Google Pixel 3 : un as de la photo [Test]

0

Pour la 3ème édition de son Google Pixel, le géant américain a enfin décidé de commercialiser son terminal haut de gamme sur le marché français. Nous avons eu la chance de recevoir un beau petit bundle de la Team Pixel. Voici le test du Google Pixel 3, le plus compact des deux smartphones proposés par la marque.

Coffret

Le Pixel 3 est livré dans une boîte blanche présentant un logo, la référence et un visuel de l’appareil sur le dessus. Seule le côté droit est décoré d’une image de la tranche du smartphone. Le dos est entièrement vert avec la mention “Google” en bas et un hashtag #teampixel en haut.

En soulevant le couvercle, on tombe sur le smartphone. Dessous, Google nous a préparé un beau contenu. En plus de proposer un câble USB-C, son adaptateur secteur et quelques documents – ainsi qu’un sticker – on a également le droit à deux adaptateurs : USB-C / prise casque 3,5mm et USB-C / USB.

Enfin, je trouve que le kit mains libre a été particulièrement bien dessiné. D’ailleurs, il s’agit d’écouteurs intra-auriculaires avec une télécommande.

Les écouteurs du Google Pixel 3

J’ajoute une petite précision : le câble USB présent dans la boîte se finit par deux embouts USB-C. Vous ne pourrez donc pas utiliser un autre câble avec l’adaptateur à moins qu’il partage les mêmes propriétés.

Ce premier bilan est plutôt positif car Google nous livre un coffret complet. On ressent tout de suite le côté haut de gamme.

Fiche technique

A l’intérieur de cette belle machine, on trouve un SoC Snapdragon 845 couplé à un GPU Adreno 630, 4Go de mémoire vive et à 64Go d’espace de stockage. Même si c’est déjà large, je vous préviens de suite : pas d’emplacement pour une carte mémoire. D’ailleurs, pas de double sim non plus. Par contre, il existe une version Pixel 3 avec 128Go de mémoire Rom.

Il dispose d’un bel écran Full HD+ OLED offrant une diagonale de 5,5″. Cela lui confère une densité de 443 ppp. Même si un film de protection n’est jamais de trop, l’écran du Pixel est déjà un peu protégé par un revêtement Gorilla Glass 5.

Pour la photo, vous pouvez compter sur une caméra 12,2Mpx Dual Pixel intégrant un autofocus à détection de phase ainsi qu’une stabilisation optique et électronique de l’image. Elle est capable de capturer des vidéos en 4K à 30 images/s. A l’avant, Google a choisi d’installer un double capteur photo (vision normale et grand angle).

La connectivité n’est pas en reste avec le WiFi (Wi-Fi 2.4GHz + 5.0GHz 802.11a/b/g/n/ac), le Bluetooth 5.0, NFC, GPS, GLONASS, USB C et compatibilité 4G LTE (catégorie 16).

Le smartphone présente deux haut-parleurs stéréo en façade ainsi que 3 micros permettant entre autres d’atténuer le bruit ambiant. A cela, on peut ajouter une certification IP68 (résistance à l’eau et à la poussière).

Il est livré sous Android 9 Pie avec Google Assistant. Le géant communique évidemment sur le fait que choisir le Pixel 3 garantit des mises à jour pendant 3 ans (OS et mises à jour de sécurité).

Pour finir, voici les dimensions de l’appareil : 14,56cm de hauteur, 6,82cm de large et 7,9mm d’épaisseur pour un poids de 148g.

Design

D’un point de vue général, le Pixel 3 ne marque pas spécialement les esprits dans le sens où son design n’apporte pas de nouveauté. D’ailleurs son dos est semblable à celui du Pixel 2. Cela ne l’empêche pas d’être un smartphone bien conçu. Regardons tout ceci dans le détail.

La face avant de l’appareil est dénuée de bouton physique. La navigation s’effectuera via des boutons virtuels.

L’écran du Pixel occupe environ 77% de la surface avant, ce qui est inférieur à certains appareils concurrents. Sur les côtés, la bordure est fine alors qu’au-dessus et en dessous de l’écran les bandes sont larges. Le Pixel 3 n’est donc pas dans la tendance “borderless”. Cela s’explique en partie par la présence d’un double capteur photo et des deux sorties pour le son.

Au niveau des boutons physiques, Google a choisi de tous les positionner sur la tranche droite. En partant du haut, il y a la touche Power puis la barre de volume.

