Référencement : 10 Règles de Rédaction à Respecter

2
PARTAGER
10 règles pour la rédaction de vos articles dans le référencement
10 règles pour bien rédiger son contenu web

Écrire un article sur un blog ou un site internet (WordPress) n’est pas chose aisée. Dans la rédaction d’un quelconque contenu il faut avoir en tête deux aspects complémentaires et indissociables : l’intérêt de votre texte et le référencement de celui-ci. En tant que rédacteur vous devez constamment jouer les équilibriste entre plaire à votre auditoire et espérer que votre texte soit visible par les moteurs de recherches. Et ce n’est pas chose facile, surtout de concilier une syntaxe joliment tournée et une suite de mots-clés insérés dans une phrase.

Cependant, voici 10 astuces à retenir pour augmenter la visibilité de votre contenu sur internet :

1 – Limitez-vous à un sujet

Parfois, nous souhaitons condenser toutes nos idées en un unique article. Vous souhaitez parler de la biodiversité ? Vous avez l’idée de parler des coccinelles, abeilles et papillons dans un seul article ? Même si votre stratégie est louable, à savoir celle de condenser l’ensemble de votre savoir d’un autre en un seul endroit, sachez qu’elle est loin d’être la plus pertinente. Cela peut paraitre contre-nature pour vous, mais privilégiez davantage plusieurs articles : ainsi avoir un article sur les coccinelles, un autre sur les papillons et enfin un troisième pour les abeilles.

Vous aurez ainsi trois articles de qualités et trois portes d’entrée sur votre site internet. Vous pourriez aussi optimiser votre maillage interne en façonnant des liens entre les différents articles. La règle est simple en SEO : 1 sujet = 1 page.

Après rien ne vous empêche de rebondir sur un article déjà publié, afin d’y apporter des précisions.

2- Privilégiez un lexique sémantique

Vous souhaitez traiter d’un sujet qui vous brule les lèvres ? Avant de foncer tête baissée dans la rédaction de votre article, posez-vous deux minutes et constituez une check-list des termes qui gravitent autour de votre sujet.

Vous souhaitez traiter des abeilles ? Recherchez les mots-clés et expressions qui définissent votre sujet :

abeille (celui là était facile), ruche, nectar, fleurs, dard, miel, pollen, pollinisation, environnement, écologie, biodiversité, insectes, insecte pollinisateur, insecte auxiliaire, insecte utile, fleurs, jardin (…).

Rédiger un premier jet votre article, puis tenter d’inclure de façon adéquate et naturelle votre check-list. Il ne s’agit pas de blinder votre texte de mots-clés pour un rendu bizarre et indigeste. Privilégiez plusieurs courtes phrases avec un ou deux mots-clés à chaque fois.

« Les abeilles sont utiles au potager. »
Ici vous avez deux mots-clés « abeilles » et « potager« .
C’est bien, mais cette phrase peut gagner en qualité en incluant un autre mot clé comme suit :
« les abeilles, insectes pollinisateurs par excellence, sont utiles au potager ».

3- Organisez votre contenu

Un point important dans votre article, c’est l’organisation de vos idées et ce, de façon hiérarchisée. Les moteurs de recherches crawl votre site régulièrement de haut en bas, paragraphe après paragraphe et phrase après phrase. Il faut lors de la visite de ces curieux individus, que ces derniers retiennent le fil conducteur de votre article.

Pour cela, usez des balises h1, h2, h3, h4, h5 … Il est primordial de structurer votre article avec des titres importants, titres mineurs, sous-titres …

h1 : titre important : « Le déclin des abeilles »
h2 : titre mineur : « Les causes du déclin »
h3 : sous-titre : « Les pesticides de l’agriculture »
h4 : titre de votre paragraphe : « le pesticide X ou Y »

4- Mettez en avant les mots importantes

Les mots importants se doivent d’être stratégiquement positionnés dans votre article. Reprenons notre article sur le déclin des abeilles. Le terme abeille se doit d’être soigneusement intégré dans les zones importantes de votre texte :

  • dans le titre de la page de votre article
  • dans le premier paragraphe
  • dans le titre de vos sections
  • dans les mots en gras que vous avez sélectionné

Pensez aussi à optimiser votre référencement en insérant ce terme, véritable fil conducteur de votre article, dans l’aspect plus technique de votre blog :

– Titre de Page
– Méta Description de la Page
– Métadonnées / Tags
– Dans vos images : la description, texte alternatif, légende, nom de l’image, balise alt.

