SteelSeries Rival 500 : une souris de gamer avec 15 boutons programmables et un retour tactile [Test]

0
PARTAGER
SteelSeries Rival 500 : une souris de gamer avec 15 boutons programmables et un retour tactile [Test]

Joueur occasionnel, je dispose d’une souris agrémentée de quelques boutons supplémentaires, rien d’extraordinaire mais suffisant pour s’amuser. Maintenant, il existe des souris pour réels « gamers », des souris étudiées pour adopter la forme de main et proposer de nombreuses touches parfaitement situées, voire un retour tactile. C’est le cas de la Steelseries Rival 500 que j’ai pu tester.

Contenu de la boîte

L’emballage dans lequel est livrée la souris est soigné et illustré de nombreux visuels et de quelques caractéristiques. 

A l’intérieur, on découvre la souris disposée au milieu d’un imposant bloc de mousse ainsi qu’un document vous invitant à se connecter sur le site web pour télécharger l’application SteelSeries Engine 3. Elle permet de personnaliser la souris et de la configurer comme bon vous semble.

Caractéristiques

La SteelSeries Rival 500 est une souris filaire destinée aux joueurs droitiers. Elle dispose d’un capteur optique Pixart PMW3360 pouvant atteindre une résolution de 16000 dpi.

Elle est hautement personnalisable, que ce soit par les 15 boutons programmables mais également par les deux zones de rétro-éclairage (16 millions de couleurs) ou encore par un retour tactile (moteur de vibration).

Grâce à son application, il est possible de créer des profils différents pour profiter des possibilités de la Rival 500 en fonction du titre auquel vous jouez.

Elle présente des dimensions de 118,8 x 78,3 x 43,3 mm pour un poids de 130g. Elle dispose d’un câble de 2m qui est connecté à votre ordinateur (Windows 7 ou ultérieur Mac OSX 10.8 ou ultérieur) via une interface USB2.0.

Présentation et design

Une souris confortable

Que l’on soit connaisseur ou pas, en découvrant la souris, on ne peut qu’apprécier son design travaillé et sa forme optimisée. Elle a été conçue pour permettre au joueur – principalement de MOBA / MMO – de disposer d’un ensemble de boutons regroupés sur deux zones : sur le côté gauche au niveau du pouce et au-dessus pour l’index et le majeur.

Pour ceux qui sont un peu étrangers à ces termes, les jeux MOBA sont littéralement des combats ou bataille d’arène multi-joueurs en ligne ou Multiplayer Online Battle Arena. Parmi les références du genre, on peut par exemple citer Dota 2 et League of Legends. D’un autre côté, l’appellation MMO (Massively Multiplayer Online) peut se traduire par « jeu de rôle en ligne massivement multijoueur ».

Avant d’entamer la description de la souris, je tiens à préciser que Steelseries aurait pu faire un effort sur le câble. Il est certes assez long pour brancher votre souris à une unité centrale posée sur le sol mais par contre, le câble est en plastique. Pour ce prix, on peut espérer quelque chose de plus premium.

SteelSeries Rival 500 : une souris de gamer avec 15 boutons programmables et un retour tactile [Test]

Revenons sur la souris. Quand on la découvre, on a tout de suite envie de poser la main dessus pour évaluer le confort et vérifier que les boutons sont bien tous accessibles. La première impression est vraiment très bonne.

Même si la souris peut paraître imposante, elle trouve très bien sa place au creux de la main et surtout, elle reste légère, ce qui facilite la prise en main et les manipulations. De plus, les différentes matières proposées, dont une zone de type « grip » sur le côté droit, permettent un bon maintien.

L’effet glisse de ce périphérique est assuré grâce aux trois patins imposants disposés sous la souris.

D’un point de vue visuel et prise en main, je trouve la souris Rival 500 très réussi. Je ne sais pas s’il en sera de même pour tout le monde mais ses dimensions et sa forme semble avoir été conçues pour ma main.

De multiples boutons, des vibrations et des couleurs

Un des forces de cette souris est qu’elle propose de nombreux boutons – pas moins de 15 touches programmables – de quoi automatiser des actions et vous donner accès à de nombreuses fonctions à portée de doigts et de clics. Je précise qu’ils sont tous numérotés, ce qui facilite la programmation depuis l’application dédiée.

SteelSeries précise même que les boutons habituels (clic gauche et clic droit) ont été conçus avec un plastique renforcé, afin de proposer une plus meilleure résistance au temps et donc une plus grande longévité. Le constructeur va jusqu’à communiquer un chiffre impressionnant : les boutons Steelseries auraient une durée de vie de 30 millions de clics.

Dans l’ensemble, les boutons sont tous bien accessibles excepté certains de ceux situés au niveau du pouce. En effet, ils demandent à plier ce doigt, ce qui est tout à fait faisable et pas très naturel et donc moins pratique.

Même la molette dissimule des « boutons » puisqu’elle est cliquable est orientable vers la droite ou vers la gauche.

Pour les différentes actions, Steelseries a conçu une souris avec des boutons proposant des clics de différentes pressions : moins dur pour les boutons habituels et plus dur pour certains des boutons supplémentaires. Il y en a même qui peuvent être bloqués pour éviter toute mauvaise manipulation.

