Samsung Galaxy Note 9 : mes premières impressions

2

Après avoir lu un résumé du lancement du Note9 et visionné une vidéo de son démontage, pourquoi ne pas découvrir mes premières impressions. À l’occasion d’une soirée organisée par Samsung, j’ai eu le plaisir de manipuler la dernière phablette du géant Samsung. Beau, puissant et doté d’un stylet aux nouvelles fonctionnalités, le Samsung Galaxy Note 9 était la star de la soirée.

Une très belle robe et un moteur puissant

Une très belle réalisation

Tout comme son prédécesseur, le Galaxy Note 9 arbore une très belle robe aux finitions irréprochables. On a le droit à un bel écran Super Amoled de 6,4″ qui occupe une très grande partie de la surface avant, des bordures incurvées et, si je ne dis pas de bêtise, les mêmes capteurs photo que le Galaxy S9+. Voici quelques visuels du plus puissant des Galaxy Note.

Le Galaxy Note9 en deux coloris différents. Très bel appareil mais attention aux traces de doigt…

Pour avoir eu la chance de voir les différents coloris proposés pour le Note9, j’avoue avoir eu un petit faible pour le mauve orchidée dont les reflets et jeux de lumière sur la coque arrière sont superbes.

Au dos de l’appareil, Samsung a corrigé une petite erreur présente sur le Note8. En effet, le lecteur d’empreintes est désormais situé sous les APN. Il se trouvait auparavant à droite de ces derniers. La phablette multiplie les mesures de sécurité avec, en plus du capteur biométrique, la reconnaissance faciale et le scanner d’iris.

Un moteur gonflé à bloc

Concernant les performances, le Note9 est fluide et répond au doigt et à l’œil à toutes les sollicitations. Evidemment, je ne manquerai pas de vous délivrer beaucoup d’infos lors d’un test plus poussé. A cette occasion, j’aurai l’occasion de le tester avec des jeux et des benchmarks.

Je vais juste rappeler quelques-unes des caractéristiques de l’appareil. Il est propulsé par une puce Exynos 9810 (8 coeurs) couplée avec 6Go de mémoire vive et 128Go de capacité de stockage. Cette mémoire déjà confortable peut augmenter de 400Go supplémentaire via une carte Micro-SD. On ne peut parler d’un Galaxy Note sans parler de l’écran. Cette fois, c’est un écran Infinity 6,4″ offrant une définition QHD+.

A l’intérieur, on trouve un ensemble de capteurs et une connectivité à toute épreuve (dont WiFi, Bluetooth 5.0 et USB-C). On peut également compter une batterie haute capacité de 4000mAh compatible charge rapide et charge sans fil.

Ah oui, j’oubliais…lors de cette soirée, nous pouvions tout de même tester les perf de la machine avec Fortnite. Je rappelle que les propriétaires de Galaxy étaient les premiers à pouvoir profiter de l’arrivée de ce jeu sur Android.

Les qualités photo du Note9

Pour la photo, Samsung souligne les points forts du Note9 à travers trois fonctionnalités : photo en basse luminosité, reconnaissance de scènes via l’intelligence artificielle embarquée et le Super slow motion.

Vous voulez d’abord un peu d’info sur les appareils photo ? Pas de problème. Le Note9 est équipé d’un capteur 12Mpx avec Dual Pixel et d’un capteur téléobjectif 12Mpx à l’arrière, avec double stabilisateur. A l’avant, c’est un capteur 7Mpx avec ouverture f/1.7.

Une ouverture variable pour s’adapter aux conditions de luminosité

Pour la photo en basse luminosité, l’expérience était toute simple. J’ai été en mesure de comparer le contenu d’une boîte plongée dans l’obscurité à l’œil nu et avec le Galaxy Note9. Grâce au double capteur et à l’ouverture variable, on distingue bien l’intérieur de la boîte et son contenu. J’ai aussi pu observer les progrès réalisés par rapport au Note8.

Expérience de photo en basse luminosité avec le Galaxy Note9

Des réglages automatiques et une reconnaissance de scènes via l’intelligence artificielle

Avec l’AI, le Galaxy Note9 est capable d’identifier 20 scènes différentes (après activation dans les paramètres). Grâce au décor prévu à cet effet, nous pouvions observer le rendu avec ou sans détection automatique des scènes (paysage, nourriture et fleurs). Une fois identifiée, le Note9 “retravaille” la photo pour proposer un meilleur rendu.

J’ai trouvé dommage que la reconnaissance ne se matérialise que par un petit picto pas toujours très visible sur l’écran. Je suis pressé de voir comment l’appareil se comporte en extérieur avec de nombreux à reconnaître.

Décors ayant servi à la reconnaissance de scènes via l’AI du Galaxy Note9

Des vidéos de 960 images par seconde grâce au Super Slow Motion

Pour le Super slow motion (ou super ralenti), le Note9 propose la même résolution que ses concurrents, à savoir 960 images par seconde. Par contre, l’expérience mise en scène par Samsung nous en apprend un peu plus sur un de ses modes de fonctionnement. Un cadre (redimensionnable) présent sur l’écran constitue le viseur et va scruter le moindre mouvement dans cette zone. Si le capteur perçoit un mouvement, le Super slow motion se déclenche automatiquement et vous obtenez un résultat qui suit.

Il ne s’agit que d’un petit aperçu des fonctionnalités du Note9. Il propose bien évidemment différents modes et paramètres que j’aurai l’occasion de tester rapidement. Voici un aperçu des écrans du mode photo et de quelques clichés pris lors de la soirée.

Un stylet S Pen connecté

Le S-Pen, fidèle compagnon du Galaxy Note depuis toujours, est encore plus performant sur le Note9. En plus d’être toujours agréable à utiliser, il bénéficie désormais d’une connectivité Bluetooth. Et alors me direz-vous ? Ce petit accessoire peut alors servir de déclencheur pour la prise d’une photo ou encore servir de télécommande lors du visionnage de vidéos ou de diapositives.

Tout comme avant, en sortant le S-Pen de la phablette, un menu est proposé afin de lancer une des applications les plus adaptées à son utilisation. Vous auriez vu ce que font des dessinateurs avec ce petit stylet, c’est incroyable. On croirait presque que c’est un jeu d’enfant. Sortir le stylet pour dessiner oui mais faire aussi bien non.

Pour ceux qui se poseraient la question, ranger le stylet suffit pour le recharger. Cela se fait via induction et Samsung indique que 40s suffisent pour lui conférer une autonomie de 30min en mode Bluetooth.

Une simple câble USB-C / Hdmi pour transformer le Note9 en véritable ordinateur

Comme si cela ne suffisait pas, nous pouvions (ré)découvrir le mode DeX. Un câble USB-C / Hdmi et quelques secondes suffisent pour transformer votre écran externe en poste de travail ou votre TV en salle de ciné pour regarder vos films et séries. L’interface est vraiment similaire à celle d’un ordinateur et le tout reste fluide. Maintenant, il faut l’utiliser en conditions réelles pour se faire une idée.

Le Galaxy Note9 et simple câble USB-C : prêt à travailler !

Lors de cette soirée, le Galaxy Note9 n’est pas venu seul, il était suivi de ses différents étuis (photos ci-dessous).

De plus, il n’était pas le seul représentant de la famille Samsung. J’ai également pu découvrir la Galaxy Tab S4 et la Galaxy Watch – fini Galaxy Gear S – mais je vous en parlerai une prochaine fois.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.