Oppo Reno 2Z : un bon rapport qualité prix [Test]

1
Oppo Reno 2Z : un bon rapport qualité prix [Test]

Disponible depuis la fin de l’année 2019, l’Oppo Reno 2Z est le petit frère du Reno 2. Il partage une partie de sa fiche technique mais correspond à une version légèrement allégée qui demeure un modèle séduisant sur le papier, surtout pour 349€. Après l’avoir essayé pendant plusieurs semaines, voici en quelques mots ce que j’en ai pensé.

Coffret

Je vous préviens de suite, la boite du Oppo Reno 2Z est impressionnante. Elle l’est déjà par sa taille. La boite gris clair tout en longueur ne contient aucun visuel. Il faudra soulever le couvercle pour découvrir l’appareil. Des logos Oppo sont présents sur les grandes tranches et un dessin des modules photo apparaît sur le dessus. Il ne faut pas oublier le nom du modèle. Tous ses éléments sont brillants, ce qui apporte quelques effets de lumière quand on déplace la boite.

A l’intérieur, Oppo a glissé une pochette cartonnée contenant un peu de lecture puis, au fond de la boite, un câble USB-C, un adaptateur secteur, l’extracteur de sim et des écouteurs.

Le contenu de la boite du Oppo Reno 2Z

Comme vous pouvez le voir sur la photo, une coque Oppo est livrée en plus du contenu décrit ci-dessus. Ce n’est pas la seule marque à intégrer un tel accessoire mais c’est un exemple que plusieurs autres devraient suivre. Avec un smartphone doté d’un dos en verre, on est content d’avoir une protection. En plus, elle est réussie. Il reste un dernier accessoire à citer même si vous ne voyez rien de plus sur les photos : l’écran du Reno 2Z est livré avec un film de protection déjà posé.

Je trouve que la boite du Reno 2Z est une réelle réussite. On a l’impression de tenir entre les mains le coffret d’un appareil haut de gamme. Ça donne vraiment envie de découvrir la suite.

Fiche Technique

L’Oppo Reno2Z embarque un processeur Mediatek Helio P90 couplé à 8Go de Ram (LPDDR4X) et à 128Go de capacité de stockage (UFS 2.1). L’affichage se fait sur un écran Amoled de 6,5″ proposant une définition de 2340 x 1080px. Avant de vous présenter le design, sachez que l’affichage représente environ 91% de la surface avant de l’appareil.

Pour la photo, le terminal dispose de 4 modules photo : 48Mpx, 8Mpx, et 2 capteurs de 2Mpx. Pour les selfies, Oppo a opté pour une caméra pop-up de 16Mpx. En résumé, le smartphone embarque un capteur principal de 48Mpx proposant un zoom numérique 10x, un capteur grand angle, un objectif de 2Mox et un dernier qui a pour fonction d’améliorer le rendu en mode portrait (profondeur de champ).

En plus de ce module photo escamotable de 16Mpx qui fait office de « face unlock » et d’appareil photo pour les selfies, le Reno 2z propose aussi un lecteur d’empreintes digitales sous l’écran.

Le Reno 2Z dispose d’un emplacement pour deux cartes sim et une carte mémoire, de nombreux capteurs ainsi que tout ce qu’il faut pour assurer une bonne connectivité (GPS, Bluetooth 5.0, WiFi, NFC et 4G LTE).

Il est alimenté par une batterie de 4000mAh compatible avec une charge rapide (VOOC 3.0).

Enfin, le Reno2Z présente des dimensions de 161,8 x 75,8 x 8,7mm pour un poids d’environ 195g.

Design

En plus de livrer l’appareil dans un coffret digne d’un appareil haut de gamme, le smartphone est réussi d’un point de vue design. Il ne se démarque pas spécialement de la concurrence mais l’ensemble est bien conçu et les finitions sont très bonnes. On peut féliciter Oppo pour le design soigné.

Par-dessus, on peut ajouter à tout ceci un écran borderless sans encoche ni poinçon, une conception tout en verre et un corps incurvé qui participe à une bonne préhension.

