou énergivores.

  • Sur Stockage, vous basculez vers une application qui analyse le stockage disponible et vous propose de gagner de l’espace en intervenant sur les applications ou sur vos données personnelles. Tout d’abord, en cliquant sur « Détails » vous affichez le sous-menu de Paramètres consacré à l’espace disque (afin de connaître la répartition de l’espace utilisé par type de contenu). Ensuite, en cliquant sur le bouton « Supprimer », vous allez nettoyer votre appareil en effaçant par exemple les fichiers en cache.
    Sur l’autre bouton, vous pourrez consulter vos données par contenu et en supprimer tout ou partie, toujours avec l’objectif de gagner de la place.

  • Pour Mémoire, le fonctionnement est à peu près identique. Vous visualisez un résumé de l’utilisation de votre mémoire vive et vous pouvez intervenir dessus en fermant une ou plusieurs applications. Avec cette fonction, on se rend compte du nombre d’applications lancées sans parfois qu’on s’en aperçoive.
    La dernière fonction vous informe si des modifications systèmes non autorisées ont été effectuées et de quand date le dernier scan de votre appareil. Enfin, elle vous propose d’installer Knox afin, par exemple, de bien séparer vos environnements personnels et professionnels. Cette fonction « Protection » intègre aussi un système anti-programmes malveillants.

Ce programme Smart Manager peut être inséré sous forme de widget sur l’une des pages de l’écran. Vous retrouverez ainsi les 4 icônes et la fonction « Fermer tout ».

Le lecteur d’empreintes digitales

Alors que le lecteur d’empreintes digitales était pratiquement inutilisable sur les derniers smartphones Samsung testés, le constructeur a modifié son lecteur pour passer au mode par toucher et non pas glissement. Le résultat n’a plus rien à voir : il est fiable et bien fonctionnel. Après avoir mis en place ce mode de sécurité, je ne l’ai plus quitté. Même si le lecteur ne sert pas uniquement à déverrouiller le smartphone (connexion à internet, authentification compte Samsung ou paiement via Paypal), c’est cette fonction qui sera la plus utilisée.

20150505_Galaxy_S6_Edge_27

Le mode d’enregistrement des empreintes est différent de celui existant sur les précédents lecteurs. Il fallait auparavant scanner 10 fois son empreinte pour un résultat vraiment décevant. Désormais, l’enregistrement s’effectue par différents scans successifs et sur zones différentes du doigt. L’objectif est de sauvegarder une zone importante de l’empreinte afin qu’elle soit reconnue quelque soit la positon du doigt sur le lecteur. Le résultat est vraiment bon et est enfin comparable à celui obtenu sur un iPhone 6.

Un écran magnifique

L’écran est sans aucun doute une des spécificités de ce nouveau Galaxy S et également un de ses points forts. Le modèle S6 Edge est doté d’un écran doublement incurvé, ce qui est une première mondial. LG avait déjà innové dans ce domaine avec une courbure dans le sens de la hauteur pour ses LG G Flex et LG G Flex 2. Samsung avait pris le relais avec une courbure qui donne l’impression que l’écran continue sur le côté avec le Galaxy Note Edge. Cette fois le constructeur coréen nous propose un écran qui continue des deux côtés, soit une courbure dans la largeur. Mais ce n’est pas tout. Par rapport au Galaxy S5, Samsung passe d’un écran Full HD à un écran QHD, ce qui lui confère une densité de 577ppi, ce qui est supérieur à celle du Galaxy Note 4. Encore une fois, le smartphone bénéficie des plus de la dalle Super Amoled : très bons résultats sur le contraste et les couleurs. La différence entre un Galaxy S5 et un Galaxy S6 Edge est impressionnante. La question que tout le monde de pose est : qu’elle l’utilité de cet écran doublement incurvé ? Que peut-on afficher sur les côtés  ?

image

La principale nouveauté est l’apparition de raccourcis vers les contacts. Ils sont au nombre de cinq et sont matérialisés par un liseret de couleur sur le côté droit (ou gauche). Un mouvement vers la gauche permet d’accéder au nom et à la photo du contact ainsi qu’à certaines fonctions rapides : appeler, envoyer un message (SMS) et envoyer un e-mail. La couleur définie pour le contact a son importance car on la retrouvera lors d’un appel entrant : la tranche du smartphone s’illuminera de cette même couleur (si le smartphone est posé à plat sur la face avant). En un coup d’oeil, vous savez donc qui vous appelle même quand l’appareil est sur le ventre.

20150505_Galaxy_S6_Edge_41

Ce « Panneau latéral » comme l’appelle Samsung permet également d’afficher les notifications (appels manqués, e-mails et messages) mais aussi un flux d’informations comme sur le Galaxy Note Edge. Tout cela se configure via le menu Paramètres / Panneau Latéral.

