Xperia XZ1 : un smartphone premium signé Sony qui tourne sous Android 8 [Test] 

2
Xperia XZ1 : un smartphone premium signé Sony qui tourne sous Android 8 [Test] 

Dévoilé en septembre dernier pendant l’édition 2017 du Salon IFA, le Sony Xperia XZ1 prend la suite du XZ Premium parmi les terminaux haut de gamme de la marque. Grâce à Orange et à Sony que nous remercions, Matthieu et moi-même avons eu l’occasion d’utiliser et de tester cet appareil premium aussi bien par sa robe métallique que par ses caractéristiques. Nous vous livrons nos impressions à travers ce test.

Contenu du coffret

Le Sony Xperia XZ1 est livré dans une boite rectangulaire blanche qui contient très peu de mention. On peut y lire le nom de la marque ainsi que la référence du modèle sur le dessus mais également sur certaines tranches. Au dos de cette boite pratiquement vierge de tout élément, on peut lire les caractéristiques principales de l’appareil.

En soulevant le couvercle, on prend connaissance avec l’Xperia XZ1 et on découvre par la même occasion les tranches décorées de la boite.

A l’intérieur, une pochette cartonnée contient le cable USB Type-C, l’adaptateur secteur ainsi que les documentations habituelles.

Fiche technique

Le Sony Xperia XZ1 intègre un processeur Qualcomm Snapdragon 835 couplé à 4Go de mémoire vive et à une puce graphique Adreno 540. Pour l’espace de stockage, le XZ1 propose une mémoire UFS de 64Go extensible via une carte micro-SD (jusqu’à 256Go). Cet emplacement peut également servir pour une seconde carte sim.

Pour l’affichage, Sony revient, après le XZ Premium, sur une taille d’écran et une résolution plus petite sans céder au format 18:9 qui se voit de plus en plus. Le XZ1 est équipé d’un écran Full HD de 5,2″ protégé par un revêtement Gorilla Glass 5.

Au dos, le terminal dispose d’un capteur photo Motion Eye de 19Mpx tandis que celui en façade offre une définition de 13Mpx avec un objectif grand angle (f/2.0). L’APN principal est capable de filmer en Super Slow Motion à 960 images par seconde.

La connectique est complète avec une prise USB Type-C, le WiFi (802.11 a/b/g/n/ac), le Bluetooth 5.0, le NFC ainsi qu’une puce GPS. L’appareil est compatible 4G LTE.

Il bénéficie également d’un lecteur d’empreintes digitales et d’une certification IP68. Il est donc résistant à la poussière et à l’eau jusqu’à 1,5m.

Pour alimenter le tout, le XZ1 embarque une batterie de 2 700mAh compatible Quick Charge 3.0 pour permettre une recharge rapide.

Petite touche d’exclusivité par rapport aux concurrents, le Xperia XZ1 est livré avec la dernière version du système de Google, Android 8 Oreo.

Enfin, le Sony Xperia XZ1 mesure 148 x 73 x 7,4 mm pour un poids de 156g.

Présentation

Je vais évidement le présenter sous toutes les coutures mais en découvrant le XZ1 (autrement qu’en photo ou en vidéo), j’avoue avoir été quelque peu déçu par le manque de renouveau. L’avantage est qu’on reconnait de suite la marque de fabrique de Sony. L’inconvénient est qu’il y a peu de surprise d’un point de vue design.

Comme ses prédécesseurs, le XZ1 est très classe. La marque Sony prouve encore une fois qu’elle conçoit ses appareils avec des matériaux de qualité et une finition impeccable. Il n’y a pas de fausse note, tout est parfaitement maîtrisé mais… Il n’y a pas de surprise.