Je ne sais pas pour vous mais j’ai l’habitude de trouver le bouton Power plutôt au milieu et non en haut. Au début, j’ai plusieurs fois appuyé sur le volume en pensant éteindre ou allumer l’appareil. C’est évidemment une question d’habitude.

En regardant de plus près, le bouton Power se distingue par une surface plus mate. En fait, il est semblable à la partie basse du dos tandis que la barre de volume est comme le haut, brillant et enclin aux traces de doigts.

Pour le dos de l’appareil, Google a décidé de faire différemment de ses concurrents et ce n’est pas plus mal. Seule la partie haute de l’appareil est brillante, une zone où se situent le capteur photo principal et le flash led.

Le reste du dos, également très doux au toucher, est plus mat. Cela signifie aussi pas de traces de doigt. On y trouve le capteur d’empreintes digitales ainsi que le G de Google. Tout ceci vous rappelle quelque chose ? Le dos du Pixel 2 présentait le même type de dos.

La tranche inférieure est occupée par la prise USB-C et l’emplacement pour la seule et unique carte sim. Je rappelle que Google a cédé à la tentation en supprimant le port casque. Par contre, ce n’est pas dans l’optique de gagner de la place. Du moins, ce n’est pas flagrant.

En prenant l’appareil en main, le point qui m’a agréablement surpris c’est son poids : avec moins de 150g, le Pixel 3 est léger.

Google nous livre donc un appareil compact et léger mais qui est un peu à l’opposé de ce qui se fait chez la concurrence en termes de design. Vous allez voir qu’il est plutôt sobre mais efficace.

Système et applications

Un smartphone sous Android 9

Le Pixel 3, appareil commercialisé par Google, tourne évidemment sur la dernière version de son OS, à savoir Android 9 Pie. En testant cet appareil, on profite d’un appareil à jour et doté d’une version Android stock. À ce propos, pendant ma période de tests, j’ai bénéficié de plusieurs mises à jour de sécurité dont celles de décembre.

Différents écrans du Pixel 3
Un aperçu du menu Paramètres du Pixel 3

Je dois dire qu’habituellement j’apprécie la petite touche de personnalisation de certaines surcouches mais là je suis tombé sous le charme de cette interface. Il n’y a rien de révolutionnaire mais elle est simple, intuitive et optimisée. Cela demande un léger temps d’adaptation mais ensuite, c’est top ! Je suis pressé de voir comment Android 9 sera intégré par les autres marques.

On retrouve toujours la barre de notifications en deux volets, une page d’accueil et un accès à la liste des applications via un glissement vers le haut. C’est sur cet écran que cela change.

En effet, nous avons le droit à deux volets : le premier geste affiche les applications présentes en arrière-plan, un champ de recherche Google et une barre d’applications prédictives. Un second geste affiche la liste de tous les programmes installés.

Pour la navigation, un clic sur le bouton présent en bas de l’écran renvoie vers la page d’accueil alors qu’un appui prolongé lance Google Assistant.

La petite flèche située à gauche du bouton principal masque le clavier virtuel ou fait office de fonction “Précédent”.

L’autre avantage d’utiliser un terminal sous Android Stock est que vous avez rarement des applications pré-installées à part celles de Google. C’est encore plus vrai avec ce Pixel 3. Vous n’y trouverez que la suite Google dont Docs, Agenda, Drive, Duo, Maps mais aussi Google Fit et la récente application Bien-être numérique.

Des gestes de navigation très pratiques

Maintenant, le Pixel 3 propose quelques fonctions de navigation sympathiques. En glissant le bouton central vers la droite, vous switchez entre les deux dernières applications lancées. C’est rapide et très pratique. Prolonger ce geste (en durée) permet de naviguer entre les applications exécutées en arrière-plan. En balayant le curseur vers la droite ou vers la gauche, on peut atteindre l’application recherchée.

Ensuite, le capteur d’empreintes digitales situé au dos se transforme également en raccourci. Passer son doigt dessus du haut vers le bas affiche l’écran de notifications.

J’en profite pour indiquer que le capteur d’empreintes du Pixel 3 est très performant. Un simple toucher le déverrouille instantanément. Le seul hic est que si vous activez l’option présentée juste au-dessus, un moindre effleurement vous affichera les notifications.

