Meizu M5 : un entrée de gamme polyvalent à moins de 200€ [Test]

0
PARTAGER
Meizu M5 : un entrée de gamme polyvalent à moins de 200€ [Test]

Au mois de janvier, la marque chinoise Meizu annonçait l’arrivée en France de son premier smartphone Full 4G, le Meizu M5. Doté d’une coque en polycarbonate disponible en trois couleurs, d’un lecteur d’empreintes digitales, d’un emplacement pour une extension de mémoire et d’un look plutôt réussi, ce modèle a de quoi séduire, surtout pour moins de 200€. Voici mon retour après le peu de temps passé en sa compagnie.

Contenu du coffret

Le Meizu M5 est livré dans une boîte semblable à celle du Meizu U20 testé dernièrement. La boîte est blanche avec un logo sur le dessus et quelques infos sur le dessous. Sur les tranches, on ne trouve que le nom de la marque.

À l’intérieur, on découvre le smartphone protégé par deux films et les différents accessoires : un câble USB et un adaptateur secteur, tous deux blancs, un extracteur de carte SIM et un guide de prise en main.

Il y a un élément que j’ai eu plaisir à retrouver (par rapport au U20) : un kit mains libres équipé d’une télécommande.

Caractéristiques

Le Meizu M5 embarque un processeur MediaTek MT6750 8 coeurs (4 coeurs cadencés à 1,5Ghz et 4 coeurs cadencés à 1Ghz) couplé à 3Go de mémoire vive et à 32Go d’espace de stockage, ce qui correspond à la version la mieux dotée. Il existe une autre déclinaison du M5 avec 2Go de ram et 16Go de mémoire. Les consommateurs de vidéos, de photos et de musique pourront étendre la mémoire avec une carte micro-SD d’une capacité max de 128Go.

Pour l’affichage, le M5 se voit doté d’un écran IPS LCD présentant une diagonale de 5,2″ et une définition HD (1280 x 720px). Cela lui confère une densité d’environ 282ppi.

Le Meizu M5 offre un capteur photo principal de 13Mpx présentant une ouverture f/2.2 et pouvant capturer des vidéos en Full HD à 30i/s. A l’avant, le terminal présente un APN de 5Mpx (ouverture f/2.0).

La connectivité est assurée par le Wi-Fi (802.11 a/b/g/n), Bluetooth 4.0, GPS (A-GPS, GLONASS) et la compatibilité Full 4G. En effet, le Meizu M5 est le premier smartphone de la marque à proposer la 4G LTE compatible avec toutes les fréquences françaises. À titre de rappel, la fréquence 800Mhz était absente du Meizu U20.

Le Meizu M5 est également doté du lecteur d’empreintes m-Touch 2.1 et d’un emplacement pour une deuxième carte Sim (Dual Sim).

Enfin, le smartphone présente des dimensions de 147,3 x 72,8 x 8,2 mm pour un poids de 138g. Il tourne sur Android 6.0 Marshmallow avec la surcouche maison Flyme OS (version 5.2).

Présentation

Si vous avez lu l’article sur le Meizu U20, vous allez vous rendre compte que ces deux appareils ont de nombreux points en commun. Cela commence par le design, même si les composants utilisés sont différents. Alors que le Meizu U20 proposait une conception mixant métal et verre, le Meizu M5 proposant un dos en plastique mat et une face avant entièrement recouverte de verre.

Sur la face avant du smartphone, l’écran de 5,2″ occupe environ 70% de l’espace disponible. Au-dessus viennent se positionner le haut-parleur, le capteur photo spécial selfie et les différents capteurs. Cette zone aurait peut-être pu être un peu moins large.

À l’autre extrémité, il n’y que le bouton physique entouré de chrome, qui fait également office de bouton « retour » et de lecteur d’empreintes digitales.

Sur la tranche gauche du terminal, Meizu a positionné le tiroir où placer la carte nano Sim et éventuellement une seconde carte Sim ou une extension de mémoire.

De l’autre côté, se situent le bouton power positionné au milieu de la tranche et la barre de volume juste au-dessus.

Le reste des éléments se trouve au niveau de la tranche inférieure. Meizu n’a pas prévu de micro secondaire dans la partie supérieure, un procédé pour réduire le bruit ambiant. Le seul micro, la prise USB et le haut-parleur sont donc situés sur la tranche inférieure.

Au dos de l’appareil, l’appareil photo principal prend position au milieu dans le quart supérieur d’une face entièrement lisse. Son compagnon, le flash led, vient se placer quelques millimètres au-dessous.

Le dernier élément, en dehors des mentions situées tout en bas, est le logo de la marque qui est inscrit un peu au-dessus du milieu de la coque arrière.

Dans l’ensemble, le bilan est positif : joli design, bonnes finitions et le bleu mat de la coque arrière est plutôt sympa et surtout, il ne retient pas trop les marques de doigts.

Ecran

Comme indiqué au niveau de la fiche technique, le M5 présente un écran HD de 5,2″ occupant pratiquement 70% de la surface avant de l’appareil, ce qui n’est pas si mal

Il est dommage que les parties au-dessus et au-dessous de l’écran soient si importantes car sur les côtés, l’espace est plutôt maîtrisé.

