Tout sur le Meizu U20 [Test]

0
PARTAGER
Tout sur le Meizu U20 [Test]

Annoncée été dernier, la gamme de smartphones Meizu est arrivée en France en fin d’année 2016. Elle démontre la volonté des constructeurs chinois de se développer sur de nouveaux marchés. Après une découverte des différents terminaux au mois de novembre, notre rédaction a reçu, en toute fin d’année, un Meizu U20, exemplaire prêté par Meizu que je remercie par la même occasion. J’ai donc le plaisir de partager avec vous le bilan des quinze jours passés en sa compagnie

Contenu de la boite

Le Meizu U20 est envoyé dans une boîte rectangulaire toute blanche contenant le nom du modèle sur le couvercle (U en bleu et 20 en gris) et le nom de la marque sur les tranches. Il n’y a aucun visuel du smartphone. Sous la boite, on trouve la référence (U685H LTE), une liste du contenu et quelques caractéristiques.

En ouvrant le coffret, on tombe sur le Meizu U20 blanc dont l’écran est recouvert par un film qui le protège mais qui donne aussi quelques indications sur l’appareil : description des différentes touches physiques et liste des fonctions du bouton Home. Je reviens sur ce dernier point un peu plus tard.

Le film situé au dos de l’appareil nous indique où et comment insérer la carte Sim 1 et la carte Sim 2 / micro-SD.

Le coffret contient également un câble USB2.0 / micro-USB blanc et son adaptateur secteur qui n’est pas compatible Quick Charge ou technologie équivalente.

Les derniers éléments sont l’extracteur du tiroir pour la ou les cartes Sim et un guide de démarrage rapide.

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais il manque quelque chose : il n’y a pas de kits mains-libres et c’est clairement indiqué au fond de la boîte (Earphone not included).

Fiche technique

Le Meizu U20 embarque un processeur MT6755 Helio P10 constitué de 8 coeurs répartis de la façon suivante : 4 coeurs cadencés à 1,8Ghz et 4 coeurs cadencés à 1Ghz. Cette puce Mediatek est épaulé par un GPU Mali-T860MP2, 2Go de mémoire vive et 16Go d’espace de stockage, extensible via une carte micro-SD.

Pour l’affichage, le Meizu U20 offre un écran IPS LCD Full HD de 5,5″ (1080 x 1920 px), ce qui lui confère une densité de 401ppi.

Il est équipé d’un capteur photo principal de 13Mpx doté d’un double flash led et capable de capturer des vidéos en Full HD. Pour vos selfies, vous pourrez exploiter le capteur 5Mpx présent en façade.

Concernant la connectivité, on peut compter sur les composants désormais devenus standards : Wi-Fi (802.11 b/g/n, hotspot), Bluetooth 4.0 (A2DP, LE), GPS (A-GPS, GLONASS), USB2.0 et compatibilité 4G LTE. Il manque le NFC et la fréquence 800Mhz pour la 4G. Ce dernier point vous empêchera de profiter de la 4G à 100% à moins de passer par Free.

Différents capteurs viennent prendre position à l’intérieur du terminal : accéléromètre, gyroscope, capteur de proximité… Le Meizu U20 dispose aussi d’un lecteur d’empreintes digitales (technologie mTouch 2.1) et peut contenir 2 cartes Sim (Dual-Sim).

Le tout est alimenté par une batterie non amovible de 3260mAh.

Pour finir la description technique de cet appareil, le U20 présente des dimensions de 153 x 75,4 x 7,7 mm, un poids de 158g et est livré sous Flyme OS, basé sur Android 6.0.

Présentation et design

Avec son smartphone U20, Meizu nous livre un smartphone au design plutôt conventionnel mais néanmoins efficace. Il est habillé d’une robe entièrement blanche (pour le modèle testé) recouverte de verre pour les faces avant et arrière et d’aluminium pour les tranches.

Sur la façade avant, on ne trouve qu’un seul bouton physique – le bouton Home – qui est multi-fonctions : clic pour accéder à la page Home, tap pour un retour et déverrouillage via la reconnaissance des empreintes digitales

Les autres touches sont situées sur la tranche droite (volume et power) tandis que l’emplacement pour les cartes sim et la carte micro-SD se trouve de l’autre côté.

La tranche inférieure ressemble beaucoup à celle d’un appareil qui a fêté ses 10 ans mais il n’est pas le seul. En même temps, ils sont beaucoup à se ressembler dès lors qu’on trouve à cet emplacement le haut-parleur, le port micro-usb, la prise jack ainsi qu’un micro.