Tiens, en parlant de déverrouillage, je trouve dommage que Google n’ait pas intégré la reconnaissance faciale. C’est pratique, efficace et c’est désormais implanté sur beaucoup d’appareils.

Enfin, pour les adepte du “OK Google”, presser la partie basse du terminal (des deux côtés) vous lancera Google Assistant.

Écran

Le Pixel 3 est doté d’un écran Full HD+ OLED de 5,5″ au format 18:9. Il est protégé par un revêtement Gorilla Glass 5. Comme vous pouvez le voir sur ces premières photos, le Pixel 3 n’a pas d’encoche. Cela devrait clairement plaire à certains. Autre chose à noter : l’écran est lisible en toute condition et il s’adapte rapidement à la luminosité ambiante.

D’ailleurs, de façon générale, cet écran devrait plaire au plus grand nombre car Google a trouvé le bon équilibre entre la diagonale et le format du smartphone : il est utilisable d’une seule main. Même si je ne l’ai pas testé, je pense que le Pixel 3 XL me correspondrait encore plus avec son écran de 6,3″ et seulement quelques centimètres de plus. Evidemment, c’est une question de goût.

Tout comme le proposent certains appareils concurrents, le Google Pixel 3 est doté d’une fonction “Écran actif en permanence” : plusieurs informations continuent de s’afficher à l’écran même lorsque le terminal est en veille. Bon, ça peut impacter l’autonomie mais vous le savez sûrement déjà.

On visualise l’heure, les éventuelles notifications – avec un aperçu du message lors de la réception – ainsi que la musique que vous écoutez.

Le plus fort est que cette fonction “Now Playing” n’est pas prévu pour afficher le morceau que vous écoutez depuis votre smartphone. Il est capable d’afficher le titre à l’écoute depuis une autre source. Un historique est même disponible. La première fois, cela surprend et je peux vous dire que c’est super efficace.

Certains pourraient prendre peur car cela signifie que l’appareil est en écoute permanente… et pas uniquement pour la musique. Je précise que cette option est désactivable.

Photo & vidéo

Pour la photo, Google a opté pour une double caméra à l’avant et un seul appareil photo au dos. Pour proposer de meilleurs rendus, le Pixel 3 exploite la puissance de l’intelligence artificielle et on peut dire que Google a fait du (très) bon travail, même en basse luminosité.

Revenons quelques instants sur la fiche technique. A l’arrière, le Pixel 3 dispose d’un unique capteur Dual Pixel de 12,2Mpx avec ouverture f/1.8 et champ de vision de 76°.

Côté vidéo, ce capteur permet de filmer en Full HD jusqu’à 120 images par seconde (et 240 images par seconde en HD) et en 4K à 30 images par seconde.

A l’avant, pour réaliser des selfies avec tous vos amis ou votre famille, le double capteur 8Mpx sera utile. Il est constitué d’un premier capteur avec ouverture f/1.8 et champ de vision de 75° ainsi qu’un second capteur avec ouverture f/2.2 et champ de vision 97°.

Côté interface et fonctionnement, il n’y a rien à dire tellement c’est simple et efficace. Le lancement de l’application Photo est rapide, tout comme la mise au point et la prise de la photo.

Quand vous prenez une photo avec le Pixel 3, ce que vous ne voyez pas, c’est qu’il en prend plusieurs avec différents paramètres pour offrir le meilleur rendu, sans pour accentuer les couleurs par exemple. Le rendu reste très proche de la réalité. En plus, il est doté d’une stabilisation optique et d’une fonction de mise au point intelligente pour suivre un sujet en mouvement.

Une fois que vous avez testé le mode “Appareil Photo” et les autres modes connus, je vous conseille de vous arrêter sur Google Lens si vous ne connaissez pas. En prenant en photo un texte, un logo, un produit, Google vous recherche instantanément les produits similaires. C’est méchamment efficace.

Les résultats affichés par le Pixel 3 lors de l’utilisation de Google Lens

Ensuite, même si cela existe chez certains concurrents, vous pouvez vous amuser avec Photo Sphère et surtout Playground. Pour ce dernier mode, de nombreux héros peuvent apparaître sur l’écran. Je vous laisse apprécier mes compagnons de tests.

Voici un aperçu de ce que vous pouvez obtenir avec les caméras du Pixel 3.

