Vermin : une série d’animation déjantée co-produite par Blackpills et Bobbypills

1
Vermin : une série d'animation déjantée co-produite par Blackpills et le Bobbyppils

Dans l’histoire de Blackpills, il n’y avait eu, jusqu’à maintenant, qu’une seule série d’animation. Il s’agissait de Purgatony, titre disponible sur la plateforme depuis septembre dernier. Un nouvelle oeuvre originale est disponible sur Blackpills depuis lundi dernier. Co-produite par Blackpills et le studio Bobbypills, Vermin met en scène un duo d’insectes flics assez détonant.

Annoncé fin mars sur Twitter, Vermin nous plonge en pleine décharge publique où vivent de très nombreux insectes en tout genre. Au milieu de tout ceci, la série nous raconte l’histoire d’une brigade d’insectes policiers et tout particulièrement celle de Mantos, jeune mante religieuse rookie dont la carrière de flic débute assez mal.

Il quitte son domicile familial pour la première fois pour rejoindre son affectation. Alors qu’il part, fier de ressembler à son père policier qu’il n’a jamais connu, sa première journée va vite tourner au cauchemar. En plus de vivre des mésaventures, il va se retrouver à travailler avec une coéquipière qui, si je peux le résumer ainsi, ne veut pas avoir affaire avec lui et lui en fait baver. Pour vous donner un petit aperçu du calvaire, sa partenaire, Chemou, est une mouche dépressive et alcoolique.

Vermin : une série d'animation déjantée co-produite par Blackpills et le Bobbyppils

La série Vermin est composée de 10 épisodes. Le premier épisode est arrivé sur la plateforme le 9 avril dernier et chaque nouvelle journée annonçait la sortie d’un épisode inédit. Ce cop-show a été réalisé par Alexis Beaumont (Les Kassos) et co-écrit par Balak (les Kassos également). Si vous vous demandez qui se cachent derrière les voix de ces insectes, il y a la rapeuse Casey (Chemou), Julien Crampon (Mantos), Gaël Mectoob (Chef de la Police) et Monsieur Poulpe (Rick).

Les créateurs de la série ont vraiment réussi à reproduire l’univers des séries policières mais porté au sein d’une population d’insectes. On y retrouve tous les ingrédients : des flics bien évidemment mais aussi des bad boys, des poursuites, des fusillades, des interrogatoires et des bavures.. le tout parsemé d’humour et de dialogues assez riches en nom d’oiseaux si vous voyez ce que je veux dire. J’en profite pour indiquer que cette série n’est pas à mettre entre toutes les mains, en tout cas pas dans celles de bambins. En effet, certaines scènes et dialogues peuvent heurter les âmes les plus sensibles.

Ayant eu la chance de visionner l’intégralité de la série la première semaine, je peux vous dire que le rythme est intense tout au long de la saison. J’espère que ce que nous avons découvert n’est qu’un avant-goût de ce que vivra notre duo d’insectes de choc. En d’autres termes, j’espère qu’il y aura d’autres saisons.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.