Même si l’appareil propose un capteur pour s’adapter aux conditions extérieures, la luminosité et le contraste auraient pu être meilleurs.

Tout comme pour le Meizu U20, vous pouvez intervenir sur la colométrie de l’écran dans le menu Affichage et luminosité puis chaleur chromatique. Il ne reste plus qu’à varier le niveau entre Chaud et Froid.

Interface et applications

Encore une fois, si vous avez lu le test du Meizu U20, vous n’apprendrez rien de plus. On retrouve une équipe constituée d’un noyau Android 6.0 et d’une surcouche Flyme OS (version 5.2).

Pour ceux qui découvrent cette interface pour la première fois, le Meizu M5 est dénué de tiroir d’applications. Celles installées par défaut sont présentées directement à l’écran ou dans un dossier.

Le bouton retour est dissimulé sous la touche Home (seulement en le touchant) tandis que le multitâches s’obtient en effectuant un mouvement vers le haut depuis le bas de l’écran. Je persiste à le dire : placer la fonction retour sous le bouton physique est une bonne idée. Par contre, j’ai un peu plus de mal avec le multitâches.

On retrouve les mêmes applications et outils que sur le Meizu U20. Cela signifie qu’il faudra également installer, Gmail, Google Maps ou Chrome si vous êtes habituellement utilisateur du pack Google.

Utilisation en mode facile

Utilisation des outils

Activation par geste et SmarTouch

Menu pour la gestion Dual-Sim

Appareil photo

Contrairement au Meizu U20 où on pouvait remarquer que le capteur dépassait très légèrement, ce n’est pas le cas sur le M5. Si vous passez le doigt sur la coque arrière, rien ne vient accrocher votre doigt.

En extérieur, le M5 se débrouille bien même s’il n’est pas très rapide à gérer les changements de luminosité. Les couleurs sont conformes à la réalité mais cela manque un peu de contraste. J’ai eu l’impression de retrouver le même défaut que sur le U20.

Prise de vue normal

Prise de vue HDR

En basse luminosité, il ne faut pas se voiler la face, le M5 ne fait pas de miracle.

Pour le mode panorama et les vidéos, le M5 présente un certain manque fluidité. De l’aide pour ajuster la mise au point ne lui fera pas de mal non plus.

En mode manuel, il est possible de régler plusieurs paramètres mais ce ne sera pas toujours gage d’un rendu de meilleure qualité.

Performances

Pour la navigation au sein de l’interface, les composants logés sous la coque lui assurent une bonne fluidité. Par contre, pour les applications plus gourmandes (jeux 3D par exemple), il a un peu plus de mal.

On peut noter qu’il parvient à lancer tous les types de jeux mais le rendu graphique ne sera pas à la hauteur des plus exigeants et il faudra patienter lors des chargements.

Voici quelques résultats de benchmarks, de quoi comparer le Meizu M5 avec d’autres smartphones.

Le solliciter fera rapidement monter en température la partie haute de la face arrière sans pour autant être gênant dans l’utilisation ou dans les manipulations de l’appareil.

Pour les jeux et les vidéos, même s’il ne comporte pas d’écouteurs intra-auriculaires, le rendu sonore sera meilleur avec le kit mains-libres qu’avec le haut-parleur.

Batterie et autonomie

Le Meizu M5 est doté d’une batterie non amovible de 3 070mAh, ce qui lui allouerait une autonomie de 66h en écoute musicale, 37h en communication et 9h lors de sessions de jeux.

Dans les faits, vous pouvez compter sur plus d’une journée en utilisation standard mais vous ne la passerez pas en utilisation plus intensive. Regarder des vidéos et jouer impacteront grandement votre autonomie.

Les périodes de jeux sont bien identifiables 

Même si l’autonomie n’est pas son point fort, la recharge est quant à elle un réel point faible : il faudra attendre près de 2h30 pour recharger entièrement la batterie. C’est vraiment très long !

Pour prolonger sa durée de vie, vous pouvez modifier le mode « Équilibré » configuré par défaut pour sélectionner « Economie » ou plutôt « Performances ».

Maintenant, pour aller plus loin, vous retrouvez les mêmes options que celles disponibles sur le Meizu U20, à savoir un des 3 modes suivants : basse consommation, super et personnalisé. De nombreux paramètres s’offrent à vous pour définir le mode qui vous convient le mieux.

Prix et disponibilité

Le Meizu M5, premier smartphone de la marque à proposer une 4G complète est proposé à 199€ dans la version testée (3Go / 32Go). Pour la version moins musclée, le tarif passera à 169€ (2Go / 16Go).

Le smartphone est proposé, sur le site Meizu Shop, en 3 coloris (noir, bleu, or) pour la version 3Go / 32Go et uniquement en noir ou bleu pour la version plus « légère ».

Conclusion

Pour moins de 200€, Meizu nous livre un smartphone polyvalent. Je l’ai trouvé plutôt joli, assez performant mais il gagnerait encore plus à proposer une meilleure autonomie et à offrir un meilleur rendu photo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here