La plateforme de VOD Blackpills va diversifier son contenu

0

Décidément, en ce moment, je parle de l’actualité Blackpills mais pas uniquement pour les sorties de ses derniers ou de ses prochains titres. Après vous avoir dévoilé le nom des séries les plus visionnées depuis le lancement de la plateforme, voilà qu’elle va passer un nouveau cap. En janvier 2018, Blackpills va devenir un média à part entière.

Lors d’un entretien avec Blackpills, j’ai eu l’occasion de parler de séries mais également des prochains projets de l’entreprise et il y en a un plutôt ambitieux qui arrive…et pour très bientôt en plus. Blackpills va devenir un média. Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ?

Blackpills va modifier le mode de consommation de ses séries

Premier point à préciser, Blackpills va évidemment continuer à nous proposer des séries et comme vous le savez déjà, certains titres ont déjà été annoncés pour 2018. Parmi les nouveautés, nous devrions découvrir Bonding, Future Sex ou encore The Show.

Ensuite, parmi les saisons 2 grandement attendues, il y a Duels, Junior, Exposed, All Wrong et Skinford. J’en profite pour vous rappeler que Pillow Talk a déjà eu le droit à sa saison 2.

En 2018, Blackpills va modifier son mode de consommation. Vous pourrez continuer à visionner ses séries originales en mode freemium mais le « dealer de séries » introduira de la publicité. L’autre solution sera de basculer vers un mode premium – et donc sans pub – via un abonnement qui ne devrait pas dépasser 2€ par mois.

Dernière petites infos pour ceux qui se demanderaient comment se porte la plateforme, c’est fort simple : l’application de SVOD est accessible depuis une vingtaine de pays et dans une dizaine de langues. Enfin, selon le fondateur, Patrick Holzman, Blackpills devrait dépasser les 3 millions d’utilisateurs d’ici la fin de l’année (source).

Blackpills va proposer de nouveaux types de contenu

Maintenant, revenons sur ce projet qui a nécessité le recrutement de rédacteurs au sein de cette « start-up » fondée et financée par de grands noms : Daniel Marhely (cofondateur de Deezer) et Patrick Holzman (cofondateur de Allociné) comme co-fondateurs de Blackpills ainsi que Xavier Niel (patron de Free) comme actionnaire.

En plus des séries que la plateforme va continuer à promouvoir, Blackpills va diffuser du contenu non scripté comme des documentaires, des reportages ou encore des émissions de divertissement.

Même si nous ne connaissons pas encore le détail de ses nouveaux contenus, il y a bien deux points qui ne devraient pas changer, ce sont la ligne éditoriale et la cible : pas de filtre d’un côté et les 15-25 ans de l’autre.

Nous devrions rapidement en apprendre un peu plus et je ne manquerai pas de vous relayer l’information.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

un × 3 =