Découverte du jeu The Sinking City

0
Découverte du jeu The Sinking City

Fin mai, j’avais rapidement parlé d’une liste de jeux vidéo à venir, des jeux édités par le groupe BigBen. Aujourd’hui, je vais faire un zoom sur l’un d’eux, un titre qui sort officiellement demain, le 27 juin 2019. Hier, j’ai eu l’occasion de découvrir et de jouer en avant-première à The Sinking City.

En parlant de ce jeu, j’avais évoqué un univers que certains d’entre vous doivent déjà connaitre s’ils affectionnent le genre fantastique. Je parle de l’œuvre de H.P. Lovecraft. Cet auteur américain est bien connu pour ses récits de sciences fiction et d’horreur. Personnellement, j’ai découvert cet univers à travers un jeu de rôle inspiré de L’Appel de Cthulhu. Si l’univers du jeu The Sinking City parvient à reproduire cet univers, il va falloir avoir le cœur bien accroché. Je vous préviens de suite, le genre fantastique et la peur sont clairement des thèmes abordés dans le jeu.

Justement, dans le jeu d’aventure The Sinking City qui se déroule dans les années 20, on incarne Charles Reed, un détective privé torturé par son passé. Vêtu d’un imper, d’un chapeau et équipé d’un sac à dos, il part pour enquêter dans la ville d’Oakmont où il se passe des phénomènes mystérieux. Comme vous pouvez vous en douter, tout ne va pas se dérouler comme prévu. Si ce type de jeu (jeu d’aventure) ne vous fait pas peur, sachez que The Sinking City propose plusieurs niveaux de difficulté.

Enquêtes, exploration et association d’indices

Comme tout bon jeu d’aventure qui se respecte, il va falloir passer du temps à explorer les environs, à dialoguer avec les différents personnages et trouver des moyens d’avancer dans l’intrigue. Si vous pensez que tout va se débloquer rapidement vous vous trompez. En même temps, vous êtes détective, il faut bien chercher un peu. En effet, le jeu ne vous aide pas dans vos recherches et c’est plutôt intéressant.

Pour nous aider, notre personnage a la chance de pouvoir faire appel à son sixième sens, une “compétence” bien utile si ce n’est obligatoire pour un détective. Grâce à cela, vous serez en mesure d’identifier des indices mais aussi de révéler des scènes qui se sont déroulés avant votre arrivée. Mais comme tout ne peut pas être simple, ce sera à vous de reconstituer l’ordre chronologique de la scène. Tour ceci ayant pour objectif de mieux comprendre ce qui s’est passé et de découvrir de nouveaux points d’intérêt.

Évidemment, vous allez devoir explorer les alentours à la recherche d’objets mais également d’indices. D’ailleurs, encore une fois, votre esprit d’analyse et de déduction sera une nouvelle fois mise à l’épreuve pour essayer d’associer les indices. Ne vous avouez pas vaincu trop rapidement car de ce côté, le jeu vous aide dans les associations d’idées. Vous pourrez aussi vous servir de votre carnet de notes qui se remplira au fur et à mesure de vos investigations et interrogatoires.

Pour avancer dans l’histoire, vous pouvez à travers les menus du jeu, explorer la carte avec ses quartiers – et y insérer des indications de différentes natures, améliorer vos compétences (ou talents) ou encore accéder à votre inventaire.

Un peu d’action…

Pendant ma petite phase de jeu, je n’ai pas été confronté à beaucoup d’actions. Charles Reed peut évidemment courir, grimper se baisser et nager mais pour ce dernier point, attention où vous allez. En nageant trop longtemps, vous pourriez bien vous faire attaquer par un bête dont seuls les tentacules sont visibles. Votre jauge d’énergie diminuera à grande vitesse.

Je n’ai pas été amené à me battre ni à utiliser mon pistolet mais ces éléments sont bien présents dans le jeu. D’ailleurs, n’hésitez pas à ouvrir les placards et tiroirs, vous pourriez bien y trouver des munitions.

Il faudra donc avancer un peu plus dans le jeu pour se faire un avis plus tranché sur cette partie du jeu.

Un jeu plongé dans l’univers de H.P. Lovecraft

Il y a bien une chose à retenir, c’est le travail réalisé autour l’ambiance. On se trouve confronté à un monde ouvert pour le moins dérangeant, une ville où se mélange ce qui semble être réel et l’anormal. Les personnages, le décor, les phénomènes anormaux, les visions… Tout est fait pour nous rendre un peu mal à l’aise. On est sur le qui-vive comme s’il pouvait se passer quelque chose à chaque changement de pièce ou coin de rue.

La tension est palpable et j’ai hâte de pouvoir y jouer plus longtemps, dans le noir avec un bon casque sur les oreilles pour accentuer encore plus cette ambiance.

Le “problème” de ce type de jeu, surtout quand on apprécie les jeux d’aventure est qu’on a du mal à s’arrêter. N’ayant que trop peu avancer dans l’intrigue, j’avais vraiment envie de continuer mais chaque bonne chose a une fin…en attendant de s’y replonger pour de longues heures.

Je vais finir cette découverte du jeu par la partie graphisme. De ce côté, la réalisation semble dater un peu. J’ai trouvé que ça ne jouait pas en sa défaveur mais j’aurais apprécié une réalisation plus soignée mais le type de jeu (aventure /enquête) et l’ambiance sont là pour nous faire tenir et avancer dans l’intrigue.

Article précédentHuawei publie la liste des terminaux éligibles à Android Q
Article suivantLa date de l’Amazon Prime Day est enfin connue !
Plongé dans le monde des ordinateurs depuis l'enfance, je n'ai cessé de m'y intéresser. Pas encore élevé au rang de "Geek" ou de "Gamer", je me tiens au courant des dernières technologies et joue aux jeux vidéos à mes heures perdues. En rejoignant la famille UnSimpleClic, j'espère agrandir l'éventail de sujets déjà traités par le site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.