A l’arrière, on dénombre le capteur photo et son flash led ainsi qu’un logo de la marque.

Au final, même si l’appareil ne se démarque pas de la concurrence, on peut souligner une conception soignée et des finitions sans aucune fausse note. D’un point de vue design, le Meizu U20 en blanc devrait clairement plaire au public féminin.

Interface et applications

Le Meizu U20 est livré sous Flyme OS (version 5.2.4), basé sur Android 6 Marshmallow. L’interface du constructeur chinois prend largement le dessus sur l’interface Android.

Une navigation facilitée par un seul bouton physique

La navigation est simplifiée par le fait qu’il n’existe qu’un seul bouton physique. Centré et placé en bas de l’appareil, il cache plusieurs fonctions : déverrouillage via lecture de l’empreinte digitale, retour sur la page home avec un clic, mise en veille de l’écran avec un appui prolongé et retour en effleurant… toujours sur ce même bouton.

Au départ, l’utilisation d’un seul bouton surprend mais on finit par s’y faire et même de s’y habituer. Après avoir rendu le Meizu U20, je me suis surpris à vouloir faire « retour » depuis le bouton physique d’un autre appareil. Finalement, pourquoi avoir plusieurs boutons quand un seul suffit !

Il est par contre un peu moins intuitif de trouver le geste pour accéder au multitâches. Il faut effectuer un mouvement de glissement du bas de l’écran vers le haut, en partant de la bordure inférieure.

Pas de tiroir d’applications mais un écran de notifications fonctionnel

En accédant à la page Home paramétrée par défaut avec une grille de 4×4 lignes d’icônes et une barre de recherche, on note qu’il n’existe aucun tiroir d’applications. Elles viendront donc se placer à la suite les unes des autres sauf si vous décidez de créer des dossiers.

Il existe une barre de notifications et de raccourcis présentée en deux volets. Le premier donne accès à 4 raccourcis ainsi qu’au menu Paramètres et aux notifications tandis que le second ouvre l’accès à deux lignes complémentaires de raccourcis et à la barre pour régler la luminosité (qui est en automatique par défaut).

Via les raccourcis, il est possible d’activer et de désactiver une fonction mais aussi d’accéder aux paramètres complémentaires via la petite flèche situé dessous. Pas besoin d’appuyer longuement sur Wi-Fi pour accéder aux différents réseaux disponibles. Un seul clic suffit pour les visualiser.

Il est possible de réorganiser ces 3 lignes de raccourcis mais impossible d’en ajouter plus.

Un paramétrage des interfaces de saisie perfectible

Concernant le clavier, il est possible de sélectionner un clavier standard ou un clavier plus spécifique, personnalisable et proposant quelques options.

Toujours à propos du clavier, si vous voulez disposer du mode Azerty, il faudra effectuer quelques manipulations car par défaut, l’appareil propose un clavier Qwerty.

Pour la saisie vocale, il faudra choisir entre l’anglais et…le chinois, après avoir téléchargé le programme de commandes vocales.

Enfin, même après avoir sélectionné « Français » lors de l’initialisation du smartphone, on peut noter quelques termes non traduits mais qui sont tout de même affichés en anglais. Cela reste un détail car il n’y en a pas beaucoup.

Quelques applications et outils pré-installés mais pas de pack Google complet

Par défaut, le Meizu U20 est livré avec quelques applications et outils qui peuvent s’avérer plus ou moins utiles. Vous n’aurez donc pas à faire de tri après avoir initialisé l’appareil sauf peut-être pour faire de la place. Après avoir seulement installé quelques applications, il ne me restait que 9Go sur les 16Go et je n’avais pas encore fait de photos ou installé de jeux.

La configuration 16Go peut vite devenir trop juste. C’est à ce moment-là que la carte micro-SD a toute son importance.

Parmi les applications pré-installées, qui tiennent toutes sur la page Home, il n’y a pas le pack Google complet que nous avons l’habitude d’avoir en standard. Seuls Google Play et Maps sont présents. Il faudra télécharger les autres applications, même Gmail.

En plus des applications standard (musique, calendrier, horloge, calculatrice, email, météo), le U20 s’est vu équipé de programmes ou outils complémentaires :

  • Sécurité : application regroupant tout un ensemble de petits programmes destinés à optimiser le smartphone.