Je ne demandais pas à ce que Sony fabrique un appareil avec un écran plus grand, avec un écran borderless ou encore avec des bords incurvés mais qu’il soit plus différent de ses prédécesseurs. Il fait vraiment classe mais je ne suis pas fan du résultat. Je le trouve un peu trop « carré ». Cette formule a plutôt bien marché jusqu’à maintenant mais je trouve qu’il serait bien que Sony évolue mais attention, cela n’engage que moi. De plus, vous allez voir que malgré cette remarque, le XZ1 est très bien.

Le Xperia XZ1 adopte une forme rectangulaire avec des tranches arrondies qui adoucissent un peu le design et permettent une bonne prise en main.

Comme indiqué un peu plus haut, Sony nous a concocté un terminal doté d’une belle robe en aluminium. Je dirai que la seule (toute) petit fausse note concerne les tranches inférieure et supérieure : je ne trouve pas la bordure très esthétique alors que sur les côtés, c’est parfaitement maîtrisé.

Quand on regarde la face avant de l’appareil, ce qui frappe, ce sont les bordures. L’écran n’est pas borderless mais celles présentes sur le côté restent acceptables. Par contre, même si l’appareil dispose de deux haut-parleurs sur cette façade – de bonne qualité par ailleurs – l’espace est un trop important.

Toujours sur cette face, on distingue le capteur photo spéciale selfie, le capteur de luminosité ainsi qu’une led pour les notifications.

Sur la tranche gauche, Sony a juste intégré le tiroir pour réceptionner la carte nano et une éventuelle carte mémoire (ou seconde sim). Contrairement à de nombreux appareils concurrents, pas besoin d’extracteur pour récupérer le tiroir ou plutôt les tiroirs.

Sur le côté opposé, on dénombre la barre de volume, le bouton appareil photo et le bouton Power. En cliquant dessus, le terminal s’allume (ou s’éteint) tandis que poser son doigt dessus permet de le déverrouiller. En effet, ce bouton fait également office de lecteur biométrique.

Je trouve que placer le lecteur biométrique à cet emplacement est un bon compromis entre l’avoir à l’avant, peut-être la solution la plus évidente à mon goût – mais désormais compliqué avec les écrans borderless (ou les appareils avec haut parleurs) – et le positionner au dos où ce n’est pas toujours pratique.

Pour revenir sur le lecteur biométrique du XZ1, il fonctionne parfaitement : il réagit très bien et rapidement.

La prise USB Type-C est disponible sur la tranche inférieure avec un micro alors que la tranche supérieure ne contient rien d’autre que la prise casque et un micro secondaire.

Au dos de l’appareil, Sony a positionné son appareil photo dans le coin supérieur gauche et le flash led au centre, sur la même ligne que le capteur. Hormis un logo Sony, ce sont les seuls éléments qui contrastent avec cette coque toute lisse et brillante.

En regardant les différentes photos, vous avez peu-être remarqué des formes présentes sur les tranches. C’est le moyen trouvé par Sony pour permettre au XZ1 de bien capter à travers cette coque en aluminium. Autant sur les côtés, je trouve que c’est bien intégré, autant je trouve le rendu un peu raté sur la face arrière (au-dessus du flash).

Interface et applications

Le Sony Xperia XZ1 fut l’un des premiers à tourner sous Android 8.0, la dernière version du système d’exploitation de Google. Cela vous permet de bénéficier de quelques nouveautés dont un boot plus rapide, une activité en arrière-plan mieux maîtrisée, l’affichage de notification dots ou encore le mode PiP (Picture-in-Picture)

Maintenant, dans les faits, mis à part les interactions possibles via les notification dots, je n’ai pas ressenti de grosses nouveautés mais je n’ai peut être pas assez utilisé l’appareil pour percevoir les bienfaits de cette nouvelle version d’Android.

Affichage des notifications dots

En plus du système, nous avons le droit à la surcouche Sony et à de nombreux programmes pré-installés pas nécessairement de chez Sony. Parmi celles du constructeur, on trouve des titres connus comme Album, Vidéo ou encore What’s New, Mobile Creator et Lounge mais aussi Générateur 3D qui permet de créer une représentation 3D d’un visage ou d’un objet.

