#E32012 – Retour sur la conférence de Sony

0
PARTAGER

Cette nuit a eu lieu la seconde grande conférence de cet E3 2012. Suite à la conférence de Microsoft et de Ubisoft, c’est Sony qui est entré dans l’arène avec en tête les mêmes problématiques que son concurrent américain.  Et la voici : comment faire perdurer le cycle de vie de l’actuelle génération de console ? Pour cela les constructeurs redoublent d’astuces plus ou moins malignes : faire revenir de vieilles licences au goût du jour, jouer sur la fibre des exclusivités, proposer des jeux quasi-similaires  que sur d’autres consoles et ainsi de suite … Vous avez compris le mécanisme. A vrai dire, la conférence de Sony ressemble quasiment trait pour trait à celle de Microsoft. N’attendez donc pas d’annonce de hardware du coté de la firme japonaise. On y retrouve des confirmations de jeux prévus pour la fin d’année ou pour le début de l’année prochaine et finalement peu d’annonces surprises.

Revenons donc un peu sur cette conférence de Sony, qui je dois l’avouer, m’a profondément excité à l’idée de jouer à certains des jeux présentés. La conférence commence fort avec un personnage que je ne présente plus : David Cage, qui est le grand patron de Quantic Dream, un studio que j’affectionne tout particulièrement. Heavy Rain, Fahrenheit, cela ne vous dit rien ?  Ne vous inquiétez pas, nous y reviendront très prochainement sur UnSimpleClic, tant la vision du studio sur le jeu vidéo est intéressante. C’est donc un David Cage qui nous montre son dernier projet intitulé : Beyond : Two Souls. La recette est toujours là même, mais a le génie de toujours nous bluffer : réalisme poussé à l’extrême via des animations faciales de vrais acteurs (Ellen Page), grande part à la narration et un souci du détail omniprésent. S’ensuit une surprise qui – sauf si vous trainassez sur les sites de jeuxvidéo comme moi – met tout de même en appétit.  Sauf, que, avouons-le, le concept n’est pas vraiment folichon, tant le mimétisme des mécanismes de Super Smash Bros Brawl est flagrant ! Je veux bien sur parler de Playstation All-Stars Battle Royal, jeu de baston dont tous les personnages sont tirés de l’univers Sony. Les spéculations allaient bon train sur certains des personnages jouables, Sony a mis ça au clair en présentant Nathan Drake (Uncharted) et Big Daddy (Bioshock). Mention pour ce dernier, qui étrangement, n’est pas un personnage exclusif à Sony.

Publicité

La véritable découverte de ce titre, réside qu’une version PSVITA était prévu. Ajoutons le fait que l’on pourra commencer une partie sur PSVITA et la finir sur PS3. Oui, c’est ce que nous présentait Nintendo à l’E3 dernier avec le concept de sa Wii U.

Sony nous a ensuite présenté quelques jeux sur la PSVITA : Call Of Duty : Black Ops Declassified et Assassin’s Creed 3 : Liberation. C’est un peu mince et en même temps surprenant que la PSVITA n’ai pas été mise plus en avant durant cette conférence, surtout au vue des faibles ventes de la console. C’est vrai que l’on a eu le droit l’an dernier à Uncharted : Golden Abyss comme killer-app, cette année pas de blockbuster en perspective. Espérons que quelques jeux originaux sortent du lot…

Assassin’s Creed 3 a ensuite déboulé dans une phase de batailles navales en pleine tempête. Grosse vidéo et donc grande impatience. Sony a confirmé dans la foulée quelques DLC exclusifs à la PS3. Far Cry 3, aussi présenté lors de la conférence Ubisoft, a été mis en avant et notamment via son côté multijoueur en coopération très intéressant et surtout bien fichu.

Dans la dernière ligne droite, Sony nous gratifie de deux annonces de taille – mais pas surprenantes au vue des rumeurs qui circulaient ces derniers temps -, deux jeux importants pour l’image de la marque, tant les deux studios qui s’occupent de ces projets sont géniaux. Kratos reprend du service dans God Of War 4 : Ascension, une préquelle à la trilogie (tiens ? Comme Gear Of War). Le soft apparait toujours aussi tortueux et violent. On va enfin vivre ce qui fait de Kratos un homme aussi haineux et assoiffé de sang. Du classique pour Kratos, mais tellement bien réalisé que l’on se tait.

Pour le final, Sony nous a envoyé une séquence de gameplay de The Last Of Us (soft crée par les développeur de Uncharted : Naughty Dogg). Et je dois avouer qu’il y a quelques mois, le buzz suscité autour du jeu m’avait consterné. On connaissait rien au soft et une horde de gamers bavaient devant trois images du jeu. Là au moins, Naughty Dogg nous sert du concret.

En conclusion, Sony nous à servi beaucoup de jeux et finalement les aficionados de périphériques et de gadgets seront quelques peu déçu. On notera uniquement le Wonderbook, des  contes en réalité augmentée qui utiliseront à la fois le PS Move et la caméra de la console.La XBOX 360 apparait donc  davantage comme une plate-forme multimédia que sa concurrente la PS3. Sony a été disons le clairement : à l’essentiel en proposant un message clair et digeste.

La PSVITA n’a clairement pas brillé lors de cette conférence. Sony aurait du frapper un grand coup et proposé une flopée de jeux pour inverser les ventes faiblardes de la console depuis son lancement. Pas d’exclusivité, pas de jeux originaux à la façon Locoroco ou Patapon. Sony semble l’avoir clairement mis de coté, bizarre sachant qu’à l’époque où la PSP ne décollait pas, la firme se bougeait nettement plus. On remarquera l’absence de soutient des studios Japonais. Où en est The Last Guardian ? Déjà que le soft de la Team Ico n’a pas été dévoilé l’an dernier, on s’attendait tout de même à le voir cette année. C’est niet! Et qu’en est-il de Sly Racoon : Thieves In Time ? Little Big Planet Kart ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here