  • Thèmes : application renvoyant une liste de thèmes et fonds d’écran à télécharger pour personnaliser l’apparence de l’interface. Par défaut, Il n’y a qu’un seul thème et une vingtaine de fonds installés. Avec ce qui est mis à disposition, Vous devriez pouvoir trouver votre bonheur.

  • Hot Apps : application de type bibliothèque d’applications. Il s’agit d’un équivalent (ou doublon) du Google Play. On y trouve des références dans tous les domaines, des applications où plus aucune description n’est nécessaire : Facebook, Spotify, Shazam, VLC, Cash of Clans,…
  • Outils : il s’agit de programmes finalement assez standard mais regroupés dans un dossier. Il y a Mise à jour (pour vérifier les update), Télécharger (pour visualiser la liste des fichiers téléchargés ou en cours de téléchargement), Mémos (pour saisir des notes) et Enregistreur (mémo vocal).
  • Boite à outils : raccourcis vers six outils que l’on trouve habituellement dans une « réelle » boîte à outils. En voici la liste : lampe torche, miroir, loupe, niveau, règle et boussole. Certains sont plus des gadgets qu’autre chose.

Des options d’accessibilité intéressantes

Parmi le menu Paramètres, il existe deux options « Accessibilité » qui sont intéressantes et qui peuvent s’avérer utiles.

La première consiste à mettre en place l’option activation par geste. Le menu présente les gestes déjà paramétrés comme le double-clic sur l’écran éteint pour le réveiller mais permet aussi d’associer à un geste le lancement d’une « opération ».

La seconde s’appelle SmartTouch et fait apparaître un petit cercle qui peut être disposé n’importe où sur l’écran. En intervenant dessus (clic, clic prolongé, mouvement…), le Meizu U20 réagit instantanément en faisant retour, en affichant la barre de notifications ou toute autre action programmée.

Tout sur le Meizu U20 [Test]

Un lecteur d’empreintes digitales efficace

Comme indiqué précédemment, le Meizu U20 dispose d’un lecteur d’empreintes digitales dissimulé dans le bouton physique Home. L’appareil accepte jusqu’à 5 empreintes et leur enregistrement s’effectue rapidement. Le bilan est identique quand il s’agit du déverrouillage de l’appareil : je l’ai trouvé précis et rapide, le tout sans commettre d’erreurs ou très peu.

Ecran

L’écran de 5,5″ est bien proportionné par rapport à la face avant et cela se voit par des bordures latérales dont les dimensions sont maîtrisées. On pourrait encore gagner un peu de place au-dessus et au-dessous de l’écran mais il s’en sort plutôt bien. Malheureusement, après une journée d’utilisation, la surface correspondante à l’écran laisse apparaître vos empreintes, ce qui est moins visible à l’arrière du fait de la couleur blanche. Il y a un autre petit défaut à la présence de couches en verre : posez votre appareil sur une surface qui semble plane et vous verrez qu’il se déplace parfois tout seul.

Il est possible de régler l’appareil pour que l’écran s’adapte automatiquement à la luminosité extérieure mais j’aurai apprécié une meilleure réactivité et un meilleur contraste.

Maintenant, pour le paramétrage, en cherchant un peu dans le menu, on trouve quelques autres options liées à l’écran : paramétrage des couleurs et activation d’un mode « protection des yeux ».

Disposant d’une taille d’écran qui pourrait placer le Meizu à la limite de la catégorie des phablettes et obliger la plupart des propriétaires à l’utiliser des deux mains, il offre tout de même fonction intéressante : le double écran. Même si l’option n’est pas disponible pour toutes les applications, il est possible de couper l’écran en deux pour disposer des applications au-dessus et au-dessous d’une ligne centrale.

Tout sur le Meizu U20 [Test]

 

Appareil photo

Comme évoqué sur la fiche technique, le Meizu dispose d’un capteur dorsal de 13Mpx à ouverture f/2.2 et d’un capteur frontal de 5Mpx.

Le capteur principal étant positionné dans le coin supérieur gauche du dos de l’appareil, il faut veiller à bien positionner ses doigts pour ne pas les voir sur la photo.

Le flash Led est placé juste à droite du capteur, capteur qui dépasse très légèrement de la surface de l’appareil sans pour autant faire apparaître une protubérance.