20150505_Galaxy_S6_Edge_43

Par défaut, il y a moins de possibilité que sur cet autre modèle mais vous pouvez en télécharger d’autres. Quand l’écran est allumé, le panneau latéral étant utilisé pour les raccourcis, le flux d’informations ne pourra s’afficher qu’une fois l’écran éteint. Dans ce cas, il faut effectuer un mouvement de haut en bas puis de bas en haut sur la tranche pour afficher cette « barre » d’informations puis de gauche vers la droite pour naviguer entre les différentes fonctions. Le premier mouvement (A/R sur la tranche) n’est pas très intuitif et n’est pas aussi réactif que celui du Note Edge. Pour ceux qui avaient apprécié les raccourcis vers la lampe torche ou la règle depuis le bandeau du Note Edge, c’est dommage, ils n’existent plus sur cet appareil.

20150505_Galaxy_S6_Edge_42

Enfin, je trouve dommage que Samsung n’est pas choisi de conserver, sur son S6 Edge, un panneau latéral aussi large que sur le Note Edge. L’impression de continuité sur la tranche était plus marquée sur cet autre modèle. Alors que nous pouvions presque parlé d’un (petit) écran complémentaire sur le Note Edge, celui du S6 Edge continue bien sur les deux côtés mais toute la surface n’est pas utilisée pour l’affichage. L’innovation est surtout liée au design et a la conception de l’écran plutôt qu’à ses fonctionnalités associées. De plus, sur certains écrans, l’image ou le texte est déformée par cette inclinaison.

Voici quelques photos comparant le Galaxy Note Edge et le Galaxy S6 Edge.

20150505_Galaxy_S6_Edge_18

20150505_Galaxy_S6_Edge_16

20150505_Galaxy_S6_Edge_17

Appareil photo

Encore une fois, Samsung prouve son savoir-faire en terme d’appareil photo. Le résultat est vraiment bon car très proche de la réalité, même s’il y a encore un peu de progrès à faire pour les photos par faible luminosité. Je ne sais pas si l’appareil égale l’auto-focus du LG G3 mais il est également très rapide et c’est très appréciable. Comme indiqué précédemment, les capteurs photo et l’interface ont également été modifiés. A l’instar d’autres smartphones concurrents où l’interface est assez épurée, celle du S6 Edge comprend de nombreux boutons et fonctions, positionnés des deux côtés de l’écran.

Samsung #GalaxyS6edge : un bolide fait de verre et de métal [Test]

D’un côté, on trouve les déclencheurs photo et vidéo, l’icône Galerie et celui pour sélectionner le mode à utiliser. De l’autre, la barre d’icônes, qui peut être masquée, permet, entre autres, de sectionner le flash, le retardateur, le mode HDR (qui est activé par défaut) ou encore l’effet à appliquer. Le Samsung Galaxy S6 Edge propose six modes en plus de celui nommé « Mode Auto ». Alors que sur les modèles précédents, ces derniers étaient représentés par des visuels, sur celui-ci, il n’y a que de simples icônes mais qui restent très compréhensibles.

Samsung #GalaxyS6edge : un bolide fait de verre et de métal [Test]

Certains modes sont toujours présents (Panorama, ralenti, accéléré) tandis que certains ont laissés leur place à de nouveaux venus (Pro et photo virtuelle). Vous conservez toujours la possibilité d’en télécharger d’autres. Le mode selfie n’est pas en reste aussi bien par la qualité des photos que par les modes proposés.

image

image

Pour les modes ralenti et accéléré, je ne vais m’éterniser dessus car leur libellé est assez évocateur et j’avais déjà effectué des tests avec le Galaxy Note 4. Il existe tout de même une différence qui se situe sur le choix de la vitesse à adopter. Elle se fait désormais après avoir filmé et non avant comme sur les Galaxy Note 4 et Note Edge. C’est plutôt une bonne idée même si je trouve que la qualité est moins bonne lors de l’enregistrement. N’ayant plus les autres appareils, je ne peux comparer le résultat, du moins sur l’écran des appareils.

Les autres fonctions photo sont accessibles une fois la capture réalisée (photo ou vidéo). On retrouve celle qui effectue automatiquement des ajustements mais également tous les outils pour modifier la photo ou en faire un collage. La différence est que vous n’avez plus à passer par l’application Studio Photo, tout se fait directement depuis l’interface. Je vous invite à cliquer sur « Modifier » pour découvrir les nombreuses options possibles : cadrage, luminosité,  saturation, contraste, effets divers et variés. Vous avez même accès à des options liées aux photos de portraits (yeux rouges, tamiser, amincir, …).

image

image

Enfin, via l’application S Pen, l’interface vous propose de dessiner par-dessus votre photo. Dans ce cas, il est préférable d’être équipé d’un stylet mais vous pouvez évidemment utiliser vos doigts.
Voici quelques exemples de photos prises avec le Galaxy S6 Edge

image

image

image

Samsung #GalaxyS6edge : un bolide fait de verre et de métal [Test]

image

Performances

Je ne vais pas passer par quatre chemins : le Galaxy S6 Edge a une fiche technique digne d’une bête de course. Sur le papier, cet appareil a tout pour égaler voire dépasser ses concurrents. Maintenant qu’en est-il en réalité  ?
Après une dizaine de jours d’utilisation, le résumé va être clair et concis : wahou !! Où les constructeurs s’arrêteront-ils dans cette course à la performance ? Dans un premier temps, si on regarde les résultats des benchmarks, le S6 Edge crève le plafond : il dépasse la barre des 70000 points sur AnTuTu. A ce niveau, je n’aurai même plus besoin de préciser que l’appareil se montre véloce et fluide lors de la navigation au sein de l’interface.

