Blade, le créateur du pc du futur Shadow, lève 51 millions de dollars de fonds

0
PARTAGER
Blade, le créateur du pc du futur Shadow, lève 51 millions de dollars de fonds

Si vous avez suivi l’actualité high-tech ou que vous êtes gamer, vous vous êtes sûrement intéressés à Blade et plus particulièrement au projet Shadow. Derrière ces termes anglais se cachent une société française qui a décidé de lancer un nouveau concept : le « PC as a service ». Vous n’allez plus acheter votre machine de joueur, vous allez la louer. La start-up Blade vient de lever 51 millions de dollars pour développer son offre du PC du futur en France et à l’international.

Si vous avez déjà possédé un PC pour jouer, vous savez que ces machines sont rapidement dépassés, soit parce que les constructeurs fabriquent de nouveaux composants en permanence, soit parce que les éditeurs commercialisent des jeux toujours plus gourmands en ressources. A moins d’avoir le compte en banque qui va bien, ça commence à faire beaucoup s’il faut renouveler son PC fréquemment. Dans ce cas, pourquoi ne pas le louer et disposer d’une bonne machine.

En adoptant le Shadow, la solution imaginée par Blade, vous payez une somme mensuelle (à partir de 29,90€) pour une machine de taille. La particularité est que cette machine est dans le cloud. En fait, vous disposez d’un espace sur un gros serveur accessible via le boitier compact que vous vous recevez. Blade a prévu que cet environnement soit aussi accessible depuis Android ou Windows (d’une autre machine) puis de MacOS et iOS. Emmanuel Freud, l’un des trois fondateurs, a déclaré :

« Avec Shadow, nous voulons faire en sorte qu’il soit possible d’accéder à son ordinateur depuis n’importe où, depuis un smartphone, un réfrigérateur ou encore une voiture. En somme, n’importe quel objet, peu importe sa puissance »

Vous souhaitez savoir comment est dimensionné le Shadow qui vous est loué, voici ce qui se cache sous son capot. Il est propulsé par un processeur Intel Xeon  (6 threads dédiés) couplé à 12Go de mémoire vive et à 256Go d’espace de stockage (disque SSD). Pour la carte graphique, élément essentiel quand on veut jouer, vous pourrez compter sur une Nvidia GeForce 1070. Pour l’OS, c’est un Windows 10 Famillial. D’après le site web, cet ordinateur garantit à son « propriétaire » de disposer d’une image haute définition à plus de 100fps et d’un lag inférieur à 16ms.

Avec déjà 5 000 utilisateurs à son actif, la start-up française compte bien sur cette nouvelle levée de fonds pour se développer à l’international. L’Angleterre et l’Allemagne sont les premiers pays visés, les Etats-Unis et le reste de l’Europe font également du plan de développement.

Si tout ceci vous intéresse, il faudra patienter encore un peu car les précommandes du mois de juin sont terminées. Il ne vous reste plus qu’à vous inscrire à la newsletter Shadow pour faire partie des premiers informés.

Un des autres objectifs de cette levée de fonds est justement de pouvoir s’organiser pour répondre à la demande et non passer par des précommandes : réception du Shadow un à deux jours après la commande plutôt que plusieurs mois. Avec tout ceci, la société française vise également un objectif ambitieux de 100 000 clients d’ici la fin de l’année 2018.

Pour préparer son futur, Blade doit continuer à développer son parc de serveurs pour répondre à la demande croissante et s’assurer de remplir sa part du marché : fournir une machine puissante à chacun de ses utilisateurs. Bon, pour le moment, il faut disposer d’une connexion très haut débit – ce qui n’est pas encore le cas de tout le monde – mais selon Les Echos, la marque chercherait à développer une version compatible ADSL. Cela pourrait donner un coup de boost à son développement mais pour le moment, aucune date n’a encore été annoncée.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here