Ensuite, parmi les applications tierces, il y a AVG Protection, deux applications Amazon (Amazon et Amazon Kindle), Pages Jaunes ou encore le jeu Minion Rush.

Le Sony Xperia XZ1 propose même une application pour tout apprendre de son appareil

Evidemment, on trouve également le pack d’applications Google avec les habituels Gmail, Maps, Drive, YouTube, Google Photos et Duo.

Le Sony Xperia XZ1 est le premier smartphone à recevoir Android 8 (en dehors des appareils Google). C’est un avantage vis à vis de la concurrence mais la version installée semblait encore perfectible, à moins que ce soit lié à la surcouche Sony ou uniquement au modèle testé. J’ai eu le droit à quelques redémarrages et à certains freezes sans aucune explication. Pour ce dernier cas, j’ai dû forcer le redémarrage pour de nouveau l’utiliser.

Écran

Pour son Xperia XZ1, Sony a opté pour un écran Full HD de 5,2″ avec un format traditionnel (pas de 18:9 par exemple).

Avant de revenir sur la qualité de l’écran arrêtons-nous sur cette façade avant. Comme expliqué dans la présentation, il est dommage que Sony n’ait pas cherché à optimiser l’espace occupé par l’écran. Sur le XZ1, l’écran occupe moins de 70% de cette face avant. Avec un écran plus grand ou des dimensions réduites, le rendu pourrait être meilleur. Par contre, cela demanderait peut être à revoir le design, décision que Sony n’a peut-être pas encore prise. Nous le verrons pour les modèles 2018.

Concernant l’image, je n’ai rien trouvé à redire : le rendu est très beau, l’écran est réactif et s’adapte bien à la luminosité ambiante. Enfin, l’appareil propose plusieurs options pour adapter le rendu à votre utilisation dont un mode professionnel.

Appareil photo

Tout comme le format de l’écran, pour son Xperia XZ1, Sony est resté sur un capteur photo unique à l’avant et l’arrière. D’un côté, il s’agit d’un APN de 19Mpx tandis qu’à l’avant, pour les selfies, Sony a fait le choix d’un APN de 13Mpx.

Même si le constructeur n’a, pour le moment, pas suivi les autres marques en termes d’architecture photo, le XZ1 fait très bien son travail : la mise au point et la prise de vue sont rapides et les couleurs du rendu sont excellentes.

Que ce soit pour des gros plans et des décors, l’image est fidèle à la réalité et on obtient vraiment de très belles photos. Ce bilan correspond à des prises de vue en extérieur avec une bonne lumière.

En basse luminosité ou de nuit, le résultat est moins bon, dans tous les domaines. La mise au point et la prise des photos sont bien plus lentes et le rendu n’est pas trop à la hauteur.

Sur le XZ1, on retrouve les effets et applications découverts sur de précédents modèles.

En découvrant que j’allais tester le XZ1, je me suis tout de suite rappelé les vidéos officielles des XZ Premium et XZ1 mettant en avant le mode vidéo 960fps (images par seconde). En conditions réelles, je ne suis pas parvenu à réaliser d’aussi belles séquences mais on obtient tout de même de beaux ralentis.

Malheureusement, ce type de ralenti n’est pas un mode à part entière dans le sens où vous ne pouvez pas filmer pendant 30s à 960fps. De plus, l’interface n’est pas très intuitive : il faut activer ce mode, déclencher la vidéo puis appuyer de nouveau sur l’écran pour capturer un très court instant de la scène filmée.

Pour parvenir à un résultat intéressant, il faut évidemment de bonnes conditions de lumière. Par mauvaise condition ou de nuit, n’essayez même pas d’utiliser ce mode, cela ne donnera rien de bon.