5- Intégrez des accroches avec vos précédents articles

Une fois votre article terminé, et avant de le publier, il vous faut le « lier » aux autres articles. Dans notre exemple, placer une petite phrase : « Pour sauvegarder les abeilles, pensez à construire des hôtels à insectes pour pollinisateurs » et placer un lien actif sur les termes « construire des hôtels à insectes » renvoyant sur un de vos précédents articles.

Idem pour vos anciens articles, ajoutez-y une petite phrase pointant sur ce nouveau contenu. Ainsi vous maximiserez votre maillage de liens internes entre vos articles. Ainsi l’article A pointant vers l’article B et vice-versa. Les internautes et les robots de Google pourront plus aisément circuler librement de pages en pages. En plus de faciliter la navigation entre les articles pour vos visiteurs et l’indexation de vos pages par les robots, cela augmentera votre référencement naturel.

6- Utilisez correctement vos fichiers médias

Il est important de soigner aussi bien les textes que les médias que l’on insère dans l’article. Pour cela :

– nommez votre image correctement : « abeille.jpg« . N’utilisez pas d’images trop volumineuses (en dimensions et en poids) et surtout prenez des formats classiques (.png ou .jpeg).
– donnez un titre à votre image : « abeille »
– trouvez une légende, un texte alternatif (si limage n’apparait pas pour x raison chez votre internaute) et une description.

Référencement SEO des images et médias
Referencement des images dans un blog

C’est fastidieux et long, mais au moins vos images seront correctement référencées. 😉

7- Optimisez les champs techniques de votre article

Attelons nous maintenant à la partie technique de vos articles. Chaque page de votre site ou de votre blog est constitué d’un titre, visible dans la balise de votre site. Il faut choyer ce titre. Idem pour la méta description de votre article, tags et métadonnées. Il faut donner envie au lecteur de cliquer sur votre lien.

Pensez aussi à définir l’URL de votre article de blog. Cette étape consiste à choisir les mots clés qui apparaitront derrière votre nom de domaine quand vous vous trouverez sur cet article en question. Évitez les url trop longues avec beaucoup de mots-clés, séparez bien les mots avec des tirets (-) et pensez à retirez les accents présents.

« www.vivelesabeilles.fr/declin-des-abeilles-dans-les-ruchers-apicoles.« . > trop longue
« www.vivelesabeilles.fr/declindesabeilles.« . > pas lisible
« www.vivelesabeilles.fr/declin_des_abeilles_965.« . > évitez les underscore
« www.vivelesabeilles.fr/article-52-mai-2017-0236.« . > aucun mots-clés

Ainsi privilégiez la structure comme suit : « www.vivelesabeilles.fr/declin-des-abeilles.« . Ainsi votre url est facilement lisible à la fois par les internautes que par les moteurs de recherches.

Nous reviendrons prochainement sur ces éléments techniques avec bien plus de précisions.

8 – Optimisez et facilitez les backlinks

Une fois votre article publié, pensez à rediriger certains sites extérieurs vers votre nouveau contenu. Cela se passe principalement via les réseaux sociaux (que se soit sur vos propres comptes que par des internautes partageant votre contenu), mais aussi en figurant sur des articles de blogs et sites amis.

9 – Donnez la parole aux internautes

Vous avez fait votre travail, maintenant c’est aux autres de vous faciliter la tâche en augmentant votre visibilité. Les commentaires d’internautes permettent, en plus de doper votre page de mots-clés utilisés par les internautes dans les commentaires, de montrer par A plus B la virulence de l’intérêt de votre article auprès des moteurs de recherches. Un article qui comptabilise une trentaine de commentaires se verra analysé avec un plus grand œil par Google qu’un article ne disposant d’aucun commentaire.

C’est logique. Vous feriez la même chose pour vous. Imaginez-vous en train de réserver un hôtel au bord de la mer. Vous serez bien plus attentif aux annonces disposant d’avis positifs, mais aussi ceux ayant un maximum de commentaires.

Pour finir, pensez à interpeller votre auditoire. Une simple question, comme en bas de cet article peut suffire. 🙂

10 – Optimisez les réseaux sociaux

Pour augmenter la viralité de votre contenu afin qu’une grande majorité puisse le voir, ne sous estimez pas la puissance des réseaux sociaux. Les internautes doivent pouvoir partager votre contenu à leurs amis et leurs communautés. Ainsi votre article sera relayé sur internet rapidement sans que vous n’ayez à lever le petit doigt. Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, flux RSS … la liste des possibilités est longue.

Il existe encore bien d’autres astuces pour améliorer la visibilité de vos contenus. Si vous vous donnez la peine de respecter ces 10 commandements, vous gagnerez quelques points auprès des moteurs de recherches. Et vous, avez-vous d’autres astuces SEO à nous faire partager ?

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here