Sur Blackpills, on parle aussi de sujets intimes et de sexe

0
Sur Blackpills, on parle aussi de sujets intimes et de sexe

Tiens ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé de la plateforme Blackpills. Il faut dire aussi que le rythme de sortie des séries et autres oeuvres originales n’est plus aussi soutenu… à mon grand regret d’ailleurs. Depuis son lancement en mai 2017, j’ai essayé de vous tenir informé de la sortie de chacun (ou presque) des titres qui débarquaient régulièrement sur les applications iOS et Android. Parmi les nouveaux contenus proposés en 2018, il y a un thème que je n’ai pas abordé et pourtant il parle à tout le monde : le sexe. Même si ce sujet est récurrent dans les séries disponibles, je vais vous parler de contenus Blackpills qui abordent des sujets comme les sextoys, la simulation masculine ou encore le SM.

Cette actualité arrive un peu tard car aucune des deux émissions dont je vais parler n’a proposé de contenu depuis le mois d’août. Alors pourquoi en parler maintenant ? J’avais déjà préparé ce sujet mais je n’avais jamais pris le temps de le finaliser alors que la façon dont sont abordés ces thèmes est intéressante. J’ai donc décidé d’aller jusqu’au bout de mon envie ce week-end.

Quand je disais que ce type de sujet est récurrent chez Blackpills, c’est vrai sans l’être. Ce sujet est souvent abordé mais jamais d’une façon aussi crûe car réelle que dans ces deux “émissions”. Pourquoi un tel intérêt ? Tout simplement car Blackpills s’adresse avant tout aux jeunes. Bon revenons sur les deux contenus dont je voulais parler.

“Dans ta culotte” animée par le duo Camille et Justine

Je commence par “Dans ta culotte”, un contenu animé par Camille et Justine, deux nanas qui ont la pêche pour nous parler d’éducation sexuelle sans aucun tabou. Attention, ce n’est pas de la théorie mais bien des sujets concrets qui parlent à tout le monde.

Sur un ton décalé, Camille et Justine nous parlent de simulation et de contraception masculine, du gynécologue mais aussi des bruits du sexe ou encore de l’endométriose. Je vous l’ai dit, vous allez apprendre des choses.

La petite chose sympathique est que les deux femmes ne sont pas les seules à intervenir. Elles font participer des professionnels mais aussi des gens comme vous et moi à travers des interviews ou des micro-trottoirs.

Catia nous explique comment nous amuser dans “Pêche Aubergine”

Avec “Pêche Aubergine”, on aborde des sujets encore plus intimes, plus hot. Allez, les jeunes, il faut aller vous coucher car là, on parle carrément de sexe. Je dis “On” mais c’est Catia qui aborde avec aisance de nombreux sujets liés au sexe avec beaucoup d’humour et une petite pointe d’excentricité.

Tout comme les séries de la plateforme, le contenu est encore une fois proposé sous la forme d’épisodes de quelques minutes. Le challenge est d’autant plus fort qu’il faut réussir à parler sérieusement de ces nombreux thèmes en seulement quelques minutes. Bon OK mais on veut du concret maintenant. Quels sont les thèmes abordés ?

Entre février et août 2018, la jeune femme a tourné plus d’une vingtaine de séquences pour nous expliquer comment fabriquer ou choisir son sextoy, quelle capote sélectionner ou encore “comment niquer vite”, ce qui se dit aussi “Quickie”. Maintenant, elle vous fera sûrement (re)découvrir plein de choses à essayer ou à apprécier, en fonction de vos envies : le shibari, le porno VR, le BDSM, le Hentaï ou encore “les jeux de sociétés du cul” comme elle les appelle.

Alors qu’elle est très souvent seule à l’écran – ou avec quelques accessoires – elle nous propose aussi d’autres contenus : une interview avec Lizza Del Sierra – une actrice porno française – et une soirée avec Lola Hoop, une camgirl.

Sur Blackpills, on parle aussi de sujets intimes et de sexe

Image à la une

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.