Sur la face avant, que dire de cette grande surface d’affichage ? C’est vraiment appréciable. Seule la bordure présente sous l’écran reste un poil trop grand en comparaison avec les autres.

Ne cherchez pas le capteur photo selfie, il est centré sur la tranche supérieure. C’est bien ça, Oppo a équipé son Reno 2Z d’une caméra pop-up ou caméra escamotable.

Contrairement à la plupart des appareils pris en main et testés récemment, le Reno 2Z dispose de boutons physiques sur les deux tranches, des boutons parfaitement disposés par rapport à la main. Sur le côté droit, on trouve le bouton d’alimentation ainsi que le slot pour la ou les cartes sim (et la carte mémoire) tandis que les touches de volume ont été placées sur le côté opposé.

Au dos de l’appareil entièrement revêtu de verre, la marque a positionné 4 capteurs photos situés les uns au-dessous des autres sur une même ligne. Une grande ligne Oppo Designed for Reno descend jusqu’en bas de l’appareil.

Autant, j’apprécie les reflets de couleurs et les capteurs situés sous la coque – rien ne dépasse de la coque – autant j’aime moins le motif situé sous ces derniers. Les effets de lumière sont sympathiques mais je n’accroche pas plus que ça. En revanche, tout comme la plupart des smartphones faits de verre, il accroche bien les empreintes.

Le beau dos incurvé et en verre du Oppo Reno 2Z

La tranche inférieure présente les éléments habituels à savoir, la prise USB-C, une sortie haut-parleur, un micro et… une prise casque. Oui, vous avez bien lu, le Reno 2Z est bien équipé d’une prise mini-jack 3.5mm pour brancher votre casque.

Vue de la tranche inférieure du Reno 2Z habillé de sa coque

Interface et applications

L’Oppo Reno 2Z fonctionne sous Android 9 avec la surcouche maison nommée ColorOS, en version 6.1. Pour le moment, pas d’Android 10 à l’horizon. Vu que je n’avais jamais pris en main un smartphone Oppo, j’ai découvert son interface en même temps que l’appareil. Quand on a déjà vu quelques interfaces spécifiques, on finit par ne plus être trop désorientés par un nouveau système.

En parcourant les différents menus, vous vous rendrez compte qu’il se rapproche de l’interface d’autres marques mais ce n’est pas la plus esthétique. Les icônes sont carrés et il n’y a pas ou très peu de relief. Vous l’avez compris, il n’y a rien de bien révolutionnaire mais le tout est plutôt simple et efficace.

Je ne suis pas fan de l’écran de raccourcis avec ces touches de forme carré mais en revanche, j’ai apprécié le niveau de personnalisation proposé. Cela ne change pas la face du monde mais j’aime bien pouvoir paramétrer le terminal à mon goût et je ne pense pas être le seul.

A titre d’exemple, la caméra escamotable peut prendre votre couleur préférée. Depuis le menu de l’appareil, un clic suffit pour définir l’effet lumineux associé à l’apparition du module. Une même option est disponible pour le lecteur d’empreintes digitales. A chaque pression sur le bas de l’écran, une animation apparaît.

Les animations du lecteur d’empreintes du Reno 2Z

Vous pouvez aussi définir le mode de navigation et activer des gestes à réaliser sur l’écran éteint. Ensuite, l’appareil est livré avec plusieurs thèmes et l’animation lors de navigation entre les pages fait partie des autres éléments de personnalisation. Enfin, si vous appréciez les raccourcis, le Reno 2Z vous propose d’afficher une barre latérale multitâche, fenêtre personnalisable et un assistant intelligent accessible sur la page de gauche depuis la Homepage.

J’en profite pour vous parler de ce lecteur d’empreintes digitales. Même avec un appareil commercialisé à moins de 350€, Oppo nous propose un mode de déverrouillage rapide et (presque) sans faille. En l’utilisant, vous vous rendrez compte que la présence d’un tel capteur sous l’écran n’est pas réservée aux terminaux haut de gamme. Il ne parviendra pas à vous connaitre si vous avez les doigts humides mais hormis ça, il n’y a rien à dire. C’est un geste qui devient naturel et qui demeure plus rapide que de passer par fa fonction « face unlock ».