L’interface de l’appareil photo est simple et intuitive mais un peu triste (noir avec libellés et icônes en blanc). D’un côté, on trouve le déclencheur, le raccourci vers Galerie et celui vers la liste des modes.

Du côté opposé, se trouvent une liste d’icônes semblables à ceux qu’on trouve sur tous les appareils : flash, passage vers mode selfie ou vers le menu paramètres et un autre pour directement appliquer un filtre. On peut également, directement depuis ce premier écran, ajouter un retardateur.

Le temps pour nécessaire pour la mise au point et le déclenchement est correct mais il y a une bonne marge de progression. Par contre, dès que vous décidez de prendre la main pour effectuer la mise au point sur un sujet en particulier, la gestion de la luminosité n’est plus aussi bonne.

L’appareil permet de prendre de bonnes photos : le niveau de détails est tout à fait correct mais le rendu manque parfois de contraste. Les couleurs sont un peu ternes par rapport à la réalité. Par contre, ne comptez pas trop faire de bons clichés en intérieur car le U20 peine à suivre.

Le Meizu U20 propose 10 modes différents, du mode Auto ou Vidéo au mode Manuel en passant par d’autres propositions plus ou moins rares : Panorama, Embellissement ainsi que Gif, Champ lumineux, Rechercher ou encore Macro.

Pour le mode vidéo et le mode selfie, ils auront du mal à vous donner entière satisfaction. En vidéo, le capteur ne parvient à conserver une mise au point « stable » et pour le selfie, il faudra faire avec le bruit et le temps de latence.

Voici quelques exemples de rendus, de quoi vous rendre compte par vous-même du résultat.

Performances

Avec son processeur 8 coeurs, le Meizu parvient à lancer toutes les applications et les jeux sans trop de difficulté. On peut noter quelques ralentissements ou problèmes de fluidité sur certains titres gourmands ou après des séances de jeu qui s’allongent dans le temps. J’ai remarqué cela sur Asphalt Xtreme, Sky Force Reloaded ou encore Real Racing 3 mais dans l’ensemble, il offre un rendu tout à fait correct.

Concernant la navigation au sein de l’interface, l’appareil répond avec fluidité. Le mode multitâches fonctionne parfaitement et le passage d’une application à l’autre s’effectue sans aucun problème.

Après une période de jeux, la partie haute du dos du smartphone chauffe un peu mais cela reste localisé (tiers supérieur) et maîtrisé.

Batterie et autonomie

Le Meizu U20 est alimenté par une batterie de 3260mAh. A titre de comparaison, le modèle en-dessous, le Meizu U10 doté d’un écran de 5″ et d’un processeur Octo-core mais moins véloce, dispose d’une batterie de 2760mAh.

Elle lui permet de rester éloigné des prises entre 1,5 et 2 jours si vous ne le sollicitez pas trop. Ce sera plutôt une journée si jouez beaucoup et si vous regardez des vidéos.

Pour économiser de la batterie, vous pourrez activer un des modes proposés par le Meizu U20. Le petit plus est qu’ils sont paramétrables dans le sens où vous décidez ce à quoi vous aurez accès. A titre d’information, le mode Super passe votre affichage en N&B et limite l’utilisation aux fonctions les plus basiques.

Malheureusement, le tableau n’est pas aussi beau partout : il faut environ 2,5h pour recharger entièrement l’appareil. C’est trop long mais le U20 ne proposant ni chargement rapide ni chargement sans fil, heureusement que la batterie offre une bonne autonomie

Prix et disponibilité

Le Meizu U20 existe en deux coloris : noir ou argent qui correspond au modèle testé. Ils sont tous les deux proposés au tarif de 229€ pour la version 2Go/16Go et 249€ pour la version 3Go/32Go. Cette seconde version est disponible sur le site officiel Meizu (https://www.meizumobiles.fr/shop/) avec une garantie de 2 ans mais aussi auprès des différents sites de commerce en ligne.

La liste des boutiques proposant le Meizu U20 à la vente se trouve sur cette page.

Conclusion

Avec son U20, Meizu propose un appareil qui affiche des résultats tout à fait corrects dans plusieurs domaines mais qui ne parvient pas à exceller dans l’un d’entre eux. Le design est travaillé mais ne se démarque pas de la concurrence, le rendu photo peut être bon mais uniquement dans de bonnes conditions et la 4G n’est pas complète. En revanche, on peut souligner sa bonne autonomie, la présence d’un lecteur d’empreintes digitales, le tout pour un prix accessible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here