Avec le Predictive Shot, vous avez la possibilité de sélectionner le meilleur cliché parmi les 4 photos prises instantanément par l’appareil lorsqu’on appuie sur le déclencheur tactile ou physique.

Je vous laisse découvrir en images et en vidéos quelques instants capturés avec cet appareil.

Performance

Vous pouvez le découvrir juste au-dessous avec le résultat des benchmarks, le Xperia XZ1 est puissant et véloce.

Avec la dernière puce Qualcomm haut de gamme disponible à ce jour, le Snapdragon 835 couplé avec 4Go de mémoire vive, le terminal ne souffre d’aucun ralentissement même avec de nombreuses applications en arrière plan.

Ceux qui utilisent leur temps libre pour jouer depuis leur smartphone seront ravis d’apprendre que tous les jeux tournent avec fluidité et un niveau élevé de graphisme. Cette utilisation fait quelque peut chauffer l’arrière de la machine mais cela reste tout à fait acceptable.

Sachez que contrairement à d’autres appareils concurrents, vous pouvez appréciez la sortie audio aussi bien au casque qu’avec les haut-parleurs stéréo présents en façade. La qualité est au RDV. En un mot, ne vous gênez pas.

Batterie et autonomie

En découvrant la fiche technique du Xperia XZ1, j’ai été un peu déçu de lire qu’il embarquait « juste » une batterie de 2700mAh mais vous allez voir que finalement, il ne s’en sort pas si mal.

Le premier point positif est que Sony est parvenu à intégrer ce composant dans une coque dont l’épaisseur est inférieure à 7,5mm (7,4mm très exactement).

Ensuite, l’autonomie du XZ1 est d’une grosse journée. Donc suivant votre utilisation, vous pouvez tenir une journée voire une journée et demie avant de brancher l’appareil. L’avantage du XZ1 est que l’écran est « uniquement » de 5,2″ avec une définition Full HD. L’écran n’est donc pas aussi énergivore que certains terminaux concurrents.

Enfin, le terminal propose différents modes d’économie d’énergie, des modes que vous devriez connaître si vous avez déjà eu un appareil Sony entre les mains : Stamina et Ultra Stamina.

Le premier réduit certaines fonctions et peut s’activer automatiquement dès que vous passez sous un certain seuil de batterie.

Sony a également intégré un mode intelligent. Ce dernier apprend de votre utilisation et surtout des moments où vous chargez votre appareil. Il sera donc capable de vous dire, via une notification, quand vous tomberez en rade.

Quant au mode Ultra Stamina, il limite l’utilisation du smartphone à quelques fonctions listées sur l’écran d’activation comme téléphone, contacts, agenda, horloge,…

Prix et disponibilité

Le Sony Xperia XZ1 est disponible à un tarif de 699€ sur le site Sony. A ce prix, il est proposé avec un cadeau : le casque haute résolution Sony MDR-NC750.

Vous pouvez également découvrir le Xperia XZ1 sur le showroom mobile Orange, la vitrine 100% digitale dédiée aux terminaux Orange Business Services.

En ce moment, vous pouvez le trouver à des prix inférieurs sur certains sites marchands commeAmazon (549€), la Fnac (599€) ou encore sur RueduCommerce (549€).

Conclusion

Malgré un design qui se renouvelle peu, Sony réalise un bel appareil aux finitions impeccables qui embarque des composants qui le rendent fluide et véloce en toute condition. Avec ses rendus de qualité et son mode Super Slow Motion, le mode photo donne satisfaction et va même en surprendre plus d’un. Maintenant, j’aurai apprécié une autonomie plus importante et un binôme OS / surcouche sans faille pour un appareil de ce tarif.

2 Commentaires

  1. J’ai mes mains dans Xperia XZ1 aujourd’hui. C’est la qualité de la caméra est au-delà de mes attentes, je l’ai aimé. Mais le design sage Sony aurait pu faire mieux au sérieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.