En guise de fin de chapitre, j’ai trouvé intéressant de réunir toutes les fonctions liées à la vie privée dans un chapitre Sécurité. On y trouve certains sujets existants chez d’autres marques comme Espace Enfants et Coffre-fort mais aussi tout un ensemble d’autres fonctionnalités comme Sécuriser le clavier ou encore Prévention contre les enregistrements et copie d’écrans.

Ecran

En lisant les quelques lignes de la fiche technique, vous avez pu découvrir que le capteur avant se cache dans l’appareil. Vous avez donc entre les mains un terminal disposant d’un écran Amoled borderless de 6,5″.

Pour parfaire ce tableau, il est recouvert d’un revêtement Gorilla Glass 5 pour une meilleure durabilité et les bordures autour de l’écran sont fines (surtout sur les côtés). Que c’est confortable d’utiliser une telle diagonale sans encoche ni écran percé.

Comme d’habitude, je vous invite à rapidement vous rendre dans le menu Paramètres pour ajuster les paramètres de l’écran. Je dirai que le niveau de température « plus chaud » est celui qui propose l’option la plus équilibrée.

L’écran reste lisible même en plein soleil. Vous pouvez donc utiliser votre appareil en toutes circonstances sans avoir besoin d’intervenir manuellement sur le niveau de luminosité.

Dernier point bien utile sur un grand écran, le Reno propose une fonction pour le scinder en deux. A quoi cela peut-il servir ? Voyons, pour afficher deux applications en même temps.

Photos et vidéos

Comme indiqué sur la fiche technique présentée ci-dessus, le Reno 2z embarque pas moins de 4 capteurs photo : un module Sony IMX de 48Mpx ouvrant à f/1.7, un module grand-angle de 8Mpx et deux capteurs de 2Mpx pour optimiser la prise de portraits. L’un des deux étant un objectif monochrome et le second se charge de l’effet bokeh.

Avant de vous donner mes impressions, sachez que les modes photo proposés par le Reno2 Z sont standards : panorama, nuit, portrait, expert, ralenti et photos par intervalle (timelapse). Quant à l’interface, elle est claire et intuitive.

De jour, le module principal se débrouille bien et le résultat est plutôt juste. Maintenant, dès lors que la lumière vient à manquer, le lissage est important, les couleurs perdent de leur naturel et le bruit fait son entrée.

Voici quelques exemples de photos prises avec le Reno 2Z.

Proposer un capteur grand-angle même sur des appareils de milieu de gamme est de plus en plus répandu et Oppo a répondu à l’appel. En revanche, le résultat n’est pas extra : il manque de qualité. Les couleurs ne sont pas toujours fidèles et on observe parfois quelques zones de flou. C’est dommage.

Depuis l’interface, le Reno 2Z propose une petite vignette pour passer au zoom 2x et zoom 5x. C’est rapide et pratique mais pensez bien qu’il n’embarque pas de téléobjectif. Il s’agit donc de zooms numériques. Avec le zoom 5x, le bruit est bien présent. Voici deux séries de photos où j’ai testé cette fonction zoom.

Pour les photos de selfie, je rappelle que le Reno 2Z dispose d’une caméra pop-up qui apparaît dès qu’on veut déverrouiller l’appareil (reconnaissance faciale) ou prendre une photo. Si vous vous posez la question, oui l’appareil intègre un système de reconnaissance de chute.

En mode portrait, le résultat est correct : le détourage est assez bien réalisé, le flou appliqué reste naturel et le lissage n’est, par défaut, pas trop prononcé. En revanche, en comparant, on voit tout de même que la luminosité n’est pas géré de la même façon.