Si vous retournez la souris, en plus des larges patins facilitant le déplacement de la souris, la Rival 500 cache un interrupteur mécanique permettant d’activer et de désactiver les deux boutons présents sous le pouce, ceux évoqués un peu plus haut.

Ne vous inquiétez pas, si vous décidez de ne pas les utiliser, il vous en restera quatre autres, tous disposés autour d’un emplacement très bien étudié pour poser son pouce au repos. Inversement,  si vous décidez de les exploiter, un très léger mouvement du pouce vers le bas suffira.

SteelSeries Rival 500 : une souris de gamer avec 15 boutons programmables et un retour tactile [Test]

Une souris personnalisable

Dès que vous branchez la souris à l’un des ports USB de votre ordinateur, elle s’illumine et émet une vibration. Le logo à l’arrière et l’emplacement de la molette laissent apparaître des couleurs qui changent tant que vous n’avez pas utilisé l’application pour les personnaliser. C’est plutôt sympa et ça plait aux enfants… mais attention, pas touche, c’est pour papa (ou Maman) ! Nous allons voir que les couleurs peuvent avoir leur importance.

En plus de proposer deux espaces de couleurs et un moteur de vibration placé au creux de votre main, SteelSeris vous offre le moyen de personnaliser la Rival 500 comme aucune autre souris. Vous allez pouvoir remplacer l’inscription « Rival » située à l’arrière par votre propre plaque nominative. En téléchargeant ce fichier, vous récupérez les éléments nécessaires pour créer votre plaque (imprimée en 3D) et remplacer celle livrée par SteelSeries.

Je trouve l’idée astucieuse et il n’y a pas mieux pour signer sa souris sans pour autant la dénaturer.

Pour le moteur de vibration,  C’est avec l’application SteelSeries que l’utilisateur va pouvoir paramétrer ce qu’il veut ressentir et à quel moment.

Steelseries Engine : un réel tableau de bord

Si vous disposez d’un autre produit de la marque, comme un casque par exemple, vous pouvez synchroniser les deux accessoires entre eux. Je n’ai pas eu l’occasion de tester cette fonction mais d’après le site web SteelSeries, en mode zoom, votre casque peut filtrer certains sons pour vous laisser vous concentrer sur les bruits de pas par exemple. Si ce n’est pas une plongée en immersion, je ne sais plus quoi vous dire.

Ceux qui ont l’habitude de ces outils de personnalisation seront ravis tellement Steelseries Engine offre de possibilités. Pour les autres, le premier lancement de l’application risque de les laisser sans voix, un peu perdu au milieu des écrans, des fonctions de personnalisation et autres méthodes d’automatisation. Malheureusement, aucune aide n’est proposée pour la Rival 500. On trouve des éléments pour les références Rival 100, Rival 300 et Rival 700 mais rien pour la souris testée. Par contre, il existe un manuel utilisateur sur l’application SteelSeries Engine 3 (en anglais).

Même si le nombre de titres exploitant pleinement la souris est encore limitée (Dota 2, Minecraft et Counter Strike Global Offensive), vous allez tout de même pouvoir sélectionner des couleurs et paramètres différents suivant les profils et autres jeux. Pour un FPS, vous pouvez utiliser les nombreuses touches de la souris pour remplacer les touches du clavier et ainsi tout commander de votre souris : position de votre personnage, changement d’arme, recharger, utiliser. Vous avez l’embarras du choix.

Le paramétrage des touches est très simple à réaliser. Vous cliquez sur l’une de celles disponibles (sur l’écran présentant la souris) puis vous choisissez quelle touche du clavier elle va remplacer.

Si vous souhaitez sentir des vibrations en fonction du nombre de tués sur Dota2, c’est possible et l’application propose déjà des exemples de configuration. Vous pouvez faire beaucoup de choses mais cela nécessitera un peu plus de temps.

Pour les couleurs (illumination par prisme RVB), c’est sympa de voir la souris changer en fonction de votre niveau de santé mais c’est tout. En fait, c’est difficile d’en profiter et d’exploiter cette information quand on est en pleine partie avec la main…posée sur la souris.

Depuis l’application,  vous pouvez également intervenir sur d’autres paramètres qui peuvent être différents suivant les profils créés : accélération, décélération, sensibilité, taux d’interrogation et accrochage d’angle. Pour les gamers les plus assidus, il est possible de créer des macros

Il ne reste plus qu’à espérer que le nombre de jeux compatibles avec la Rival 500 augmente rapidement.

Prix et disponibilité

Pour profiter de ce petit ordinateur de bord et ainsi améliorer votre expérience de gamer, il faut accepter de mettre près de 100 euros dans une souris. Disponible à environ 90€ sur les sites marchands, vous pouvez la trouver un peu moins cher avec quelques promotions.

Ceux qui jouent régulièrement et qui ont besoin de nombreux boutons (programmables) trouveront dans cette souris Steelseries Rival 500 un moyen de s’améliorer en gagnant en confort. Pour les autres, ils se rabattront peut-être vers un produit moins cher mais moins confortable et offrant moins de fonctions.

Conclusion

Malgré une taille qui peut paraître imposante, la souris Steelseries Rival 500 reste légère mais surtout précise, confortable et propose de nombreuses fonctions qui la transforment en accessoire complet pour un joueur souhaitant une multitude de boutons. Vivement que d’autres jeux exploitent toutes les fonctions proposées par cette nouvelle référence de la marque Steelseries.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here