Dans le domaine de la photo, le Pixel 3 assure même avec un seul capteur photo au dos de l’appareil. Il en est de même pour le mode portrait, le mode selfie ou le mode nuit. On peut dire merci aux traitements informatisés.

Pour la vidéo, le Pixel 3 dispose d’une stabilisation optique et électronique de l’image. Le but est de proposer la meilleure stabilité possible lors de la capture vidéo. Là encore, le résultat est bon.

Performance

L’équipe constituée d’une puce Snapdragon 845 et de 4Go de mémoire vive est déjà bien connue. On sait qu’on ne risque pas grand-chose. Si on ajoute à cela un terminal qui tourne sur la version la plus récente de l’OS Android et sans surcouche, nous avons tous les ingrédients pour obtenir une machine performante. La navigation au sein de l’interface est fluide. C’est un réel plaisir.

Avec les 64Go d’espace de stockage, vous avez la place pour installer de nombreuses applications dont des jeux récents gourmands en ressource. Le Pixel ne souffre d’aucun lag.

Vous trouverez, ci-dessous, quelques résultats de benchmarks.

Les haut-parleurs disposés de chaque côté de l’écran participent à la bonne immersion dans jeu ou dans le film d’ailleurs. En plus, le son est assez puissant sans pour autant saturer quand on monte le volume. Par contre, si vous posez vos doigts au milieu du dos, vous sentirez les vibrations liées au son et je ne trouve pas ça très agréable.

Je rappelle si vous souhaitez vous faire plus discrets, vous devrez vous équiper d’écouteurs BT ou utiliser l’adaptateur USB-C car il n’y a pas de prise casque.

Batterie et autonomie

Le Pixel 3 embarque une batterie de 2 915mAh compatible avec charge rapide. Comme indiqué sur sa fiche technique, le chargeur fourni nécessite un câble avec double sortie USB-C. Selon Google, le chargeur de 18W fourni avec le terminal peut donner 7h d’autonomie en seulement 15min de charge mais n’ai pas été jusqu’à vérifier cette information.

Android 9 annonçait des fonctionnalités liées à l’autonomie dont l’analyse de l’utilisation de l’appareil pour optimiser sa batterie. Après avoir passés quelques journées avec une autonomie d’une journée, j’ai finalement pu la dépasser pour atteindre pratiquement 1,5 jours d’autonomie en utilisation “normale”. Pour une utilisation plus intensive, partez sur une journée max surtout si vous faites des photos / vidéos.

En vous rendant dans le menu Paramètres / Batterie, vous découvrirez jusqu’à quelle heure le Pixel tiendra loin de toute prise. Un peu plus bas, il vous livre combien de temps dure une charge complète et depuis combien de temps vous l’utilisez depuis la dernière charge.

Pour économiser sa batterie et prolonger la durée d’utilisation, pensez à paramétrer le curseur sous lequel l’économie d’énergie se déclenchera. Vous pouvez aussi activer la batterie adaptative. Elle limite l’utilisation de la batterie pour les applications les moins utilisées.

Ensuite il existe d’autres petites astuces pour économiser encore un peu de batterie mais ces gestes fonctionnent pour tous les appareils : l’écran de veille, désactiver la fonction “Écran actif en permanence”, réduire la luminosité…

Dernier élément à noter et pas des moindres, le Pixel 3 est compatible charge sans fil. Vous allez donc pouvoir recharger sa batterie en le posant sur le nouveau Pixel Stand.

Concernant le chargement de l’appareil, il faut compter environ 1h15 pour que le Pixel 3 retrouve sa pleine capacité. L’autonomie n’est pas extraordinaire mais c’est compensé avec la recharge rapide et la compatibilité Qi.

Prix et disponibilité

Depuis le store Google, le Pixel 3 est disponible au tarif de 859€ pour la version 64Go et 959€ pour la version 128Go. Vous avez le choix parmi trois coloris : “Simplement noir”, “Résolument Blanc” ou “Subtilement Rose”.

A moins de tomber sur une opération promotionnelle, le Pixel 3 est disponible au prix sur les autres sites marchands où vous pouvez le trouver.

Conclusion

Le Google Pixel 3 ne brille pas ni son design ni par son nombre important de capteurs et pourtant, Google nous rend une belle copie. Il est compact, il profite d’un bel écran et est fluide en toute circonstance. Pour finir en beauté, il assure vraiment côté photo, le tout avec une interface Android 9.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.