image

Étant donné que les résultats d’un benchmarks ne sont qu’une des indications sur la puissance de l’appareil,  j’ai évidemment testé son comportement à travers des jeux. Le bilan est simple : je me suis bien amusé et cela sans aucun signe de faiblesse.

image

Du coup, je me suis amusé à essayer de le ralentir en multipliant les applications, en passant de l’une à l’autre… Pas moyen de le ralentir, c’est impressionnant. Par contre, on se rend compte qu’après avoir installé des applications, même sans les lancer, on est souvent à 75% de mémoire vive utilisée. Même si on utilise l’outil pour tout fermer, je peine à descendre à 65% pour remonter tout doucement, sans rien faire à 70%. C’est assez étonnant mais malgré tout, il reste très véloce.

Batterie / Autonomie

C’est bien d’avoir un smartphone puissant et performant et en plus équipé d’un écran QHD mais quel est l’impact de tout ceci sur l’autonomie de l’appareil  ? Débutant le test des derniers appareils Samsung par le S6 Edge, je ne pourrai vous indiquer si l’écran spécial du S6 Edge est plus énergivore que celui du S6. Je pourrai aborder de nouveau ce point quand je serai amené à tester le Galaxy S6. Concernent l’autonomie du S6 Edge, Samsung semble avoir réussi son coup puisqu’en utilisation normale, on atteint près de 30h. Maintenant, si on essaie de le pousser dans ses retranchements avec des benchmarks, des jeux ou encore de la vidéo, on dépasse la journée ce qui est bien surtout pour un smartphone avec une telle résolution et une batterie de 2600mAh.
Le gros point noir est que la batterie n’est plus accessible ou très difficilement, ce qui signifie pas à la portée de tous. Il faut donc espérer que l’autonomie de l’appareil ne s’essouffle pas trop vite avec le temps. Quand on décide de mettre ce prix dans un smartphone, on s’attend à un appareil haut de gamme de qualité et qui est équipé des dernières technologies. C’est le cas du S6 Edge. Mais maintenant, en tant qu’utilisateur, ce que je ne souhaite pas, c’est bien de devoir changer de smartphone rapidement car l’appareil nécessite d’être chargé souvent et que sa batterie ne peut être remplacé. Espérons que ce ne soit pas le cas pour celui-ci.
Le menu Batterie de l’appareil permet bien évidemment de connaître la charge restante (ce qui apparaît aussi dans la barre de notifications) mais également de savoir la correspondance, en durée, et cela quelque soit le mode utilisé (normal, économie ou ultra economie). Pour les plus curieux, le bouton Détail donne un représentation graphique de la consommation et permet de connaître celle de chaque application.
Pour prolonger l’autonomie, vous pouvez activer un des deux modes proposés par l’appareil. Pour les quelques tests réalisés avec le mode, je n’ai pas observé de réelles différences. J’ai peut être gagné 1 à 2h par rapport à une utilisation normale mais pas bien plus. D’ailleurs, on le voit bien avec l’écran indiquant la durée restante : les deux chiffres annoncés par le terminal sont très peu éloignés l’un de l’autre.

Prix et disponibilité

Comme annoncé à plusieurs reprises, après des pré-commandes ouvertes dès le 26/03, le dernier né de chez Samsung est en vente depuis le 10/04. Il est disponible en 3 coloris et son prix dépend aussi de sa capacité : la version 32 Go est à 859€, alors que celles en 64 Go et 128 Go sont respectivement commercialisées à 959€ et 1 059€ (prix pratiqués sur Samsung Shop).

Conclusion

Il y a quelques semaines, je trouvais que Samsung, avec son Galaxy Note 4, faisait des merveilles. Je vais donc me remettre en question car Samsung a fait encore plus fort. Nous ne sommes évidemment pas sur le même type de produits mais le Galaxy S6 Edge réunit (presque) tous les ingrédients qui lui garantiront un bon avenir : nouveau design, matériaux plus nobles, écran et appareil de qualité, performances. Tout y est… à part la carte Micro-SD dont l’absence peut manquer aux gros consommateurs de jeux vidéos ou de contenus multimédias et la batterie dont le changement sera digne d’un parcours du combattant. Enfin, il ne faut pas le nier, ce bijou vous coûtera tout de même la somme de 859€ (en version 32Go), ce qui n’est pas donné à tout le monde.

Laisser un commentaire

1 Commentaire sur "Samsung Galaxy S6 Edge : un bolide fait de verre et de métal [Test] #NextIsNow"

Notification
avatar
Classer par:   + récents | + anciens | mieux notés
Toure
Invité

J’ai un Samsung s6 edge sm-g925t, je ne parviens pas à faire des appels visio(grisé ).merci de votre aide.

wpDiscuz