Avec l’Oppo Reno 2Z, filmer en 4K est possible mais uniquement en 30i/s. Si vous souhaitez du 60i/s, il faut réduire la résolution à 1080p. Toujours sur la vidéo, une option permet d’activer la stabilisation : elle est efficace excepté que pendant la capture, la qualité semble moins bonne. Au final, il y a peu de différence donc je vous invite grandement à activer cette option dès que vous filmez.

Options photo du Reno 2Z

Performances

A l’intérieur de ce bel appareil, la marque a installé un processeur Helio P90, 8Go de mémoire vive et 128Go de capacité de stockage. Sur le papier, le Reno 2Z est équipé pour tout affronter sans aucun problème. Dans les faits, c’est plus nuancé.

Pour une utilisation standard, il n’y a pas grand-chose à dire : l’appareil est réactif et la navigation est fluide. En résumé, il est bien équilibré pour toutes les tâches du quotidien. Malheureusement, ce n’est pas exactement la même conclusion si vous décidez de profiter de vos jeux vidéo.

Résultats de benchmark du Reno 2Z

Vous ne devriez pas avoir de difficulté sur les jeux 2D mais pour les jeux plus gourmands, la configuration ne s’avère pas suffisante pour profiter d’une bonne fluidité avec le maximum de détails. D’ailleurs, par défaut, les titres seront lancés avec un niveau graphique moyen. La meilleure solution consiste alors à diminuer certaines options pour profiter d’une meilleure fluidité.

Quant à la partie audio, vous pouvez opter pour la sortie casque qui est plutôt de bonne qualité ou pour le haut-parleur. Attention tout de même à ne pas trop augmenter le volume sonore sous peine d’obtenir un son moins agréable.

Batterie et autonomie

Le terminal signé Oppo est très bien conçu, il profite d’une belle surface d’affichage mais il dissimule aussi un autre point fort : sa batterie offre une capacité de 4000mAh. Oui, vous avez bien lu.

Dans cet appareil aux dimensions maîtrisées – malgré un poids proche de 200g – Oppo a installé une batterie haute capacité qui montre de beaux résultats. Sur le papier, le constructeur annonce une autonomie allant jusqu’à 8h en jeu et jusqu’à 13h en vidéo.

Maintenant, en conditions réelles et en utilisation normale, vous pouvez partir sur près de 2 jours d’autonomie. Si vous êtes fan de jeux vidéo, il faudra revoir un peu à la baisse ce chiffre mais cela reste très bien.

Via le chargeur de la marque, il faut compter environ 2h pour charger entièrement le smartphone. Ce n’est pas aussi bon que certains appareils concurrents mais avec une telle autonomie, on peut accepter cette durée un peu décevante. De plus, il faut prendre en considération le tarif de l’appareil.

Prix et disponibilité

Je vous parlais de son prix, vous n’allez pas être déçu. Le Reno 2Z est disponible à un tarif de 349€. La page Acheter en ligne d’Oppo contient une liste de sites marchands sur lesquels vous pouvez acheter le Reno 2Z.

Sur le site du constructeur, il est indiqué qu’il existe en deux coloris – Noir Lumineux (modèle testé) ou Blanc Nacré – mais certains sites le proposent aussi en Vert Lagon.

Conclusion

Comme indiqué en introduction, c’est la première fois que je prenais en main un smartphone de la marque Oppo. J’avoue avoir été agréablement séduit par cette première expérience. Le smartphone est réussi d’un point de design, il dispose d’un bel écran borderless et embarque une batterie endurante. Il lui reste quelques progrès à faire côté photos mais pour ce tarif, l’appareil est vraiment séduisant et intéressant.

Article précédentPhilips Hue : mettez vite à jour la version du firmware de vos ampoules connectées
Article suivantiPhone 9 / iPhone SE 2 : un lancement au mois de mars à moins de 500€ ?
Plongé dans le monde des ordinateurs depuis l'enfance, je n'ai cessé de m'y intéresser. Pas encore élevé au rang de "Geek" ou de "Gamer", je me tiens au courant des dernières technologies et joue aux jeux vidéos à mes heures perdues. En rejoignant la famille UnSimpleClic, j'espère agrandir l'éventail de sujets déjà traités par le site.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.